| Publié par

Comme chaque année en fin de saison, la LFB lève le voile sur ses trophées. Qui a été désignée MVP de la saison 2021/2022 ? Quelle est la meilleure jeune ? Qui a été nommé meilleur entraîneur ? Et enfin, quelles joueuses composent le 5 majeur de la saison ? On vous dit tout et surtout on donne notre avis !

MVP LFB : Iliana Rupert

Quelle saison pour l’intérieure du Tango Bourges Basket ! A seulement 20 ans (dans l’année de ses 21), la française a fait une remarquable saison, que ce soit en Eurocup comme en LFB ! Grâce à elle, Bourges a réalisé une saison magnifique, finissant seul leader de la saison régulière. Surtout, les Tango n’ont plus perdu en LFB depuis le mois d’octobre 2021 (le 16 octobre précisément), finissant donc la saison sur une série folle de 19 victoires d’affilée ! Cette performance, Bourges la doit à l’efficacité d’un collectif parfaitement huilé, mais aussi à des individualités qui ont su réaliser de très belles choses. A l’image donc d’Iliana Rupert, auteure d’une saison aboutie : régulière dans son apport, en défense comme en attaque. Cette saison, l’intérieure compilait 13.8 points (54.8 % de réussite aux tirs), 6.5 rebonds, 1.8 passe, pour 17.7 d’évaluation ! Cette ligne de stats en dit long sur la joueuse : avoir une telle évaluation signifie tout simplement que la joueuse est efficace, ne gâche presque aucune occasion offensivement. Le départ d’Alexia Chartereau (MVP la saison passée) a permis à Iliana de prendre plus de responsabilités, opportunité qu’elle a su saisir avec brio pour s’épanouir un peu plus au sein de l’effectif Tango. Son apport a été conséquent toute la saison, une récompense logique donc !

On peut se souvenir de son énorme match contre la Roche Vendée où Iliana Rupert avait réalisé une rencontre de très grande classe : 23 points (71.4% de réussite), 10 rebonds et 2 passes pour 35 d’évaluation… Un match tout simplement énorme ! On pourrait noter aussi la rencontre face à Charnay, le 16 avril dernier ou encore le déplacement à Villeneuve, qui remonte au 23 octobre…

En résumé, Iliana Rupert aura été fantastique avec Bourges, surtout dans la continuité de son ascension, amorcée l’année dernière déjà (meilleure jeune) ! Un titre de MVP mérité, que l’intérieure tricolore pourra rajouter à celui de MVP du Final Four d’Eurocup, obtenu à l’issue du titre européen acquis cette année aussi !

L’AVIS DE BLB

Il est indéniable que ce titre de MVP est grandement mérité pour l’intérieure française qui est le moteur de l’effectif berruyer cette saison. Capable de shooter de près comme de loin, et redoutable poison dans la raquette, elle a réussi à être régulière et performante dans ses prestations en LFB. La team BLB a également désigné Iliana Rupert comme MVP de la saison, suivie de près par une certaine… Regan Magarity. Il est indéniable que ces deux joueuses ont survolé la saison régulière en portant chacune leur équipe dans des moments cruciaux. Regan Magarity est créditée de 19.8 d’évaluation de moyenne pour 16 points, 7.4 rebonds et 2 passes décisives. La suédoise domine donc le plan statistique mais n’aura pas réussi a faire pencher le cœur des votants en sa faveur.

Source : LFB

MEILLEURE JEUNE LFB : Pauline Astier

Voici une autre joueuse du Bourges Basket mise à l’honneur, Pauline Astier est élue meilleure jeune de la LFB. Après une saison 2020-2021 prometteuse, ce n’est jamais évident de parier sur une jeune joueuse, surtout quand celle-ci évolue dans un club du calibre de Bourges ! Dans le cas de Pauline Astier, c’est presque une évidence, tant son potentiel est intéressant !

Cette saison, les statistiques ne sont pas impressionnantes (4.4 points 1.6 rebonds et 1.6 passe en moyenne sur l’exercice 2021-2022), pourtant, il y a des signes qui ne trompent pas : lorsque l’on a eu besoin d’elle, Pauline Astier a su répondre présente, à l’image de son match à Charnay, le 16 avril dernier. Elle avait compilé 15 points (71.4% de réussite), 5 rebonds et 3 passes. pour 18 d’évaluation. Il y a aussi ce match face à Montpellier, le dernier de la saison régulière, où la jeune meneuse avait inscrit 12 points (5/7 aux shoots) auxquels il faut rajouter 5 passes décisives. Avec ses qualités de vitesse, mais aussi de toucher, d’adresse, Pauline Astier est une meneuse déjà capable de rendre de précieux services, qui plus est, à un club du calibre de Bourges ! A seulement 20 ans, elle progresse chaque jour au contact d’un groupe comme celui des Tango. Il suffit de voir jouer Bourges pour comprendre qu’elle a progressé, c’est dorénavant une rotation à part entière dans l’effectif Tango ! On sait qu’on peut compter sur elle dans le Cher (16 minutes jouées par match en moyenne cette année, avec des matchs à 23 minutes jouées) et ça, c’est un signe qui ne trompe pas ! Notamment quand le club a du faire sans Alix Duchet (blessure) une bonne partie de la saison.

La jeune meneuse originaire du Sud-Ouest aura donc marqué les esprits et rafle ce trophée amplement mérité ! Un avenir prometteur se dessine pour Pauline, autrice d’une belle saison en progression, avec plus de responsabilités et de temps pour s’exprimer !

L’AVIS DE BLB

Parmi les prétendantes au titre, on peut également citer Laura Evrard (Saint-Amand), Maia Hirsch (Charnay) ou bien Sara Roumy (Basket Landes). Pourtant, c’est bien la jeune meneuse de Bourges qui a attiré notre attention. Pour sa troisième saison en Ligue Féminine déjà, la joueuse formée dans le Berry a parfaitement su remplir son rôle de 3e meneuse derrière Alix Duchet et Elin Eldebrink. La blessure en Eurocup d’Alix Duchet lui aura notamment permis d’engranger du temps de jeu en fin de saison et gagner en responsabilité dans un effectif où il est parfois difficile de se faire une place. Le potentiel de Pop’s est indéniable et on espère la voir confirmer dans les années à venir.

Source : LFB

MEILLEUR ENTRAINEUR LFB : Olivier Lafargue

Voici son troisième titre de Meilleur entraîneur (un record), et là encore, il n’y a que peu de choses à redire ! Quand on regarde la saison du Bourges Basket, collectivement, c’est la meilleure équipe de ce championnat : 1ère de saison régulière, meilleure attaque (78.1 pts/match en moyenne cette saison), meilleure équipe à la passe (22 passes/match) et meilleure évaluation de la LFB (94.6). C’est incroyable ce que réalise Bourges cette saison, une équipe parfaitement rodée sous la houlette d’un coach qui a su faire naître une solide alchimie !

Le meilleur exemple de la réussite d’Olivier Lafargue, la meilleure preuve qu’il mérite ce titre, c’est ça : le 16 octobre 2021, après une défaite à domicile contre les Flammes Carolo, Bourges possède un bilan négatif de 2 défaites pour 1 victoire. Après avoir essuyé la première non-participation à l’Euroleague Women en 26 ans du club berruyer, l’institution berruyère est au plus mal. En ce début de mois de Mai, la situation a diamétralement changé, Bourges a remporté l’Eurocup Women à domicile, dans un Prado conquis, a enchaîné 19 victoires d’affilée, pour terminer la saison seul leader de LFB avec un bilan de 20 victoires pour deux défaites.

Seul bémol ? Une défaite en finale de Coupe de France face à l’autre équipe en forme cette année, Basket Landes, Champion de France en titre. Dans un match fou, ce duel nous a fait rêver et aura permis une superbe promotion du basket féminin ! Voici le bilan d’Olivier Lafargue : une équipe de Bourges aux couleurs retrouvées, qui peut compter sur un public qui n’a jamais lâché, mais surtout, c’est toute une identité retrouvée, le Bourges Basket fait peur, et c’est en grande partie grâce à ce coach-là. C’était l’année de la reconquête pour Bourges, c’est l’année de la réussite pour un Olivier Lafargue logiquement sacré meilleur technicien de France !

L’AVIS DE BLB

Qui d’autre que le coach des Tango ? Il est vrai que d’autres entraîneurs/entraîneuses auraient mérité d’être récompensé pour la saison qu’ils réalisent à l’image de Julie Barennes (Basket Landes), qui a remporté la Coupe de France ou bien David Gautier (Angers), qui a réussi à emmener son équipe en playoffs dès la première année du club en LFB. Mais avec son bilan digne d’une copie presque parfaite, le natif du Sud-Ouest n’a pas volé sa récompense pour la team BLB. Avec un groupe quasi identique à celui de la saison dernière, il a réussi à créer une parfaite alchimie entre jeunesse (Rupert, Astier, Duchet) et expérience (Yacoubou, Miyem, Godin, Mann…), en jonglant brillamment avec les blessures et en maîtrisant les rotations. Homme de cœur et fin technicien, on espère pour lui (et pour les autres coachs également), une heureuse fin de saison de LFB.

Source : LFB

LE 5 MAJEUR DE LA LFB

Olivia Epoupa (BLMA) : La meneuse de Montpellier, véritable pilier de l’équipe de france depuis plusieurs années maintenant, est une valeur sure du championnat. Elle a réalisé sa meilleure saison LFB depuis son départ de Toulouse avec 11.8 points, 6.4 rebonds et 4.6 passes décisives. Spécialiste pour voler des ballons et excellente rebondeuse, elle fait partie des visages qui auront permis au BLMA de tenir bon et de réussir à accrocher une place en playoffs.

Alexis Peterson (Angers) : Arrivée cet été à Angers, l’américaine a de suite pris sa place dans l’effectif avant de briller individuellement grâce a ses qualités. Déterminante dans le maintien de son équipe et sa bonne saison, elle compte une moyenne de 16,8 points, 5,5 passes et 17,1 d’évaluation. Joueuse très énergique, et capable de grosses perf cette saison (29 points contre Saint Amand, 26 points contre Basket Landes), elle mérite clairement sa place dans ce 5.

Ornella Bankole (Roche Vendée) : A la Roche sur Yon depuis maintenant deux saisons, celle qui avait quitté Lattes Montpellier pour adopter plus de responsabilité a explosé en Vendée. Véritable pièce maîtresse de l’effectif de Manu Body, l’ailière a réalisé sa meilleure saison dans la ligue : 15.0 points, 6.3 rebonds et 2.8 passes décisives pour 15.2 d’évaluation moyenne.

Regan Magarity : (Basket Landes) : Déjà leader des stats la saison dernière avec le TGB, Regan Magarity a confirmé sa surpuissance cette saison dans les Landes. Joueuse athlétique et adroite, l’intérieure a démontré sa panoplie offensive tout au long de la saison en enchaînant les grosses performances (7 matchs à plus de 30 points). La suédoise se crédite de 16.0 points, 7.4 rebonds, 2.0 passes décisives pour 19.8 d’évaluation, ce qui fait d’elle la meilleure joueuse sur le plan statistique cette saison.

Iliana Rupert (Bourges) : Qui d’autre que la MVP de la LFB pour terminer de compléter ce 5 majeur ? Joueuse cadre de son équipe et grande artisane de ses succès, ses performances ont permis aux Tango de réaliser une saison régulière quasi parfaite (20v-2d). Elle confirme ainsi les espoirs placés en elle puisqu’elle avait reçu le titre de meilleure jeune la saison passée.

L’AVIS DE BLB

Il est difficile de remettre en question le cinq majeur élu par les différents votants au vu des joueuses récompensées. Les cinq joueuses présentes ont toutes réalisé une grosse saison dans leurs clubs respectifs. Pourtant, la team BLB a effectué un changement dans le cinq choisi. En effet nous avons privilégié de mettre Peterson en poste 1 plutôt qu’Olivia Epoupa et d’intégrer dans notre cinq majeur Haley Peters en poste 3 même si elle est davantage poste 4-5. L’intérieure du BLMA a été flamboyante de régularité cette saison et est donc préférée à sa coéquipière Olivia Epoupa. Les présences ensuite de Ornella Bankole, Regan Magarity et Iliana Rupert sont enfin une évidence pour nous tous tellement elles ont porté leur club tout au long de la saison.

Notre 5 Majeur : Alexis Peterson – Ornella Bankole – Haley Peters – Regan Magarity – Iliana Rupert

Source : LFB