| Publié par

Nous sommes dans le sprint final ! Cette avant-dernière journée nous réserve des matchs très important pour la fin de saison. Quelle va être la dernière équipe en playoffs ? Qui de Lyon, Villeneuve et Basket Landes va finir dans le top 3 derrière Bourges ? Angers peut-elle grapiller des places ou bien La Roche va-t-elle sécuriser sa 6ème position ? Tant de questions qui se bousculent dans vos têtes mais heureusement la team BLB est là pour faire le point.

Saint Amand 73 – 69 Charnay

C’est un match entre concurrents directs qui se joue à Maurice Hugot ce soir. Saint-Amand est 10ème de LFB, mais une victoire permettrait aux Greens Girls de garder des espoirs de playoffs. De son coté, Charnay n’a pas gagné depuis de nombreux matchs et espère se relancer avant les playdowns.

Les 5 de départ :

SAHB : Laura Evrard, Elin Gustavsson, Peyton Williams, Myriam Djakoundade, Janee Thompson

CBBS : Zoe Wadouc, Ewl Guennoc, Priscilla Lezin, Kankou Coulibaly, Taya Reimer

Première mi-temps

Le match commence par un retour en zone dès le départ des Pinkies, qui donne directement la première possession aux Green Girls. Kankou Coulibaly marque les 2 premiers points du match et Ewl Guennoc dégaine à 3 points. Les premiers points de Saint Amand sont marqués par Peyton Williams suite à une faute des charnaysiennes. S’en suit une pénétration de Myriam Djakoundade et un catch and shoot de Peyton Williams qui permettent aux nordistes de prendre l’avantage sur les Pinkies. (9 – 7 il reste 4 : 59). Maïa Hirsch vient stopper l’hémorragie avec un 3 points aidé de la planche et remet les compteurs à 0 (10 partout). S’en suit un concours à 3 points : c’est Ewl Guennoc qui commence, imitée par Pauline Lithard, Margaux Oko Zazou et c’est finalement Kim Gaucher qui, au buzzer et du milieu de terrain, conclut ce quart temps. 21 – 21.

Le deuxième quart-temps commence par deux points d’Elin Gustavsson et de Kankou Coulibaly. Peyton Williams obtient un and one, mais Taya Reimer marque 4 points en 40 secondes. Une bonne défense d’Elin Gustavsson empêche Kankou Coulibaly de marquer. Une passe millimétrée d’Elin Gustavsson pour Peyton Williams permet d’offrir 2 points supplémentaires aux Green Girls. Une pénétration de Priscilla Lezin redonne du souffle à Charnay. Le quart-temps se termine avec une légère avance de Charnay sur le score 35 – 42.

Deuxième mi-temps

Le troisième quart commence par une possession amandinoise concrétisée par une pénétration de Myriam Djakoundade. Puis Laura Evrard et Janee Thompson marquent et reviennent à 3 points de Charnay. Saint Amand inflige un 10 – 2 à Charnay qui tente, tant bien que mal, de retrouver son adresse de première mi-temps. Janee Thompson, grâce à un lay up, permet à son équipe de repasser devant au score. Le quart se termine sur le score 59 à 56.

Les premiers points du dernier quart-temps sont marqués par Peyton Williams grâce à une faute de Taya Reimer. Charnay est maladroit en attaque mais exerce une zone presse en défense pour casser le timing de l’attaque nordiste. Kankou Coulibaly ne lâche rien et met ses paniers au bon moment. Heureusement pour les Green Girls, une interception de Laura Evrard à quelques secondes de la fin permet à Saint Amand de gagner le match.

Crédit: Saint-Amand Hainaut Basket

Ca aura été un match intense des deux côtés du terrain. On peut souligner la belle performance de Peyton Williams, le jour de son anniversaire, avec 14 points, 17 rebonds et 2 passes pour 24 d’évaluation.

Lattes Montpellier 78 – 75 Tarbes

Oh qu’il est important ce match. L’enjeu est simple mais crucial. On connait 7 des 8 équipes qualifiées pour les playoffs, et ce match aidera à déterminer la dernière équipe. Lattes-Montpellier, 8ème, doit s’imposer pour se rapprocher du graal. La tâche sera quand même rude puisque les Gazelles reçoivent un concurrent direct : Tarbes, 9ème, espère gagner pour revenir au classement et garder espoir. C’est donc sur ce derby, dans une salle à guichets fermés que tout se joue.

Les 5 de départ :

BLMA : Olivia Epoupa, Sydney Wallace, Haley Peters, Elodie Naigre, Migna Touré

TGB : Julie Wojta, Marie Pardon, Clémentine Samson, Ana Tadic, Yohana Ewodo

Première mi-temps

Le BLMA a la première possession et ouvre le score sur un shoot de Sydney Wallace. Elle réitère, marque un trois points et lance très bien le match de son équipe (5-2). Après le premier panier inscrit par Wojta, Tarbes égalise avec un trois points de Samson. Wallace est intenable offensivement : au bout de 3’ de jeu, Sydney Wallace 9- Tarbes 7. Les deux équipes se rendent coup pour coup, mais le premier break est fait coté BLMA avec un trois points de Wallace puis un layup de Migna Touré. Ça fait 16-11 pour Lattes-Montpellier. Le TGB a plus de mal en attaque, Romane Bernies intercepte même le ballon et finit en contre-attaque, portant l’avance de son équipe à +7 et forçant un temps-mort tarbais. La défense du BLMA est assez impressionnante : les filles de Valery Demory forcent des pertes de balles, récupèrent des ballons et mettent une grande pression sur tout le terrain. Le score à la fin de ce premier quart est de 23- 16, Sydney Wallace est déjà à 12 points.

On sent la pression du match dans ce début de second quart. Les deux équipes sont au coude à coude et il faut attendre 2’ pour voir le premier panier du quart-temps (23-19). Tarbes recolle au score grâce aux deux lancers de Julie Wojta (déjà à 11 points). Tarbes est complètement relancée, trouve des brèches dans la défense montpelliéraine et un layup de Marie Pardon permet même à son équipe de repasser devant : 23-25. Le BLMA reprend l’avantage grâce à plusieurs bonnes défenses, et le and one de Peters permet de recréer le break (34-28). Tarbes reste au contact et le score reste serré à la mi-temps : 41-37 pour le BLMA. Julie Wojta est pour l’instant la meilleure marqueuse du match avec 16 points, bien accompagnée par les 8 points de Tadic. Pour Montpellier, Wallace est toujours à 12 points mais la marque est maintenant plus équilibrée.  

Deuxième mi-temps

Naigre marque les premiers points de cette seconde période avec un tir derrière l’arc (44-37). Julie Wojta est instoppable et permet clairement à Tarbes de rester dans le coup malgré des possessions difficiles : 46-45 au bout de 25’ de jeu. Sydney Wallace rerentre dans le match et rentre son shoot, mais un trois points au buzzer des 24s de Pardon remettre les deux équipes sur un pied d’égalité dans une salle bouillante (48-48). Yohana Ewodo fait une bonne entrée dans ce troisième quart pour Tarbes. Elle score 11 points et permet à Tarbes de prendre le large tandis que Montpellier est en perte de vitesse. Le TGB mène 50-59 à la fin du troisième quart.  

Dans ce début de dernier quart-temps, Ana Tadic enfonce un peu plus les espoirs de Lattes et le score s’alourdie (51-63). Le BLMA a beaucoup plus de mal offensivement avec une adresse longue distance en berne (seulement 9 points marqué dans le troisième quart) mais heureusement elles sont aussi beaucoup plus présentes au rebond. Naigre puis Bernies permettent à Montpellier de rester en vie, mais elles ne parviennent pas non plus à faire des stops et à recoller au score (57-69). Peters permet à son équipe de revenir sous la barre des 10 points : 65-71 et il reste 3’ à jouer. La salle s’enflamme tandis qu’on entre dans le money time ! Lattes-Montpellier retrouve sa défense et récupère un ballon à 2’ de la fin (67-71). Day va provoquer la faute et récupérer deux lancers. Les deux sont marqués, le BLMA revient à -2 et la salle exulte ! En sortie de temps-mort, une nouvelle interception de Epoupa et le BLMA revient à égalité à 1’30 de la fin. Ewodo rentre deux lancers francs cruciaux pour que Tarbes prenne l’avantage : 71-73 et 42s à jouer. Et là, énorme bombe du parking d’Haley Peters pour repasser devant ! (74-73 à 30s de la fin). En sortie de temps-mort, un système est enclenché et Ewodo finit près du cercle. Mais Epoupa accélère et se faufile dans la défense tarbaise pour finir sur un layup et conserver l’avantage. (76-75 à 17s). Marie Pardon manque la remise en jeu et Montpellier récupère le ballon. Romane Bernies assure les lancers francs (78-75) et Brezinova manque le shoot de la victoire.

Crédit photo: BLMA

Victoire 78-75 de Lattes-Montpellier !

On aura eu chaud au Palais des Sports de Lattes. C’est un derby qui aura tenu toutes ses promesses et qui voit le BLMA toucher du bout des doigts les playoffs. C’est dur pour le TGB qui, dans un match plein de rebondissements, aura manqué sa fin de rencontre. Côté performances, Sydney Wallace (18 points) très en vue en première mi-temps a peu à peu laissé sa place à Haley Peters (18 points). Il faut aussi noter l’impact d’Olivia Epoupa (4 interceptions et 8 rebonds) et Romane Bernies (13 points, 4 passes, 19 d’évaluation) lors du money time. Pour Tarbes, Wojta (24 points) était inarrêtable et la deuxième mi-temps de Ewodo (19 points) était exceptionnelle mais cela n’aura pas suffi.

Bourges 74 – 63 Lyon

Ce duel au sommet de LFB promet d’être intense, puisque l’ASVEL joue gros : sa place de dauphin ! Pour ce faire, les coéquipières de Marine Johannes devront battre les Tango de Bourges, assurées de finir leader. Ce sera l’occasion pour Bourges de switcher après la finale de Coupe de France perdue sur le fil samedi dernier. Attention toutefois à ne pas se faire prendre par des Lyonnaises qui débarquent le couteau entre les dents !

Les 5 de départ :

TBB : Elin Eldebrink – Sarah Michel – Kristen Mann – Elodie Godin – Iliana Rupert

ASVEL : Julie Allemand – Marine Johannes – Aleksandra Crvendakic – Alexia Chartereau – Kayla Alexander

Première mi-temps

Dans ce premier quart, ce sont les lyonnaises qui prennent les devants, portées par les ex-berruyères Alexia Chartereau (7 points, 4 rebonds et 2 passes) et Marine Johannes (8 points et 2 passes), très adroites d’entrée (7 à 13, 5ème). Et comme souvent, Bourges s’en remet à sa belle défense pour recoller. Plus solides en défense, les Tango arrivent ensuite à trouver des solutions en attaque, d’abord grâce à Laetitia Guapo (5 points, 5 rebonds et 4 passes), sur un drive, puis grâce à Isabelle Yacoubou, dans la raquette. Un bel effort, et voilà Bourges devant, 16 à 15, alors qu’il reste deux minutes à jouer. Pour finir ce quart-temps, les deux équipes se rendent coup pour coup, il pleut des 3 points, Sara Chevaugeon côté lyonnais, Iliana Rupert côté berruyer. Cette dernière va même planter un beau 3 points juste avant la fin du quart, de quoi permettre à Bourges de mener de 4 unités, 24 à 20.

Dans le deuxième quart, Bourges commence à prendre solidement les commandes, toujours porté par son secteur intérieur très actif. Isabelle Yacoubou fait parler sa puissance et son talent dans la raquette, et donne ainsi aux Tango 10 longueurs d’avance (30 à 20, 7ème). Il faut dire que les lyonnaises ne trouvent plus le chemin du cercle, et encaissent un 12-0 à cheval sur les deux quarts. C’est donc très logiquement que Pierre Vincent arrête le jeu. L’ASVEL reprend des couleurs grâce à des offensives mieux négociées : d’abord Kayla Alexander (6 points, 8 rebonds et 3 interceptions mais 5 ballons perdus) puis Cierra Burdick (6 points, 6 rebonds et un contre) et voilà les Lionnes revenues à 6 petits points (32 à 26). Olivier Lafargue prend un temps mort pour remettre ses joueuses sur le droit chemin, et il faudra attendre Sarah Michel (11 points et 4 passes) qui, sur un and-one, redonne de l’air à Bourges (36 à 26, 3ème). Pour rester au contact, Lyon s’en remet à Aleksandra Crvendakic (10 points, 5 rebonds, 4 passes et 4 interceptions), omniprésente des deux côtés du terrain (39 à 32, 2ème). Laetitia Guapo, sur deux lancers francs, conclut cette première mi-temps, Bourges mène alors 43 à 32 face à Lyon.

Deuxième mi-temps

Au retour des vestiaires, ce sont les Tango qui prennent le meilleur sur des lyonnaises en manque d’adresse. Bourges insiste dans la raquette, sous l’impulsion de ses intérieures Isabelle Yacoubou (14 points et 6 rebonds) et Iliana Rupert (17 points, 6 rebonds et 3 passes), toujours bien trouvées proche du cercle. Menées de 15 unités (54 à 39, 4ème) Lyon ne trouve que peu de solutions, et Pierre Vincent décide alors de prendre un temps mort. Rien n’y fait, Bourges garde une belle avance avant le dernier acte, 59 à 43.

Dans ce dernier acte, les Tango s’envolent au tableau d’affichage, Pauline Astier (6 points et 2 interceptions) donne 22 points d’avance à Bourges (65 à 43, 8ème). Ce sera le plus gros écart du match, puisque Lyon, par l’intermédiaire d’Ingrid Tanqueray (5 points et 3 passes), réduit l’écart (67 à 53, 6ème). Olivier Lafargue ne veut prendre aucun risque et arrête le jeu. Si Lyon retrouve des couleurs offensivement, à l’image de Julie Allemand (8 points et 3 passes) sur un trois points, Bourges reste solide et s’en remet à l’expérience de ses cadres, comme Elin Eldebrink (8 points, 3 rebonds et 6 passes) ou Elodie Godin (6 points, 7 rebonds et 6 passes). A deux minutes du terme, les Tango comptent 15 longueurs d’avance. Elles ne seront plus jamais inquiétées. Victoire finale de Bourges face à Lyon sur le score de 74 à 63.

Crédits Photo : Bourges Basket

C’est donc par une belle victoire à domicile que Bourges finira la saison régulière. Dominatrices du début à la fin, les Tango ont pris le meilleur sur des Lyonnaises qui lâchent leur place de dauphin. Rien n’est joué pour l’ASVEL, les playoffs en ligne de mire, elles devront l’emporter samedi prochain pour assurer une 3ème place. Ce sera à Montpellier que les Tango termineront leur saison.

Angers 61 – 67 Villeneuve d’Ascq

Deux équipes playoffables qui se battent pour des places au classement. Angers peut espérer prendre la place de La Roche Vendée mais la tâche va être complexe avec l’absence de Jasmine Bailey. Quant à Villeneuve d’Ascq l’objectif est de tenir dans le top 3.

Les 5 de départ :

UFAB : Alexis Peterson, Breanna Marquice Richardson, Iva Slonjsak, Kekelly Elenga, Oderah Chidom

ESBVA : Jolene Nancy Anderson, Caroline Heriaud, Johanne Gomis, Mousdandy Djaldi-Tabdi, Kariata Diaby

Première mi-temps

Les équipes rentrent dans le match de la même façon : on passe la balle dans la raquette pour faire jouer les intérieures. Puis après ces quelques minutes de jeu intérieur, les défenses prennent le meilleur sur les attaques et le score stagne à 11-10 pour l’UFAB. Comme souvent, c’est Alexis Peterson qui débloque la situation. Un tir primé et une passe dé, et voilà les Angevines qui prennent 6pts d’avance (16-10). Mais Diallo ne se laisse pas faire et va enchaîner 2 paniers pour réduire l’écart avant le premier buzzer de la partie. 18-16 pour Angers.

Les Nordistes ont bien fini le premier quart et vont très bien enchaîner sur le deuxième. Chacune leur tour, les Guerrières vont faire mal à la défense blanche. D’abord Diaby dans la raquette, puis Salaun et Gomis sur du jeu d’isolation, le score grimpe à 24-33 après un gros 3pts de Caroline Hériaud. Coach Gaultier est obligé de demander un temps-mort. Malheureusement ses joueuses commettent trop de fautes et ne sont pas capables de trouver le cercle (3/15 au tir dans ce QT). Les secondes défilent et l’ESBVA s’envole à coup de lancers-francs. Villeneuve d’Ascq mène 41-26 à la pause.

Deuxième mi-temps

Au retour des vestiaires, le momentum ne change pas de camp, du moins pas tout de suite. Côté Villeneuvois on continue de faire tourner le ballon et de répartir le scoring. En face, c’est (évidemment) la meneuse américaine, Peterson, qui prend les choses en main. Des drives pour recoller un peu au score et surtout un énorme « and one » pour réveiller son public ! Richardson complète avec 2 petits lay-ups, et l’UFAB remporte ce troisième quart. Le score est néanmoins toujours à l’avantage des adversaires : 56-43…

Angers est sur une bonne dynamique, ce n’est pas le moment de lâcher. Les filles en profitent pour poser le verrou sur leur moitié de terrain et provoquer des fautes en attaque. C’est la jeune Axelle Merceron qui sonne la charge. Elle plante 6 pions entre quelques lancers de ses collègues et la différence est réduite à 8 unités (55-63). Temps-mort demandé par Rachid Meziane. Malgré cela, Merceron continue sa belle entrée avec un 2+1 qui n’est pas converti, -6. Mais les Guerrières ne vont pas laisser ce match leur échapper et Diallo va mettre le couvercle à coup de lancers.

Victoire de l’ESBVA 67 à 61 !

Crédit: ESBVA

Septième victoire consécutive pour l’ESBVA. Ce succès permet aux coéquipières de Johanne Gomis de remonter dans le classement et d’aller chatouiller les premières places. Villeneuve d’Ascq n’aura pas vraiment été inquiétée lors de cette rencontre avec notamment la très bonne performance de Anderson (7 points, 12 rebonds, 5 passes et 26 d’éval), bien aidée par les 14 points de Diallo. Angers n’a cependant rien lâché, a mieux fini le match mais la différence était déjà faite, malgré une Alexis Peterson des grands soirs ( 21 points, 5 passes, 23 d’évaluation).

Charleville Mézières 64 – 73 Basket Landes

C’est le premier match depuis la victoire en Coupe de France samedi dernier pour Basket Landes. Et quel match : elles se déplacent à Charleville, concurrent direct au top 4 du championnat. Du côté des Flammes, Nia Coffey est partie pour le training camp WNBA. Chez Basket Landes, Valériane Vukosavljevic est absente pour réathlétisation. 

Les 5 de départ :

FCB : Lisa Berkani, Amel Bouderra, Marie Michelle Milapie, Evelyn Akhator, Tima Pouye. 

BL : Regan Magarity, Céline Dumerc, Jillian Christina Harmon, Marie-Eve Paget, Kendra Chery.

Première mi-temps

C’est parti pour ce choc de haut de classement. Regan Magarity remporte l’entre-deux. Marie Michelle Milapie ouvre le score pour les Flammes. Regan Magarity puis Marie-Eve Paget donnent le lead à Basket Landes (5-2). Lisa Berkani sort un gros shoot dernière l’arc pour permettre à Charleville de passer devant (9-7). Les Flammes réalisent un run pour prendre 5 points d’avance encore une fois grâce à Lisa Berkani (10 points). Charleville mène 20 à 15. Dans la dernière minute, les Landaises reviennent à 1 point sur des shoots de Regan Magarity et Marianna Tolo. Le premier quart s’achève sur le score de 20 à 19 en faveur de Charleville. 

Basket Landes repasse devant sur un shoot de Regan Magarity (8 points). Les Landaises sont agressives et provoquent des lancers francs. Le match est serré, les deux équipes se rendent coup pour coup (26-26). Sous l’impulsion de Lisa Berkani, les Flammes réalise un run de 7-0 (33-26). Alors que Charleville avait pris 9 points d’avance, Marzia Tagliamento inscrit un panier derrière l’arc pour revenir à 6 points. La première mi-temps se termine sur le score de 38 à 32 en faveur des Flammes. 

Deuxième mi-temps

Charleville inscrit le premier panier de cette seconde mi-temps par l’intermédiaire de Marie Michelle Milapie (40-32). Mais les joueuses de Basket Landes sont très bien reparties avec un incroyable run de  18-0 pour mener 48 à 40. Lors de ce run le trio Fauthoux-Paget-Margarity inscrit 14 points. Une vague bleue vient de déferler sur Charleville. Mais les Flammes n’ont pas dit leur dernier mot et passent un 9-0 pour reprendre l’avantage dans ce match. Les Flammes sont toujours devant à la fin de ce troisième quart : 53-52

C’est parti pour les dix dernières minutes de ce match, Basket Landes inscrit 8 points de suite grâce à Regan Magarity et Marine Fauthoux (53-61). Marie Michelle Milapie casse le run des Landaises. Regan Magarity donne 12 points d’avance à Basket Landes qui semble avoir pris en main ce match (57-69). La fin de match est bien gérée par Basket Landes qui va s’imposer de 9 points avec un dernier shoot de Regan Magarity (24 points). Le choc se termine par une victoire de Basket Landes sur le score de 73 à 64. 

Victoire de Basket Landes qui assure le top 4. Crédit : Basket Landes

La victoire de Basket Landes s’est dessinée en seconde mi-temps avec un run de 18-0. Regan Magarity a encore réalisé une grosse performance avec 24 points, 8 rebonds et 3 passes. Du côté des Flammes, Lisa Berkani a bien noirci la feuille de stats avec 17 points, 4 rebonds et 11 passes. Belle victoire de Basket Landes qui est assurée de terminer dans le top 4. Les Flammes reste à la 5ème place. 

Roche Vendée 79 – 69 Landerneau

C’est un match sans enjeu particulier qui se profile. La Roche Vendée est 6ème et est assurée de jouer les playoffs, sans pouvoir prétendre à une meilleure place. De son côté, Landerneau jouera quoi qu’il arrive les playdowns mais espère relancer la machine avant les matchs cruciaux du maintien.

Les 5 de départ :

RVBC : Ana Maria Suarez, Ornella Bankole, Kaleena Lewis, Katherine Plouffe, Tiffany Clarke

LBB : Marie Mane , Hortense Limouzin, Promise Amukamara, Ashely Bruner, Catherine Mosengo-Masa

Première mi-temps

Clarke ouvre le score de ce match avec un tir près du cercle tandis que Landerneau manque consécutivement 2 tentatives à trois points. Les deux équipes sont pour l’instant en manque d’adresse et s’appuient donc sur le jeu intérieur (4-4). Le LBB passe pour la première fois devant au tableau d’affichage après un magnifique bras roulé de Geiselsoder (9-10). Les contre-attaques s’enchainent, les deux équipes imprègnent un gros rythme mais c’est le RVBC qui prend les devants grâce à plusieurs belles actions collectives et une domination dans la raquette qui entraine des lancers francs (19-12). Landerneau se bat bien et ne décroche pas. 21-17 pour les vendéennes à la fin de ce premier quart-temps.

Destiny Slocum permet aux bretonnes de revenir au score très tôt dans le quart temps et même de repasser devant grâce à ses 8 points d’entrée (22-25). Elle met d’ailleurs ses 10 points du match dans ce quart. Les deux équipes sont au coude à coude et le score reste très serré (35-35). Toujours en manque d’adresse (on dépasse à peine les 30% à trois points des deux cotés), les deux équipes s’appuient sur leurs joueuses intérieures et le jeu rapide. La Roche est dans la pénalité dans cette fin de quart-temps, le LBB en profite pour provoquer des fautes et aller sur la ligne des lancers. Cela, et le très bon match de Luisa Geiselsoder permet aux bretonnes de prendre les devants et de mener 37-43 à la pause.

Deuxième mi-temps

Le LBB rentre très bien dans cette seconde période avec plusieurs belles actions collectives. Un layup de Amukamara (14 points) permet à Landerneau de créer le plus grand écart du match (37-49). Les Tigresses arrivent cependant à rester au contact grâce à Plouffe (11 points). Elles recollent même après deux trois points successifs (49-55). Le public pousse, Bankole finit très bien le quart et inflige à elle seule un 7-0 aux bretonnes. Le RVBC est repassé devant 56-55 tandis que Landerneau n’y arrive plus en attaque.

Les deux équipes continuent de se mener la vie dure. Le RVBC crée le break avec un panier de sa capitaine et les lancers de Lewis (62-57). L’équipe à domicile défend bien et récupère des ballons alors qu’on sent la pression du money time monter. Geiselsoder sonne la charge coté LBB avec un and one pour revenir à trois petits points (62-60). Mais la Roche accélère, Landerneau enchaine les pertes de balles et la marque s’aggrave: ça fait +8 pour la Roche Vendée à 4′ de la fin. Les vendéennes gèrent la fin de match et assurent les lancers francs. Ana Suarez tue le match avec un shoot longue distance.

Victoire Roche Vendée 79-69

Une victoire à domicile qui fait du bien. Crédit: RVBC

On s’est fait peur à domicile pour la Roche Vendée. On a eu un match très serré et très intense. Landerneau a dominé par moment mais n’a pas réussit à tenir sur la longueur et face à la force collective de leurs adversaires ( 4 joueuses à plus de 10 points). Coté performance, Kaleena Lewis (16 points, 4/6 à trois points, 20 d’éval) a été très précieuse dans les moments difficiles de son équipe tandis que coté LBB, Luisa Geiselsoder sort un excellent match avec 17 points. Cette victoire pemet à la Roche Vendée de valider sa 6ème place, et ainsi son ticket pour l’EuroCup la saison prochaine !

Quelle avant-dernière journée ! Nous avons eu droit à de superbes matchs et on a déjà certaines réponses à nos questions. En haut du tableau, la mauvaise opération est pour Lyon qui laisse filler la seconde place au profit soit de Basket Landes, soit de Villeneuve d’Ascq. Après leurs victoires respectives ce mercredi, les deux équipes s’affronteront samedi pour la 2ème place ! Bonne opération pour la Roche Vendée qui sécurise son top 6, synonyme d’EuroCup la saison prochaine. En bas de classement, la dernière place de playoffs se jouera entre le BLMA et Saint-Amand. Avantage lattois dans ce duel indirect puisqu’il n’existe qu’un seul scénario (un peu farfelu) dans lequel la troupe de Valery Demory n’est pas en phase finale : si samedi, le BLMA perd alors que Saint-Amand gagne et qu’Angers perd, alors nous aurions une égalité à trois qui serait fatale pour Montpellier. Tout peut arriver et le suspens reste entier, rendez-vous ce samedi pour le bouquet final de la saison de LFB !