| Publié par

C’est un week-end de chocs en LFB ! D’abord le derby du Nord entre Villeneuve et Saint-Amand puis le duel de la peur en terres bretonnes. Landerneau reçoit Charnay. Charleville reçoit Tarbes et le promu angevin accueille l’ogre lyonnais ! Pour finir et ce sera notre duel du soir, Bourges se déplace dans les Landes où Céline Dumerc et ses copines attendent de pied ferme le leader de la LFB. C’est également le premier acte d’une trilogie entre ses deux équipes !

Villeneuve d’Ascq 60 – 52 Saint Amand

Un petit derby entre nordistes pour ouvrir cette 16e journée. Après 2 défaites de suite (Lyon et Bourges) les joueuses de Villeneuve ont très certainement envie de briller devant leur public. En face, Saint-Amand se bat pour une place en playoffs et aura à cœur de laver l’affront du match aller.

Les 5 de départ :

Villeneuve d’Ascq : Jolene Anderson, Caroline Heriaud, Johanne Gomis, Kariata Diaby, Christelle Diallo

Saint Amand : Elin Gustavsson, Janee Thompson, Myriam Djekoundade, Margaux Okou-Zouzouo, Peyton Williams

La première mi-temps

Les premiers points du match pour St Amand, d’abord de loin, puis à mi-distance et enfin dans la peinture. Après plusieurs attaques non conclues, Anderson ouvre enfin le compteur de Villeneuve (3-7). La rencontre est bien lancée, les deux équipes trouvent le cercle et Salaun réduit la différence au minimum sur un lancer franc (10-11). Djekoundade éloigne le danger avec un gros « and one » avant que Thompson ne l’imite : +7 St Amand. Le score reste le même malgré une claquette de Gomis au buzzer (non accordée), 10-17.

Les joueuses du Hainaut continuent d’étouffer l’attaque de l’ESBVA et déroulent de l’autre côté. 10-21, Rachid Meziane demande temps-mort. Tout de suite, Salaun envoie un 2+1 rageur pour relancer les siennes. L’ailière prend feu et plante à zéro degré (15-21). Alors que le jeu se resserre, Gomis pique un ballon pour un panier facile (17-22). Mais les Guerrières sont trop maladroites et Saint-Amand en profite, tir primé d’Okou-Zouzouo puis contre attaque de Thompson (18-27). Si Gomis trouve enfin la mire derrière l’arc, Gustavson répond à quelques secondes de la mi-temps : 21-30. Les Green-Girls enfoncent le clou et le score est de 21 à 32 à la pause.

La deuxième mi-temps

Les vertes entrent bien dans cette deuxième période et continuent de faire la course en tête. Néanmoins, Salaun porte son équipe pour ne pas la voir couler complètement. 27-40 alors que nous rentrons dans les 5 dernières minutes de ce troisième acte. Mais les Guerrières portent bien leur nom et ne sont pas prêtes d’abdiquer. Le trio Diaby, Gomis, Djaldi-Tabdi sonne la charge : retour à -6, coach Daguenet est obligé de stopper l’hémorragie. Le temps mort n’a pas l’effet escompté et l’ESBVA se rapproche encore (36-40), juste avant que Williams ne mette fin au 3 minutes sans panier côté St Amand. Un petit lancer plus tard et il y a 36-43 avant un dernier quart qui s’annonce passionnant.

On finit la rencontre sur le même rythme, premier panier pour le collectif amandinois mais les Villeneuvoises posent les barbelés et trouvent enfin un peu le cercle. 42-45 après une contre attaque conclue par Gomis. Jolene Anderson égalise sur un énorme 3+1 puis donne l’avantage aux siennes avec le lancer (46-45). Mais les green girls gardent la tête froide et reprennent l’avantage grâce à Djekoundade et Thompson : 46-49. Johanne Gomis filoche du parking pour égaliser puis en tête de raquette et à zéro degré pour créer un petit matelas d’avance : 53-49. Le vent a tourné et Salaun enfonce le clou de loin, +7 ESBVA. Temps mort pour St Amand alors qu’il reste 1:17 à jouer. Rien à faire, 5 fautes d’équipe partout et les lancers ne changeront pas l’issue du match : 60-52 après le buzzer final.

Victoire des joueuses de Villeneuve d’Ascq en mode diesel derrière Janelle Salaun (15pts et 8reb) mais surtout une Johanne Gomis (19pts, 4reb et 3int) qui a planté 15 points dans le dernier quart ! Cela va faire du bien et relancer les Guerrières dans la course au top 4.

Crédits Photo : ESBVA-LM

Landerneau 60 – 57 Charnay

Landerneau, 10ème de LFB, tente d’assurer son maintien et reçoit un concurrent direct en grande difficulté.  Charnay reste sur une série de 10 défaites, malgré un match très encourageant la semaine dernière contre le RVBC. Cette rencontre est marquée par le retour d‘Ashley Bruner en Bretagne.

Les 5 de départ :

Landerneau: Marie Mane, Virginie Bremont, Promise Amukamara, Catherine Mosengo-Masa, Margaux Galliou-Loko

Charnay: Kankou Coulibaly, Zoe Wadoux, Prescilla Lezin, Ewl Guennoc, Taya Reimer

La première mi-temps

Il faut attendre une minute pour voir le premier panier de ce match avec les deux lancers de Kankou Coulibaly. Charnay impose un gros rythme défensif avec une « zone press » tout terrain qui met en difficulté les bretonnes sur ce début de match. Le CBBS commence avec un 6-0 et force le premier temps mort du coach breton Wani Muganguzi. Landerneau marque ses premiers points à la 5’ de jeu grâce à un shoot de Destiny Slocum tandis que Reymer est déjà à 6 points (2-8). La défense s’améliore et on retrouve des solutions en attaque pour Landerneau ce qui permet à l’équipe de revenir au score à la fin de ce premier quart 12-14.

Landerneau revient à égalité dès les premières secondes de ce deuxième quart grâce à une interception et un panier de Promise Amukamara. Le LBB commence mieux cette période et prend la tête 19-14. Les filles de Charnay ont plus de mal en attaque depuis qu’elles n’arrivent plus à s’appuyer sur leur duo d’intérieur Coulibaly-Reimer. Landerneau joue tout simplement mieux collectivement, pose les barbelés en défense et parvient à faire le break avant la mi-temps : 31-22 pour les bretonnes.

La deuxième mi-temps

Au retour des vestiaires, Landerneau retrouve un jeu collectif bien huilé, des passes décisives, de belles situations offensives… A l’inverse, les Pinkies peinent à répondre dans ce secteur de jeu. En effet, les bourguignonnes s’appuient essentiellement sur 3 joueuses, Ewl Guennoc (15 points, et 5 passes), Kankou Coulibaly (10 points) et Taya Reimer (19 points et 9 rebonds). Le reste de l’équipe n’aura inscrit que13 petits points. Si l’on regarde côté breton, le banc aura été essentiel : 36 points sur 60 inscrits au total. Une vraie performance d’équipe ! Charnay fait preuve de beaucoup de maladresse et n’y arrive plus en attaque. De plus, la défense de zone des Pinkies ne semble plus avoir d’effet sur les Filles de Breizh.  Ce troisième acte est à sens unique pour Landerneau qui le remporte 20 à 9 et ainsi, creuse un peu plus l’écart. 51-31 à la fin du troisième quart-temps.

La tendance s’inverse complètement en ce quatrième quart-temps. Comme la semaine dernière contre la Roche Vendée, Charnay se réveille et montre un tout autre visage. L’équipe défend mieux, montre beaucoup plus d’agressivité et provoque des fautes pour revenir au score et continuer d’y croire. Le duo Coulibaly (10 points, 9 rebonds ) – Reymer (19 points, 9 rebonds) semble inarrêtable et ramène Charnay à -10 très rapidement : 51-41 et 7’ à jouer. Un trois point de Kim Gaucher puis un double pas de Taya Reimer ramène même les Pinkies à -5 alors que Landerneau bute sur leur défense (53-48 et 3’ à jouer). La confiance retrouvée, Charnay peut y croire alors que Landerneau commence à douter devant son public. Heureusement, Hortense Limouzin redonne de l’air aux bretonnes en sortie de temps mort avec un tir près du cercle. Cette fin match s’emballe et la rencontre est complètement relancée : 55-52 et 2’ à jouer. Precscilla Lezin, qui n’avait pas encore inscrit le moindre point, met un gros shoot à trois points pour garder espoir côté Charnay (57-55 et moins d’une minute à jouer).  Il ne reste que 21 secondes à jouer, Landerneau a la balle et mène 59-57. Défense tout terrain pour Charnay qui tente tout pour récupérer la balle et finit par commettre des fautes pour provoquer des lancers francs. 1/2 pour Promise Amukamara et Charnay récupère la balle avec 8 seconde à jouer. Guennoc tente un tir compliqué à deux points qui ne rentrera pas. Même si Charnay gagne tout de même cette dernière période 26-9, la victoire finale est bien pour Landerneau 60-57.

Les matchs se suivent et se ressemblent pour Charnay qui ne retrouve plus le chemin de la victoire. Comme la semaine dernière, les Pinkies se sont réveillées trop tard et n’ont su dominer leurs adversaires que dans le dernier quart. Coté Landerneau, on s’est fait peur mais l’essentiel est là . En plus de cette victoire très importante face à un concurrent direct pour le maintien, Landerneau met fin à 9 défaites de rang grâce à un bon collectif sur les trois premiers quart temps.

Charleville-Mézières 66 – 47 Tarbes

Charleville accueille Tarbes dans l’optique de décrocher sa 10ème victoire de la saison. Tarbes, de son coté, se bat pour accrocher une place en playoffs.

Les 5 de départ :

Charleville-Mézières : Amel Bouderra, Nia Coffey, Marie Michelle Milapie, Evelyn Akhator, Tima Pouye.

Tarbes : Julie Wojta, Marie Pardon, Clémentine Samson, Yohana Ewodo, Oumoul Sarr.

La première mi-temps

L’entre deux est remporté par Tarbes et le premier panier du match est pour Clémentine Samson (0-3). Nia Coffey (5 points) inscrit deux paniers de suite et les flammes passent devant (5-3).  Charleville prend deux possessions d’avance sur un panier de Naignouma Coulibaly (9-5). Andjelika Mitrashinovikj sur une superbe passe de Marie Pardon (11 passes) permet à Tarbes de revenir à 2 points (9-7). Jacinta Monroe inscrit un panier au buzzer. Fin de ce premier quart sur le score de 11 à 7 en faveur de Charleville. 

Jacinta Monroe rentre le premier panier du quart. Les flammes prennent 6 points d’avance (13-7). Le panier plus la faute pour Evelyn Akhator et Charleville prend le large dans ce match (16-7). La barre des 10 points d’avance est franchie sur un lancer franc de Jacinta Monroe (17-7). Charleville passe un 6-0. Oumoul Sarr rentre le premier panier du quart pour Tarbes. Tima Pouye inscrit un panier derrière l’arc. L’écart se creuse (20-9). Les deux équipes s’échangent les paniers et l’écart reste maintenant stable (27-15). Le duo Lisa Berkani-Nia Coffey inscrit 4 paniers de suite et c’est la fin de cette première période. Les Flammes mène 35 à 17 à la pause. 

La deuxième mi-temps

Début de cette seconde période. Tima Pouye inscrit les premiers points. Charleville mène de 20 points désormais. (37-17). Les Flammes accélèrent avec un run de 7-2. Elles dominent largement les débats (44-19). Un panier à 3 points et un jumpshot de Clémentine Samson (12 points) puis un shoot de Julie Wojta. Tarbes essaie de réduire l’écart. (44-26). Tarbes remporte ce troisième quart (12 à 11) mais les Flammes ont toujours l’avantage : 46 à 29. 

Début de ces 10 dernières minutes de ce match. Oumoul Sarr (10 points) inscrit un lay-up et Tarbes recolle à 15 points (46-31). A chaque tentative de retour des tarbaises, Charleville accélère et se redonne de l’air. Les Flammes gèrent tranquillement la fin de ce match, possédant une confortable avance (58-37).  Victoire finale pour les joueuses des Ardennes sur le score 66 à 47

Il n’y aura pas eu match, les flammes étaient tout simplement haut dessus et Tarbes n’a rien pu faire. Evelyn Akhator a dominé dans la raquette avec 9 points et 13 rebonds et Lisa Berkani en sortie de banc a noirci la feuille de statistiques avec 11 points, 7 rebonds et 5 passes décisives. Charleville conforte sa quatrième place avec cette victoire. 

Crédits Photo : Flammes Carolo Basket Ardennes

Basket Landes 68 – 72 Bourges

C’est LE choc de cette journée ! Avant la double confrontation en quarts de finale d’Eurocup, Basket Landes et Bourges, respectivement 3e et 1er de LFB, se rencontrent dans un duel de haut de tableau à l’issue incertaine.

Les 5 de départ :

Basket Landes : Regan Magarity, Marine Fauthoux, Marianna Tolo, Marie-Eve Paget, Kendra Chéry

Bourges : Elin Eldebrink, Iliana Rupert, Sarah Michel, Keisha Hampton, Elodie Godin

La première mi-temps

La première possession est pour les locales. La défense agressive de Bourges leur permet de coller un 7-0 d’entrée aux filles de Basket Landes, brouillonnes et en recherche d’adresse. Le jeu est plus posé côté berruyer, elles trouvent des solutions, défendent dur et captent les rebonds. Magarity stoppe l’hémorragie après près de 3min de jeu. Ça joue vite des deux côtés et la rencontre se rééquilibre. Les landaises recollent par l’intermédiaire de ses intérieures notamment (Magarity et Tolo) tandis que Bourges artille plutôt de loin. Turcinovic à 3 points permet aux landaises de prendre l’avantage à 1 minute de la fin du QT (19-17). Temps mort pour Olivier Lafargue, qui demande à son équipe de resserrer la défense. Cet intense 1er quart se conclut sur le score de 21-19.

Le deuxième quart-temps commence par un joli tir primé de Marie-Eve Paget. Regan Magarity enchaîne en lay-up. +7 pour les filles du Sud-Ouest (26-19). Turcinovic est toujours en feu à 3 points, Basket Landes défend tout terrain et voilà que la pression change de camp. Les berruyères confondent vitesse et précipitation mais les intérieures se battent et cherchent des solutions, à l’instar de Rupert, qui a déjà marqué 6 points à la moitié de ce quart. Un temps mort Tango permet à Olivier Lafargue de remettre de l’ordre dans ses rangs. 37-33 à la mi-temps de ce match de haut niveau.

La deuxième mi-temps

Le match repart comme il avait commencé. Les deux équipes défendent si bien que les attaques ont du mal à trouver des solutions pour marquer. 2 lancers francs de Magarity et un joli panier derrière l’arc de Marine Fauthoux permettent à Basket Landes de mettre la pression sur les berruyères (42-33). Godin et Duchet en lay-up donnent l’exemple aux leurs pour revenir à -5. Le match est tellement physique que les changements s’enchaînent des deux côtés. Les joueuses se battent sur chaque duel mais c’est Basket Landes qui prend un peu plus l’avantage (48-37) grâce à de belles actions collectives. Agressives en défense mais plutôt disciplinées, elles gênent les Tango qui prennent un temps mort pour recadrer leur jeu. Stratégie payante, c’est le tournant du match ! Isabelle Yacoubou sur un panier avec la faute, suivie d’Alix Duchet à mi-distance et de Kristenn Mann à 3 points et c’est un 12-0 pour les berruyères qui refont leur retard et repassent devant. 52-53 à l’aube du dernier acte.

Les landaises comptent bien se battrent jusqu’au bout. Magarity marque 2 points mais Hampton lui répond à 3 points. Les deux équipes se mettent à cafouiller leur basket et les fautes s’enchaînent. 2 lancers francs de Fauthoux et Basket Landes recolle au score (56-56, 7’50 à jouer). Bourges est maintenant dans la pénalité. Sarah Michel à 3 points redonne l’avantage aux siennes mais Kendra Chéry lui répond immédiatement (59-59). Isabelle Yacoubou fait son chantier dans la raquette. Julie Barennes prend un temps mort et demande à ses joueuses de se battre sur les rebonds. Mais Eldebrink et Yacoubou, à l’expérience, provoquent des fautes et convertissent leurs lancers (59-64). Basket Landes finit dans la pénalité à son tour. Basket Landes paie son gros rythme de début de rencontre et plus rien ne rentre ou presque. Un joli 3 points de Regan Magarity à 17 secondes de la fin redonne un peu d’espoir aux landaises (68-71). Toutefois, ce sont bien les beruyères qui auront le dernier mot. Victoire de Bourges 68-72 dans ce duel aux allures de Playoffs !

Avec ses 14 points et 7 rebonds pour 19 d’évaluation en 17 minutes, Isabelle Yacoubou, impériale en 2ème mi-temps, est assurément la pièce maîtresse d’une victoire qui a mis du temps à se dessiner. Une belle revanche pour Yacoubou, elle qui a connu une semaine très compliquée d’un point de vue personnel ! Regan Magarity (19 points, 8 rebonds, 3 passes décisives pour 21 d’évaluation) et ses coéquipières n’ont pas pu résister à une équipe de Bourges solide en deuxième mi-temps. Les Tango engrangent ainsi une 12ème victoire consécutive en championnat.

Crédits Photo : Bourges Basket

Angers 60 – 77 Lyon

Duel de haute voltige entre Lyon et Angers. Lors du match aller l’ASVEL avait découpé l’UFAB (90-57), mais le promu a de la ressource et jouit d’une belle dynamique après une victoire au bout du suspense à Montpellier. Deux formations en forme, voilà qui nous promet un beau spectacle.

Les 5 de départ :

Angers : Alexis Peterson, Jasmine Bailey, Iva Slonjsak, Kekelly Elenga, Odera Chidom

Lyon : Julie Allemand, Aleksandra Crvendakic, Sara Chevaugeon, Alexia Chartereau, Cierra Burdick

La première mi-temps

L’ASVEL affiche la couleur avec un tir du parking et une grosse défense dès les premières secondes. Chaque camp joue avec une grosse intensité et ne se départage pas tout de suite (8-9 puis 10-11). L’UFAB crée tout de même l’écart en fin de premier quart grâce à Peterson (17-11). Mais Johannes rappelle qu’elle n’est pas là pour trier les perles, score 8 pts et ramène les siennes à 19 partout. Fin du premier quart temps sur cette égalité.

Le deuxième acte débute doucement avec deux paniers dans la peinture de chaque côté. Chartereau a la main chaude et plante derrière l’arc (21-25). Angers revient tandis que Chartereau continue son festival et les joueuses de Pierre Vincent  gardent la tête. Les deux équipes continuent de s’échanger des points et les Lyonnaises conservent trois points d’avance. Allemand débloque les compteurs sur une belle percée (28-33). Le collectif angevin revient de nouveau mais Allemand est plus rapide que son vis à vis et marque de nouveau sous le cercle. Bailey provoque des lancers et gratte quelques points pour ramener son équipe à -2. 33-35 à la mi-temps.

La deuxième mi-temps

Touchée au mollet, Johannes ne participera pas à la fin de ce match. Qu’à cela ne tienne, le duo Chartereau/Allemand rentre très très bien dans cette troisième période et le score grimpe à +7 pour l’ASVEL. Les blanches restent concentrées et Slonjsak plante de loin pour ramener le score à 38-42. Puis le jeu s’accélère côté Lyon et l’écart avec : +10 après une belle attaque collective. Badiane rallonge encore un peu l’avance des siennes avec 2 lancers (42-54). Les Angevines n’y sont plus et les Lyonnaises en profitent, surtout Chevaugeon qui a marqué 9 pts dans ce quart-temps. Bailey trouve tout de même la place d’aller chercher un « and one » à quelques secondes de la fin : 45-58 alors que l’avant dernier buzzer résonne.

L’américaine est bien et envoie un petit tir du parking pour ouvrir ce dernier quart (48-58). Cornelie l’imite pour réduire encore le score mais Tanqueray répond dans les secondes qui suivent : 51-61. Les noires maîtrisent bien la fin de la rencontre et gardent leur dizaine de points d’avance avant une antisportive de Bailey : 53-67. La différence reste la même avant que Slonjsak ne filoche de loin dans les dernières secondes mais Lyon profite des 5 fautes collectives pour retrouver ces 14 pts d’avance et même +17 au buzzer sur un tir primé de Crvendakic. Score final : 60 à 77.

La logique est finalement respectée après une première mi-temps prometteuse. Le collectif lyonnais est bien trop costaud pour être renversé par des Angevines qui n’auront rien lâché. Voilà une cinquième victoire en autant de matchs et une solide place dans le top 3 pour l’ASVEL avant un gros duel contre le FCB le 23 mars !

Crédits Photo : LDLC ASVEL Féminin

Roche Vendée 75 – 78 Lattes Montpellier

Ce samedi soir, la Roche Vendée reçoit Lattes-Montpellier pour un duel qui s’annonce haletant. Si les vendéennes veulent montrer un beau visage à domicile, les Gazelles auront à cœur de l’emporter pour rester en vie dans la course aux Playoffs !

Les 5 de départ :

Roche Vendée : Ana Suarez, Ornella Bankolé, Kaleena Jordan Lewis, Coline Franchelin, Oceane Monpierre

BLMA : Alexis Peterson, Jasmine Bailey, Iva Slonjsak, Kekelly Elenga, Oderah Chidom.

La première mi-temps

Un début de quart temp fort en chocolat pour le BLMA qui assène un 11-2 à la Roche Vendée à domicile. Mais les Yonnaises jouent à la maison, poussées par leur public, elles reviennent et obligent le BLMA à prendre son premier temps. Pourquoi ? Bankolé termine l’avance des montpelliéraines sur un shoot à 3pts qui va même donner l’avantage à la Roche pour la première fois dans cette rencontre (16-14, 3’03). Juste avant, Suarez plantait ses 8 premiers points du match. Le premier quart-temps se termine à l’avantage de la Roche qui a bien maitrisé ses dernières minutes : 20-19.

On repart dans ce deuxième acte avec un shoot très difficile à 3pts de Naigre qui permet au BLMA de repasser devant (20-22, 9’16). Epoupa fait des siennes et la misère à tout le monde partout, tout le temps. En attaque, en défense… En face, Kone s’installe dans la raquette du BLMA avec Plouffe et Franchelin brille de son talent. Elle laisse sur le carreau Bernies après l’écran de Mosqueda-Lewis, et obtient le and one pour redonner une possession d’avance aux yonnaises (30-28 4’37). Wallace, en peine depuis le début de la rencontre marque ses premiers points à quelques secondes de la mi-temps pour réduire la marque du BLMA avant d’aller aux vestiaires : 36-33. Un deuxième quart-temps à haute intensité et très physique qui mérite bien une pause.

La deuxième mi-temps

Après la belle reprise du 2e quart-temps du BLMA, place à la Roche Vendée. Alors que les montpelliéraines peinent à se remettre dedans, la Roche profite de la possession qui suit pour nous livrer un beau spectacle. Bankolé offre sur un plateau d’une petite passe à l’aveugle, deux petits points cadeau pour Koné sous le panier qui n’a plus qu’à se servir (38-33, 9’34). Une maîtrise que la Roche tentera de garder malgré le gros match d’Epoupa et Peters qui essaient de garder, tant bien que mal, le BLMA dans la course. Elles réussiront à ramener Montpellier -1 (51-50, 2’52) avant de se reprendre une petite tempête vendéenne et terminer le 3e quart-temps sur le score :  59-55.

Tout est encore à faire dans ce 4e et dernier quart-temps. Et ça tombe bien, Peters (20 PTS – 6 REBS) n’a pas dit son dernier mot. En toute fin de possession, elle plante un 3pts magistral après une très bonne défense de la Roche (61-60 8’18). On est clairement parti pour moins de 8mn intenses. Et l’ambiance de salle chaud bouillante, transperce l’écran. Le show du BLMA n’est pas terminé. Naigre à 3pts permet aux Gazelles de repasser devant (61-63, 6’45). Les vendéennes sont en difficulté face à la défense des Gazelles. Enorme run qui suit du BLMA, Epoupa aux lancers francs rajoute des petits pics. Naigre en feu à 3pts encore (encore et encore) est inarrêtable et donne toujours plus de jetons aux BLMA (65-70, 4’56). C’est Plouffe qui calme un peu l’hémorragie avec 2pts et le and one (68-70, 3’28). Mais bon, Dabovic en a décidé autrement un inflige un 3pts douloureux après une énième perte de balle de la Roche dans ce 4e QT (68-74, 3’02). Le money time sera chaud bouillant et le suspens à son comble. La Roche réussi à revenir à -1. Qui d’autre que Epoupa pour faire l’interception qu’il faut ? Epoupa bien sûr ! A 30 secondes du temps réglementaire, elle intercepte la balle et n’a plus qu’à finir toute seule en contre attaque (73-76). Alors qu’on était sur un gros temps fort de la Roche, Epoupa (19 PTS – 5 REBS – 4 PDS – 5 INTS) calme les ardeurs des Yonnaises et climatise la salle. Emmanuel Body, le coach de la Roche Vendée, est obligé de prendre son dernier temps-mort. Il sera efficace puisque Clark en double double (11 PTS – 10 REBS) réussit à obtenir la faute et des lancers francs. Elle marque les deux, fait preuve de sang froid et permet à la Roche (et à la salle) d’y croire encore à quelques secondes de la fin (75-76, 28sec). Le BLMA prendra ensuite temps-mort et la possession qui suit du BLMA se verra fructueuse. Epoupa et Bernies jouent le temps et baladent la défense yonnaise. Jusqu’à obtenir la 5e faute, celle qui enverra Dabovic, la joueuse clutch par définition, sur la ligne des lancers francs où elle met les deux (75-78). Il ne reste alors que 2 secondes de possession à la Roche. Un temps insuffisant pour la Roche Vendée et le shoot de Bankolé de très loin qui ne pourra rentrer. Score final : 75-78 et victoire de Montpellier.

Après un match intense et tendu jusqu’au bout, le BLMA s’en sort ! Les Gazelles n’auront jamais lâché et jouent un mauvais tour aux vendéennes pourtant en tête une grande partie du match. Montpellier repart donc avec une précieuse victoire, qui donnera à coup sûr un élan positif à cette équipe. Avec l’arrivée de Briana Day, le BLMA va pouvoir tenter une opération come-back en LFB !

Crédits Photo : BLMA

Ce fut un Samedi soir riche en émotions ! Si Bourges et l’ASVEL restent en haut du tableau, la bonne opération est pour Montpellier qui retrouve le chemin de la victoire et mets fin à 5 défaites consécutives en LFB ! Les Flammes et les Guerrières ont assuré l’essentiel pendant que Landerneau s’en sort finalement dans la douleur face à Charnay !