| Publié par

What’s up !, c’est votre nouveau rendez-vous made in BLB. Chaque semaine, on revient avec vous sur la WNBA. Classement, analyse, stats, on fait le point sur ce qu’il se passe outre-Atlantique pour ceux qui n’ont pas la force de se lever la nuit. Vous vous rappelez, la semaine dernière, quand on vous parlait des dynamiques qui se confirmaient ? Et bien oubliez tout ça. Ce n’est pas qu’on fait mal notre boulot mais la WNBA est une ligue pleine de rebondissements et de surprises. On l’avait presque oublié, heureusement que cette semaine 4 vient nous rappeler à l’ordre. On revient ensemble sur la semaine du 31 mai au 6 juin.

Classement général

A première vue, pas de grand changement au classement. Pourtant, on a une semaine pleine de rebondissements.

Commençons par le bas de classement.

New York se relance avec deux victoires consécutives tandis que l’autre cancre de WNBA, le Mercury, s’est lui aussi imposé ce dimanche après 7 défaites de suite. Semaine en demi-teinte pour Minnesota et Los Angeles. Les deux équipes ont perdu un match, puis gagné un autre dans la difficulté. C’est plus inquiétant pour les Sparks qui n’ont pas été rassurantes face à des équipes censées être plus faibles telle que le Mercury ou la jeune équipe de Dallas.

Les Texanes d’ailleurs ont crée une petite surprise en s’imposant face à Seattle , orphelin de Sue Bird et Magbegor (covid).Le Storm est en 0-2 cette semaine mais rien d’inquiétant avec les problèmes qu’elles ont eu et un match face au rouleau compresseur de Connecticut. Revenons à Dallas. Dans le reste de la semaine, c’est deux défaites logiques face aux Sparks et aux Aces, bien que la fougue texane a fait trembler ces deux équipes.

Des changements aussi dans le top 5.

Washington, en grande difficulté cette semaine (on en reparlera), glisse à la 5ème place alors même que le Sky fait le chemin inverse : from 7ème to 3ème après une semaine ultra convaincante. Le Dream continue sur sa bonne lancée. Les copines de Rhyne Howard sont en 2-1 cette semaine et pointent au pied du podium. Enfin, nos deux équipes en tête n’ont pas changé. Le Sun et les Aces continuent de dominer la ligue. Ils se sont d’ailleurs joués deux fois à Vegas cette semaine. Résultat : une victoire chacun, balle au centre, mais des dégâts pour Las Vegas avec des blessures pour Young et Gray.

Top de la semaine

  • Chicago Sky : C’est l’équipe de cette semaine 4. Trois matchs, trois victoires pour les championnes en titre. Mieux que ça : des victoires avec la manière ! La machine s’est mise en route à Chicago, on croit presque retrouver le niveau des playoffs avec un jeu collectif, bien huilé et redoutable des deux cotés du terrain. L’intégration de la MVP de l’EuroLeague Kahleah Cooper fait beaucoup de bien.
    Candace Parker est impériale, Meesseman prend petit à petit ses marques, Sloot est à la baguette et Azura Stevens assure. Une vrai montée en puissance dans l’Illinois et ça peut en effrayer plus d’un.
  • New York : Si si on vous jure : la Big Apple est en top cette semaine après avoir été en flop lors des deux première éditions de votre rendez-vous hebdo préféré. Ce n’est pas la meilleure équipe de la semaine, mais on se permet d’offrir un rayon de soleil au fan du Liberty en ces temps difficiles. Alors qu’on soit clairs, non ce n’est toujours pas le New York que l’on attendait. On a seulement pu observer des améliorations cette semaine, une semaine avec des victoires.
    La première contre une équipe d’Indiana en back-to-back. Une victoire dans la douleur, mais une victoire quand même, qui vient relancer l’équipe après 7 défaites de suite. Cette victoire a fait mentalement beaucoup de bien aux joueuses, comme on a pu le voir à la fin du match. Cela s’est vu également sur les visages que le Liberty a montré sur les autres rencontres.
    La deuxième victoire est à Washington. Dans un match très défensif (pour ne pas dire catastrophique offensivement), le Liberty s’est imposé au bout du suspens. Le positif est là pour NY : la défense et le regain d’énergie/de motivation. Le gros problème, c’est le scoring. NY est en panne d’adresse totale et Natasha Howard (censée être le fer de lance de cette équipe dans la raquette) fait des performances plus que douteuses. Offensivement c’est assez pauvre et on l’a vu et revu avec NY : si Sabrina Ionescu va mal, le Liberty va mal.
    L’exemple de la défaite contre Minnesota est révélateur: Ionescu, surement sur les consignes de sa nouvelle coach, a pris les rênes offensivement. Elle fait un travail monstrueux, inscrit 31 points, mais on a l’impression qu’elle est seule au monde . On la regarde faire, on attend qu’elle crée le jeu et même comme ça, NY est maladroit. Alors oui bonne semaine pour le Liberty car deux victoires, mais il faut continuer de progresser et de trouver ses marques en attaque.

    P-S: les extérieures de NY, mettez le ballon dans le cerceau svp ça aide il parait. Signé: le rédacteur exaspéré par le 4/30 à 3pts contre Minny.
Crédit; Chicago Sky
Crédit: WNBA

Flops de la semaine

  • Indiana Fever : Semaine difficile pour le Fever qui perd ses 3 matchs. Circonstance atténuante : Indiana a joué en back-to-back, c’est-à-dire deux matchs en deux jours. C’est assez rare en WNBA pour être signalé. Des débuts difficiles donc pour le nouveau coach, Carlos Knox, arrivé la semaine dernière. Notre sentiment est mitigé à propos de Fever. D’un coté, l’équipe joue bien, se bat sur le terrain et donne du fil a retordre à ses adversaires. Kelsey Mitchell est stratosphérique (3ème meilleure marqueuse de la ligue), les rookies se développent et l’arrivée de Bria Hartley fait du bien à la mène.
    D’un autre coté, le management semble vouloir aller plus loin dans les résultats sportifs, comme le montre le renvoi de Marianna Stanley après 3 semaines de compétition. Alors que veut vraiment l’équipe ?
    Pour nous, l’essentiel est de développer de jeunes talents comme Queen Egbo, Vivians ou Smith. Dans ces cas là, la mission est amplement remplie au Fever mais ça reste une semaine avec trois défaites.
  • Washington Mystics: Comme un air de 2021 cette semaine à Washington. L’équipe connait des problèmes extra-sportifs et par conséquent, fait une semaine décevante avec deux défaites contre Chicago et New York. Le niveau de jeu n’était clairement pas à la hauteur (surtout contre NY). Mais malheureusement, les Mystics ont été pas mal handicapées, notamment par l’absence de leur coach Mike Thibault (health and safety protocol). C’est son fils Eric qui a pris les rênes alors qu’il est assistant depuis plusieurs années.
    C’est déjà une situation complexe, mais rendue encore difficile par les pépins physiques de Clark et Delle Done. La première a manqué les rencontres face à Indiana et New York, la seconde ne fait pas tous les déplacements avec l’équipe afin de préserver son dos. Une semaine casse tête à la capitale, on espère que la situation va vite se régulariser.

Match de la semaine

Chaque semaine, on vous propose LE match qu’il ne fallait pas manquer ! La WNBA peut être difficile à suivre à cause des horaires, alors voici un match intéressant à regarder en replay !

Beaucoup de beaux matchs cette semaine. On a eu du suspens et du beau jeu. On a finalement jeté notre dévolu sur le choc de la semaine entre Connecticut et Las Vegas.

Vous avez le choix entre les deux confrontations : soit la victoire de Vegas ce mercredi 1er, soit celle de Connecticut ce vendredi 3. On a une petite préférence pour la victoire du Sun, qui brise la série d’invincibilité des Aces grâce à un 5 majeur énorme. Un très beau match malheureusement gâché par les blessures de Young et Gray.

Joueuses de la semaine

Comme pour la rubrique précédente, retrouvez chaque semaine les deux meilleures joueuses, une à l’Est et une à l’Ouest, selon BLB !

A l’ouest tout d’abord : nous avons choisi (comme bien souvent on vous l’accorde) une joueuse de Las Vegas. Kelsey Plum nous a fait une semaine très très sérieuse. Elle a d’abord été décisive lors de la double confrontation contre Connecticut, puis elle nous a montré tout l’étendue de son talent offensif face à Dallas (32 points). Plum est a l’image de ces nouveaux Aces : rapide, juste, adroite, importante des deux cotés du terrain et toujours à chercher à faire briller ses coéquipières. Sur les trois matchs, elle a compilé 24.3 points, 4 rebonds et 6.6 passes de moyenne.

Plum lors de la rencontre contre Dallas dans la nuit de dimanche à lundi

Concernant l’Est, on va vous confier un secret : on pense que Jonquel Jones nous lit. Là vous vous dites c’est absurde (vous avez surement raison). Mais la semaine dernière on vous expliquait que JJ était un peu décevante, qu’elle n’était pas au top de sa forme. Et bien elle nous a entendu, elle a sorti une semaine incroyable. Revoilà la Jonquel dominante qu’on connait.

D’ailleurs, on n’en a pas beaucoup parlé mais le Sun se lançait dans un sacré road-trip : deux matchs à Vegas, un à Phoenix et un à Seattle. Résultat : trois victoires et une courte défaite face à la bande à A’ja Wilson. Mission réussie donc pour le Sun, et c’est notamment grâce au retour de JJ à son top niveau. En attaque, elle domine grâce à sa taille, son agilité et ses très bons pourcentages (69% à 3pts sur la semaine). En défense, bon courage si elle défend sur vous. En bref, on s’excuse Jonquel on ne dira plus jamais de mal de toi. Sur cette semaine, JJ c’est en moyenne 19.2 points, 8.7 rebonds, 2.7 passes et 1.5 interceptions.

JJ après la victoire contre Las Vegas

Mention spéciale pour Sabrina Ionescu. Si New York va mieux cette semaine, c’est en grande (majeure ?) partie grâce à elle. Avec un match à 31 points et deux à plus de 23 points, elle fait partie des concurrentes pour le titre de joueuse de la semaine. Ses stats : 26 points, 4.6 rebonds et 4 passes.

Ionescu lors du match contre Indiana mercredi

Les grosses affiches à venir

  • Mercredi 07/06 à 2h : après un match intense dimanche, Minnesota retrouve New York pour une revanche. Le match était chaud : Minny menait les débats mais après un run (16-0) et une Sabrina « on fire », NY revient et nous offre une belle fin de match. Le remake est cette nuit, ça promet !
  • Samedi 11/06 à 1h : l’équipe de Chicago, en grande forme, se déplace chez une autre équipe en forme : le Sun.
    Candace Parker contre Jonquel Jones, c’est ça les duels que l’on aime. Un match entre le 2ème et le 3ème à ne surtout pas manquer.
  • Dans la nuit de dimanche 12/06 à lundi 13/06 à 00h : match très important entre deux équipes en quête de confiance. Phoenix se déplace à Washington et espère bien continuer sur sa lancée. C’est aussi le (potentiel) retour de Tina Charles dans la capitale.

Et voilà pour ce troisième opus de What’s Up ! Cette magnifique ligue continue et nous réserve encore pleins de surprises. On attend vos retours avec impatience comme toujours. Est-ce que New York et Phoenix vont continuer sur leurs lancées ? Chicago en route vers le titre ? Est ce que l’infirmerie de Washington va enfin rester vide ? La suite au prochain épisode …