| Publié par

La WNBA est de retour le 6 mai ! C’est le moment parfait pour faire le point sur la ligue. Chaque jour, on vous résume l’intersaison de chacune des franchises et ce qu’on peut attendre d’elles pour la saison à venir. Aujourd’hui direction le désert du Nevada avec les Las Vegas Aces.

La saison dernière, les Aces c’était :

Une superpuissance collective. Les Aces ont dominé la saison régulière grâce à un effectif très complet et complémentaire. Le succès de l’équipe est notamment dû à sa raquette d’enfer. Le duo A’ja Wilson (MVP 2020)- Liz Cambage continue son énorme chantier et terrifie la ligue. Derrière ce duo, la double « meilleure sixième femme » Dearica Hamby continue dans son rôle de facteur X et ne laisse aucun répit aux autres équipes dans la peinture. Offensivement, les Aces imposent un jeu collectif, qui partage le ballon en cherchant les espaces créés par la fixation dans la raquette. Cela permet notamment à des joueuses comme Plum ou Young de s’exprimer. Stat assez impressionnante : l’année dernière, 7 joueuses ont plus de 10 points de moyenne. L’équipe de Bill Lambeer est la meilleure attaque de la ligue en 2021 avec 89.3pts/matchs et leur défense est aussi impressionnante : l’équipe ne perd que 3 matchs à domicile sur la saison et est celle qui prend le plus de rebonds. Une équipe qui assure donc la saison dernière avec des joueuses expérimentées, qui a déjà formé une alchimie et qui s’en sort très bien malgré l’absence totale de la multiple All-Star Angel McCoughtry (elle ne jouera que 7s dans la saison). Mission accomplie donc en saison régulière: Las Vegas finit 2ème avec 24 victoires pour 8 défaites. L’équipe est ainsi directement qualifiée pour les demi-finales. Au terme d’une série accrochée qui ira jusqu’en 5 matchs, c’est la déception pour LV qui s’incline contre le Mercury de Taurasi.

Côté perf’ individuelles, on l’a dit la raquette était la place forte de cet incroyable collectif l’année dernière. A’ja Wilson continue sur sa lancée de MVP 2020 et est une fois de plus dans la discussion pour la même distinction en 2021 en compilant 18.3pts-9.3reb-3.1ast. Elle est accompagnée par une Liz Cambage en forme, bien qu’en deçà de ses standards (14.2 points et 8.2 rebonds). Sur les lignes extérieures, Gray a beaucoup d’impact sur le jeu des Aces, en plus de son apport statistique (11.1 points et 5.9 passes). Enfin, Kelsey Plum sort une saison référence en sortie de banc. Elle est élue meilleure sixième joueuse et apporte énormément à l’équipe notamment en Playoffs.

Free Agency

Elles arriventElles s’en vont
Theresa Plaisance : signée en tant qu’agent libreAngel McCoughtry : partie en fin de contrat puis signée par Minnesota
Victoria Macaulay: signée en tant qu’agent libreLiz Cambage : partie en fin de contrat puis signée par les Sparks
Destiny Slocum: coupée
Tableau à jour du 04/05/2022

Las Vegas perd donc deux joueuses importantes de l’effectif et ne recrute pas forcément en conséquence. Par contre, le front office a assuré en resignant la franchise player A’ja Wilson.

Alors que les Aces privilégient la stabilité de l’effectif, la franchise a décidé de changer de coach. Bill Lambeer, star NBA des Bad Boys de Detroit et coach emblématique de WNBA, intègre le front office et laisse la place de coach à Becky Hammon (voir éléments à suivre )

Draft 2022

Las Vegas avait cinq choix lors de cette draft mais finalement peu de rookies draftées ont été conservées. Au premier tour, les Aces font un trade pour récupérer le 8ème choix et sélectionner Mya Hollingshed (Colorado). C’est ensuite Kierstan Bell (FGCU) qui est appelée en 11. Au deuxième tour, Khayla Pointer (LSU) et Aisha Sheppard (Virgina Tech) sont sélectionnées. Finalement, Faustine Aifuwa (LSU) est sélectionnée au troisième tour. En définitive, Hollingshed, Pointer et Aifuwa ont été libérées.

Les deux choix du premier tour des Aces.
Crédit: Las Vegas Aces

L’effectif

NOMPOSITION
Kierstan BellGuard
Sydney ColsonGuard
Chelsea GrayGuard
Kelsey PlumGuard
Aisha SheppardGuard
Riquna WilliamsGuard
Jackie YoungGuard
Dearica HambyForward
Theresa PlaisanceForward
A’ja WilsonForward
Victoria MacaulayCenter
Kiah StokesCenter
Tableau à jour du 04/05/2022

Joueuses à suivre

  • A’ja Wilson: Triple All-Star, MVP 2020, dans les discussions en 2021: où s’arrêtera son ascension ? Elle fait partie des meilleures joueuses de la ligue et avec le départ de Cambage, elle aura surement encore plus de ballons et plus d’espace pour martyriser les équipes adverses.
  • Kelsey Plum: Élue meilleure sixième femme en 2021, elle sort d’une saison référence et a guidé l’équipe en Playoffs avec tout son talent et son jeu spectaculaire. Il est bon de rappeler qu’elle revient à son meilleur niveau alors qu’en 2020, elle a manqué l’entièreté de la saison à cause d’une blessure au tendon d’Achille. La championne olympique de 3×3 a aussi fait d’excellentes prestations en Europe avec son club de Galatasaray (qui ira jusqu’au Final Four d’EurcoCup), de bon augure pour la saison à venir.

Eléments à suivre

  • Becky Hammon : l’arrivée de Becky sur le banc des Aces ravit certainement tous les fans de la ligue. Ancienne joueuse de New York et San Antonio (aujourd’hui Las Vegas), elle est sur le banc NBA des San Antonio Spurs depuis quelques années pour assister la LEGENDE Gregg Popovitch. Elle était pressentie depuis peu pour lui succéder mais aussi pour prendre les rênes d’autres équipes NBA. Hammon débarque finalement dans ce quelle connaît le mieux: la WNBA. L’une des meilleures meneuses de l’histoire suscite aujourd’hui beaucoup d’attentes en tant que head coach, on a donc hâte de la voir commencer.
  • L’arrivée d’Iliana Rupert : la toute récente MVP de LFB a été draftée par Las Vegas en 2021. Beaucoup questionnée à ce sujet, Iliana a montré sa volonté de rejoindre les Etats-Unis cet été. Elle sera d’une grande aide pour la franchise et pourra aussi beaucoup progresser là-bas. On rêve de la voir sous la baguette de Becky Hammon et en duo avec A’ja Wilson. Maintenant en terme de logistique, Rupert arrivera tard dans la saison en fonction du parcours en playoffs de son club de Bourges. Elle pourra cependant profiter de 3 mois en WNBA et peut-être même des phases finales avant d’aller à la Coupe du Monde en Australie.
Iliana Rupert, MVP du Final Four d’Eurocup.
Crédit: FIBA
Khayla Pointer et sa coach Becky Hammon
Crédit: WNBA

Pronostic « made in BLB »

On est quand même assez confiants pour la saison des Aces. Le gros point fort de l’équipe est la continuité et l’expérience au sein de l’effectif. On n’a cessé de le répéter pendant ces previews, la continuité est un énorme avantage dans une ligue aussi courte que la WNBA. Avoir des joueuses d’expérience comme Gray ou Plum n’a pas de prix. L’attaque des Aces fait peur avec des joueuses de grand talent. On pense notamment à la jeune Jackie Young (1er pick de 2019) qui continue son évolution et qui fait déjà de très bonnes choses. Le duo Plum-Wilson peut aussi faire des ravages. Le collectif impressionnant qui fonctionnait déjà l’année dernière autour de Wilson est encore là donc on ne voit pas de raison que ça ne fonctionne pas. Maintenant, Las Vegas a quand même subi deux pertes importantes. Difficile de juger la perte de McCoughtry au vu de sa saison blanche en 2021. Pour le départ de Cambage, compliqué de savoir à l’avance l’impact que cela va avoir. Elle était sans aucun doute le pilier de la défense des Aces mais offensivement, nous faisons partie de ceux qui pensent que son départ permet de laisser plus d’espace à A’ja Wilson et donc de bénéficier à l’équipe. L’arrivée de Becky Hammon fait aussi partie des incertitudes. Alors, oui tous les fans sont heureux de la voir. Maintenant il faut être objectif: l’arrivée d’un nouveau coach n’est jamais simple et on a jamais vu Becky en tant que Head Coach. Nous avons totalement confiance en elle notamment après toutes ces années sur le banc des Spurs, mais force est de constater qu’on a des interrogations. On est aussi inquiets à propos de la rotation aux postes 4 et 5 puisque la différence entre les joueuses du cinq et le banc est assez remarquable (en attendant la possible arrivée de Rupert). On reste confiants au vu du jeu proposé la saison dernière par l’équipe : nous voyons les Aces 5ème et comme un sérieux concurrent au titre.

Equipe(s) en lien : Las Vegas Aces