| Publié par

Soirée européenne pour nos clubs français qui reçoivent tous les deux un club russe. Basket Landes devra se défaire de Koursk, quand Montpellier s’attaquera à l’ogre russe, Ekaterinbourg, champion en titre de la compétition. Deux gros matchs en perspective donc. Pour rappel, le BLMA est jusqu’ici invaincue et Basket Landes compte une défaite, en ouverture, contre Schio.

Basket Landes 78 – Dynamo Kursk 75

S’il y a un lieu en France où il fallait être ce soir, c’est à l’espace François Mitterand de Mont-de-Marsan. Pour son premier match d’Euroligue à domicile de l’histoire, Basket Landes a fort à faire avec la réception du Dynamo Kursk et ses joueuses talentueuses estampillées WNBA. Mais les Bleues et Blanches restent sur une victoire au Fenerbahce et comptent bien réitérer l’exploit. Retour sur une soirée historique.

Les 5 de départ :

Basket Landes : Lidija Turcinovic, Céline Dumerc, Marianna Tolo, Ije Ajemba, Marie-Eve Paget

Dynamo Kursk : Natasha Howard, Epiphanny Prince, Olga Frolkina, Eva Lisec, Nika Baric

La première mi-temps

Ce match est aussi l’occasion de revoir Thibaut Petit, ancien coach du BLMA, qui officie comme adjoint de Vasily Karasev à Koursk.

Dès l’entame du match, les landaises sont en place et Marie-Eve Paget ouvre la marque, imitée rapidement par Ije Ajemba. Après deux tirs ratés, Natasha Howard, joueuse du New York Liberty en WNBA, réduit enfin la marque. Le duo Marianna Tolo / Céline Dumerc fonctionne bien et deux points de plus sont inscrits pour Basket Landes (6-2). Le réveil d’Eva Lisec ne se fait pas attendre. Elle permet aux russes de coller aux basques des landaises. Kendra Chery est au four et au moulin : contre sur Lisec, rebond défensif, elle est la joueuse en forme du moment. Mais Lisec, encore elle, réduit la marque (8-7). Céline Dumerc, qui pour sûr, a retrouvé les jambes de ses vingt ans, sanctionne la défense adverse d’un shoot à mi distance qu’elle affectionne. Les russes, fidéles à leur réputation, se chauffent et Arike Ogunbowale, la joueuse américaine des Dallas Wings aux multiples trophées individuels WNBA, inscrit un trois points qui calme les ardeurs dans les tribunes (10-10).

Après cinq minutes de jeu, c’est un véritable combat d’Euroligue que se livrent les deux équipes. Ajemba répond au défi physique et provoque les fautes dans la raquette. Shabanova, très discrète jusque là, inscrit le panier qui permet à Koursk de passer devant au score pour la première fois de la partie (12-13). Marine Fauthoux réveille le public landais avec un tir à trois points dont elle seule à le secret. Tolo, majestueusement servie par Chery, accroît l’écart (17-13). Koursk a du mal à trouver des réponses et Chery, encore elle, s’envole en layup (19-13), obligeant le coach russe à prendre un temps mort. Les landaises continuent leur festival offensif et mène 21-13 après dix minutes de jeu.

Le deuxième quart temps

Le début du deuxième quart temps démarre sous les chapeaux de roues. Dumerc, en capitaine exemplaire, trouve le filet à trois points, et Basket Landes compte désormais dix points d’avance (25-15). Les russes, plus agressives dans leur jeu, reviennent peu à peu : Howard en layup, Kozik à trois points et les landaises ne comptent plus que six longueurs d’avance (26-20). Lisec, qui finira meilleure marqueuse ce soir, se trouve une nouvelle fois à la finition avec Howard et voilà Kourk à seulement une possession des locales (28-26). C’est un véritable combat Chery vs Lisec qui est livré : rebond, layup, interceptions… ces deux joueuses sont sur tous les fronts. Le score reste serré entre les deux formations (30-29). Pour Basket Landes, la délivrance vient de Paget, qui trouve une nouvelle fois Tolo sous le panier. Les landaises rentrent aux vestiaires avec quelques points d’avance (32-29). Il flotte à l’espace François Mitterand, comme un air de déjà-vu.

La seconde mi-temps

Il fait très chaud dans la salle à Mont-de-Marsan ce soir. Les 2500 personnes venues assister à cette rencontre ne s’y trompent pas : cette équipe de Basket Landes est spéciale et capable d’aller chercher quelque chose, une fois de plus. Les landaises mènent la danse. Mais rapidement, au retour des vestiaires, les russes assomment les landaises, par Kozik d’abord, puis par Howard. Les adversaires repassent devant au score (32-35). Alors qu’on croit les landaises sur le déclin, après plus de vingt minutes de lutte acharnée, le sursaut d’orgueil a lieu. Chery capte son propre rebond et dépose le ballon dans le cercle. Le match est totalement relancé (36-37).

Les deux équipes se répondent coup sur coup mais après cinq minutes de jeu dans ce quart temps, les landaises repassent devant. MEP, qui continue de provoquer les fautes, accroît légèrement l’avance (42-39). Baric, peu en réussite depuis le début du match, shoote à mi distance et remet les deux équipes à égalité (44-44). Fauthoux derrière l’arc, inscrit son deuxième 3 points du match, et même si Baric répond à deux points, les landaises mettent un coup d’accélérateur en fin de troisième quart temps. Les lancers francs rentrent (52-46). Lisec à trois points, calme le public enjoué qui tape des mains au rythme de la banda. Fauthoux profite d’un moment de flottement dans la défense adverse pour inscrire un layup. A la fin du troisième quart temps, Basket Landes est encore et toujours devant (54-49)

Les dix dernières minutes

Alors qu’il reste dix minutes à jouer, une question est sur toutes les lèvres : les landaises peuvent-elles encore tenir ? Les françaises dominent le rebond ce soir et c’est peut-être là une des clefs du match. Ce dernier quart temps est très offensif. Mep ouvre les hostilités à trois points. Fauthoux, à nouveau seule, inscrit encore un layup (59-51). Kozik, en passeuse et scoreuse, remet les russes sur le droit chemin (61-56). Alors que l’on sent le vent un peu tourner pour les landaises, Dumerc, en braqueuse, envoie un incroyable trois points dans le filet et en profite pour chauffer un peu plus le public nombreux. Les landaises mènent de 8 points alors qu’il reste 7 minutes à jouer, obligeant les russes à prendre un temps mort (64-56). Ce dernier est fructueux, Frolkina en profite pour inscrire ses seuls points de la rencontre, mais ô combien, importants. Ogunbowale, en mode MVP, s’infiltre dans la défense blanche et réduit la marque. Les landaises s’accrochent. Tolo, encore magnifiquement servie par Dumerc, score à nouveau. Dumerc, qu’on ne veut décidément pas voir partir à la retraite tellement elle influe encore sur le jeu, inscrit deux paniers coup sur coup (71-64).

Ogunbowale, en conquérante, chipe les ballons et provoque les fautes. La tension monte à Mont-de-Marsan (73-70). Le score est serré, il ne reste qu’une minute trente à jouer. Tous les supporters sont debout pour pousser les landaises dans les derniers instants du match. Et d’un tir venu de nulle part, Turcinovic, inscrit son premier trois point, libérateur, sur 6 tentatives (76-70). On croit les landaises à l’abri alors qu’il ne reste que 58 secondes de jeu mais en face, ce sont des ténors de l’Euroligue, des habituées de la grande compétition. Les russes ne lâchent rien et continuent de provoquer les fautes, par Prince notamment qui inscrit ses 3 lancers. Après un layup, Ogunbowale provoque une faute, antisportive, peut-être le tournant du match. Sous la bronca des aficionados landais, elle quitte le terrain. Paget ne tremble que peu sur la ligne des lancers pour offrir à Basket Landes sa première victoire d’Euroligue à domicile (78-75).

Pour Koursk, Lisec termine meilleure évaluation avec 18 points et 9 rebonds. Pour Basket Landes, Dumerc inscrit 16 points et offre 4 passes, Chery remplit sa ligne de stats avec 14 points, 8 rebonds, 2 blocs, 2 interceptions.

Un match événement. Un match référence. Une osmose parfaite entre des joueuses et ses supporters. Basket Landes n’en finit plus de régaler son public. Basket Landes est provisoirement premier de son groupe.

Kendra Chery aura su répondre au défi physique – Crédit photo : FIBA

Lattes Montpellier 73 – 92 UMMC Ekaterinbourg

Grosse affiche pour les Gazelles toujours amoindries face à l’ogre russe, dernier champion de la compétition !

Les 5 de départ :

Lattes-Montpellier : Haley Peters, Élodie Naigre, Avery Warley-Talbert, Sydney Wallace, Olivia Epoupa

Ekaterinbourg : Maria Vadeeva, Alba Torrens, Anastasiia Shilova, Alexandria Bentley, Emma Meesseman

La première mi-temps

Les premiers points sont Lattois, grâce à une faute de Meesseman sur Peters. Mais rapidement, les russes mènent au score grâce à Shilova et Bentley. Les Gazelles sont vite prises au dépourvu et subissent un 17-0 (6-23 à 3″37) et n’arrivent pas à remonter le score :
11 – 34 à la fin du premier quart-temps.

Le second quart-temps est un peu mieux offensivement pour nos françaises mais rien n’empêche le festival offensif des russes qui mènent de 26 points à la pause: 27 – 53.

Migna Touré – Crédit photo FIBA

La deuxième mi-temps

La seconde mi-temps est différente du côté des locales. Elles commencent leur troisième quart-temps en infligeant un 6 – 0 à leur adversaire. Mais Torrens, Vadeeva et Meesseman accroissent leur avance. Néanmoins, les Gazelles arrivent à réduire petit à petit l’écart, jusqu’à même gagner ce quart-temps 21 – 18.
A la fin du 3e quart temps, le score est de 48 à 71.

Dans les dix dernières minutes, la tournure du match ne change pas, les oranges et noires ont une avance considérable sur le BLMA et leur infligent leur première défaite en Euroleague : 73 – 92.

Niveau statistiques, Migna Touré termine avec 18 points, 3 rebonds et 4 passes décisives du côté du BLMA. Dans les rangs d’Ekaterinbourg, Alexandria Bentley sort son épingle du jeu avec 20 points, 3 rebonds et 8 passes décisives.

Toutes les infos Eurocup, LFB et Euroleague à suivre ici, sur baskelleball.com

Equipe(s) en lien : Basket Landes Montpellier