| Publié par

Hier, c’était le premier jour du Final Four made in France à Bourges. Ce sont quatre équipes de folie qui ont tenté d’arracher une place pour la Finale de l’EuroCup qui aura lieu demain 20h. On pourra en dire ce qu’on veut, ce ne sont ni les surprises, ni le show qui nous ont manqués. Retour sur cette folle première journée avec la première rencontre qui opposait les italiennes de Umana Reyer Venise aux turques de CBK Mersin Cukurova.

La remontada made in Italy

Quand on vous dit que dans un match rien n’est joué jusqu’à la fin… La rencontre entre les italiennes de Venise et les turques de Cukurova a réellement tenu toutes ses promesses. Si lors du premier quart-temps tout semblait jouer en faveur des Turques qui ont infligé une rouste à Venise (9-24), il semblerait que les italiennes fonctionnent au diesel et n’ont pas hésité à répondre dans le 2e quart, Anderson la première, et totalement relancer la rencontre (42-44 à la mi-temps).

Venise est de nouveau dans la course dans ce match. C’est au coude à coude que se joue le 3e quart-temps. Le trio Hayes, Fagbenle, Bonner tente de tenir la cadence mais plus rien n’est simple. Le trio Anderson, Thornton, Ndour-Fall est totalement rentré dans la rencontre. Les turques terminent le 3e quart-temps avec seulement une possession d’avance (56-58).

Yvonne Anderson a fait danser la défense turque hier
Crédit photo : FIBA

Les dix dernières minutes de folie

Et là, personne n’avait prévu les 10 folles minutes à venir. Pourtant, nous sommes en demi-finale d’EuroCup, comment ne pas croire à l’impossible ? Finalement, on ne peut rien gagner si on n’y croit pas vraiment. Voilà l’état d’esprit des italiennes depuis le 2e quart-temps. Un point d’autant plus visible lors de ces dernières minutes. Le public de Bourges, entrain d’arriver, semble avoir été touché par cette énergie et ne se cache plus pour soutenir les italiennes. Un Prado chaud bouillant pour une rencontre riche en spectacle. Bonner fait le show d’entrée avec 5pts inscrits en quelques minutes. Le ton est donné : Cukurova veut aussi gagner. Attura à 3pts relance la destinée des italiennes tout aussi vite et Venise revient à -4 de Cukurova (59-63). Le couteau entre les dents, les italiennes défendent haut et fort, faisant perde la balle à Bonner et obligent le coach turque, Aziz Akkaya, à prendre un temps mort à 6’39. Thornton qui faisait déjà un travail monstrueux sur tous les fronts depuis le 3e quart-temps, semble aussi avoir mangé un senzu à la pause. Elle plante un 3pts magistral qui permet aux italiennes de prendre la tête au scoring à moins de 5min de la fin (68-67). Cukurova réussit à revenir difficilement à chaque fois mais la tendance semble avoir changé de camp.

Le money time des rebondissements

On vous l’a dit, dix dernières minutes de folie, mais que dire du money time ? Thornton, galvanisée s’arrache sur un rebond offensif après un tir de Ndour-Fall, et tir à 3pts (73-71). La salle qui commence à se remplir petit à petit, semble avoir choisi son camp. Thornton fait un 4e quart-temps de fou. Qui d’autre à ce moment pour continuer à faire un chantier monumental dans la défense turque ? Sans trembler, aux lancers francs, elle donne 7pts d’avance à son équipe à près de 2mn de la fin de la rencontre (77-73, 2’04). Les supporters de Bourges s’échauffent à soutenir le money time des italiennes. Turner sur un tir à 3pts calme la salle et ramène Cukurova à -1 (77-76, 1’30). Turner encore, sur lancer franc, ramène son équipe à égalité (77-77, 1’17). Les deux équipes s’arrachent, le temps passe, personne ne réussit à marquer jusqu’à… L’énorme tir à 3pts de Astou Ndour-Fall à moins de 30 secondes de la fin et un Prado déjà en feu (80-77, 28″) ! Les italiennes vont essayer de jouer le chrono et la faute, qui va ramener Thornton aux lancers francs. Elle en mettra 1/2 mais en face les Turques n’ont clairement pas dit leur dernier mot. Thomas à 5 secondes de la fin met un énorme 3pts aussi qui ramène son équipe à -1 (81-80, 5″). Dernières secondes tendues ! Venise récupère la possession, et cherche la faute. Ndour atterrit aux lancers francs mais ne tremble pas (83-80, 3″). Cukurova essaiera tant bien que mal, mais Venise ne lâche rien et défend fort. Ndour-Fall se retrouve encore aux lancers francs, sans trembler et éteint les espoirs turques (85-80, 1″). Un dernier shoot impossible des turques ne leur permet plus rien. La messe est dite, Venise sort victorieuse : 85-80.

Clutchitude pour Astou Ndour-Fall qui plante le 3pts décisif du money time : direction la Finale !
Crédit photo : FIBA

Deuxième finale de suite pour Venise qui s’était inclinée l’année dernière face aux espagnoles de Valence mais qu’elles avaient battues lors de la phase précédente. Le trio Thornton (24pts – 5rebs – 2ints) / Anderson (25pts – 9pds) / Ndour-Fall (18pts – 7rebs – 2ints) a fait un malheur et cumule 67pts. Alors que la rencontre était mal partie, les italiennes ont eu les armes pour revenir et n’ont rien lâché. Un état d’esprit de conquérantes qu’il ne faudra craindre lors de la Finale face à Bourges demain.

Thornton a livré un 4e quart-temps d’anthologie et termine la rencontre avec 24 PTS
Crédit photo : FIBA
Equipe(s) en lien :