| Publié par

On continue l’aventure Playoffs avec le début des demi-finales ! Seattle se déplace dans le Nevada pour affronter Las Vegas. Le champion en titre accueille Connecticut dans le second match de la nuit. Vous n’avez pas pu suivre les matchs ? On vous raconte tout ce qui s’est passé.

Seattle 76 vs 73 Las Vegas

Meilleures perfs’ Seattle :

Breanna Stewart : 24 points, 6 rebonds, 2 passes, 3 contres

Jewell Loyd : 26 points, 4 passes

Tina Charles : 13 points, 18 rebonds

Meilleures perfs’ Las Vegas :

Chelsea Grey : 21 points, 5 passes

Kelsey Plum : 20 points, 4 rebonds, 2 passes

Aj’a Wilson : 8 points, 12 rebonds, 3 passes

Pour retrouver l’intégralité des statistiques des joueuses, voici le boxscore du match.

Le début de match est totalement à l’avantage de Seattle. Un petit run de 5-0 d’entrée, puis le score monte à 13-4 sur un panier derrière l’arc de Stephanie Talbot. L’australienne est titulaire en l’absence de Gabby Williams. L’adresse n’est pas au rendez-vous, mais pour les deux équipes. L’écart se stabilise en faveur du Storm. Après sept tentatives ratées à trois points,Iliana Rupert débloque le compteur pour les Aces. Ce panier fait du bien à Las Vegas qui rentre petit à petit dans le match. Mais après 10 minutes de jeu, c’est Seattle qui est devant 26 à 15.  

En défense, on observe des prises à deux sur Breanna Stewart, mais aussi sur Aj’a Wilson. Las Vegas est montée d’un cran. Il y a plus d’intensité défensive et ça rend le jeu plus fluide en attaque. Surtout les ballons rentrent dans le panier. Aj’a Wilson est dans une bonne phase, des contres, de la pénétration en attaque. Cela permet à Las Vegas de refaire son retard (30 à 27, Storm). Seattle s’est bien refroidie en attaque avec seulement 6 points en 7 minutes. Dès l’instant où les Aces recollent, le Storm accélère et les repousse. Jewell Loyd redonne neuf points d’avance à Seattle (41-32, Storm). La première mi-temps s’achève sur le score de 43 à 36 en faveur de Seattle.

La défense de Seattle sur Aj’a Wilson est très efficace. L’intérieure n’arrive pas à manoeuvrer comme elle le souhaite. Par l’intermédiaire de Kelsey Plum, Las Vegas fait un run de 7-2 pour revenir à deux petits points (45-43, Storm). Mais Seattle ne panique pas et Sue Bird distribue des caviars pour reprendre deux possessions d’avance (49-43, Storm). Le match s’emballe avec des paniers dans tous les sens. Seattle reprend 7 points d’écart sur un and one de Jewell Loyd sur la 11e passe de Sue Bird (58-51, Storm). Mais Vegas ne lâche rien et recolle à une possession en toute fin de quart temps. A l’aube des dix dernières minutes, le Storm mène 60 à 57

Las Vegas est tout proche de passer devant, mais il manque toujours ce petit quelque chose. Les Aces sont patientes, et Riquina Williams offre le premier lead de la soirée aux Aces (65-64). La fin de match est complétement folle. Le niveau de jeu est incroyable. Et ce quatrième quart est celui d’une seule personne : Jewell Loyd. La gold mamba prend tous les ballons et inscrit des gros shoots, dont le dernier qui offre la victoire à Seattle. Le Storm chipe le match 1, en battant les Aces 76 à 73.

Je suis fière de notre groupe. Notre intensité était là où elle devait être. Nous avons respecté le plan dès le début. Même si les shoots ne rentraient pas, cela n’a pas affecté notre défense. On a réussi à contenir une équipe offensive à 73 points, l’effort est incroyable. Cela ne veut pas dire que la série est terminée ou qu’on est pleinement satisfaites de notre match. Mais je suis super fière de notre groupe aujourd’hui.

Noelle Quinn en conférence de presse

Comme prévu, on a sué tout le match ! Quel match , on s’est régalé ! Seattle prend (déjà) un match à l’extérieur et récupère l’avantage du terrain. Las Vegas devra trouver une solution pour libérer Aj’a Wilson qui n’a shooté qu’à 10 reprises ce soir. On se retrouve dans la nuit de mercredi à jeudi pour la suite de cette série. 

Connecticut 68 vs 63 Chicago

Meilleures perfs’ Connecticut :

DeWanna Bonner : 15 points, 9 rebonds, 5 passes

Alyssa Thomas : 12 points, 10 rebonds, 7 passes

Jonquel Jones : 12 points, 9 rebonds

Meilleures perfs’ Chicago :

Candace Parker : 19 points, 18 rebonds, 5 passes, 4 interceptions, 6 contres

Kahleah Cooper : 13 points, 3 rebonds, 1 passe

Emma Meesseman : 10 points, 3 rebonds, 7 passes

Pour retrouver l’intégralité des statistiques des joueuses, voici le boxscore du match.

Kahleah Cooper lance les hostilités avec un 4-0 d’entrée pour le Sky. La défense extérieure de Connecticut est très bonne, elle empêche Courtney Vandersloot de s’exprimer avec quelques prises à deux. En attaque c’est très brouillon des deux cotés avec une adresse très basse. Chicago vient d’enchaîner six possessions sans mettre un tir. Connecticut en profite pour faire un premier écart (11-4, Sun) avec un run de 10-0. Mais Kahleah Cooper est la seule avec Candace Parker qui semble en mesure de maintenir Chicago à flot. Elle ramène le Sky à trois points sur un tir primé (17-14, Sun). Le premier quart s’achève sur le score de 19 à 16 pour Connecticut. 

Julie Allemand remet les équipes à égalité sur une bombinette derrière l’arc (19-19) dès l’entame du second quart. Chicago semble de retour sur le bon rail avec un 12-2 en cours à cheval sur les deux quarts. Le match devient plus équilibré, les deux équipes s’échangent les paniers. L’écart est très faible et il y a de nombreux changements de leader. L’équilibre est plus que présent à la mi-temps car les deux équipes sont à égalité (34-34).

Courtney Vandersloot rentre (enfin) son premier panier et donne l’avantage à Chicago (39-38, Sky). Mais Connecticut continue son plan, à savoir de la grosse pression défensive pour provoquer des pertes de balles et inscrire des paniers rapides. Et cela fonctionne, le Sun passe un 12-0, dont de nombreux paniers en transitions et prend désormais huit points d’avance (52-44, Sun). Connecticut réalise un troisième quart parfait pour se mettre en bonne posture alors qu’il reste dix minutes à jouer 54 à 46.

Le Sun fait le match idéal, mais voilà en face il y a une joueuse qui fait aussi un match sensationnel : Candace Parker. Elle ramène le Sky à un point (56-55, Sun), elle est partout sur le terrain, des points, des rebonds, des contres, des passes, elle fait TOUT. On a affaire à un match de run, ce qui nous offre une rencontre serrée. Candace Parker égalise à 60-60 sur un nouveau tir à 3 points. Chicago passe devant sur un shoot d’Emma Meesseman (63-62). Le public est en délire. Le Sun a plus que gagné la bataille aux rebonds. Grâce à deux rebonds offensifs de suite Connecticut est devant de 3 points (66-63). Chicago a le ballon pour égaliser. Mais c’est raté et DeWanna Bonner ajoute 2 points en contre attaque. Le Sun s’impose sur le parquet de Chicago 68 à 63.

Je pense que lors de la saison régulière nous n’avons pas donné le premier coup de poing. Nous étions sur nos talons, on a été réactives plutôt que proactives. Ce soir nous voulions donner le premier coup, nous voulions être l’agresseur. Et nous avons réussi, cela nous a aidé à désorganiser leur jeu. Et pour cela il faut complimenter nos joueuses. Car Chicago possède des joueuses qui font que le jeu parait facile. Cela nous a donné une certaine confiance de frapper en premier.

Curt Miller sur l’entame de match de Connecticut en conférence de presse

Malgré une performance historique de Candace Parker bien trop esseulée, Connecticut s’en sort grâce à un très beau premier quart mais aussi à une solidité défensive sur tous les postes. Notamment à l’extérieur où le Sky n’a pas réussi à s’exprimer. On a déjà hâte de voir, les ajustements que vous faire les coachs pour le match 2. Rendez-vous dans la nuit de mercredi à jeudi pour la suite de cette série.