| Publié par

Nous voici déjà de retour pour ce second tour des playoffs ! Les équipes du TOP 4 de la saison comptent bien s’imposer pour éviter une belle, tandis que les perdants de samedi tenteront de déjouer les pronostiques et se laisser le droit de rêver de demi-finale. Du côté des playdowns, Tarbes accueille Landerneau et Saint Amand, Charnay. La victoire sera primordiale pour ne pas se mettre dès maintenant en danger.

LES PLAYOFFS

Rappel du fonctionnement des playoffs

L’équipe classée 1ère rencontre le 8ème, la 2ème rencontre le 7ème, etc. Deux victoires sont nécessaires pour accéder aux demi-finales. Une belle pourra ainsi être éventuellement disputée chez le mieux classé à l’issue de la saison régulière. Le vainqueur des playoffs sera sacré Champion de France LFB 2022, et sera également qualifié pour l’Euroleague 2022-2023. Vous pouvez retrouver ici notre analyse de ce premier tour de playoffs.

Lattes-Montpellier (8) – Bourges (1)

Ce mardi soir, les Gazelles reçoivent les Tango de Bourges pour le match retour des quarts de finale de Ligue Féminine. Pour Bourges, l’objectif sera de l’emporter sans se faire prendre pas des lattoises qui jouent leur saison sur cette rencontre. Une victoire pour les berruyères serait synonyme de qualification pour la demi-finale alors que pour les joueuses du BLMA, une victoire forcerait une belle à Bourges.

Les 5 de départ :

Bourges : Elin Eldebrink – Sarah Michel – Keisha Hampton – Elodie Godin – Iliana Rupert

BLMA : Olivia Epoupa – Sydney Wallace – Migna Touré – Haley Peters – Briana Day

Dès l’entame, cette rencontre est intense. Les deux équipes font preuve d’engagement et veulent l’emporter. Si Bourges s’appuie rapidement sur son Intérieure Iliana Rupert (18 points, 8 rebonds et 2 contres), le BLMA reste au contact grâce à une Olivia Epoupa (12 points, 7 rebonds, 5 passes et 3 interceptions) des grands soirs. Même si les Gazelles s’emploient à défendre sur tout-terrain, Bourges domine toutefois ce premier acte. Pauline Astier (10 points et 4 passes) score au buzzer et voilà les Tango devant par 9 unités à la fin du premier quart (16 à 25). A l’inverse du match aller, les lattoises vont s’accrocher grâce à une belle défense ! Une vraie débauche d’énergie qui pousse Bourges à perdre des ballons (13 à la mi-temps, 19 au final). Les filles du Cher, qui comptaient 10 points d’avance, grâce à Keisha Hampton (8 points et 6 rebonds) entre autres, au milieu du quart-temps (21 à 31), vont voir Montpellier revenir peu à peu (30 à 31), notamment sous l’impulsion d’Haley Peters (16 points, 7 rebonds et 7 passes). A la pause, les deux équipes sont au coude à coude : 32 à 35 pour Bourges.

Au retour des vestiaires, les Gazelles sont en réussite : une adresse longue distance retrouvée, et en face, des berruyères qui semblent sonnées. Olivier Lafargue sent que son équipe est dans le dur, arrête le jeu et tente de remobiliser ses troupes : les Tango retrouvent des couleurs et s’en remettent à l’expérience d’Elodie Godin (7 points, 6 rebonds, 4 passes et 2 interceptions) en défense, puis à l’efficacité d’Isabelle Yacoubou (13 points, 9 rebonds et 2 passes), jusqu’ici précieuse ! Bourges repasse alors devant et avant le dernier acte, mène 51 à 52. Pour ce qui peut être les dernières minutes des lattoises cette saison, Sydney Wallace (21 points, 3 rebonds et 3 passes) et Elodie Naigre (12 points et 8 rebonds et 2 interceptions) assurent en attaque. A trois points surtout, les Gazelles scorent et reprennent l’avantage. Sarah Michel (8 points, 3 rebonds 4 passes, 2 interceptions et 1 contre) tentera bien de garder son équipe dans le coup (70 à 68 alors qu’il reste deux minutes) mais en vain. Montpellier conserve un léger avantage jusqu’au bout, suffisant pour l’emporter après une rencontre accrochée ! Victoire des Gazelles sur le score de 75 à 72 !

Crédits photo : BLMA

Le BLMA reste donc en vie dans cette série, et force une belle au Prado ce vendredi prochain ! Après une première manche largement dominée par Bourges, les lattoises ont resserré la défense pour l’emporter. Tout s’est joué dans une deuxième mi-temps où les héraultaises ont su renverser les Tango ! Valéry Demory et ses joueuses repartent donc à Bourges pour défier des berruyères à domicile ! Rendez-vous vendredi à 20h45 sur Sport en France pour la belle entre ces deux belles équipes !

(7) Angers 70 – 72 Villeneuve d’Ascq (2)

La saison de l’UFAB49 est déjà réussie mais la petite claque subit au match 1 ne doit pas se reproduire ce soir à la maison. Plus le droit à l’erreur, les Angevines, si elles ne gagnent pas, doivent au moins partir la tête haute !

Les 5 de départ :

ESBVA : Jolene Anderson, Johanne Gomis, Sandra Ygueravide Viana, Mousdandy Djaldi-Tabdi, Kariata Diaby

UFAB : Alexis Peterson, Breanna Richardson, Jodie Cornelie-Sigmundova, Iva Slonjsak, Oderah Chidom

Les Villeneuvoises n’ont pas le temps et démarrent très fort le match. Dans la raquette ou à distance, l’ESBVA domine. Très (trop) agressives en défense, les filles de Rachid Meziane sont vite acculées par les fautes d’équipe. Mais cela ne les empêche pas de faire la course en tête. En face, les Angevines ne sont pas très adroites et ne profitent pas des fautes commises par leurs adversaires… Difficile donc de recoller les wagons. Le deuxième quart temps est plus brouillon. Chaque équipe commet pas mal de fautes et cela profitera à Alexis Peterson qui score sur la ligne. Malgré tout, les Nordistes conservent leur petite dizaine de points d’avance : 27-37 à la pause.

Au retour des vestiaires les visiteuses passent la seconde et démontent la raquette de l’UFAB. Néanmoins les Angevines tiennent bon à coup de contre-attaques et de fautes provoquées. Mais ce qui fait la différence ? Coach Gaultier nous fait une Popovich et se fait expulser après avoir haussé le ton contre un arbitre. Ses joueuses verrouillent leur moitié de terrain et passent de -11 à -3 en l’espace de deux minutes ! Le dernier quart est chaud bouillant, les rouges et les blanches jouent au chat et à la souris. Si Villeneuve d’Ascq continue de faire sa loi dans la raquette, l’UFAB aligne les tirs du parking pour rattraper le retard et même passer devant à quelques minutes du buzzer ! Malheureusement pour le spectacle, l’expérience est côté Villeneuvoises et la dernière action du match l’illustre bien. Une contre-attaque manquée et le tir de l’égalisation raté par les coéquipières de Peterson. Les guerrières s’imposent 72 à 70.

Crédit : L’ESBVA

Les Angevines peuvent nourrir des regrets ! Victorieuses des 3 derniers quarts, les 12 unités de retard ont fait trop mal dans les 10 premières minutes (Jodie Cornelie : 19pts et 9reb). L’ESBVA passe donc logiquement en demi-finale tout en ayant radicalement changé leur approche du jeu d’un match à l’autre (Kariata Diaby : 17pts et 7reb / Jolene Anderson : 14pts, 8reb et 3ast). La concurrence est prévenue, les Guerrières sont complètes et prêtes à se battre.

Roche Vendée (6) 54 – 108 Lyon (3)

Vainqueur samedi dernier à domicile, l’ASVEL compte bien doubler la mise en terre vendéenne pour remporter la série et poursuivre sa route vers le titre. Roche Vendée a, de son côté, soif de revanche.

Les 5 de départ :

Roche Vendée : Ana Suarez Utrero, Coline Franchelin, Ornella Bankole, Assitan Kone, Tiffany Clarke

Lyon : Aleksandra Crvendakic, Alexia Chartereau, Julie Allemand, Marine Johannes, Kayla Alexander

Marine Johannes et Kayla Alexander infligent un 10-0 d’entrée aux lyonnaises. Le ton est donné. La Roche se rerègle grâce à un temps mort, Suarez et Bankole tiennent la baraque. Mais force est de constater que ça va un peu vite pour Roche Vendée dans ce début de match, malgré leur pression tout-terrain. En fin de premier quart-temps, Lyon leur a déjà collé 30 points ! (10-30)
Roche Vendée manque cruellement d’adresse dans la raquette, on sent qu’elles sont sous pression, elles ont du mal à se trouver. Alexander (22 points (81% au tir), 8 rebonds pour 27 d’évaluation) est présente au scoring et au rebond alors que Clarke est transparente ce soir. Bankole est elle aussi en difficulté, avec un inhabituel 18% de réussite au tir ! Les lionnes en profitent pour dérouler leur jeu, et malheureusement pour le spectacle, l’écart ne va faire que se creuser (25-53 à la mi-temps).

En 2e mi-temps, c’est Ana Suarez (14 points, 13 d’éval.) qui prend ses responsabilités mais ses coéquipières sont aux abonnés absents. Elles ont du mal à installer leur collectif, prennent les mauvaises décisions et manquent cruellement d’adresse (27% contre 65% pour Lyon). Alexander poursuit tranquillement son chantier dans la raquette, Marine Johannes est à 4/6 à 3 points, Julie Allemand à 10 passes décisives. Malgré quelques ballons perdus, rien ne semble arrêter l’ASVEL, qui s’offre même le luxe de faire jouer ses jeunes joueuses Jocyte et Malonga. Les tigresses ne lâchent rien et se battent jusqu’au bout, elles qui auraient pu baisser les bras très rapidement dans cette partie à sens unique. Elles s’inclinent sur le lourd score de 54 à 108. Avec un maigre 34 d’évaluation collective, elles n’étaient pas en mesure d’inquiéter le rouleau compresseur rhodanien ce soir (151 d’évaluation totale), contrairement au match aller, où plusieurs fois elles ont été en mesure de réaliser une performance.

Crédit : ASVEL

Le parcours du RVBC en playoffs s’arrête donc sur cette douloureuse défaite. Le club peut être fier de sa très bonne saison. Mention spéciale pour Ornella Bankolé, qui jouait son dernier match sous les couleurs vendéennes. Elle a été chaleureusement remerciée par tout le public de la salle des Oudairies pour son passage remarqué dans le club. L’ASVEL semble avoir activé le « mode playoffs ». Le club poursuit sa route et croisera Villeneuve d’Ascq en demi-finale.

Charleville-Mézières (5) 72 – 79 Basket Landes (4)

Battues samedi dans les Landes, les Ardennaises sont dos au mur et se doivent de l’emporter pour pousser Basket Landes vers une belle. Dominées physiquement à l’aller, les flammes comptent bien élever leur niveau de jeu à domicile.

Les 5 de départ :

Charleville-Mézières : Amel Bouderra, Lisa Berkani, Evelyne Akhator, Marie Michelle Milapie, Marie Sy Diop

Basket Landes : Marine Fauthoux, Kendra Chery, Regan Magarity, Marianna Tolo, Marie Eve Paget

Le début du match est lancé par les landaises qui infligent un 0-6 aux locales. Mais les partenaires de Tima Pouye ne vont pas répéter les erreurs du dernier match et vont très rapidement revenir dans le match. Solides, les flammes confiantes vont alors se mettre en mode rouleau compresseur et prendre le meilleur sur les landaises, en comptant jusqu’à 17 points d’avance durant le second quart-temps (37-20). Bien menées par Chery et Vukosavljevic,, les visiteuses vont gratter des ballons et profiter du manque de réussite coté carolo pour réduire l’écart à la mi-temps (42-32).

Oui mais voilà, le champion de France n’a pas l’intention de jouer une belle et la pause va transformer les landaises. De retour sur le terrain, les landaises vont resserrer la défense et imposer un très lourd 17-29 en deuxième mi-temps aux locales, complétement déboussolées. Julie Barennes impose un jeu physique où les landaises font tourner le ballon pour fatiguer un effectif carolo réduit. En face, seule Tima Pouye tente de garder le cap, mais trop seule pour pouvoir faire douter les landaises qui ont repris confiance. Les filles du Sud-Ouest auront tout de même trembler deux minutes avant la fin, lorsqu’un 3 points d’Amel Bouderra la capitaine, ramène Charleville à 70-73. Mais en face le trio Magarity – Chery – Vukosavljevic ne tremble pas et permet aux landaises de s’offrir en deux manches, une place en demi-finale de playoffs. Les landaises s’imposent 72-79, emmenées de nouveau par une Kendra Chery IN-TE-NABLE avec 23 points, 2 rebonds et 31 d’évaluation. Les Flammes auront s’en doute payer un manque de fraicheur physique pour pouvoir rivaliser avec les landaises. Elle quitte cependant la compétition sur une belle performance de Tima Pouye qui aura joué 39 minutes pour 26 points, 3 interceptions et 21 d’évaluation.

Crédit : Basket Landes

Charleville-Mézières aura livré une belle bataille lors de ce match et aura vendu chèrement sa peau devant son public, malgré une seconde mi-temps ratée. Ce sont les landaises, bien ressoudées en seconde mi-temps qui sont victorieuses de cette confrontation et qui rencontreront en demi-finale les gagnantes de la belle de vendredi, entre Bourges et Montpellier.

LES PLAYDOWNS

Rappel du fonctionnement

Les 4 dernières équipes du classement de saison régulière participent aux playdowns. Un nouveau classement est établi en s’appuyant sur les rencontres jouées entre elles pendant la saison. À partir de ce dernier les playdowns se disputent en matches aller/retour. Ce qui donnera lieu à un classement final qui cumulera les six rencontres de la saison régulière et les six matchs de playdowns. L’équipe classée 4e sera reléguée en LF2.

Les équipes qui jouent le maintien

  1. Saint-Amand (5V-1D)
  2. Tarbes (3V-3D)
  3. Charnay (2V-4D)
  4. Landerneau (2V-4D)

Saint-Amand (1) 71 – 52 Charnay (3)

C’est parti pour le deuxième match des Playdown ce soir. Saint Amand aura à coeur de se rattraper après la défaite à Landerneau tandis que Charnay voudra réitérer son exploit de la semaine dernière face à Tarbes.

Les 5 de départ :

Charnay : Kankou Coulibaly, Kim Gaucher, Priscilla Lezin, Ewl Guennoc, Tima Reimer

Saint Amand : Laura Evrard, Peyton Williams, Myriam Djekoundade, Amy Okonkwo, Janee Thompson.

Première mi temps :

Le premier quart temps démarre doucement pour les deux équipes. C’est Saint Amand qui inscrit le premier panier du match. Charnay tente des tirs à trois points, mais est trop maladroit tandis que Saint Amand continue son long fleuve tranquille en attaque et ira même jusqu’à infliger un 10 – 0 à Charnay. Coralie Chabrier ouvre le score grâce à un panier libérateur au bout de la 6ème minute de jeu. Cependant, Charnay fait des mauvaises passes, et Saint Amand arrive à intercepter beaucoup de ballons, et les Green Girls en profitent pour marquer le plus de points possible. Charnay parvient difficilement à trouver le chemin vers le panier, que ça soit en passant par la raquette ou en restant derrière l’arc : rien ne rentre. Le deuxième quart temps se termine sur le score 40 à 25.

Deuxième mi temps :

La deuxième partie de ce match reprend plus sereinement pour Saint Amand qui compte 15 longueurs d’avance. Cependant Charnay arrive à retrouver du poil de la bête et essaye, tant bien que mal, à rattraper son retard. Elles infligent notamment un 9-0 à Saint Amand en retour de mi-temps. C’est dans le dernier quart temps que les choses s’intensifient. En effet, Charnay n’est plus qu’à 13 points des Green Girls. Mais les nordistes reprennent le match en main et remettent des paniers au bon moment. Le match se termine sur le score 71 – 52.

Crédit : Saint-Amand

C’est Saint Amand qui relance la course au maintien en gagnant son match face à Charnay.

Tarbes (2) 60 – 52 Landerneau (4)

Les deux équipes sont à égalité au classement suite au résultat de la première journée des PlayDowns. Mais les dynamiques sont différentes. Tarbes a largement perdu le premier match alors que Landerneau s’est imposé facilement à St Amand. 

Les 5 de départ :

Tarbes : Julie Wojta, Marie Pardon, Clementine Samson, Ana Tadic, Yohana Ewodo.

Landerneau : Marie Mane, Hortense Limouzin, Promise Amukamara, Ashley Bruner, Luisa Geiselsoder.

On a un début de match très serré. Elles s’échangent les paniers sans faire d’écart.. Landerneau prend 8 points d’avance entre la fin du premier quart et le début du deuxième (12-20). Les bretonnes font le trou dans ce match. Mais les Tarbaises ne lâchent rien et recollent à 1 petit point (23-24). Ana Tadic sur la ligne des lancers permet aux Tarbaises de prendre l’avantage. Tarbes vient de passer un run de 13-4. La fin de quart s’équilibre, les tirs rentrent de chaque côté. Landerneau repasse devant sur une contre attaque et mène de 2 points à la mi-temps : 29-31.

Au retour des vestiaires, Tarbes revient avec de nouvelles intentions, et cela paye. Lors des 5 premières minutes, Tarbes accélère et passe une 9-2. Tarbes mène désormais de 5 points : 38 à 33. Les bretonnes semblent sonnées et sans solutions avec seulement 2 points inscrit en 5 minutes. Pour autant, les bretonnes restent dans le match et grappillent petit à petit leur retard. Elles ne sont qu’à deux possessions (43-39). Lors des 10 dernières minutes, le TGB gère son avance, l’écart monte à +9 et malgré leurs tentatives pour revenir au score, les bretonnes ne reviendront pas dans ce match. Tarbes se rassure en s’imposant 60-52 à domicile face à Landerneau, une victoire très importante dans la quête du maintien.

Crédit : TGB

Le très beau retour des vestiaires de Tarbes leur a permis de prendre le dessus sur Landerneau. Ana Tadic s’est distinguée dans ce match avec 20 points et 14 rebonds et Marie Pardon a été précieuse à la passe avec 9 caviars.