| Publié par

La Coupe du Monde ça commence cette nuit ! Pour que vous soyez bien prêt pour vivre cette compétition à fond, on vous a préparé une grosse preview. Vous saurez tout ! 

LE FORMAT

La Coupe du Monde opposera 12 nations. Ces différents pays sont divisés via tirage au sort en deux poules de six équipes. Les quatre premières équipes de chaque groupe accèdent aux quarts de finale. Les deux dernières de chaque groupe seront en revanche éliminées. Les deux premiers de chaque groupe croiseront avec les troisièmes et les quatrièmes de l’autre groupe.

Comment regarder les matchs ?

C’est toujours la grande question au début d’une compétition. En France, il y a plusieurs manières de regarder les matchs de la Coupe Du Monde, mais malheureusement elles sont rarement gratuites. Le premier diffuseur c’est Bein Sports qui possède l’exclusivité. Tous les matchs seront à vivre avec la team Bein habituelle. La seconde possibilité est l’abonnement à la plateforme de la Fiba : Courtsite 1891. En vous abonnant vous aurez la possibilité de vivre tous les matchs de la CDM. Pour 15.99€, vous aurez accès à tous les matchs en live, mais également en replay. Vous pourrez également avoir des petites vidéos bonus sur la compétition. Pour vous abonner, vous pouvez cliquer ici.

L’Equipe de France

L’EDF aura fort à faire, le tirage au sort ne leur a pas été favorable. Les Bleues sont tombées dans le groupe B. Elles vont affronter la Serbie, le Canada, l’Australie (pays hôte), le Japon et le Mali. Des gros morceaux donc, pour les françaises. Mais cela va nous donner des gros gros matchs. 

Pour l’équipe de France cette compétition risque d’être difficile suite aux cascades de forfait de ses joueuses majeures (Marine Johannès, Sadrine Gruda, Endy Miyem, Valériane Vukosavljevic). Quatre joueuses d’expérience, et quatre joueuses du cinq majeur lors des dernières compétitions internationales. Marine Johannès a été remplacée par Migna Touré. Malgré ces absences, la France conserve un effectif solide, un mélange entre de la jeunesse (Marine Futhoux, Ana Tadic, Iliana Rupert) et des joueuses d’expérience (Gabby Williams, Sarah Michel, Alexia Charterau, Helena Ciak). 

Crédit : Equipe de France Basket

Le programme des matchs de l’Equipe de France.

Il faudra se lever tôt mais ça reste convenable contrairement à d’autres matchs de cette Coupe du Monde.

22 Septembre – 12h30 : Australie vs France

23 Septembre – 10h00 : France vs Canada

25 Septembre – 6h30 : Mali vs France

26 Septembre – 8h00 : France vs Japon

27 Septembre – 9h30 : Serbie vs France

LES GROUPES

Groupe A

Crédit : Fiba

Belgique

L’équipe de Valéry Demory se déplace au pays des kangourous avec un effectif solide. Les Belgian Cats vont être portées par les deux joueuses du Sky, Julie Allemand et Emma Meessemann. Dans ce groupe A, plutôt ouvert, les Belges devraient s’en sortir. Derrière les USA, les autres équipes sont d’un niveau homogène à la portée de la Belgique. 

Chine

Les chinoises peuvent être considérées comme une équipe qui peut gêner tout le monde. Avec sa paire d’intérieure WNBA Han Xu (NY) et Li Yueru (Chicago), la Chine est dans la capacité de proposer un basket très physique. 

Bosnie-Herzégovine

En un mot : Jonquel Jones. L’intérieure de Connecticut peut à elle seule écraser une équipe. Elle est une fixation importante à l’intérieur, ce qui permet d’ouvrir les espaces pour ses coéquipières notamment derrière l’arc. Mais Jonquel Jones a également dans son sac l’arme à 3 points. C’est simple, elle sait tout faire sur un terrain. Son envie et sa rage de gagner, peuvent permettre à la Bosnie de rivaliser dans ce groupe A. Seulement, il faudra que JJ soit bien entourée.

Porto Rico

Un peu considéré comme le petit poucet du groupe. Mais Porto Rico va tenter d’arracher sa première victoire en Coupe Du Monde grâce à sa joueuse naturalisée Myra Hollingshed. Les portoricaines sont très fournies au niveau des extérieures avec de nombreuses joueuses capables de scorer. Le seul problème c’est à l’intérieur. Ça parait beaucoup trop faible pour rivaliser avec les autres équipes du groupe. 

Corée

Les coréennes devront faire sans leur joueuse phare, Ji Su Park. C’est un véritable coup dur, que ce soit pour la défense ou pour l’attaque de la Corée. Ce n’est pas l’équipe la plus grande et elle devra compenser cela par une grande agressivité en défense. En attaque, si les snipeuses trouvent la mire, cela sera de bon augure pour les Coréennes. Cependant, pour la qualification cela risque d’être compliqué. 

USA

Les championnes en titre, et les grandes favorites à leur propre succession. Elles sont tout simplement imprenables. Les américaines devraient sans grosses surprises se parer d’or lors de cette Coupe du Monde. Portée par ses joueuses de WNBA, dont Kelsey Plum et Aj’a Wilson qui viennent de remporter le championnat américain. La sélection de Team USA fait tout simplement peur à tout le monde.

Groupe B

Crédit : Fiba

Serbie

Championne d’Europe en titre. L’équipe a bien changé avec des retraites et les absences d’Ana Dabovic et d’Aleksandra Crvendakic. La Serbie comptera sur Marina Maljkovic pour accéder aux quarts de finale. Pour les fans de Bourges, ce sera aussi l’occasion de voir Yvonne Anderson à l’oeuvre.

Japon

Comme on a pu le voir lors des JO, les japonaises ont une arme létale : le shoot à 3 points. Les intérieures possèdent également cette capacité à sanctionner derrière l’arc. Cela permet aux extérieures d’obtenir des espaces pour pénétrer vers le cercle. Petite déception cela dit, on n’aura pas la chance d’observer Rui Machida lors de cette compétition.

Mali

Le Mali a l’image de Porto Rico, est considéré comme le petit poucet de ce groupe de la mort. Il va principalement se reposer sur les performances de Sika Kone. Mais comme Jonquel Jones avec la Bosnie, elle ne pourra pas tout faire toute seule. Il faut que le Mali joue en équipe et fasse les efforts collectivement en défense. Autre bémol, le jeu des maliennes se reposent essentiellement sur l’adresse extérieure. 

Canada

Que penser du Canada ? Le roster est plutôt solide. Mais il y a beaucoup d’interrogations. Notamment pour Kia Nurse, la joueuse de Phoenix, qui n’a pas foulé un parquet depuis deux saisons. Dans quel état va-t-elle être ? Quel est son niveau de jeu actuellement ? En revanche, la raquette canadienne est talentueuse avec Natalie Achonwa et Kayla Alexander (Bourges). Le Canada a un effectif intéressant, mais avec de nombreuses interrogations, à suivre.

Australie

Le pays hôte, les australiennes auront à coeur de faire une grosse compétition devant leur public. La sélection de Sandy Brondello fait partie des grandes favorites du tournoi. Et puis l’attraction de l’année c’est le retour de la Légende Lauren Jackson, son retour dans le championnat australien était tonitruant. L’Australie possède un cinq majeur solide sauf éventuellement à la mène, mais elle a également une belle profondeur de banc. L’effectif est très fourni avec des joueuses référencées comme Bec Allen, Sami Whitcomb ou encore Marianna Tolo. Les Australiennes peuvent totalement viser la finale sans soucis.

Si vous souhaitez retrouver le programme de toutes les rencontres de cette Coupe du Monde, vous pouvez le retrouver ici.

Désormais, vous connaissez toutes les équipes. On a hâte que la compétition commence. On se retrouve sur nos réseaux pour vibrer et échanger sur les matchs des bleues mais plus encore.

Equipe(s) en lien :