| Publié par

Nouveau format de Playoffs, nouveau format de Preview ! La Team BLB vous accompagne dans ces PO en passant au peigne fin toutes les rencontres. Retour sur la saison, enjeux clés, duels à surveiller, point fort/point faible : on fait le point pour que vous suiviez au mieux ces phases finales ! Aujourd’hui, on se retrouve pour parler de l’affrontement (au meilleur des trois matchs) entre le 4e et le 5e de la ligue : Seattle contre Washington.

Crédit : WNBA

Seattle Storm (22-14)

La franchise de Seattle a terminé 4ème de la saison régulière avec un bilan 22 victoires pour 14 défaites. Pour la Der’ de Sue Bird et de Briann January, on peut dire que le Storm a assuré. Il est porté par un cheat code nommé Breanna Stewart. Tout ce qu’elle tente, elle le réussit. 21.8 points et 7.6 rebonds par match, Stewie nous réalise tout simplement une saison MVP pour tenter d’offrir la bague à sa copine de toujours. Malgré cela, le Storm n’a pas dominé cette saison régulière. L’équipe a semblé en contrôle tout le long, capable de sortir des matchs phénoménaux contre de grosses équipes mais de laisser filer des matchs bêtement. On se demande presque si cette équipe ne s’est pas préservée pour les Playoffs. Jewell Loyd réalise aussi une grosse saison au scoring, Gabby Williams apporte toute son agressivité et sa défense tandis que Sue Bird apporte toujours autant à cette équipe. Dans la preview de début de saison, on vous parlait du poste 5 qui pouvait être le point faible de cette équipe. Mercedes Russel (révélation de la saison dernière) n’a joué que 5 matchs donc on aurait pu croire que ça allait être encore plus compliqué que prévu. Seulement voilà, il fut l’avouer, on a sous-estimé Magbegor qui nous fait une super belle saison notamment en défense avec 1.8 contres par match. Elle fait ce qu’on lui demande, et elle le fait très bien ! Une joueuse plus que précieuse dans un collectif ! Mais le fait marquant de la saison du Storm, c’est l’arrivée en milieu d’année de Tina Charles. Mécontente de la situation à Phoenix, la quintuple All-Star pose ses valises à Seattle avec l’objectif de récupérer une bague. Bon moralement on n’aime pas trop, mais il faut dire que sportivement, c’est un énorme coup pour l’équipe et ça s’est tout de suite ressenti sur le terrain.

Les points forts

  • L’expérience : c’est quelque chose qui peut clairement faire la différence. L’effectif du Storm est plein de joueuses d’expérience qui sont prêtent à vivre des moments intenses et stressants. Rien qu’avec Sue Bird à la baguette, rien ne peut vous arriver en fin de match. C’est un groupe taillé pour performer en Playoffs
  • La défense : Seattle est la 3e équipe qui encaisse le moins de points cette saison. Il faut dire que sur tous les postes, vous avez de vraies sangsues. A l’extérieur, bonne chance si Gabby Williams, Jewell Loyd ou même Briann January passent la soirée sur vos côtes tandis que la raquette est extrêment bien gardée par Stewart, Charles et Magbegor.
  • La multitude de possibilités offensives : on l’a dit, Stewie est dans une saison stratosphérique et parait inarrêtable. Mais elle n’est pas toute seule et c’est là la force du Storm. Si jamais elle a un coup de moue, d’autres joueuses vont prendre le relais. Depuis son arrivée, Tina Charles fait par exemple des ravages dans les raquettes adverses. On peut aussi s’appuyer sur l’adresse extérieur de Loyd, Talbot ou tatie Sue. Plus rare, mais si Gabby Williams est en confiance offensivement, elle peut être dévastatrice grâce à sa vitesse et sa puissance. Les menaces viennent de partout, et c’est ça la force des grandes équipes !

Les points faibles

  • L’inexpérience de Noelle Quinn : la nouvelle coach du Storm est finalement la personne la moins expérimentée de son effectif. Pour sa première saison en tant que Head Coach, elle a la lourde tâche d’aller chercher le titre pour la légende Sue Bird. Elle est adorée par sa franchise et par son groupe mais on a pu voir certaines critiques concernant sa gestion des fins de rencontres. Elle doit faire ses preuves en entrant en Playoffs et ce n’est pas une mince affaire face à la légende Mike Thibault.

La question de la mort: Seattle peut-il aller chercher la bague pour remercier de la meilleure des façons la légende Sue Bird ? Seattle est en mission, encore plus que les années précédentes. Il faut offrir un dernier titre de champion à Sue Bird. Légende la ligue, elle vit sa dernière saison dans sa franchise de coeur. On vous cache pas qu’on est dans le déni, pour nous, elle pourrait encore jouer encore des années mais voilà, il faut l’accepter et c’est certain que les fans du Storm accepteraient mieux son départ une nouvelle bague à la main.

Washington Mystics (22-14)

Washington termine à la 5e place cette saison avec le même bilan que son adversaire au premier tour : 22 victoires pour 14 défaites. Pour résumer la saison des Mystics, on est obligé de parler du retour en forme d’Elena Delle Donne. La double MVP de la ligue est revenue en forme pour le plus grand bonheur de tous les fans de WNBA. Même si elle a été préservée par Mike Thibault lors de plusieurs déplacements, lorsqu’elle joue elle est toujours aussi impactante et difficile à défendre. A côté d’elle, on retrouve la meilleure passeuse de la Ligue, Natasha Cloud, qui montre une belle montée en puissance cette saison. Dans la raquette, Washington confirme ses deux bonnes acquisitions de l’inter-saison. D’un côté, la rookie Shakira Austin qui fait une super entrée dans la ligue et qui rivalise sans peur avec toutes ses adversaires dans la peinture. De l’autre, Elizabeth Williams qui on le savait apporte beaucoup en défense en sortie de banc. Enfin, Ariel Atkins s’est aussi démarquée avec sa capacité à scorer. C’est là aussi une équipe d’expérience, un beau collectif qui joue bien ensemble le tout sous la baguette de Mike Thibault. En revanche, là aussi comme Seattle, on a l’impression que cette équipe en a encore beaucoup sous la pédale.

Les points forts

  • La défense : c’est bien simple, Washington est la meilleure défense de la ligue avec 75 points de moyenne encaissés par match. Il faut dire que la raquette est toujours aussi pénible à attaquer avec des joueuses comme Austin, Williams, Hines-Allen tandis que sur les ailes, c’est un véritable coffre fort. La défense du trio Cloud-Atkins-Clark est exemplaire et s’adapte à toutes les situations. C’est d’ailleurs 3 joueuses qu’on pourrait retrouver dans les trophées de fin de saison.
  • La vision de Natasha Cloud : Washington propose un beau basket qui partage très bien le ballon. Et comme chef d’orchestre de cette machine bien huilée, nous avons tout simplement la meilleure passeuse de la ligue ( 7.0 passes de moyenne). C’est devenue la patronne de cette équipe et son énergizer.
  • L’expérience des grands moments : la plupart de cette équipe était déjà là lors du titre de 2019. Avec quelques bons ajouts et de la jeunesse en prime, cette équipe est taillée pour les grands moments comme les Playoffs. Il ne faut pas se fier qu’au classement. Washington est 5e mais fait très peur à l’entame de ces phases finales.

Les points faibles

  • L’adresse à 3pts : pour une équipe de ce calibre, les Mystics ont des prestations très variables concernant l’adresse extérieure. A 33.8% derrière l’arc cette saison, c’est des choses qui peuvent compter et les défenses peuvent s’adapter. Rien de grave on vous rassure, ce n’est pas catastrophique mais si la mire peut être réglée, ça ferait du bien à cette équipe.

La question de la mort : Est ce qu’Elena Delle Done est prête à 100% physiquement ? Avec 25 matchs joués cette saison pour EDD, on sait qu’elle est en forme mais qu’elle a été préservée par son coaching staff. La question essentielle pour espérer aller loin pour les Mystics, c’est de savoir si EDD est à 100% physiquement et est capable de tenir le rythme des Playoffs.

Les points clés

On en à parler comme force pour les deux équipes, la défense sera primordiale dans cette série. On a à faire à deux des meilleures forces défensives de la ligue et le dicton  » l’attaque gagne des matchs, la défense gagne des titres » n’a jamais été aussi valable que pour ces deux équipes. Le duel Clark-Williams s’annonce épique sur les ailes et chaque équipe va devoir s’adapter stratégiquement pour contenir les forces adverses. Seattle a des lacunes dans sa raquette (bien que Tina Charles soit là) alors que Washington aime justement beaucoup driver et jouer autour du poste bas. Pour les Mystics, la question c’est comment on stoppe Stewie sans laisser trop d’espaces au reste de l’équipe. Alors oui, on ne risque pas d’avoir des matchs à 100 points tout le long de la série, mais ces deux équipes nous proposeront ce qui se fait de mieux dans la ligue.

Les deux joueuses les plus offensives pour les deux équipes se trouvent dans la raquette avec Breanna Stewart et Elena Delle Done. La raquette va être un point clé des deux attaques. Elles sont capables de dominer en un contre un dans la peinture mais aussi de très bien ressortir les ballons pour écarter le jeu quand il le faudra. Le jeu ne va pas se focaliser uniquement l’intérieur, Seattle est l’une des meilleures équipes derrière l’arc, mais cela est dû à la bonne circulation du ballon et la fixation à la l’intérieure.

Le duel à surveiller

Qui d’autre qu’EDD contre Breanna Stewart. Une double MVP face à une MVP et candidate à un second trophée. Elles ne se sont pas retrouvées en play-offs depuis 2018, le duel s’annonce épique. 

Elena Delle Done sort d’une grosse saison, malgré qu’elle ait été préservée de nombreuses fois notamment lors des déplacements des Mystics. EDD va effectuer ses premiers play-offs depuis le titre de 2019. On attendait tellement de son retour et on n’est absolument pas déçu de ses performances. Elle tourne à 17.2 points, 6.3 rebonds et 2.3 passes en ayant disputé 25 matchs. Comme dit plus haut, la seule incertitude pourrait être le réveil de sa blessure au dos. Mais à partir du moment où EDD sera sur le terrain, c’est qu’elle sera en forme et qu’elle pourra permettre à son équipe d’aller chercher la victoire. 

Face à EDD, Breanna Stewart. Tout simplement l’une des meilleures joueuses du moment, candidate au titre de MVP. Pour la Der’ de sa copine Sue Bird, Breanna n’a pas blagué sur le parquet. 21.8 points, 7.6 rebonds et 2.9 passes dont deux matchs consécutifs à plus de 30 points. L’impression que l’objectif est clair chez Stewart, offrir la meilleure sortie à Sue Bird. Cette année elle est tout simplement irrésistible, indéfendable, et très compliquée à passer en défense. En résumé, Stewie sait tout faire mais bon ça on le savait déjà, mais elle est encore meilleure que les années passées. 

Pronostics

Lors de la saison régulière, Seattle s’est imposé par deux fois et Washington une seule fois. Avantage donc pour le Storm sur la saison. La même chose pour les play-offs ? L’avantage du terrain devrait les aider. C’est l’une des séries qui va être la plus accrochée des quatre. Les deux équipes sont assez similaires, avec des forces aux mêmes endroits, et peu de lacunes. De plus, du côté de Washington Cloud s’était blessée au genou en fin de régulière, même si elle est listée probable, son statut médical est à suivre pour la série. Seattle compte zéro blessure et fonce droit vers l’objectif ultime. On a quand même l’espoir que Washington arrache une rencontre et s’offre un match 3 qui sentira la poudre dans la capitale. Prono made in BLB : 2-1 pour Seattle

Le Programme

Match 1 – 19/08 à 4h : Washington – Seattle

Match 2 – 21/08 à 22h : Washington – Seattle

Match 3 – 24-25/08 à 1h ou 3h : Seattle – Washington

Equipe(s) en lien : Seattle Storm Washington Mystics