| Publié par

La WNBA est de retour le 6 mai ! C’est le moment parfait pour faire le point sur la ligue. Chaque jour, on vous résume l’intersaison de chacune des franchises et ce qu’on peut attendre d’elles pour la saison à venir. Aujourd’hui on se retrouve dans la capitale avec les Washington Mystics.

La saison dernière, les Mystics c’était :

Une saison tronquée par les blessures et les absences. Les championnes 2019 n’ont jamais été au complet depuis leur titre. La blessure la plus marquante est forcément celle d’Elena Delle Donne. La double-MVP n’a joué que 3 matchs depuis 2019. Plusieurs joueuses ont été absentes de la bubble en 2020 dont Cloud et Charles. L’année dernière, Alysha Clark s’est elle aussi blessée en Europe et a donc fait une saison blanche. Avec en plus de plusieurs pépins lors de la saison, difficile pour coach Thibault d’opérer. Depuis 2 ans donc, Washington doit bricoler son effectif pour être le plus compétitif possible. Au vue des circonstances, la saison dernière était plus que satisfaisante pour la capitale. Emmenées par une gigantesque Tina Charles, les Mystics ont faillit accrocher les playoffs : elles terminent 9ème avec un bilan de 12 victoires et 20 défaites. Il s’agit du même bilan que le 8ème mais le tie-breaker a été fatal pour le groupe de Thibault.

Côté perf’ individuelles, comment ne pas parler de Tina Charles. Celle qui a fait les grands jours de New York s’est magnifiquement intégrée dans l’effectif de Washington. Avec un jeu qui tourne autour d’elle, Tina termine meilleure marqueuse de la ligue (23.4 pts/match), quatrième meilleure rebondeuse (9.6 reb/matchs) et cinquième au vote du MVP. Elle était aussi bien accompagnée par Natasha Cloud, deuxième meilleure passeuse de la WNBA avec 6.4 passes, et Ariel Atkins (16.2 points, 1.6 interceptions).

Free Agency

Elles arriventElles s’en vont
Elizabeth Williams : signée en tant que free agentTina Charles : partie en fin de contrat puis signée à Phoenix
Tianna Hawkins : signée après avoir été coupé par AtlantaEmma Meesseman : partie en fin de contrat puis signée à Chicago
Rui Machida : libre Theresa Plaisance : partie en fin de contrat puis signée à Las Vegas
Stephanie Mavunga : libreLeilani Mitchell : libérée
Shavonte Zellous : libérée

Draft 2022

Washington possédait deux choix lors de cette draft 2022. Avec le 3ème choix du premier tour, les Mystics ont choisi Shakira Austin. L’intérieure de la fac d’Ole Miss pourrait être utilisée comme back-up d’Elizabeth Williams, elle qui compilait 13.3 points et 8.6 rebonds à la fac. Les Mystics ont également choisi l’arrière de Uconn Christyne Williams au second tour. Malheureusement pour elle, elle a subi une grave blessure au genou lors des trainings camps et ne débutera pas sa carrière WNBA cette saison.

Crédit : Washington Mystics

L’effectif

NOMPOSITION
Ariel AtkinsGuard
Katie BenzanGuard
Natasha CloudGuard
Linnae HarperGuard
Shatori Walker-KimbroughGuard
Rui MachidaGuard
Elena Delle DonneGuard/Forward
Alysha ClarkForward
Tianna HawkinsForward
Myisha Hines-AllenForward
Stephanie MavungaForward
Shakira AustinForward/Center
Elizabeth WilliamsForward/Center
Tableau à jour du 29/04/2022

Joueuses à suivre

  • Elena Delle Donne : Quand on pense aux Mystics, on espère surtout que l’infirmerie restera le plus vide possible dans cette saison 2022. En tête de liste: EDD. La MVP 2015 est, depuis 2019 et son titre, gênée par les blessures. Sainson blanche en 2020, seulement 3 matchs en 2021, on a juste hâte de revoir Delle Donne en forme sur un parquet
  • Alysha Clark : La double championne WNBA sort d’une saison blanche après une blessure au pied avec l’ASVEL. Elle va donc vivre ses premiers moments avec la franchise et aura l’occasion d’apporter toutes ses qualités défensives. Son impact ne sera pas forcément visible statistiquement, mais Clark sera la patronne de la défense et doit montrer pourquoi on la surnomme « The Eraser » ( la gomme). On a hâte de la revoir sur les terrains !
  • Elizabeth Williams : Liz sort d’une grosse saison en Europe avec le Fener. Élue meilleure défenseuse de l’ELW où elle y a combiné 12.2 points, 9.2 rebonds et 2.3 contres. Washington va décidément être une équipe pénible à attaquer…
Elizabeth Williams sous les couleurs d’Atlanta la saison dernière. Source: David Sherman/NBAE via Getty Images

Elément à suivre

  • Linfirmerie : on l’a dit et répété, Washington a connu de nombreuses blessures et absences qui ont tronqué les deux dernières saisons. Pour l’instant on a eu des bonnes infos pendant la présaison : EDD a renvoyé des nouvelles rassurantes concernant son dos, Clark va mieux même si elle n’est pas encore remise à 100%, Hines-Allen (problème physique en 2021) et Hawkins (elle en 2020) sont rétablies. Cependant on ne peut rien prévoir quand il s’agit des blessures. Delle Donne a un rôle crucial dans cette équipe mais on sait aussi que son corps est fragile et la saison des Mystics peut basculer à n’importe quel moment. Tout ce qu’on espère, c’est que l’infirmerie restera enfin vide dans la capitale.

Pronostic « made in BLB »

Si (et c’est un grand SI) tout le monde est un 100%, Washington a de très beaux arguments à faire valoir. L’effectif est composé de joueuses d’expérience dont beaucoup qui étaient là lors du titre de 2019 (EDD, Walker-Kimbrough, Hawkins, Atkins, Cloud, Hines-Allen). C’est drôle mais on n’est pas si inquiet que ça alors que l’équipe a quand même perdu deux de ses piliers en la présence de Tina Charles et Emma Meesseman. Le front office avait très peu de cap pour manœuvrer cet été. Pourtant il s’en est très bien sortit en signant Elizabeth Williams, une ancienne habituée de la maison (Hawkins) et en allant chercher la révélation des Jeux Olympiques Rui Machida. Les Mystics vont avoir une défense très solide cette saison. Au périmètre, Clark et Atkins sont des références dans le domaine tandis que dans la raquette, Williams a été élue meilleure défenseure de l’EuroLeague Women et EDD fait le job. Honnêtement, on plaint leurs adversaires qui vont se casser la tête pour mettre un panier. L’équipe dispose aussi de nombreuses armes offensives et d’un collectif bien rôdé, tout cela sous la baguette de Thibault. Presque tout le monde est capable de faire la différence. Maintenant ça c’est le meilleur scénarios … La santé fragile des joueuses et notamment de Delle Donne peut faire sombrer les Mystics dans un scénarios catastrophe. On a plusieurs incertitudes puisque les joueuses qui étaient blessées sortent de saisons blanches. Clark reviendra-t-elle à 100% ? EDD aura-t-elle des restrictions de minutes ? Comment gérer le départ de piliers comme Charles et Meesseman ? On est optimiste, on a foi en l’expérience du coaching staff et en ce collectif. C’est pour cela que nous plaçons Washington 6ème, mais si tout fonctionne et que les blessures ne s’en mêlent pas, l’équipe peut aller chercher des sommets.

Equipe(s) en lien : Washington Mystics