| Publié par

Pour cette 9ème journée, un choc entre Montpellier et Lyon est l’affiche la plus alléchante. D’autres combats ont lieu, avec les duels Angers-Basket Landes et Roche Vendée – Villeneuve. Dans le Nord, c’est le match de la peur entre le Hainaut et Tarbes. Le co-leader Charleville-Mézières reçoit également Landerneau pour se relancer après la désillusion en Coupe la semaine passée. Enfin, c’est le Tango Bourges qui reçoit les bourguignonnes de Charnay.

Montpellier 81 – 78 Lyon

Les Gazelles du BLMA, actuelles 9e du classement (3V-5D), reçoivent à domicile le LDLC ASVEL Féminin, 3e à égalité de victoires avec Bourges et Charleville-Mézières (6V-2D). Un match sous pression entre une équipe qui ne veut pas tomber dans les tréfonds du classement et son adversaire qui se doit de gagner pour caracoler en tête.

Les 5 de départ :

Montpellier : Olivia Epoupa, Sydney Wallace, Haley Peters, Elodie Naigre, Katherine Plouffe

LDLC Asvel : Aleksandra Crvendakic, Alexia Chartereau, Julie Allemand, Cierra Burdick, Sara Chevaugeon.

La première mi-temps

Les deux équipes peinent à rentrer dans leur match. Montpellier finit par ouvrir la marque et inflige un 7-0 aux Lionnes, plus maladroites que jamais. Ces dernières marquent leurs premiers points après 4 minutes de jeu, grâce à deux lancers francs réussis de Sara Chevaugeon. Les Gazelles, bien lancées, mènent 16 à 8 à une minute de la fin du 1er quart-temps, portées par une Haley Peters qui voyage facilement dans la raquette. Aidé par un temps-mort, Lyon revient à trois points du BLMA à la fin du 1er quart-temps (16-13), après une fulgurance à 3 points de Marine Johannes.

Le banc lyonnais, avec Tanqueray et Badiane comme chefs de file, continue à ramener progressivement l’équipe, qui vire en tête (22-25) à 5 minutes de la mi-temps grâce à 5 points consécutifs de Chevaugeon. Mais le match est serré et Montpellier repasse en tête (26-25) notamment grâce à l’adresse de Naigre (16 points dans le match) et Peters (18 points). A la mi-temps, le BLMA est devant une équipe de Lyon qui compte déjà 13 balles perdues : 33-27.

La deuxième mi-temps

Au retour des vestiaires, l’intensité n’a pas diminué. L’ASVEL montre un autre visage, mais le BLMA tient bon, sous l’impulsion de Naigre, impériale aux rebonds. L’équipe à domicile, réaliste, se répartit la marque et accroît son avance (57-44 à la fin du 3e quart-temps) face à une équipe lyonnaise à l’arrêt, qui ne marque pas pendant près de 4 minutes, bien pressée en défense et encore trop peu précise. Wallace, Epoupa, Touré et Plouffe se montrent quant à elles efficaces, aussi bien dans la raquette qu’à l’extérieur.

Mais Lyon parvient à accélérer le rythme et récupère deux ballons précieux lui permettant de revenir à 7 points du BLMA. Le duo AllemandJohannes se met en action et prend feu, marquant tous les points (18) de l’ASVEL pendant les 7 dernières minutes de la rencontre et faisant revenir l’équipe à 2 unités à moins d’une minute du terme de la rencontre. Mais Olivia Epoupa et ses coéquipières n’ont pas dit leur dernier mot, malgré un nouveau panier primé de Johannes. Dans une atmosphère irrespirable, Marine Johannes (23 points, meilleure marqueuse) et Julie Allemand (13 points, meilleure passeuse) ratent 3 tirs derrière l’arc et les Gazelles mènent de 3 points à 8 secondes du buzzer. Mais Crvendakic, en retrait jusqu’ici, prend ses responsabilités et permet aux siennes de revenir à 69-69 à 1.2 seconde de la fin avec un magnifique 3 points. Les Gazelles ne convertissent pas leur balle de match et les deux équipes partent en prolongation.

La prolongation

C’est parti pour 5 minutes de prolongation. Les deux équipes se rendent coup pour coup et serrent leurs défenses. Les Gazelles, toujours bien concentrées, récupèrent et convertissent les derniers ballons. Crvendakic ne parvient pas à réitérer son exploit et Lyon finit par s’incliner sur le score de 81 à 78.

Encore un match en demi-teinte pour l’ASVEL, qui voit cette fois la victoire lui échapper face à une valeureuse équipe montpelliéraine. Malgré le retour des lyonnaises en fin de rencontre, le BLMA a su rester soudé et réaliste pour s’imposer et se donner un peu d’air dans le classement.

La joie des lattoises qui l’emportent face au leader Lyon !
Crédits photo : BLMA


Bourges 85 – 67 Charnay

Avant dernières du championnat, les joueuses de Charnay font face à une mission qui semble presque impossible : s’imposer au Prado alors que Bourges n’a pas perdu depuis cinq matchs.

Les 5 de départ :

Bourges : Elin Eldebrink, Endy Miyem, Iliana Rupert, Sarah Michel, Keisha Hampton

Charnay : Kankou Coulibaly, Caliya Robinson, Lexie Brown, Prescillia Lezin, Ewl Guennoc

La première mi-temps

Ce sont bien les Pinkies qui entrent le mieux dans cette rencontre. Un défense sérieuse, une Lexie Brown qui prend feu très vite et Charnay compte un petit avantage de six points après presque quatre minutes de jeu. Mais le Tango ne va pas se laisser faire et va aller provoquer des fautes pour rester dans la partie. C’est donc à coup de lay-ups et de lancers francs que les locales vont recoller au score et même prendre l’avantage dans la seconde partie du premier quart. Les 12 points de Brown n’y feront rien et Bourges est devant avec le plus petit écart possible lorsque le buzzer retentit (21-20). Au début du deuxième quart temps c’est un nouveau match qui débute. Le collectif Berruyer pose un verrou sur sa moitié de terrain et prend rapidement sept points d’avance. Temps mort pour le CBBS qui ne veut pas laisser son adversaire prendre le large. Malheureusement, les joueuses de Bourges restent concentrées et le trio Yacoubou/Hampton/Miyem aura raison de la défense Charnaysienne. 44-34 à la mi-temps.

La deuxième mi-temps

Après la pause, le Tango continue de faire la course en tête malgré une Lexie Brown qui tente tout pour garder son équipe à flot. A chaque fois que Bourges creuse l’écart, Charnay revient, si bien que les esprits s’échauffent et le jeu devient de plus en plus physique. Iliana Rupert écope même d’une faute anti-sportive dans les  dernières secondes d’une troisième période très intense. Un quart temps que les Pinkies auraient pu remporter si elles avaient été plus rigoureuses, mais le score reste en faveur de Bourges avant la dernière ligne droite : 65-52. D’ailleurs, et pour la plus grande joie du Prado, ce dernier quart met vraiment fin au suspens. Les berruyères vont exercer une pression tout terrain quasi constante et finir d’étouffer leurs adversaires. Brown a beau signer la meilleure perf de la saison au scoring avec ses 36 points (dont un incroyable 10/13 à 3PTS), elle n’empêchera pas la défaite des siennes sur le score sévère de 85 à 67.

Le basket reste un sport collectif et le TBB nous l’a bien démontré ce soir. Une grosse défense solidaire et six joueuses au-dessus des 10 points pour Bourges. Sixième victoire consécutive en championnat de France pour Bourges qui prend donc la tête de la LFB (avec les Flammes) !

La joueuse du match : Elodie Godin (10pts et 10reb)
Crédits photo : Tango Bourges basket

Saint Amand 57- 55 Tarbes

Ce Samedi Soir, les Green Girls reçoivent Tarbes pour un match très important dans la lutte pour le maintien. Si le Hainaut semble avoir retrouvé des couleurs après deux belles victoires à domicile (Montpellier & La Roche), Tarbes a besoin de reprendre confiance, cette rencontre s’annonce haletante !

Les 5 de départ :

Saint-Amand : Pauline Lithard ; Myriam Djekoundade ; Peyton Williams ; Elin Gustavsson ; Janee Thompson

Tarbes : Ana Tadic ; Renata Brezinova ; Marie Pardon ; Julie Wojta ; Clémentine Samson

La première mi-temps

Dans la salle Maurice Hugot, un match très important dans la lutte pour le maintien débute devant près de 900 spectateurs. A l’image de l’enjeu du match, il y a de la tension dans l’air et dans ces moments-là, c’est la défense qui rythme le match. Si Elin Gustavsson tient à bout de bras son équipe durant une bonne partie de la rencontre et surtout dans le premier quart (16 points dont 7 dans le premier acte accompagnés de 6 rebonds), Tarbes contrôle les rebonds ( 12 prises à 6 ). A la fin du premier quart-temps, le score est de 13 à 15 pour les tarbaises.

Le second quart-temps

Dans le deuxième acte, c’est le Hainaut qui reprend les commandes, grâce à son activité défensive qui provoque 12 ballons perdus tarbais rien qu’en première mi-temps. Cela permet aux locales de marquer 25 points sur le quart-temps (dont 10 sur ballons perdus). Les Green Girls sont en place défensivement comme offensivement, à l’image de Janee Thompson (12 points et 3 passes) si bien qu’elles terminent le quart-temps par un 8-0, le score à la pause : 28 à 22.

La deuxième mi-temps

Au sortir des vestiaires, les joueuses de Francisco Pinto renversent la sauce : dominées 32 à 24, elles recollent à 32 partout. La domination au rebond, moins de ballons perdus, tout cela permet à Ana Tadic ( 6 points, 11 rebonds et 4 passes) et à Clémentine Samson (12 points et 3 rebonds) de faire basculer le match dans leur sens. Revenu au coude à coude, Tarbes prend les devants après un 3ème quart-temps magnifique remporté 23 à 12. Le score avant le dernier acte est de 40 à 45.

Les dix dernières minutes

Le début du quatrième quart-temps est dans la même lignée. Tarbes est aux commandes. L’apport de la jeune Yohana Ewodo (13 points, 4 rebonds et 2 interceptions) est grand. Le score, 42 à 49 (7’25 à jouer), force Fabrice Daguenet, le technicien nordiste, à arrêter le jeu par un temps-mort. La réponse des Green-Girls portées par leur public ne se fait pas attendre, 7-0 en 2 minutes et un autre temps mort pris, cette fois-ci par Tarbes. Les défenses montent encore d’un cran. C’est irrespirable au Hainaut. Il reste 57 secondes et les deux équipes sont à égalité : 55 partout. Mais c’était sans compter sur l’énorme coeur des Green Girls et d’une Peyton Williams (11 points , 5 rebonds et 2 interceptions) qui délivre toute la salle à 21 secondes du terme, après un caviar de l’omniprésente Myriam Djekoundade (4 points, 5 rebonds, 5 contres, 2 interceptions et 4 passes décisives) qui non seulement fait marquer le panier de la victoire, mais aussi intercepte la balle des mains tarbaises, mettant fin à ce match absolument incroyable. Victoire du Hainaut 57 à 55 dans le duel de la peur.

Cette rencontre aura été très disputée. Si le Hainaut fait une très belle opération en ayant montré des qualités d’abnégation, de combativité impressionnantes, Tarbes repart du Nord en plein doute, c’est 7 défaites consécutives en LFB.

Précieuse victoire des joueuses en vert dans la lutte pour le maintien
Crédits photo : Saint-Amand Basket

Roche Vendée 65 – 74 Villeneuve d’Ascq

C’est le retour de l’ancienne capitaine emblématique de La Roche Vendée ces dernières saisons : Caroline Hériaud fait son retour à la salle des Oudairies. Un match qui s’annonce émouvant pour elle, mais il faudra garder en tête la compétition et c’est d’ailleurs un beau match qui nous attend puisque La Roche et Villeneuve d’Ascq sont au coude à coude dans le classement. 

Les 5 de départ :

Roche Vendée : Ana Suarez, Ornella Bankole, Kaleena Mosqueda Lewis, Assitan Koné, Tiffany Clarke

Villeneuve d’Ascq : Johanne Gomis, Sandra Ygueravide, Jolene Anderson, Kariata Diaby, Clarince Djalbi Tabdi

La première mi-temps

Avant le match, un magnifique hommage, bien mérité, est rendu à Caroline Hériaud. Le RVBC diffuse une vidéo très émouvante dans laquelle on retrouve un témoignage plein d’émotions du coach vendéen, Emmanuel Body. Un hommage est également fait à Bernie Ngoyisa, joueuse emblématique de la Roche. Son maillot, le numéro 50, est retiré et suspendu dans la salle.

Le premier quart

Les deux premiers points de la rencontre sont signés Johanne Gomis (8 points et 2 passes) pour Villeneuve d’Ascq. Ornella Bankolé (16 points, 13 rebonds) répond de suite avec un trois points et débloque le compteur de son équipe. S’en suit une bonne défense des vendéennes qui empêche Sandra Ygueravide (3 points et 5 passes) de marquer. Cela permet à l’Américaine Kaleena Mosqueda-Lewis (7 points, 5 rebonds et 2 passes) d’inscrire 2 points en contre-attaque. Kariata Diaby (4 points, 3 rebonds) lui répond aussitôt. C’est un début de match très dynamique, les deux équipes proposent un basket intense, toutes les joueuses participent à l’effort, comme Christelle Diallo (11 points, 4 rebonds), côté Villeneuve qui met deux points dès son entrée en jeu. Par la suite, Caroline Hériaud (15 points, 5 rebonds, 5 passes), en souvenir de ses belles heures passées sous les couleurs vendéennes, continue d’alimenter la marque mais Assitan Koné (8 points) lui répond et marque de précieux points aux lancers francs permettant ainsi à son équipe de recoller. Le score à la fin du quart-temps : 17 à 22 en faveur des nordistes.

Le deuxième quart

Dès le début du deuxième acte, on sent les tigresses plus en difficulté, et ce, dû à la grosse intensité défensive des Guerrières (12 interceptions pour Villeneuve et 17 ballons perdus par La Roche). De plus, le RVBC est maladroit, ce qui permet aux nordistes de compter 9 points d’avance. Villeneuve d’Ascq prend les commandes du match, et oblige le technicien vendéen, Emmanuel Body, à prendre un temps mort. Caroline Heriaud, qui est très bien rentrée dans son match, inscrit un panier quasiment du milieu de terrain et distance un peu plus son ancienne équipe (5’53 à jouer). Cependant les Yonnaises reprennent un peu de poil de la bête et réduisent l’écart à 10 points. Diallo, toujours aussi efficace dos au panier, inscrit deux points supplémentaires. La 1ère mi-temps se termine sur le score de 24 à 44 en faveur des guerrières.

Deuxième mi-temps

Le troisième quart

Au retour des vestiaires, on assiste à un 5-0 infligé par La Roche, signe d’une révolte qui va très vite arriver, ce que ne veut surtout pas Rachid Méziane qui prend immédiatement un temps mort. Belle remontée des vendéennes grâce à une belle adresse d’Ana Suarez (16 points, 8 rebonds et 8 passes) notamment. Villeneuve est solide en défense mais, à cause d’une faute, permet à Ornella Bankolé d’ajouter deux points à son équipe qui recolle 37 à 47, 5’02 à jouer. Les Vendéennes s’enflamment et reviennent dans le match (-7 à 1’20 de la fin du quart). Mais c’était sans compter sur le talent de Villeneuve, à l’image du 3 points au buzzer de la capitaine, Johanne Gomis.

Les dix dernières minutes

Dans ce dernier quart temps, Ana Suarez met un shoot derrière la ligne à 3 points en contre attaque et nous assistons à un temps fort des vendéennes alors qu’il reste près de 8’30 dans le dernier acte. Le RVBS hausse l’intensité et remet la pression sur l’actuel 3ème de LFB. Cependant elles n’arriveront jamais à stopper les nordistes qui résistent et tiennent bon à l’image de la très expérimentée Jolene Anderson (17 points, 4 rebonds et 3 passes). Le match se termine sur le score de 65 – 74 en faveur de Villeneuve d’Ascq.

Un match très plaisant à voir avec des nordistes en mode rouleau compresseur en 1ère mi-temps et des vendéennes qui n’auront jamais abandonné. La Roche Vendée aura pourtant tout essayé et frôlé un come-back incroyable, en vain. Villeneuve d’Ascq reste en haut du classement grâce à cette victoire et se place sur le podium.

Jolene Anderson dans la belle victoire des Guerrières à la Roche-sur-Yon
Crédits Photo : ESBVA Lille Métropole

Angers 62 – 72 Basket Landes

Basket Landes se rend ce soir dans les Pays de la Loire pour défier Angers. Les Landaises restent sur une série de deux défaites en championnat et comptent bien y mettre fin ce soir malgré leurs blessées. Mais face à elles, les Angevines sont sur une dynamique positive en ce début de saison et espèrent bien s’imposer à domicile.

Les 5 de départ :

Angers : Alexis Peterson, Jasmine Bailey, Jodie Anne Cornelie-Sigmundova, Iva Slonjsak, Oderah Chidom

Basket Landes : Marine Fauthoux, Marie-Eve Paget, Kendra Chéry, Marianna Tolo, Regan Magarity

La première mi-temps

La premier quart-temps

Marie-Eve Paget (20 points et 3 passes) ouvre le score pour Basket Landes avec un panier à 3 points. Les Landaises, agressives dès l’entame, s’appuient sur Regan Magarity ( 20 points et 14 rebonds, 28 d’évaluation) pour prendre rapidement l’avantage (0-9) au bout de 2 minutes de jeu. En face, les locales sont au ralenti et ont du mal à trouver leur rythme face à la rapidité de jeu proposé par les joueuses de Julie Barennes. Toutefois, c’est Jasmine Bailey (14 points, 6 rebonds et 3 passes) qui offre les deux premiers points pour son équipe mais Angers souffre toujours défensivement face au jeu intérieur des visiteuses. La grosse défense des Landaises leur permet de finir le premier quart temps en tête, 11-23, malgré la montée en puissance d’Alexis Peterson (10 points et 8 passes) qui redonne du rythme a son équipe.

Le deuxième quart-temps

Dans le deuxième acte, Angers joue de manière très agressive et revient rapidement au contact de Basket Landes grâce à deux gros shoots d’Isis Arrondo (17-24). Mais Lidija Turcinovic (9 points et 2 passes) ne compte pas laisser Angers revenir et inscrit 2 points (22-31) à 5 minutes de la mi-temps. Le match commence à monter en intensité et les fautes pleuvent. Mais Angers ne convertit pas ses tirs ouverts et laisse Basket Landes, qui s’appuie Marie-Eve Paget, faire gonfler l’avance (+14). Cependant le promu angevin n’a pas dit son dernier mot, et entame une belle remontée à l’image d’un panier au buzzer d’Oderah Chidom (17 points et 5 rebonds). Le score à la pause: 33 à 38.

La deuxième mi-temps

Le troisième quart-temps

Au retour des vestiaires, Angers est plus déterminé que jamais et recolle très rapidement au score (37-40) à 22 minutes de jeu. En face, les Landaises maintiennent leurs efforts pour garder le cap. Magarity est impériale avec des gros shoots dans la raquette et permet de redonner de l’air à Basket Landes (37-44), toujours sous la pression du duo Peterson-Bailey en mode piles électriques. Le match s’équilibre mais Angers souffre encore de son manque de réussite au tir (35%) et malgré un retour à 3 minutes de la fin du quart temps (44-48), les Landaises, bien aidées par Magarity et Paget, réussissent à garder la tête à la fin du quart temps. Le score : 48 à 54 avant d’entamer le dernier quart.

Les dix dernières minutes

Il ne reste plus que 10 minutes à Angers pour renverser Basket Landes et c’est le moment choisi par le public angevin pour pousser ses protégées. Peterson puis Tolo (8points et 7 rebonds) se répondent à deux points (50-56), jusqu’à ce que Paget ne réussisse un 3 points assassin, à 6 minutes de la fin donnant ainsi 9 points d’avance aux Landaises (52-61), de quoi obliger David Gautier à prendre un temps-mort. De retour sur le parquet, Angers court après le score mais fait face à un manque de réussite cruel, qui va lui couter la victoire. Basket Landes s’impose, non sans mal, 62-72. Regan Magarity termine MVP de la rencontre avec 28 d’évaluation.

Basket Landes renoue avec la victoire face à Angers au terme d’un match très engagé et entrecoupé de nombreuses fautes. Angers n’aura pas démérité mais paye son inefficacité aux tirs.

Le selfie de la victoire des landaises – Crédits photo: Basket Landes

Charleville Mézières 83 – 56 Landerneau

Le leader du championnat, Charleville, reçoit l’actuel 8ème du championnat, Landerneau. Les deux équipes veulent se reprendre après leur défaite lors de la dernière journée.

Les 5 de départ :

Charleville : Amel Bouderra, Nia Coffey, Magali Mendy, Mame Marie Sy Diop, Evelyn Akhator.

Landerneau : Virginie Bremont, Promise Amukamara, Teana Shari Muldrow, Sixtine Macquet, Margaux Galliou-Loko.

La première mi-temps

Les premiers points du match sont pour Charleville avec un 3 points de Mame Marie Sy Diop (8 points). Le match est assez serré jusqu’au milieu du quart. Ensuite, les Flammes déroulent parfaitement leur jeu. Cela leur permet de réaliser un run de 10-0 en 4 minutes. Landerneau réduit l’écart par 2 points de Margaux Galliou-Loko (11 points, 2 rebonds et 2 passes). Mais un 3 points au buzzer de Marica Gajic permet aux flammes de clôturer le quart sur le score de 24-10.

Un magnifique 3 points de Tima Pouye (22 points en 22 minutes) permet à Charleville de mener 29-12. Une faute antisportive de Teana Shari Muldrow (16 points et 12 rebonds) permet aux flammes d’ajouter deux lancers et prendre une avance de 19 points. La barre des 20 points d’écart est franchie sur un panier de Tima Pouye (35-14, 5′ à jouer). Un temps mort est pris pour Landerneau, il va s’avérer utile car les bretonnes passent un 9-0. Elles recollent à 12 points. Le panier de Leonie Fiebich (8 points et 6 rebonds) permet aux flammes d’inscrire leur premier panier depuis 4 minutes. Cette première mi temps se termine sur le score de 37-25 en faveur des Flammes.

Point boxscore :

Pour Charleville, Tima Pouye en sortie de banc, a déjà inscrit 9 points. De son coté Teana Shari Muldrow en est déjà à 11 points pour Landerneau.

La deuxième mi-temps

On reprend ce match avec un 3 points de Tima Pouye. Un and-one d’Evelyn Akhator (7 points et 3 rebonds) et un 3 points de Nia Coffey (11 points, 1 rebond et 2 passes) donnent 21 points d’avance aux Flammes. Temps mort alors qu’il reste à 5’44 à jouer, Landerneau n’a inscrit que 3 points en un peu moins de 5 minutes et a subit un run de 14-3 des Flammes. Un panier de Marica Gajic (11 points et 9 rebonds et 4 passes) à 3 points et Tima Pouye sur un lay up permettent à Charleville de prendre 26 points d’avance (3′ à jouer). La barre des 30 points est franchie sur un 3 points d’Amel Bouderra (10 points et 2 passes). Le quart-temps se termine sur un panier de Promise Amukamara (6 points, 3 rebonds et 2 passes). Le score est de 61-32.

Après 2 minutes sans panier, Amel Bouderra rentre enfin le premier panier du quart. Il est parfaitement géré par les Flammes qui prennent jusqu’à 33 points d’avance. Tima Pouye termine le quart-temps par 2 paniers à 3 points. Le score final est de 83-56 en faveur des Flammes.

Finalement Landerneau aura été dans le match pendant 5 minutes. Malgré un rapproché dans le second quart-temps des bretonnes, c’est bien les Flammes qui l’emportent très largement, dans le sillage d’une Tima Pouye de gala en sortie de banc (22 points), mais aussi de la précieuse Marica Gajic qui finit avec 11 points, 9 rebonds et 4 passes pour 25 d’évaluation. Charleville conserve sa première place au classement général.

Belle victoire des flammes qui conservent leur première place.
Crédits photo : Flammes Carolo.

Cette 9ème journée aura été le théâtre de rencontres pleines de rebondissements. Entre come-back, prolongations, interception décisive et large victoire, ce samedi soir fut riche en matchs haletants et passionnants. La bonne opération de la journée est pour Villeneuve qui s’impose en terres Vendéennes. Cette victoire leur permet ainsi de retrouver le podium !

Toutes les infos LFB et Euroleague à suivre ici, sur baskelleball.com