| Publié par

La fin de la saison régulière approche ! Au programme de cette 18e journée de LFB, un derby très alléchant entre Angers et Roche-Vendée. En haut du classement Charleville ira défier Villeneuve d’Ascq au Palacium, Basket Landes recevra Landerneau, Lyon ira à Tarbes se relancer, et Bourges tentera de conserver son invincibilté à Saint Amand. Enfin Charnay recevra Montpellier dans un match entre des équipes en grande difficulté cette saison.

Angers 71 – 78 Roche Vendée

Un petit derby et une bataille du milieu de tableau pour débuter ce weekend de LFB. Deux dynamiques différentes, les Angevines sortent de 2 défaites et doivent se rattraper tandis que Roche Vendée a battu les Lyonnaises chez elles. Le spectacle sera forcément au rendez-vous !

Les 5 de départ :

Angers : Alexis Peterson, Jasmine Bailey, Iva Slonjsak, Kekelly Elenga, Oderah Chidom

Roche-Vendée : Ana Maria Suarez Utrero, Kaleena Jordan Lewis, Katherine Plouffe, Oceane Monpierre, Tiffany Clarke

La première mi-temps

Un début de rencontre assez poussif mais équilibré. Quatre partout après 1’30 de jeu, les Vendéennes vont creuser un premier écart grâce à Plouffe (4-8). Cornelie sonne la révolte avec un 2+1 et Peterson ramène les siennes à -1 (9-10). Les Angevines vont même passer devant et prendre 4 pts d’avance sur un panier primé de Richardson. La bataille est lancée, Plouffe plante à 2 pts et lâche le ballon pour Lewis du parking (14-15). Mais l’UFAB ne va pas se laisser faire et vite reprendre l’avantage sur des lancers et un 3pt d’Arrondo à quelques secondes du premier buzzer de la partie : 21-17.

Le deuxième acte démarre sur les chapeaux de roue. Les Tigresses recollent à 2 unités avant que Bailey filoche de loin et +5 Angers (26-21). À chaque fois que le RVBC trouve le cercle, les joueuses de David Gautier refont l’écart, notamment Cornelie de loin (31-25). Temps-mort demandé par le coach vendéen. Un TM qui fait du bien puisque Roche Vendée va défendre fort et après 2 paniers consécutifs de Suarez, revenir à égalité : 31 partout. Cette fois-ci le temps mort est angevin. Mais les Tigresses sont solides, défendent en zone pour contrarier leurs adversaires et prennent l’avantage. +4 suite à deux paniers de Monpierre. C’est alors que le duo Peterson/Chidom entre dans la danse, provocation de fautes et percées vers le cercle, un 9-0 infligé, voilà que les Angevines reprennent l’avantage (40-35). Mais tout va très vite au basket et il ne faut pas vendre la peau du tigre avant de l’avoir tué. Un lancer-franc et un tir primé de Lewis, La Roche revient à -1 avant la pause : 40-39.

La deuxième mi-temps

À la reprise les deux équipes se répondent : Slonjsak derrière l’arc et Clarke au layup, +2 UFAB. Puis les Yonnaises vont resserrer encore leur défense et on ne verra plus un panier durant presque 3 minutes, avant que Kone égalise dans la raquette : 43-43. Ensuite, un petit jeu de à toi à moi va se mettre en place durant quelques minutes. Quand Roche Vendée prend l’avantage, Slonjsak filoche pour redonner deux unités d’avance à Angers. Et les Tigresses reprennent la tête d’un point grâce à Lewis sur la ligne (50-51). Mais ces changements de leaders prennent fin à cause des fautes collectives de l’UFAB, ainsi le RVBC s’envole. Lancer-francs, les lay-up et Lewis offre 10 pts d’avance aux siennes sur un 2pt lointain : 52-62, temps-mort angevin. Heureusement pour le suspense, Jasmine Bailey et sa bande finissent fort ce troisième quart. 5 pts en moins de 30s et le tableau des scores affiche 57-62 avant la dernière période.

Les blanches ne profitent pas de leur belle fin lors du quart précédent pour recoller encore car la défense en face est trop solide. Au contraire même, les vendéennes creusent la différence sur des paniers de Plouffe et Suarez (57-68). Nouvelle pause demandée par David Gautier. Les défenses prennent alors le pas sur les attaques. Peterson et Slonjsak font en sorte de réduire la différence à -6, mais une nouvelle fois le collectif vendéen se concentre en défense et marque en contre-attaque pour s’assurer un petit matelas d’avance (65-77). Les Angevines vont donc tenter une pression tout terrain pour changer la donne dans les 2 dernières minutes. Même si Bailey plante de loin et ramène Angers à -7, les Yonnaises gèrent bien la fin de match et s’imposent 78 à 71.

Comme souvent, Alexis Peterson a porté son équipe (20pts, 5reb et 4ast) mais cela n’aura pas suffi à battre une équipe de Roche Vendée très concentré. Grosse défense, attaque collective et adresse était au rendez-vous, le RVBC pique donc la 6e place de l’UFAB.

Crédit : Roche Vendée

Villeneuve d’Ascq 78 – 74 Charleville-Mézières

C’est l’un des matchs chocs de cette 18ème journée. Les guerrières et les flammes occupent le haut du classement et comptent bien y rester. Mais pour cela la victoire sera essentielle si les deux teams ne veulent pas se faire distancer à la course du top 4.

Les 5 de départ :

Villeneuve d’Ascq : Jolene Nancy Anderson, Johanne Gomis, Sandra Ygueravide Viana, Mousdandy Djaldi-Tabdi, Kariata Diaby

Charleville-Mézières : Amel Bouderra, Nia Coffey, Evelyn Akhator, Jacinta Monroe, Tima Pouye

La première mi-temps

Premier ballon pour l’esbva mais qui n’en profite pas en perdant directement le ballon en phase d’attaque. Coffey ouvre la marque pour Charleville sous le panier. Diaby lui répond en exécutant exactement la même action qui lui sourit. Charleville prend les rênes grâce à un 3 points de Bouderra suivi d’un panier de sa coéquipière Tima Pouye (2-10). Rachid Meziane rappelle ses filles sur le banc pour réagir face à ce 0-8 très rapide. Diaby revient du banc et s’impose très rapidement dans la raquette adverse en mode patronne et ajoute 2 unités à son équipe (4-10). Mais la capitaine ardennaise Amel Bouderra a déjà la main chaude en rentrant son second triplé du match. Les Ardennaises sont bien en place et réussissent à faire tourner et imposer leur jeu. Janelle Salaun fait guise d’éclaircie avec ce panier à 3 points où elle était totalement seule. Berkani puis Coffey plantent à 3 points et font mal aux Villeneuvoises. (10-21). A l’image de ce panier totalement raté par Anderson alors qu’elle était seule, les filles de Villeneuve sont totalement bousculées et peinent à suivre. La fin du premier quart temps est actée et un premier écart en faveur de Charleville Mézières est bien là (13-27). 


Les Flammes continuent à dominer et provoquent de fautes qui les envoient sur la ligne des lancers avec Akhator. Villeneuve souffre d’un manque cruel de réussite et rate l’immanquable avec une contre-attaque et ce lay-up de Heriaud raté. 2 minutes de jeu passent sans le moindre panier des deux côtés. Monroe débloque la situation sur ses deux lancers francs et accentue l’avance des visiteuses (13-31). Akhator en gardienne contre de manière très sèche Diaby sous le panier. Yguerravide sur un pick and roll réussit son panier à trois points et redonne de l’énergie à son équipe en grande difficulté en ce début de match (16-34). Villeneuve d’ascq est en grande difficulté aux tirs avec seulement 20% de réussite et 50% pour Charleville. Pouye enfonce le couteau dans la plaie villeneuvoise et plante à 3 points, accentuant l’énorme avance au score de son équipe (18-43). Djaldi-Tabdi subit une faute sous le panier et convertit un de ses deux lancers. Charleville joue vite et réussit une belle contre-attaque conclut par Pouye avec ce lay-up. Charleville s’en va aux vestiaires avec près de 20 points d’avance (22-46).

La deuxième mi-temps

Malgré l’écart, les Villeneuvoises ne se découragent pas. Après 2 lancer-francs accordés à Monroe, l’ESBVA va grappiller le score petit à petit. D’abord grâce à Diaby, qui ramène son équipe à -20 sur la ligne des lancers. Puis c’est le duo Gomis/Anderson qui fait le travail, -15 sur un tir primé de Johanne Gomis. Et Salaun y va également de bon train, 2 lancers et un jumpshot, les Guerrières ne comptent plus que 9 pts de retard. Gomis remet le couvert de loin, Drame adroite sur la ligne et le score est désormais de 52 à 57. Fin de ce 3e acte. Les joueuses de Rachid Méziane ont infligé un énorme 30-11 au FCB qui promet un dernier quart de feu !

Comme il y a 10 minutes, c’est Monroe qui ouvre le bal, cette fois-ci sur un petit pull up à zéro degré. Mais très vite, le trio Hériaud/Gomis/Salaun va prendre les commandes. Gomis donne même l’avantage à l’ESBVA pour la première fois de la partie à 5’30 du terme (62-61) ! Et alors que les Flammes n’y sont plus, Salaun ajoute 2 pts sur une magnifique passe d’Hériaud. Néanmoins Coffey arrive à se frayer un chemin pour revenir à -1. La partie devient irrespirable, quand les Guerrières prennent l’avantage, le FCB recolle au score. Charleville reprend même la tête sur un and one d’Akhator : 67-68 ! Mais Johanne Gomis est injouable et les filles Romuald Yernaux sont acculées par 5 fautes d’équipes. Anderson et Heriaud se relaient sur la ligne des lancers et Gomis envoie une nouvelle bombe du parking ! Sy Diop a beau marquer les derniers points pour les siennes, le match est scellé : 78-74, victoire Villeneuve d’Ascq !

La rencontre semblait pliée après 20 minutes, les Guerrières nous ont gratifiés d’une remontada de 27 points !! Finalement, seul Coffey (17pts / 7reb) et Monroe (20pts / 8reb) ont tiré leur épingle du jeu. Pendant ce temps le quatuor Heriaud, Anderson, Salaun, Gomis a porté Villeneuve. Surtout cette dernière qui a envoyé 20pts en seulement deux quart-temps. L’ESBVA est donc toujours en course dans le top 5 !

Crédit : ESBVA-LM

Charnay 77 – 86 Lattes Montpellier

La victoire est impérative pour les 2 teams. Charnay n’a pas remporté un seul match depuis le 30 octobre et les Montpelliéraines sont toujours dans le bas du classement malgré leur bonne forme dernièrement.

Les 5 de départ :

Charnay : Kankou Coulibaly, Kimberley Gaucher, Zoe Wadoux, Ewl Guennoc, Taya Reimer

Montpellier : Olivia Epoupa, Sydney Wallace, Haley Peters, Elodie Naigre, Mamignan Toure

La première mi-temps

Le match démarre très fort avec un 2 pts rapide de Epoupa, égalisation dans la foulée. Le rythme est effréné et Montpellier met 5 pts consécutifs qui portent l’écart à +7 (2-9). Wallace est intenable 7 pts au compteur, Olivia n’est pas en reste (4pts). Un nouveau 3pts de Wadoux permet de caracoler (8-13, il reste 5 min dans ce premier quart). Suivi d’un autre par Coulibaly. Ce match commence sur les chapeaux de roue, 13 à 16 maintenant. Le BLMA est à 4 fautes d’équipe mais quelle intensité défensive. Prescillia Lezin à mi distance, je n’ai pas le temps d’écrire tellement ça va de tous les côtés. Coulibaly encore à 3pts, Dabovic qui répond et Chabrier qui re-répond à longue distance… On dirait un concours (25-25 et 1min). Elodie Naigre au buzzer à 3pts encore 27 à 30 fin du 1er quart !

Ça reprend comme dans le premier quart, Olivia Epoupa est un poison en défense mais aussi en attaque avec un rebond offensif et un panier garni qu’elle ne transforme pas (31-34). Coulibaly, avec du touché, ajoute 2 points. Epoupa interception et passe décisive, la spéciale. Tout va très vite, mais il y a beaucoup plus de « D » des 2 côtés. Les bourguignonnes qui rentrent dans le jeu des montpelliéraines, qui shootent avant les 7sec de possession. Epoupa encore à 3pts, j’ai l’impression d’écrire un mémoire, pas un temps mort depuis le début du match. Corinne Chabrier qui fait également un bon match (37-43). Et, voilà, le premier temps mort. Je fais des étirements des doigts. Mais qu’est ce que ça joue bien. Première fois, depuis le début que je vois 3 shots rates d’affilée. 2 temps morts consécutifs prient, par Valéry Demory. 2’34 à jouer, et toujours une légère avance pour les montpelliéraines. Chabrier pour le « And 1 » pour revenir à 1pt, et ça rentre (42-43). La défense de zone de Charnay gêne énormément les lattoises. 43 partout à la fin de cette mi-temps.

La deuxième mi-temps

Charnay a la possibilité de passer pour la première fois devant. 2 rebonds offensifs de Gaucher mais cela ne veut toujours pas rentrer pour elle (0pt). Elodie Naigre qui commet une faute stupide, c’est sa 3e. Le secteur intérieur des lattoises en « Foul Trouble ». 0/2 aux lancers (43-43 toujours). Day, également qui commet sa 3e et le CBBS qui passe devant grâce à Reimer. Epoupa qui égalise, Chabrier encore. Epoupa et Chabrier en feu ce soir ! Kim Gaucher qui vient conclure ses 2 premiers points avec un petit eurostep et timeout prit par Demory, Charnay est bien mieux revenu de pause (51-45). Un vrai match mental. Le jeu est beaucoup plus haché mais toujours aussi plaisant (53-51). Sidney Wallace qui fait quelques gri-gri avant de lâcher une belle brique. 4e faute d’Élodie Naigre sur un passage en force. Un contre de Reimer sur Epoupa et Coulibaly qui sanctionne de suite après (57-51), gros temps fort pour les bourguignonnes. Zoe Wadoux encore à 3pts, mais Wallace qui répond encore, ça repart comme au début (60-56). Faute technique contre Wadoux pour « flopping ». Fin du 3e quart 60-57, on est finalement un peu loin du All Star Game.

Wallace qui égalise d’entrée sur un gros « triple ». Et le BLMA qui repasse devant sur une belle pénétration de Toure. Temps mort pris pour le coup par Charnay suite à ce rush (60-66). Epoupa qui hausse son niveau de jeu et qui suite à une interception inscrit un 2+1. Reimer qui inscrit les 2 premiers points de Charnay dans ce 4e quart. Gaucher qui ramène les siennes à 4 pts (65-69) Peeters rajoute 2 pts, coach Chauvet décide que c’est le bon moment de faire rentrer Zoé Wadoux. Toure encore une banderille, Wadoux répond et Toure, la gâchette, back to back three ! Mini All Star Game finalement car les montpelliéraines sont « on fire » comme au 1er quart. La balle bouge tellement vite et l’adresse est là. Dabovic en ajoute 3 et l’écart est maintenant de 12 pts (70-82). Coulibaly qui réduit l’écart, l’exploit est encore possible (76-84), il reste 1 min de jeu. Ce sera un peu court malheureusement. Les Lattoises s’imposent 86 à 77.

Une très belle rencontre qui s’est vraiment jouée dans les dernières minutes du quatrième quart. Epoupa est la joueuse du match avec 30 d’évaluation : 20pts à 70% 5reb 6ast et 5int !

Crédit : BLMA

Tarbes 66 – 63 Lyon

Le TGB, 10ème, espère toujours accrocher les playoffs mais n’est clairement pas favori aujourd’hui face aux Lyonnaises dauphines de LFB. Mais attention au match piège pour l’équipe de Pierre Vincent. L’effectif tarbais est très réduit avec l’absence de Mitrasinovic ( cheville) et Brezinova (dos) mais l’ASVEL est elle aussi orpheline d’Helena Ciak. Seulement 8 joueuses sur la feuille de match coté Tarbes, avec 2 filles espoirs qui ne fouleront pas le parquet du match.

Les 5 de départ :

Tarbes : Julie Wojta, Marie Pradon, Clementine Samson, Ana Tadic, Yohana Ewodo

Lyon : Aleksandra Crvendakic, Alexia Chartereau, Julie Allemand, Marine Johannes, Cassidie Burdick

La première mi-temps

L’entre-deux est remporté par l’ASVEL, qui score immédiatement avec un tir de près de Kayla Alexander. Les deux équipes rentrent bien dans leur match et le score est de 6-6 après 3’ de jeu. Marine Johannes inscrit le premier trois points du match pour refaire passer Lyon devant : 10-11. Tarbes défend plutôt bien et tente de casser le rythme du match afin de s’économiser mais Burdick crée un premier break avec un and-one (11-16 et 3’ à jouer dans ce quart temps). Tarbes ne décroche pas et revient même à trois petits points à la fin du quart-temps grâce à un shoot longue distance de Yohana Ewodo (20-23).

Alexia Chartereau ouvre le score de ce second quart-temps. Mais Tadic lui répond l’action suivante après un rebond offensif et un oubli défensif lyonnais (22-25). Ingrid Tanqueray relance l’ASVEL avec un trois point en sortie d’écran : Lyon reforme un break (22-28). La défense lyonnaise semble fébrile et le collectif tarbais impressionne (bien qu’elles ne soient que 6 dans la rotation). Cela peut paraitre étonnant, mais le plus beau basket se trouve bien du coté du 10ème de LFB. L’ASVEL ne joue pas mal, mais on sent un manque d’agressivité et la mise en place d’un jeu systématiquement arrêté et lent peut sembler bizarre face au manque d’effectif adverse. C’est surtout défensivement que Lyon semble en retard (même si on peut observer de bonnes séquences, mais bien trop rarement). Le fadeway avec la faute de Julie Wojta ramène Tarbes à un petit point alors que la salle s’enflamme (29-30). Lyon finit ce quart-temps dans la pénalité et avec beaucoup de maladresse, ce qui permet à Tarbes de prendre les devants et de mener 37-32 à la mi-temps.

La deuxième mi-temps

Les deux équipes ont du mal à rentrer dans cette seconde mi-temps. Il faut attendre 1’30 pour voir les premiers points avec les lancer-francs de Alexander (37-34). Crvendakic puis Allemand permet finalement à l’ASVEL de revenir à égalité 39-39. Mais le duo Ewodo-Wojta inflige un 6-0 à Lyon et remet Tarbes devant 45-39. C’est Tarbes qui, paradoxalement, accélère le rythme et trouve des solutions sur jeu rapide. De son coté, Lyon cherche beaucoup à jouer avec ses intérieurs. Le troisième quart-temps se termine sur le score de 53-50 dans un salle bouillante.

L’ASVEL a du mal à se trouver en attaque (21 pertes de balles) ce qui permet à Tarbes de recréer un écart : 60-52 et 5’ à jouer. Les rebonds sont aussi compliqués coté Lyon, qui encaisse 14 rebonds offensifs, 10 points sur seconde chance et 19 après balles perdues. Pire encore : c’est Tarbes qui met le plus de panier en contre-attaque sur ce match.  Mais les Lionnes se réveillent dans cette fin de match et commencent à y croire. Avec un and one de Burdick et un trois point de Johannes, Lyon revient à deux petites longueurs : 62-60 et 3’ à jouer. Cependant on s’agace côté Lyon et on sent beaucoup de frustration, à l’image de Marine Johannes qui prend une faute technique en fin de match après de multiple contestation vers l’arbitre. C’est une fin de match serré qui s’annonce. Burdick (17 points) ramène Lyon à égalité, encore avec un and one, alors qu’il ne reste qu’une minute à jouer (63-63). Mais Wojta fait lever toute la salle lorsqu’elle remet le TGB devant avec un shoot mi-distance à 45s de la fin (65-63). Alexia Chartereau manque le trois point pour passer devant, rebond Tarbes et Lyon fait faute. 1 sur 2 aux lancers mais il reste 7s à l’ASVEL pour tenter d’égaliser. Chartereau manque cette tentative et Tarbes l’emporte.

Victoire 66-63 de Tarbes.

L’exploit est là pour Tarbes ! Avec seulement 6 joueuses qui sont rentrés sur le terrain, elles renversent leurs opposantes notamment grâce à une performance XXL du duo Wojta (29points)-Ewodo (16 points). Côté ASVEL, on part la tête de basse, les visages fermés, pleins de frustration et déçu face à la contre-performance qui vient d’être proposé. Il faudra se ressaisir pour finir cette saison dans les meilleures conditions.

Le tableau des minutes de Tarbes absolument lunaire. Crédit: LFB

Saint-Amand 56 – 74 Bourges

Les berruyères se déplacent sans Isabelle Yacoubou tandis que les nordistes auront à coeur de répéter le même match que contre Basket Landes.

Les 5 de départ :

Saint Amand : Pauline Lithard, Laura Juskaite, Peyton Williams, Elin Gustavson, Myriam Djekoundade

Bourges : Elodie Godin, Elin Eldebrink, Iliana Rupert, Kesha Hampton, Sarah Michel

La première mi-temps

Le match commence par un panier de Myriam Djekoundade auquel répond Elin Edelbrink. Une faute de Kesha Hampton envoie Myriam Djakoundade sur la ligne des lancers et permet à son équipe de revenir à une unité des berruyères. Cependant, Kesha Hampton, particulièrement en réussite ce soir, plante le premier tir à trois point de la rencontre. Pauline Lithard arrive à voler la balle des mains d’Elodie Godin, mais Eldebrink réussit à contrer la contre attaque en re-faisant une interception. Laura Evrard ajoute 2 points à son compteur, en lay-up, et permet à son équipe de revenir à 2 points de son adversaire. Les paniers s’enchaînent pour Bourges grâce à Laeticia Guapo, Kristen Mann et Alix Duchet. Le premier quart temps se termine sur le score 17 à 21

Le deuxième quart reprend avec une possession berruyère. Les premiers points de ce quart temps sont marqués par Pauline Astier, envoyée sur la ligne des lancers francs suite à une faute de Laura Juskaite. Elin Eldenbrink marque un panier à 3 points, permettant ainsi à son équipe de mener de 11 points. Amy Okwondo tente d’éteindre la brèche et réussit à marquer sous le panier. (19-28 il reste 05:15). Kristen Mann marque deux paniers d’affilés, et on sent les berruyères monter en régime. Peyton Williams répond présente à l’opposition en marquant 2 points. Un rebond offensif de Sarah Michel permet à Alix Duchet de creuser un peu + l’écart en marquant à 3 points. Ce quart temps se termine sur le score 25 à 39. 

La deuxième mi-temps

Le troisième quart temps débute par un premier panier d’Elin Gustavson suivi d’un autre de Myriam Djekoundade grâce à une interception de Peyton Williams. Peyton Williams réussit ses lancers mais Sarah Michel plante un 3 points à la suite. Pauline Lithard prend ses responsabilités et l’imite aussitôt, réduisant l’écart à 10 points. Les nordistes ne lâchent rien, enchaînent les paniers et un nouveau 3 points de Pauline Lithard réduit l’écart à 5 points. Le quart temps se termine par un nouveau 3 points d’Elin Gustavson. Le score est de 48 – 50.  

Le dernier quart temps s’annonce intense puisque les nordistes sont revenues à 2 points de leur adversaire. Les berruyères ne se laissent pas distancer pour autant puisqu’elles mettent un coup d’accélérateur et infligent un 12-0 aux Green Girls. Laura Evrard vient délivrer son équipe avec un tir à 3 points. Keisha Hampton et Iliana Rupert viennent creuser l’écart (61-58 il reste 3:50 à jouer). Les nordistes n’y arrivent plus, et sont maladroites sur cette fin de match. Le match se termine sur le score 56 à 74. 

Malheureusement les Green girls n’auront pas réussit l’exploit et Bourges continue de s’imposer sur le championnat français. 

Crédit : Bourges Basket

Basket Landes 88 – 61 Landerneau

Quelques jours après la demi-finale de coupe de france remportée par Basket Landes, landaises et landernéennes se retouvent à l’espace François Mitterrand. Vainqueur non sans difficulté de Charnay jeudi, les filles de Julie Barennes devront impérativement s’imposer pour toujours croire au Top 4. Côté Landerneau, chaque victoire en cette fin de saison sera bonne à prendre même si battre Basket Landes à domicile ne sera pas chose facile. Cécile Dumerc est préservée de nouveau par le staff médical pour ce match.

Les 5 de départ :

Basket Landes : Marine Fauthoux; Marie-Eve Paget, Regan Magarity, Kendre Chery, Marianna Tolo

Landerneau : Hortense Limouzin, Destiny Slocum, Promise Amukamara, Luisa Geiselsoder, Ashley Bruner

La première mi-temps

Premier ballon du match pour les locales. Regan magarity règle parfaitement sa mire et ouvre son compteur à mi-distance. Les landaises profitent de leur jeu de fixation à l’intérieur pour la suédoise, qui marque de nouveau sous le panier landais (6-0). Ashley Bruner intercepte le ballon sur une action mal jouée de Chery et part en contre attaque ouvrir le score des visiteuses. Chery se fraye un passage dans la raquette et prend le meilleur sur Slocum en s’enroulant sur elle puis marquant. Magarity puis Limouzin se répondent sur le terrain (12-7). Bruner joue des coudes dans la raquette et cela lui réussit avec un nouveau panier près du cercle. Puis c’est Limouzin en petite souris qui s’offre un tir ouvert et qui marque dans la raquette. Magarity lui répond directement en contre attaque (15-11). Le jeu est rythmé par de la vitesse mais avec aussi pas mal de fautes déjà. Les bretonnes jouent les yeux dans les yeux avec les landaises et sont très agressives. Turcinovic profite d’une belle contre attaque pour monter au lay up et ouvrir son compteur personnel. La fin du quart sonne et Basket Landes mène 20-15.


Amukamara apporte toute sa vitesse et son explosivité à son équipe et marque à 2 points (20-17). Fauthoux en meneuse de rang marque sur la fin de la possession sur la ligne des 3 points. Basket Landes se casse les dents sur le panier contrairement à Geiselsöder sur cette contre attaque très bien menée. Mais l’inévitable Magarity est toujours dans l’action et ajoute +4 aux landaises en l’espace de 30 secondes (28-23). Bruner fait son retour sur le terrain et frappe directement en marquant sous le panier adverse. Magarity (oui encore elle) se retrouve sur la ligne des lancers francs après s’être fait bousculer dans la raquette (32-25). Basket Landes gère son avance mais se prend un gros tir de Marie Mané derrière la ligne à 3 points (36-28). Geiselsöder plante sous le panier mais Marie Mané provoque juste après une faute qui envoie Tagliamento sur la ligne des lancer-francs. Basket Landes mène à la mi-temps 39-30.

La deuxième mi-temps

Fauthoux marque à 2 points dès son retour dans le match. Elle travaille dans la raquette et provoque la 3ème faute de la joueuse américaine qui envoie la suédoise sur la ligne des lancers qu’elle convertit. Basket Landes marque son premier vrai matelas d’avance du match (43-30). Limouzin exécute parfaitement un stop tir et ajoute 2 unités pour les visiteuses. Le duo Magarity-Tolo fait très mal aux landernéennes et représente un vrai danger avec sa puissance. Paget filoche sur un tir ouvert et voit Basket Landes s’envoler au score (51-34). Tagliamento fait rugir Mitterrand après le premier panier à 3 points des landaises ce soir. Slocum plante à son tour à 3 points et maintient le navire nordiste (56-37). Macquet se prend une antisportive et laisse l’opportunité à l’intérieure Magarity d’augmenter son compteur personnel ce soir en ajoutant 2 points (61-37). Les landernéennes sont étouffées par le jeu landais et sont sans solution. Basket Landes distance maintenant de plus de 20 points les visiteuses à la fin de ce troisième quart temps 61-37

Les deux équipes enchaînent pendant plusieurs minutes des tirs sans la moindre réussite. Chery s’impose sous le panier mais rate son and one. Fauthoux a 1m50 de la ligne à 3 points plante un énorme tir et s’offre la faute (70-43). Marie Butard drive Sara Roumy et marque pour Landerneau. Mais derrière, Roumy ne perd pas une miette et met deux paniers à 3 points d’affilés et fait rugir le public landais (76-47). Macquet s’infiltre dans la raquette et réussit à s’offrir un tir ouvert pour marquer. Magarity servi par tagliamento continue son festival en marquant et affole les compteurs (81-53). Célia Cardenal fonce vers le cercle et s’offre ses premiers 2 points. Limouzin l’imite quelques instants plus tard. Slocum pour conclure ce match enclenche tout de même à 3 points avant que Cardenal ne marque le dernier panier en contre attaque. Les landaises s’imposent 88-59 et enchaînent une seconde victoire consécutive après une période compliquée.


Très rapidement en tête dans ce match et tout en maîtrise, les landaises ont su s’imposer dans le jeu intérieur grâce à une Magarity des grands soir en mode MVP XXL : 25 points, 9 rebonds pour 34 d’évaluation. Tolo et Roumy ont aussi contribué à la victoire des landaises. Côté Landerneau, Hortense Limouzin, Ashley Burner et Destiny Slocum auraient tenté de faire face mais n’auraient rien pu faire face au collectif landais.

Crédit : Basket Landes

Parmi les surprises de cette 18eme journée, la victoire de Tarbes sur Lyon, l’improbable come-back de Villeneuve d’Ascq face aux Flammes et la victoire de Roche Vendée dans le derby de l’Ouest face à Angers. Avec la défaite de Charleville-Mézières et de Lyon, ainsi que la victoire de Basket Landes et Villeneuve d’Ascq dans le même temps, 4 équipes comptent le meme bilan (12 victoires – 6 défaites). De son coté Bourges accentue plus que jamais sa place de leader et reste imperturbable. Enfin, Montpellier et Tarbes se sont donné de l’air ce soir en s’imposant, contrairement à Landerneau et Charnay qui sont plus que jamais en danger.