| Publié par

C’est déjà la dernière journée de LFB ! Le suspense reste entier. Villeneuve d’Ascq parviendra-t-elle à accrocher la 2e place au classement au détriment de Basket Landes ? Qui du BLMA ou de Saint-Amand verra les playoffs ? Charnay va-t-elle enfin se relancer avec une victoire importante, à l’aube des playdowns ? Toutes les réponses dans notre récap de la 22e journée ci-dessous !

Charnay 74 – 61 Tarbes

C’est un match très important pour le maintien qui se joue. Charnay est dernier et n’a plus gagné depuis un bon moment. L’équipe a besoin de se rassurer avant les playdowns et quoi de mieux qu’un match face à un concurrent direct. Les Pinkies reçoivent Tarbes, assuré de finir 9ème, dans un match qui comptera forcément lors de la deuxième phase.

Les 5 de départ :

CBBS : Zoe Wadoux, Ewl Guennoc, Priscilla Lezin, Kankou Coulibaly, Taya Reimer

TGB : Julie Wojta, Marie Pardon, Clementine Samson, Ana Tadic, Yohana Ewodo

Première mi-temps

Charnay rentre tout de suite dans sa rencontre avec un 4-0. Le premier écart est créé par Tarbes suite à deux tirs de Tadic et un trois point de Samson (6-13). En sortie de temps-mort, Coralie Chabrier sonne la révolte avec un « and one » et son équipe finit mieux le quart-temps. Le collectif tarbais gère son avance et le score est de 12-16 au buzzer.  

Tarbes joue bien collectivement et profite des espaces laissés par la défense adverse (12-18). Les Pinkies retrouvent la marque et recollent au score avec plusieurs paniers près du cercle (16-18). Les deux équipes sont au coude à coude et l’intensité monte de plus en plus. Les paniers s’enchaînent. Alors que le TGB avait recreusé de l’écart, Ewl Guennoc rentre un shoot à trois points pour faire revenir son équipe à -2 (23-25). Tarbes n’y arrive plus, Wadoux égalise mais Wojta marque dans les derniers instants pour permettre au TGB de mener à la pause 25-27.

Deuxième mi-temps

Julie Wojta redonne quatre points d’avance à son équipe dès le début de la seconde période. Tarbes revient très bien des vestiaires et inflige un 6-0 à son adversaire (25-33). L’écart passe pour la première fois la barre des dix points au bout de 3’ dans le quart-temps (27-37). Tarbes arrivera à maintenir cet écart quelques temps, jusqu’à ce que Zoé Wadoux et Prescilla Lezin sonnent la révolte.  Charnay parvient à revenir au score grâce au chantier de Lezin et seulement trois petites longueurs séparent les deux équipes à la fin du troisième quart (48-51).

Charnay monte en intensité en défense et en s’appuyant sur sa raquette, parvient à passer devant pour la première fois depuis le premier quart-temps (52-51). Après ça, les deux équipes s’emmêlent les pinceaux en attaque et durcissent la défense. Après de longues secondes sans panier, Tadic ramène les deux équipes sur un score de parité 52-52 à 7’ de la fin. Guennoc puis Gaucher permettent à Charnay de prendre les devants tandis que Tarbes est en panne d’adresse (57-52). Les Pinkies parviennent à maintenir cet écart de 5 points alors que le TGB ne parvient pas à faire des stops défensifs. Wadoux tue les espoirs tarbais avec un floater, ce qui met Charnay a l’abri avec un écart de +10 (69-59). Charnay déroule la fin de match et finit par l’emporter.

Victoire de Charnay 74-61 !

Une victoire qui fait du bien ! Crédit: CBBS

Après 16 défaites de suite, Charnay sécurise sa 3ème victoire de la saison. Cette victoire fait beaucoup de bien aux Pinkies qui ont montré de belles choses, de quoi garder espoir dans la quête du maintien. Pour Tarbes, on peut avoir des regrets. Comme mercredi contre Montpellier, l’équipe perd le contrôle dans le dernier quart-temps après avoir mené la majorité du temps (la rotation à joueuses 7 se fait ressentir et donc la fatigue …) . Côté performances, énorme travail de Lezin (16 points, 4 rebonds) pour mener son équipe à la victoire, bien accompagné par Wadoux (17 points) et le double-double de Reimer (15 points, 13 rebonds). Pour Tarbes, l’excellent match de Tadic (19 points, 7 rebonds, 2 passes) et Samson (17 points, 5 rebonds, 3 passes) n’aura malheureusement pas suffi.

Lyon 76 – 74 Saint-Amand

Saint-Amand peut toujours prétendre aux playoffs. Les Green Girls n’ont pas leur destin entre leur mains mais doivent absolument gagner pour garder espoir. De son côté Lyon doit gagner pour se hisser à la 3ème place et se rassurer avant les playoffs.

Les 5 de départ :

ASVEL : Aleksandra Crvendakic, Julie Allemand, Marine Johannes, Cassidie Burdick, Kayla Alexander

SAHB : Elin Gustavsson, Janne Thompson, Laura Evrard, Myriam Olivia Djekoundade, Peyton Williams

Première mi-temps

Kayla Alexander met le premier panier du match pour l’ASVEL. C’est un début de match compliqué pour les deux équipes qui sont pour l’instant assez maladroites. L’ASVEL finit enfin par créer le premier break après le trois points de Marine Johannes (9-4). Mais Thompson répond immédiatement avec un and one. Laura Evard permet à Saint-Amand de passer devant à 2’ de la fin de ce quart-temps avec un shoot derrière l’arc mais Chevaugeon lui répond de la même manière (12-12). Le score reste serré et à la fin de ce premier quart-temps, le score est de 16-16.

Les Green Girls continuent de surprendre et commencent le quart-temps avec un 4-0 (16-20). Alexander sonne la charge et permet à Lyon de ne pas décrocher, elle qui est déjà à 12 points au milieu de ce deuxième quart. Lyon resserre sa défense et reprend l’avantage malgré une adresse toujours en berne.  L’effectif de Pierre Vincent n’arrive cependant pas à creuser l’écart. Les nordistes jouent bien et retrouvent le cercle après un temps-mort. Lyon se retrouve dans le dur lorsque Alexander est sur le banc, tandis que Thompson et Evrard permettent à Saint-Amand de mener de +5 (27-32). Peyton Williams rentre un « and one » juste avant la mi-temps qui fait mal à l’ASVEL. Les Green Girls continuent de surprendre alors que l’adresse de leurs adversaire ne dépasse pas les 35% (dont 3/12 à trois points en première mi-temps). Résultat : Saint-Amand rêve de playoffs et mène à la mi-temps 31-35.

Deuxième mi-temps

Le trois points dans le corner de Johannes permet à Lyon de revenir à -2 (36-38). Alexander est toujours aussi inarrêtable au retour de la mi-temps mais l’agressivité de Saint-Amand permet à l’équipe au maillot flashy de rester devant (38-43). Lyon n’est pas dans son match tandis que les Green Girls semblent surmotivés et sont sur tous les ballons. Ces dernières mettent tout simplement plus d’intensité et sont clairement supérieures à l’ASVEL, pour qui les regards sont vides, sur ce plan de jeu… Pourtant, les Lionnes ne décrochent pas et suite à plusieurs contre-attaques, elles reviennent à -1 (46-47). Lyon se réveille en fin de quart-temps et après quelques shoots manqués, le contre de Crvendakic permet à Lyon de mener avant la dernière période 52-51.

Burdick permet pour la première fois depuis longtemps à Lyon de reprendre de l’air (54-51). Saint-Amand n’y arrive plus et perd pied dans ce dernier quart (58-51). L’envie est toujours là, mais les nordistes ont perdu ce jeu collectif qui leur avait tant réussi jusque-là. Johannes distribue les caviars et permet à Lyon d’atteindre la barre des 10 points d’écart (64-54). Alors que Lyon semble gérer la fin de match, elles n’arrivent plus à marquer et un énorme tir à trois points de Thompson permet à Saint-Amand de revenir à -2 (67-65). Nous avons un money-time ! Janee Thompson égalise sur un lay-up alors qu’il ne reste que 30s. Les deux équipes manquent leurs dernières tentatives : en route vers une prolongation (67-67).

Prolongation

On sent la pression entre les deux équipes qui ratent leur entame de prolongation. Alexander, bien servie par Allemand, donne le premier avantage à l’ASVEL. Le jeu des lancers commence. Djekoundade fait 1/2 pour Saint-Amand, Crvendakic fait 2/2 et le score est de 71-68 à 3’ de la fin. Evènement marquant de la prolongation : la faute anti sportive d’Alexander. Mais Thompson rate les deux lancers, puis Djekoundade manque un double pas en contre-attaque et Lyon s’envole 73-68 à 2’ de la fin. Janne Thompson ON FIRE ramène son équipe à -2 avec un tir du parking puis Okonkwo prend ses responsabilités et rentre un ENORME tir clutch. Ça fait 73-74 pour Saint-Amand à 20s de la fin. Temps-mort Lyon. Marine Johannes rentre son fadeaway mi-distance dans une salle qui exulte (75-74). Les Greens girls ont le dernier ballon, 14s à jouer, mais elles se manquent.

Victoire de Lyon 76-74 !

Une victoire pour la 3ème place. Crédit: ASVEL féminin

Que c’est cruel pour Saint-Amand ! Les Green Girls ont sans aucun doute proposé le meilleur basket ce soir et nous ont offert une démonstration d’intensité et d’envie. Les coéquipières de Pauline Lithard auront mis en difficulté l’ASVEL et les auront fait douter. Elles ont mené une bonne partie du match et n’ont pas à rougir de leur performance. Malheureusement, Lyon était au-dessus et en a gardé sous le pied avant d’accélérer dans le dernier quart et la prolongation . Il faudra cependant montrer un tout autre visage en playoffs pour espérer performer. Côté perf’, Kayla Alexander a dominé les débats avec ses 20pts-8rebonds, bien servie par les 7 passes d’Allemand. Pour Saint-Amand, énorme match de Janee Thompson qui aura maintenu son équipe en vie (21pts/4pd) mais aussi de la jeune meneuse Laura Evrard (17 ans) qui aura brillé sur le parquet ce soir (11 points, 2 rebonds, 3 passes).

Lattes Montpellier 69 – 80 Bourges

Montpellier reçoit le leader, Bourges. Si les Tango se déplacent dans l’Hérault sans pression, assurées de finir premières, Montpellier joue gros et doit s’imposer pour se qualifier en playoffs. En cas de défaite, il faudra se pencher sur une autre rencontre, sous haute tension : Lyon-St Amand.

Les 5 de départs :

Montpellier : Olivia Epoupa – Sydney Wallace – Migna Touré –  Haley Peters – Briana Day

Bourges : Elin Eldebrink – Sarah Michel – Kristen Mann – Elodie Godin – Iliana Rupert

Première mi-temps

Dès l’entame du match, les lattoises mettent en place une défense tout terrain, mais ce sont bien les Tango qui prennent le dessus (12 à 20) sous l’impulsion d’une Iliana Rupert déjà très efficace. Toutefois, les Gazelles restent proches grâce à leur jeu de transition, Migna Touré (9 points, une passe) puis Elena Zemoura (2 points et 2 interceptions) permettent à Montpellier de recoller (19 à 21) alors qu’il reste moins de 2 minutes. Mais Laetitia Guapo (9 points, 3 rebonds, un contre et 3 interceptions) donnera, sur un shoot au buzzer, un léger avantage aux berruyères. A la fin du quart, Bourges mène 23 à 19.

Dans ce deuxième quart, les Tango continuent de trouver des solutions offensives : Elin Eldebrink (9 points, 4 rebonds et 6 passes) à trois points, Isabelle Yacoubou (8 points, 2 rebonds et 2 interceptions) dans la raquette, si bien que les protégées d’Olivier Lafargue prennent 9 points d’avance (23 à 32). Valéry Demory prend logiquement un temps mort pour remettre son équipe en place alors qu’il reste 7 minutes à jouer. Un temps mort qui fait du bien aux Gazelles, puisqu’après avoir été menées par 11 unités, grâce à une défense retrouvée, elles reviennent à 7 points (29 à 36), notamment par le biais d’Olivia Epoupa (2 points, 7 rebonds, 8 passes et 5 interceptions), de quoi forcer le coach berruyer à arrêter le jeu à 4 minutes de la pause. Sur une très belle action collective, Kristen Mann (7 points, 4 rebonds et 2 passes) trouve Iliana Rupert (15 points, 2 rebonds, 2 contres et 2 passes) qui score et stoppe la série héraultaise. La fin de la première mi-temps est plutôt dans le sens des lattoises : Haley Peters (17 points, 8 rebonds et 2 passes) score de loin tout comme Migna Touré. Pour l’instant, c’est une opposition de style, avec Bourges efficace sur jeu demi-terrain, notamment grâce une très active Sarah Michel (7 points, 6 rebonds, 6 passes) là où Montpellier excelle dans le jeu de course. A la fin de la première période, Montpellier est menée 39 à 43 par Bourges.

Deuxième mi-temps

Au retour des vestiaires, Bourges reprend rapidement un avantage au tableau d’affichage : avec un 11-4 infligé par les Tango aux Gazelles, les coéquipières de Kristen Mann semblent avoir trouvées la faille dans la raquette héraultaise (44 à 54, 5ème). Mais poussées par leur public et adroites sur la ligne des lancers francs, les Montpelliéraines restent au contact, notamment grâce à Elodie Naigre (15 points, 2 rebonds) et Ana Dabovic (8 points, 3 rebonds, 2 passes et 2 interceptions). Avant le dernier acte, Bourges reste devant de 5 points, 58 à 63, après un troisième quart hyper intense et serré !

Pour ce dernier quart-temps, Gazelles et Tango se livrent un combat acharné ! Même si Bourges reprend une dizaine de points d’avance (61 à 71), notamment par le biais de la jeune Emmanuelle Bnuenameu-Simo (7 points et 1 rebond), le BLMA reste au contact grâce à sa défense haute et sa justesse offensive, à l’image de Briana Day (7 points, 5 rebonds). Seulement, les lattoises courent sans cesse derrière le score et si Bourges fait preuve d’un manque de réalisme inhabituel proche du cercle, ça ne permet pas aux héraultaises de revenir dans la foulée. Les deux dernières minutes sont une formalité pour Pauline Astier (12 points, 5 passes, une interception et un contre mais 4 ballons perdus) et Bourges. Les Tango s’imposent 80 à 69 dans l’Hérault, face au BLMA.

Crédits photo : Bourges Basket

C’est donc par une victoire que Bourges termine la saison régulière ! Dans un match intense, les berruyères ont su prendre le meilleur sur des Montpelliéraines tout de même qualifiées en Playoffs. Comme quoi, même dans une défaite, il y a du positif : ces deux équipes se retrouveront à l’occasion du premier tour des Playoffs. Le leader, Bourges, sera opposé au huitième, Montpellier, pour les quarts de finale.

Villeneuve d’Ascq 85 – 80 Basket Landes

Villeneuve d’Ascq reçoit Basket Landes, récentes vainqueures de la Coupe de France. Le gagnant de ce duel au sommet décrochera la 2e place du classement, derrière Bourges.

Les 5 de départ :

ESBVA : Jolene Anderson, Johanne Gomis, Sandra Ygueravide, Mousdandy Djaldi-Tabdi, Kariata Diaby

BL : Marine Fauthoux, Céline Dumerc, Marianna Tolo, Jillian Harmon, Kendra Chéry

Première mi-temps

Un 3 points d’Anderson suivi d’un layup de Gomis permettent aux nordistes de se lancer dans les meilleures conditions. La rencontre s’équilibre peu à peu, personne ne parvient réellement à prendre le large dans ce 1er quart. Deux lancers francs de Dumerc permettent aux landaises de prendre un court avantage au terme des dix premières minutes : 23-24.

Djaldi-Tabdi est inarrêtable en ce début de 2e quart ! Elle inscrit 10 points coup sur coup pour son équipe (dont 2 paniers primés), contre lesquels Harmon et Magarity tentent de résister. Sur un panier derrière l’arc, Salaun porte l’avance des nordistes à 7 unités (38-31). Les landaises semblent caler un peu : le manque d’adresse et les absences au rebond pèsent lourd. Tolo tente de tenir la baraque tandis qu’Anderson et Hériaud sont en mode snipper à 3 points (48-37). Sur deux lancers francs convertis, Magarity permet aux siennes de rentrer au vestiaire à 7 longueurs des villeneuvoises : 48-41.

Deuxième mi-temps

Chéry et Magarity convertissent leurs lancers francs et relancent leur équipe (48-45). Fauthoux fait repasser Basket Landes devant sur un layup. Les nordistes ont perdu en efficacité mais se ressaisissent vite. La marque se répartit entre elles, ce qui est également le cas côté landais. Les ballons circulent, le match est plus indécis que jamais : 66-65.

Tout reste à faire dans ce dernier quart. Magarity active le mode MVP en plantant deux paniers autoritaires (66-69). Mais en face Diallo fait revenir l’ESBVA à égalité grâce à un and one. Ygueravide à 3 points puis Salaun donnent un mini break aux leurs. Mais les landaises ne s’avouent pas vaincues et repassent devant grâce à deux paniers successifs de Magarity accompagnés d’un lancer franc (74-76), après avoir capté de précieux rebonds défensifs. On sent une certaine tension dans cette fin de match, les deux équipes ont du mal à trouver le chemin du cercle. Sur des lancers, Diaby redonne un court avantage à Villeneuve (78-77, 1’20 à jouer). Paget lui répond aussitôt en layup, mais Diaby convertit à nouveau deux lancers, les landaises étant dans la pénalité (80-79, 23sec à jouer). En sortie de temps mort, Fauthoux rate un 3 points et les nordistes convertissent des lancers francs. Un incroyable 3 points de Gomis à la dernière seconde derrière la ligne médiane finit de sceller la victoire des villeneuvoises : 85-80.

La très belle victoire des Nordistes ! – Crédits photo : ESBVA-LM

Villeneuve d’Ascq récupère donc la 2ème place du classement, les landaises terminent la saison régulière à la quatrième position. Marine Fauthoux (21 points, 25 d’évaluation) et les siennes n’ont rien pu faire face au gros match de Diaby dans la raquette (16 points, 10 rebonds, 25 d’évaluation) et à la bonne performance collective des villeneuvoises.

Landerneau 79 – 61 Angers

Deux teams aux parcours différents. Angers est assurée de jouer les playoffs, tandis que Landernau, en mauvaise position (avant-dernier) jouera les playdowns.

Les 5 de départ :

LBB : Marie Mane, Hortense Limouzin, Promise Amukamara, Ashley Bruner, Luisa Geiselsoder

UFAB : Alexis Peterson, Breanna Marquice Richardson, Jodie Anne Cornelie-Sigmundova, Iva Slojsak, Oderah Chidom

Première mi-temps

C’est parti a la Cimenterie, la première attaque angevine est en échec. Il y a beaucoup de rythme dans ce match et quelques pertes de balle, mais Landernau met beaucoup de vitesse et le score grimpe vite : 11-2. Temps-mort pris, afin de pouvoir sortir de cette zone presse. Richardson se blesse sur une action un peu stupide. Quasiment le même écart 15 à 7, et petite frayeur pour Alexis Peterson, mais elle se relève finalement. 3min à jouer, et +9 pour les Bretonnes. A l’issue du premier acte, +11 pour Landernau (22-11).

Ce deuxième quart est beaucoup plus défensif, mais Bruner permet d’accroitre un peu l’écart (27-13). Il reste 6min avant la mi-temps. Les angevines doivent se réveiller. Slonsjak a raté 5 shoots depuis le début du quart tandis que Geiselsoder fait un chantier dans la peinture. Coach Gautier est entrain de s’énerver. 34 à 15 et il reste 4min. Peterson rate beaucoup aussi mais Richardson remet un peu les angevines sur les rails : 35-21 à 2 min de la pause. 43 à 27 à la mi-temps, avec de très bonnes Geiselsoder et Mane. Les joueuses de Landerneau pourront elles tenir la cadence ?

Deuxième mi-temps

Richardson a envie de tout faire, mais ce n’est pas sa soirée apparemment. Amukamara rentre son 2e « triple » et l’écart se porte à +21… 52 à 31. Peterson est bien muselée, mais grâce à des superbes passes pour Chidom et Richardson, elle mettent 7 points pour recoller à -14 (54 -40). Landerneau tient très très bien grâce a Geiselsoder qui est inarrêtable : 21pts pour elle. 60-46 a l’issue du 3e quart temps, remporté par l’UFAB, mais l’écart reste conséquent.

L’UFAB tente le tout pour le tout, en ce début de dernier acte, et impose une presse tout terrain. Chidom score encore et ramène les siennes à -10 (60-50). Geiselsoder s’amuse littéralement avec Cornelie… 25e point pour l’allemande qui redonne encore un peu plus d’oxygène aux Bretonnes, puis 27e point pour Luisa. +16. Peterson va 2x d’affilée sur la ligne et ne rate rien (15pts pour elle, malgré son pourcentage). Il reste 3’40 avant les playdowns pour Landerneau. « And 1 » après la faute de Fremont sur Chidom, qui ont la possibilité de passer sous la barre des 10pts (70-60). Et, c’est fait 70-61 mais c’est sans compter sur Luisa qui inscrit ses 31e points ! 74 à 61, il reste 2min. Sur le banc, coach Gautier est dépité. Pas grand chose a se mettre sous les dents, dans ces 2 dernières minutes, quasiment que des lancers. C’est terminé. Succès du Landerneau Bretagne Basket de 17 points : 79 – 61.

Un sourire retrouvé pour des bretonnes rassurées ! – Crédits photo : Landerneau Bretagne Basket

Landerneau a dominé de bout en bout derrière une Luisa Geiselsoder qui a démonté la raquette angevine (31pts et 6reb). En face les pertes de balles (25) et la maladresse de loin (1/14) ont eu raison de l’UFAB.

Roche Vendée 93 – 61 Charleville Mézières

Deux équipes d’ores et déjà qualifiées pour les playoffs qui doivent préchauffer pour les matchs du weekend prochain. Pas de Lisa Berkani ni de Tima Pouye côté Flammes Carolo, Amel Bouderra va avoir du TAF sur les lignes arrières !

Les 5 de départ :

RVBC : Ana Maria Suarez Utrero, Coline Franchelin, Ornella Bankole, Katherine Plouffe, Tiffany Clarke

FCB : Amel Bouderra, Marie Michelle Milapie, Mame Marie Sy Diop, Evelyn Akhator, Manaelle Yerbe

Première mi-temps

Dès l’entame les joueuses du RVBC défendent dur et empêchent Amel Bouderra de placer le jeu des Flammes. Pendant ce temps Clarke et Bankole s’occupent de tout en attaque et l’écart grimpe rapidement (11-4). Mais les snippeuses de Charleville se réveillent et Bouderra réduit la différence à -3 sur un tir primé. Les Yonnaises vont tout de même creuser un nouvel écart grâce à Ana Suarez et elles terminent le premier quart sur le score de 22 à 15.

Début de deuxième quart, les vendéennes ne lâchent pas l’accélérateur. Le ballon tourne bien, les contre-attaques s’enchaînent et les paniers avec. En face seule Bouderra tient la baraque, lancer-francs, passes décisives et lay-ups, la meneuse est partout mais La Roche mène assez largement (38-23 et 4’30 » à jouer). Et l’écart continue de grandir puisque les Flammes sont à 28% au tir pendant que leurs adversaires enchaînent les tirs du parking : 45-26 à la mi-temps !

Deuxième mi-temps

Après la pause, le collectif vendéen active le mode rouleau compresseur. Ana Suarez est en feu de loin pendant que Bankole et Clarke martyrisent la raquette du FCB. Il y a presque une différence de 30 unités avant que Diop et Bouderra éteignent un peu le feu grâce à 3 paniers primés de suite. Les tigresses continuent leur petit bonhomme de chemin mais commettent trop de fautes. Cela permet aux Flammes de recoller légèrement sur des lancers. Le RVBC mène 68 à 43 avant l’entrée dans le dernier quart.

Avec autant d’avance, les filles de coach Body se relâchent un peu. Milapie et Akathor en profitent donc pour enchaîner quelques paniers et prendre l’avantage dans ce dernier quart-temps (on se console comme on peut). Malheureusement pour les quelques supporters carolomacériens qui croyaient au come-back, Bankole et sa bande remettent vite la tête des Flammes sous l’eau. Un p’tit 17-6 infligé dans les 5 dernières minutes et La Roche s’impose 93-61 après le buzzer final.

Crédits Photo : La Roche Vendée

Les Yonnaises viennent très certainement de réaliser leur plus beau match de la saison à une semaine des playoffs. Voilà ce qu’on appelle avoir le sens du timing. Une défense de fer et une attaque plus collective que le Brésil (35 passes décisives), l’ASVEL est prévenue, les Tigresses sont prêtes pour les phases finales ! 

Encore une belle (dernière) journée de LFB ! Nous connaissons maintenant les 8 équipes qualifiées en playoffs, et les 4 équipes qui joueront les playdowns pour se maintenir en LFB. Saint-Amand est passé ce soir à rien de l’exploit mais c’est le BLMA qui a accroché la dernière place des playoffs. Rendez-vous ce samedi pour les premiers matchs de ces phases finales !