| Publié par

La LFB reprend du service pour cette 11e journée qui vient inaugurer l’année 2022. En tête d’affiche ? La rencontre qui oppose Bourges au BLMA. Beaucoup d’enjeu dans cette journée pour un classement général qui reste, tout de même, assez disputé. À noter pour cette journée, l’absence de la rencontre entre les Flammes et la Roche Vendée, reportée pour raisons de cas de Covid.

Tarbes 62 – 41 Charnay

Bataille entre les deux dernières équipes du championnat. D’un côté Charnay, qui a perdu Lexie Brown et n’a pas gagné depuis le 30 octobre face à Landerneau. De l’autre Tarbes, qui après 6 défaites consécutives s’est imposée contre les Gazelles juste avant la trêve de Noël. Les perdantes seront seules à la dernière place de la LFB.

Les 5 de départ :

Tarbes : Julie Wojta, Marie Pardon, Clementine Samson, Ana Tadic, Yohana Ewodo

Charnay : Kankou Coulibaly, Kimberley Gaucher, Prescillia Lezin, Ewl Guennoc, Taya Reimer

La première mi-temps

Le match débute sur un rythme plutôt lent avec deux formations qui se rendent coup pour coup. Ewodo et Wojta répondent à Reimer et Lezin qui ouvrent le score. Après quelques échanges cordiaux, les snipers de Charnay ajustent leurs mires et allument. Avec Wadoux par 2 fois et Guennoc, les Bourguignonnes prennent rapidement de l’avance. 12-22 après 10 minutes de jeu. Début du deuxième quart à l’avantage des sudistes qui posent un petit 5-0 avant se faire calmer par un gros tir primé de Wadoux. Le coach de Charnay prend tout de même temps mort pour réveiller une équipe incapable de trouver le cercle depuis 4 minutes. Quelques instants plus tard, nouveau temps-mort mais cette fois c’est au tour de Francisco Pinto. Un coaching largement gagnant puisque les blanches vont enchaîner les filoches pour revenir à 3 unités des Pinkies. Malheureusement la fin du quart-temps sera marquée par les pertes de balles et les paniers manqués, retour au vestiaire sur le score de 24-29 en faveur du CBBS.

La deuxième mi-temps

Reprise sur les chapeaux de roues ! Tarbes trouve le cercle et recolle tout de suite à leurs adversaires : 30-31. Elles passent même devant sur un lay-up de Ewodo, un tir du parking de Samson et un nouveau 3 points de la part d’Ewodo ! Un 14-2 infligé en 5 minutes. Matthieu Chauvet est obligé de demander un temps-mort après une faute de Reimer. Les roses ne sortiront la tête de l’eau qu’après 7 min de jeu et un panier de Hirsch. Le TGB a mis une véritable gifle à ses visiteuses : 22-4 dans le 3e quart et 46-33 avant d’entamer les dix dernières minutes. Ce dernier quart-temps sera un copier/coller du troisième, les Tarbaises compilent 10 points après 5 minutes de jeu alors que le coach de Charnay prend un nouveau TM malgré les 4 pions inscrits par ses joueuses. Le match est plié et les deux lancers-francs marqués par Kimberley Gaucher dans la dernière seconde n’empêchent pas Pinkies de perdre de plus de 20 points. La bande d’Ana Tadic s’impose 62-41 et le public est ravi de voir une troisième victoire à la maison.

Après un 1er QT d’une grande qualité, les joueuses de Charnay ont complètement sombré jusqu’au buzzer final : 28% au tir, 26% à 3pt et seulement 29 rebonds. Face à elles, tout le collectif du TGB a brillé : 13pts, 11reb et 4ast pour Tadic, 15 et 7 pour Samson et le trio Wojta/Ewodo/Mitrashinovikj qui ajoute 31 points. Le CBBS hérite donc de la dernière place…


Saint-Amand 45 – 67 Lyon

L’équipe de Saint-Amand, qui reste sur 3 victoires d’affilée mais ne décolle pas du ventre mou du classement, accueille Lyon, actuelle cinquième, qui aura à cœur de bien faire pour ne pas se faire distancer. Un gros challenge en perspective pour le club nordiste face à un cador du championnat.

Les 5 de départ :

Saint-Amand : Janee Thompson, Margaux Okou-Zouzouo, Laura Juskaite, Pauline Lithard, Peyton Williams

Lyon : Aleksandra Crvendakic, Alexia Chartereau, Julie Allemand, Marième Badiane, Sara Chevaugeon

La première mi-temps

Lyon remporte l’entre-deux et met tout de suite en place son jeu collectif, mettant la pression sur Saint-Amand. Mais concentrées et hargneuses en défense, les nordistes poussent les lionnes à tenter des passes difficiles, qui génèrent déjà 6 balles perdues. Plusieurs possessions lyonnaises arrivent au terme des 24 secondes sans que les joueuses ne parviennent à trouver la solution. Cependant, les filles en vert ont également du mal à trouver le chemin du cercle en attaque. 9-9 à l’aube du 2e QT.

Le 2e quart démarre sur les mêmes bases que le précédent. Les deux équipes commettent les mêmes imprécisions mais restent solides en défense. Aucune joueuse ne parvient à porter son équipe par le biais d’exploits individuels. Toutefois, les intérieures lyonnaises Helena Ciak et Alexia Chartereau réussissent à donner un léger avantage aux leurs : 16-20 à la mi-temps.

La deuxième mi-temps

Au retour des vestiaires, Alexia Chartereau (10 points, 9 rebonds) prend ses responsabilités et porte l’écart du LDLC Asvel Féminin à +7 avec 2 paniers coup sur coup, dont un derrière l’arc. Mais les nombreuses fautes lyonnaises donnent l’opportunité aux nordistes de transformer 3 lancers francs pour revenir rapidement sur les talons de leurs adversaires du soir. Le duo rhodanien Johannès-Allemand (11 et 12 points respectivement) se réveille et artille à 3 points. Marième Badiane (6 points, 11 rebonds) se charge de creuser l’écart. Pour la première fois dans cette partie, les lionnes ont plus de 10 points d’avance sur le Hainaut : 29-43.

Encore trop malhabiles en attaque, aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur, les filles de Saint-Amand n’arrivent pas à contrer les assauts de Sara Chevaugeon (18 points, meilleure marqueuse), qui inscrit à elle seule 10 des 24 points de son équipe dans ce dernier acte. Malgré un total de 16 balles perdues mal exploitées par leurs adversaires, les lyonnaises, bien présentes au rebond, ont réussi à élever leur niveau dans cette deuxième mi-temps alors que Saint-Amand ne parvient toujours pas à retrouver de l’adresse (23% de tirs réussis). L’Asvel finit par prendre le large et la rencontre se termine sur le score de 45-67.

Malgré une prestation exemplaire de sa capitaine Pauline Lithard (11 points, 13 d’évaluation), le Hainaut n’a rien lâché en défense mais n’a pas su inquiéter les joueuses de l’Asvel, pourtant pas dans un grand soir mais qui effectuent une bonne opération dans le Nord.

Bourges 92 – 85 Lattes Montpellier

Ce sont deux équipes aux dynamiques différentes qui s’affrontent ce soir. Bourges enchaîne les victoires en LFB pendant que Montpellier alterne entre le bon et le moins bon cette saison. Alors si le BLMA voudra commencer 2022 par ce qui serait un hold-up au Prado, les Tango voudront l’emporter pour rester seul leader de LFB.

Les 5 de départ :

Bourges : Alix Duchet ; Sarah Michel ; Keisha Hampton ; Elodie Godin ; Iliana Rupert

BLMA : Olivia Epoupa ; Sydney Wallace ; Migna Touré ; Haley Peters ; Ana-Maria Filip

La première mi-temps

Dès l’entame de match, Bourges joue juste et impose son rythme. Rapidement, les Tango prennent le dessus grâce à Keisha Hampton (11 points et 5 rebonds) qui rentre toujours bien dans ses matchs. Montpellier reste au contact mais c’est tout de même 7 points d’avance que compte le club Berruyer (16-9) après 6 minutes de jeu. Sauf que le BLMA n’est pas venu au Prado pour faire de la figuration, par deux trois points de la joueuse en feu chez les Gazelles : Sydney Wallace (24 points, 2 rebonds et 2 passes). Cette activité permet à Montpellier de recoller (16-15 à 2’30). Jusqu’à la fin du quart temps, les deux équipes se rendent coup pour coup même si Bourges garde un léger pécule d’avance, 25-21.

Ce soir au Prado, les deux formations nous offrent un beau match, plaisant à regarder et ce grâce à une belle adresse globalement (51% pour Bourges et 42% pour le BLMA). Pour illustrer cela, il suffit d’attendre 1 minute dans le deuxième acte. D’abord Laetitia Guapo (10 points, 5 rebonds et 3 passes) puis Endy Miyem (12 points et 3 rebonds) artillent à 3 points donnant 10 points d’avance à Bourges (31-21 8’30). Les deux équipes mettent beaucoup d’intensité à l’image de la très active Olivia Epoupa (13 points, 6 rebonds, 3 passes, 2 interceptions et 1 contre) et forcément, les fautes pleuvent (43 au total à la fin du match). Le deuxième quart-temps devient alors haché par les nombreux lancers francs shootés de part et d’autre (23 tirés à la pause, 49 au final pour les deux équipes. Toutefois, Bourges conserve son avance, d’abord grâce à Kristen Mann (9 points, 3 rebonds et 4 passes) puis grâce à l’omniprésente Iliana Rupert (21 points, 12 rebonds et 2 contres). A 4’33, 40 à 27 pour Bourges. Les Berruyères contrôlent si bien qu’elles sont devant par 12 points d’avance en rentrant aux vestiaires. Si les Tango sont dominatrices au rebond (au final 31 prises à 20), Montpellier est rusé en défense (6 interceptions à la pause, 12 au final).

La deuxième mi-temps

Au retour des vestiaires, Montpellier revient avec d’autres intentions. Beaucoup plus dures en défense, les joueuses de Valéry Demory reviennent à 8 points (54-46 8’). L’intensité monte encore d’un cran. D’abord Elodie Naigre (13 points, 5 rebonds et 2 passes) puis Haley Peters (15 points, 8 rebonds, 3 passes et 2 interceptions) permettent au BLMA de recoller. Sauf que Bourges, tout en maîtrise, laisse passer l’orage à l’image d’Alix Duchet (9 points, 5 rebonds et 4 passes), si bien qu’elles vont mettre un coup d’accélérateur en fin de quart temps, 69-54 avec moins de 2 minutes restantes. Mais les joueuses de Valéry Demory s’accrochent, ne lâchent rien, c’est un beau visage qu’elles affichent comme sur la faute provoquée au buzzer par Olivia Epoupa permettant aux Gazelles de revenir à 12 points. Le score avant le dernier acte : 69-57.

Rien n’est alors joué, le BLMA attaque et Bourges répond. Les deux équipes se jouent les yeux dans les yeux, mais pour autant l’écart ne se réduit pas. Discrète jusque là, c’est encore une fois à Isabelle Yacoubou (10 points et 2 rebonds et 11 minutes) que Bourges s’en remet. La pivot score un important And-One qui donne 13 points d’avance aux berruyères (6’10) : 79-66. Mais Montpellier n’abdique pas et s’en remet alors à l’expérience et au talent d’Ana Dabovic (9 points, 3 rebonds et 2 passes), de retour au Prado pour son premier match de la saison. Avec ses passes aveugles, la serbe se joue de la défense Tango et fait revenir les Gazelles à 9 points (79-70 5’20). Sauf qu’en termes d’expérience, Bourges est experte ! Elin Eldebrink (8 points et 2 passes) et Alix Duchet plantent deux 3 points consécutifs redonnant immédiatement de l’air aux Tango (85-70). Valeureuses, les joueuses de Montpellier continuent de s’accrocher à l’image du trio Dabovic/Epoupa/Wallace, les Gazelles fournissent un dernier effort, et montent d’un cran en agressivité et intensité. Forcément, les Tango commencent à s’agacer, réclamant des fautes si bien qu’une technique est sifflée sur Rupert (3’). La fin de match devient irrespirable et les Gazelles se rapprochent, 88-81 (1’22 à jouer). Mais toute en maîtrise et à l’expérience, Bourges reste calme et sécurise la victoire 92-85.

Au terme d’un très beau combat, cette grosse affiche du weekend aura tenu ses promesses. Dans ce match où les deux équipes auront proposé un basket très intense et porté vers l’attaque, c’est Bourges qui s’en sort. Avec expérience, le leader de LFB continue sa marche en avant et capitalise les victoires (8ème d’affilée en LFB). Pour le BLMA, il y a beaucoup de choses à garder. Cette équipe, en difficulté en championnat, aura montré un beau visage, combatif et talentueux qui ne pourra que s’améliorer avec l’arrivée de Romane Bernies.

Crédits Photo : Bourges Basket

Basket Landes 77 – 64 Villeneuve d’Ascq

Landaises et nordistes se retrouvent ce soir à l’Espace François Mitterrand pour le premier match de 2022 et le dernier de la phase aller. L’enjeu crucial du soir sera de savoir qui des deux équipes obtiendra la deuxième place du championnat.

Les 5 de départ :

Basket Landes : Marine Fauthoux ; Marie-Eve Paget ; Kendra Chéry ; Marianna Tolo ; Regan Magarity

Villeneuve d’Ascq : Johanne Gomis ; Sandre Ygueravide ; Clarince Djaldi-Tabdi ; Jolene Anderson ; Kariata Diaby

La première mi-temps

C’est la capitaine landaise Marie Eve Paget qui ouvre le score à mi-distance. Diaby lui répond dans la foulée avec un panier à 2 points. Le début de match est rythmé avec une légère avance pour les landaises (7-2). Les équipes se rendent alors coup pour coup, avec une Tolo omniprésente dans la raquette et Ygueravide qui distille des passes clés. C’est pourtant Basket Landes qui va prendre les rênes du match sous l’impulsion de la gestionnaire Turcinovic, qui conclut une magnifique remontée de balle landaise par un 3 points. Basket Landes mène alors 24-16 à la fin du premier quart-temps.

Le second quart-temps est lui beaucoup moins rythmé que le premier, avec de l’imprécision et des pertes de balles notamment coté nordiste. Basket Landes en profite et déroule son jeu à +17 (33-16) à 17 minutes de jeu. Les nombreux changements coté ESBVA-LM démontrent la recherche de solution face au collectif landais. Caroline Hériaud essaie de redonner du rythme à son équipe pour réduire l’écart avant la mi-temps. Les nordistes sous l’impulsion d’Ygueravide et Diallo notamment retrouvent de la réussite (35-25). Des guerrières plus agressives également qui causent des pertes de balle coté landais, et permettent de grignoter sur leur retard au score. Mais c’est pourtant Basket Landes, bousculé, qui part au vestiaire en tête : 39-31.

Deuxième mi-temps

Fauthoux revient très rapidement dans le match avec un 3 points pour entamer ce troisième quart temps. Ygueravide lui répond avec un panier mi distance. Les landaises ne maitrisent pas le rebond et laissent Anderson shooter à 3 points (45-38). Gomis prend exemple et inflige un second triplé aux filles de Julie Barennes. Les paniers s’enchainent et Basket Landes voit son avance fondre à 51-45 à 27 minutes. La tension monte des deux cotés et Diallo se prend une technique. Les deux équipes ne lâchent rien, mais l’indiscipline nordiste offre des lancers francs aux landaises, qui renflouent leur avance. Basket Landes est en tête à la fin du quart temps, 58-47.

Villeneuve d’Ascq est dos au mur et n’a plus que 10 minutes pour renverser la tendance. Salaun à 3 points puis Ygueravide de nouveau à 3 points redonnent de l’espoir a leur équipe (61-52), mais c’est sans compter sur la solide Regan Magarity en mode couteau suisse avec une contribution offensive et défensive précieuse en fin de match (7 points dans les 7 dernières minutes). 73-61 à deux minutes de la fin. Fauthoux transforme ses lancers francs, la victoire se dessine pour les landaises. Malgré la contribution de Diallo et Anderson en fin de match, il est trop tard pour les filles de Rachid Meziane, qui voient Basket Landes s’imposer 77-64.

Basket Landes l’emporte ce soir et s’offre une 2e place de choix au classement, de quoi bien débuter l’année devant son public. Coté stats, Marianna Tolo est élue MVP de la rencontre avec 25 d’évaluation. A noter les performances de Fauthoux (15 points pour 18 d’évaluation) et de Diaby (14 points pour 19 d’évaluation).

La joie des landaises qui retrouvent provisoirement la seconde place du classement – Crédit photo : Basket Landes

Angers 69- 64 Landerneau

Les deux équipes se doivent de gagner ce soir après avoir enchaîné plusieurs défaites de suite. Du coté de Landerneau c’est l’occasion de voir Ibekwe débuter sous ses nouvelles couleurs.

Les 5 de départ :

Angers : Alexis Peterson, Jasmine Bailey, Adèle Dreano-Trecant, Jodie Anne Cornelie-Sigmundova, Oderah Chidom.

Landerneau : Virginie Bremont, Promise Amukamara, Luisa Geiselsoder, Margaux Galliou-Loko, Ifunanya Ibekwe.

La première mi-temps

Landerneau inscrit les deux premiers paniers du match par l’intermédiaire de Margaux Galliou-Loko et d’Ifunanya Ibekwe. Ibekwe marque son premier panier sous le maillot de Landerneau. Angers rentre enfin dans son match avec un 6-0 pour passer devant au score (6-4). Landerneau réalise un run de 9 points et le score passe à 6-15. Apres un temps mort, Angers enchaine sur un 5-0 (11-15). Un dernier panier de Iva Slojsak (8 points) permet aux angevines de recoller. Fin du quart-temps à 16-18 pour les bretonnes.

Un panier à trois points de Kekelly Elanga en début de quart permet à Angers de repasser devant (19-18). Iva Slonjask (13 points) avec 5 points consécutifs redonne à Angers le lead (24-22). Le match est très serré avec des paniers des deux côtés. Ensuite un run de 8-2 dont un panier à 5 secondes du buzzer de Jodie Anne Cornelie-Sigmundova permet aux angevines de prendre 7 points d’avance. C’est la mi-temps sur le score de 39-32 en faveur d’Angers.

La deuxième mi-temps

Bonne sortie de mi-temps des bretonnes qui inscrivent les deux premiers paniers du quart et recollent à 3 points. Alors que Landerneau est de retour à 1 point, Angers accélère avec 7 points d’affilée et retrouve une avance de 8 unités. Apres une disette de panier pendant 3 minutes, Margaux Galliou-Loko rentre un trois points. Hortense Limouzin conclut le quart par un lay up. Le score est de 53-48 pour les Angevines.

Enfin le premier panier du quart après 1’30 pour Luisa Geiselsoder. Excellente défense d’Alexis Peterson qui intercepte le ballon et marque un lay up en contre attaque (+7 Angers). 6 points de suite pour Landerneau qui recollent à 3 points (59-56). Les bretonnes reviennent mais n’arrivent pas à passer devant. Suite à une faute antisportive de Virginie Bremont, Alexis Peterson rentre ses deux lancers et donne une grosse possession d’avance a Angers (65-62). Un lay up de Promise Amukamara et Landerneau revient à 2 points. Angers met fin au suspense avec un gros panier à trois points d’Iva Slonjsak (24 points). Victoire des angevines 69-64.

Malgré un bon premier quart temps des bretonnes, Angers s’impose dans ce match dans le sillage d’une Iva Slonjsak à 24 points et 14 d’évaluation. Les angevines se replacent à la 5ème place du Championnat. En revanche pour Landerneau la série de défaites continue en championnat (5 de suite) malgré les 18 points de Luisa Geislsoder (16 d’évaluation) et de Margaux Galliou-Loko (20 d’évaluation).

Avec une victoire à domicile et en l’absence de la rencontre entre les Flammes et la Roche Vendée, Bourges continue son ascension au sommet du championnat pour s’affirmer à la première place. La déroute de Villeneuve à Basket Landes, permet aux Tango de se poser un peu plus tranquillement en tête du classement. Charnay, malgré une très bonne première mi-temps, perd une rencontre importante et laisse Tarbes reprendre un peu d’air pour cette nouvelle année 2022.