| Publié par

La WNBA est de retour le 6 mai ! C’est le moment parfait pour faire le point sur la ligue. Chaque jour, on vous résume l’intersaison de chacune des franchises et ce qu’on peut attendre d’elles pour la saison à venir. Aujourd’hui on se retrouve avec le numéro 1 de la dernière saison régulière : le Connecticut Sun.

La saison dernière, le Sun c’était :

Un rouleau compresseur. Connecticut domine la ligue de A à Z. Connecticut remporte beaucoup de matchs grâce au jeu très physique que l’équipe impose et sa défense de fer. C’est simple: le Sun est la meilleure défense de la ligue en encaissant en moyenne moins de 70pts par matchs. L’absence de la star Alyssa Thomas (tendon d’Achille) pendant l’entièreté de la saison régulière (sauf les deux derniers matchs) ne se fait presque pas ressentir tellement la franchise survole la WNBA. Evidemment emmenée par la MVP de la saison Jonquel Jones, l’équipe a plus largement un cinq majeur terrifiant : January-J.Thomas-Bonner-B.Jones-J.Jones. Une saison de tous les records pour le Sun. Au retour des Jeux Olympiques, l’équipe enchaîne une série de 14 victoires pour clôturer la saison, une saison durant laquelle l’équipe n’a connu qu’UNE seule défaite à domicile. Curt Miller est nommé coach de l’année et Connecticut finit logiquement 1er de la saison avec un bilan de 26V-6D. Rendez-vous directement en demi-finale pour les coéquipières de Jonquel Jones. Malheureusement, le Sun ne pourra rien faire face au futur champion en titre et perd la série 1-3.

Côté perf’ individuelles, le trio Jones-Jones-Bonner fait des ravages. Jonquel Jones est tout simplement monstrueuse et inarrêtable dans sa saison de meilleure joueuse de la ligue : 19.4 points (4ème), 11.2 rebonds (1ère), 2.8 passes. Au scoring, elle est bien accompagnée par une DeWanna Bonner en forme (15.2pts-3.4ast). Enfin, cette saison marque l’explosion de Brionna Jones. Elle est nommée meilleure progression de l’année (14.7pts-7.3reb-1.8ast) et elle est l’une des grandes artisanes de la réussite du Sun cette saison.

Free Agency

Elles arriventElles s’en vont
Courtney Williams : signée en tant qu’agent libreBriann January : partie en fin de contrat puis signée par le Storm

Peu de mouvement cette intersaison à Connecticut mais l’essentiel a été fait avec la prolongation de la super star Jonquel Jones pour 2 ans.

Draft 2022

Le Sun avait trois choix lors de cette draft 2022, un à chaque tour. Curt Miller et son staff ont tout d’abord appelé Nia Clouden (Michigan State) en 12. Au second tour, c’est Jordan Lewis (Baylor) qui est sélectionnée mais malheureusement celle-ci n’a pas été conservée. Enfin, la draft du Sun se termine avec Kiara Smith (Florida).

Les joueuses qui ont été sélectionnées lors de la draft. Crédit : Connecticut Sun

L’effectif

NOMPOSITION
Yvonne AndersonGuard
Nia CloudenGuard
Natisha HiedemanGuard
Kiara SmithGuard
Jasmine ThomasGuard
Courtney WilliamsGuard
DeWanna BonnerGuard/Forward
DiJonai CarringtonGuard/Forward
Joyner HolmesForward
Jonquel JonesForward
Brionna JonesForward
Alyssa ThomasForward
Tableau à jour du 05/05/2022

Joueuses à suivre

  • Jonquel Jones: JJ est peut-être la meilleure joueuse de WNBA. Shooter, driver, provoquer des fautes, être clutch : elle sait tout faire. Elle est tellement dominante que personne ne semble pouvoir l’arrêter. On l’a vu lors des fenêtres internationales , elle est même capable de porter à elle seule toute une nation (elle évolue sous le maillot de la Bosnie-Herzégovine).
  • Alyssa Thomas: c’était l’une des pièces maîtresses du Sun les saisons passées mais elle a manqué la saison 2021 à cause d’une blessure. On a juste pu la voir les deux derniers matchs et pendant les playoffs, mais son apport a été immédiat. Elle a fait une excellente saison en EuroLeague Women (13.8pts-9.8reb-5.9ast et un Final Four avec Prague) : on la sent en pleine forme et on a hâte de la revoir au plus haut niveau.
  • Brionna Jones: Elle aussi a brillé en Europe sous les couleurs tchèques. La MIP de WNBA 2021 confirme son excellente progression en dominant les raquettes européennes et en terminant deuxième meilleure marqueuse de l’EuroLeague (20.2 pts/matchs). Impressionnante la saison dernière en WNBA, elle continue sa montée en puissance et le duo Jones-Jones va faire très peur à la rentrée …
  • Courtney Williams: « She is back« ! Pour palier au départ de Janurary, Curt Miller a décidé de faire revenir Courtney Williams. Elle a déjà passé 4 saisons au Sun avant de s’en aller deux ans à Atlanta, où elle a complètement mené la barque (cf la preview d’Atlanta). Après une rupture houleuse, Williams revient chez elle et espère remporter la bague.
Alyssa Thomas et Brionna Jones dans leur club de Prague
Crédit: FIBA

Elément à suivre

  • La préparation des playoffs: ça ne fait aucun doute que ce monstrueux effectif jouera les playoffs. Depuis l’arrivée de Curt Miller, le Sun est au top de la ligue en saison régulière mais échoue en playoffs. Après la désillusion la saison dernière en demi-finale contre Chicago, celle de 2020 aussi en demi et la défaite en finale 2019 cette fois contre Washington : est-ce la saison ou jamais pour Connecticut ? Avec autant de joueuses à leur prime ou presque, est-ce que l’équipe est dans un « Win now » ? Ce n’est pas à nous d’en décider mais l’équipe semble en tout cas armée pour aller chercher la bague.

Pronostic « made in BLB »

On prend les mêmes et on recommence ? Non pour être plus sérieux, l’effectif qui a dominé reste le même et ça c’est un énorme point positif. On peut même argumenter le fait que l’équipe s’est renforcée avec l’arrivée de Courtney Williams pour remplacer January. Connecticut a l’effectif le plus terrifiant de la ligue, le 5 majeur potentiel l’est tout autant et le banc est aussi bien fourni avec des joueuses comme Yvonne Anderson, Natisha Hiedman ou encore DiJonai Carrington. C’est bien simple, selon ESPN, Connecticut compte dans ses rangs 4 joueuses des 25 meilleures joueuses de la ligue en les personnes de Jonquel Jones, Alyssa Thomas, DeWanna Bonner et Brionna Jones. Ce quatuor infernal a de quoi faire trembler et le retour d’Alyssa Thomas peut permettre au Sun d’asseoir encore plus sa domination. Jonquel Jones fait figure de favorite à sa propre succession au titre de MVP, Brionna Jones est en pleine ascension et Bonner fait du Bonner. Le jeu si physique et défensif mis en place par Curt Miller va pouvoir continuer cette année sans trop de difficultés au vu des faibles changement dans l’équipe (la seule joueuse qui arrive est même déjà passée par la maison Sun). Selon nous, ce sera l’année du titre pour les coéquipières de Courtney Williams. Nous les voyons 1ères de la saison régulière et, on l’espère, au rendez-vous pour aller chercher le titre en playoffs.

Equipe(s) en lien : Connecticut Sun