| Publié par

La WNBA est de retour le 6 mai ! C’est le moment parfait pour faire le point sur la ligue. Chaque jour, on vous résume l’intersaison de deux franchises et ce qu’on peut attendre d’elles pour la saison à venir. Aujourd’hui, on débute avec la lanterne rouge de la saison dernière : Indiana Fever.

La saison dernière, le Fever c’était :

Une équipe bien plus qu’en difficulté. Difficile de trouver des satisfactions la saison dernière à Indianapolis, et ce n’est pas être trop dur avec la franchise que de dire cela. Le Fever est en reconstruction depuis plusieurs années maintenant et la saison 2021 ne déroge pas. Un collectif qui n’a jamais vraiment pris, l’absence de Julie Allemand qui se fait ressentir, le cas Lauren Cox qui fait débat … Indiana fait figure de franchise malade de la WNBA et finit bon dernier. Le bilan est de 6 victoires et 26 défaites mais on semblait plus intéressé par le tanking dans l’Indiana que par les résultats sportifs.

Cotés perf’ individuels, l’attaque était clairement menée par Kelsey Mitchell, qui finit à 17 points de moyenne sur la saison. Mais en regardant plus précisément son jeu l’année dernière, elle monopolisait finalement beaucoup le ballon avec des pourcentages au shoot plus que douteux. Autre performance notable, la bonne saison de Teira McCowan, pick n°3 de la draft 2019, qui finit même 3ème meilleure rebondeuse de la ligue (9,6 rebs en moyenne en 2021).

Free Agency

Elles arriventElles s’en vont
Bria Hartley : récupérée lors d’un trade à trois équipes avec Phoenix et ChicagoTeira McCowan : tradée à Dallas contre les choix 4 et 6 de la draft 2022 et le premier de draft 2023
Jazmine Jones : signée après avoir été coupée par New-YorkEmma Cannon : libérée puis signée par Phoenix
Alanna Smith : signée après avoir été coupée par PhoenixKyrse Gondrezick : libérée puis signée par Chicago
Alaina Coates : signée en tant qu’agent libreAaliyah Wilson : libérée
Jantel Lavender : libérée puis signée par Seattle

Autre départ important: Tamika Catching a quitté ses fonctions de manageur générale. Catching est le visage du Fever. La légende du club a passé 15 saisons sous le maillot de la franchise avant de rejoindre le front office en 2019. La « Hall of Famer » a annoncé en février quitté le poste pour se consacrer à sa famille et à ses autres passions

Draft 2022

Indiana a frappé fort lors de cette draft 2022 avec pas moins de 7 joueuses sélectionnées, dont 4 choix dans le top 10. Tout a commencé avec le deuxième choix de cette draft. Le nom appelé était celui de Nalyssa Smith, l’intérieure de Baylor et grand prospect de cette draft. Elle incarne l’avenir de la franchise, en tout cas c’est ce qu’espère le management. Avec elle, Indiana a ensuite appelé Emily Engstler (Louisville), Lexie Hull (Stanford) et Queen Egbo (Baylor), respectivement picks 4, 6 et 10 de cette draft. Lors du second tour, l’équipe de Marianne Stanley a sélectionné Destanni Henderson (South Carolina) lors du 20ème choix de cette draft. Pour terminer, avec les picks 25 et 34, c’est Ameshya Williams-Holliday (Jackson State) et Ali Patbergqui (Indiana) qui ont été choisies par la franchise d’Indianapolis. Cette dernière a cependant été coupé lors du training camp.

Les 4 rookies sélectionnées dans le top 10.
Source : Indiana Fever

L’effectif

NOMPOSITION
Lindsay AllenGuard
Bria HartleyGuard
Destanni HendersonGuard
Lexie Hull Guard
Jazmine JonesGuard
Tiffany MitchellGuard
Kelsey MitchellGuard
Danielle RobinsonGuard
Victoria Vivians Guard
Jaime NaredGuard/Foward
Erin WhalenGuard/Forward
Emily Engstler Forward
Alanna SmithForward
NaLyssa SmithForward
Queen EgboForward/Center
Ameshya Williams-HollidayForward/Center
Alaina CoatesCenter
Tableau à jour du 28/04/2022

A noter l’absence cette saison de Bernadett Hartar qui s’est gravement blessée avec Sopron. Son contrat a été suspendu pour la saison à venir. Chelsea Perry est également out cette saison pour des raisons personnelles.

Joueuses à suivre

  • NaLyssa Smith : Pour le 2ème pick de la draft 2022, le management du Fever espère un impact immédiat de la rookie et veut construire le futur de la franchise autour d’elle. Attendue par certains en premier pick, Smith sort d’une saison dominante avec Baylor : 22.1 points, 11.5 rebonds, 1.1 passes. 
  • Bria Hartley : Après une bonne saison européenne avec Fenerbahce (bien que frustrante en EuroLeague Women), la française arrive dans un effectif très jeune qui aura besoin de son expérience et de sa vision de jeu.
Bria Hartley, la grosse recrue du Fever cette saison
Source : WNBA

Un élément à suivre

  • Les rookies : Outre le second pick, le Fever a sélectionné 6 rookies lors de cette draft. De jeunes joueuses, très certainement talentueuses mais qui vont avoir besoin de prendre leurs marques. Il n’est pas exclu que certaines d’entre elles se révèlent au grand jour étant donné qu’elles vont sûrement avoir beaucoup de minutes de jeu.

Pronostic « made in BLB »

L’avis de la rédaction concernant la saison à venir à Indiana est unanime : l’important ne va pas être les résultats sportifs. Indiana repart de zéro mais avec de bonnes bases et un projet intéressant à suivre. L’effectif est très jeune. La draft a été cohérente avec l’arrivé de Smith et de Engstler dans une raquette plus que lacunaire jusque là (même si elle n’en devient pas flamboyante pour autant). L’objectif de cette saison va tout simplement être de donner du temps de jeu à ces jeunes, pour qu’elles puissent se développer. L’apport de coach Stanley va être indéniable, reste à savoir combien de temps cela va prendre pour que toutes ses rookies s’expriment à leur plein potentiel. L’arrivée de l’expérimentée Bria Hartley à la mène va aussi faire beaucoup de bien et son duo avec Kelsey Mitchell représentera sans aucun doute l’option n°1 du Fever. Un seul mot d’ordre lors de cette saison : développement. A l’instant T, l’effectif ne semble en tout cas pas assez armé pour rivaliser avec les autres équipes de la ligue, mais l’important n’est pas là et le projet renvoie (enfin ?) du positif. Nous les voyons cette année 12ème de la ligue.

Equipe(s) en lien : Indiana Fever