| Publié par

La WNBA est de retour le 6 mai ! C’est le moment parfait pour faire le point sur la ligue. Chaque jour, on vous résume l’intersaison de deux franchises et ce qu’on peut attendre d’elles pour la saison à venir. On continue de détailler les différentes équipes avant le début de la saison WNBA. Cette fois on s’occupe du Dream d’Atlanta.

La saison dernière, le Dream c’était :

Plus de bruits en dehors que sur les terrains. Entre la sanction pour mauvais comportement à l’encontre de Chennedy Carter, une bagarre impliquant différentes joueuses de l’équipe et une propriétaire pro-Trump plus que problématique (partie depuis), on a presque oublié ce qui se passait sur le terrain. Pourtant, le spectacle était quand même au rendez-vous coté Atlanta. Le début de saison de la jeune star Carter était annonciateur de bonne chose. L’équipe avait cependant des lacunes, notamment défensives, qu’elle n’a pas réussit à combler. Une saison compliqué donc qui se termine sur le bilan de 8 victoires et 24 défaites, la franchise de Géorgie en 11ème position.

Cotés perf’ individuelles, les clés du camions Dream ont clairement été confié à Courtney Williams. Offensivement et défensivement, c’est elle qui guidait l’équipe. L’année dernière, elle était la première de son équipe dans les trois stats principales: 16.5 points, 6.8 rebonds et 4 passes dans une saison All-Star. Elle était quand même bien accompagnée par Tiffany Hayes (qu’on a pu voir en Europe du cotés des turques de Mersin) et ses 14.7 points de moyenne.

Free Agency

C’est une intersaison très mouvementé qui a eu lieu en Georgie. Après les nombreux scandales qu’on a pu avoir la saison dernière, Atlanta fait quasiment table rase. C’est un tout nouveau management qui débarque avec le nouveau GM Dan Padover (ex-Aces) et la nouvelle coach Tanisha Wright.

Elles arriventElles s’en vont
Erica Wheeler : récupérée dans un trade avec les Sparks contre Chennedy CarterChennedy Carter : tradée aux Sparks contre Erica Wheeler, le 15ème choix de 2022 et un choix du 1er tour de 2023
Nia Coffey : signée en tant qu’agent libreCourtney Williams : a signé au Connecticut Sun 
Kia Vaughn : récupérée dans un trade avec Phoenix contre 1 pick du troisième tour 2023 Elizabeth Williams : a signé aux Mystics
Megan Walker : signée après avoir été coupé par PhoenixTianna Hawkins : libérée puis signée par Washington
Crystal Bradford : libérée
Odyssey Sims : libérée
Kalani Brown : libérée

Draft 2022

On peut le noter comme LE move de cette inter-saison. Atlanta est a l’initiative d’un trade avec Washington pour récupérer le premier choix de cette draft. Grâce à celui-ci, Atlanta a pu s’assurer de sélectionner Rhyne Howard (Kentucky), grand talent de cette année. De plus, il avait aussi un choix lors du second tour ce qui a permis au nouveau front office de sélectionner Naz Hillmon (Michigan) en 15ème position.

La star de la draft de cette année.
Source : Atlanta Dream

L’effectif

Voici le roster de l’équipe au moment où nous écrivons, c’est-à-dire le 26/04/2022.

NOMPOSITION
Maya CalwellGuard
Tiffany HayesGuard
Rhyne HowardGuard
Aari McDonaldGuard
Kristy WallaceGuard
Erica WheelerGuard
Jaylyn AgnewForward
Monique BillingsForward
Nia CoffeyForward
Naz HillmonForward
N’dea JonesForward
Cheyenne ParkerForward
Megan WalkerForward
Kia Vaughn Center
Tableau à jour du 28/04/2022

Joueuses à suivre

  • Rhyne Howard : Le Dream a amorcé un trade afin de récupérer ce first pick et ainsi pouvoir choisir Howard. L’objectif pour Atlanta était de récupérer cette joueuse athlétique et dominante en NCAAW. Sur sa dernière saison, elle était la seule joueuse a combiner +600 points, +200 rebonds, +100 passes, +70 interceptions et +30 interceptions. Le dernier first pick d’Atlanta était Angel McCoughtry. On souhaite donc à la native de Cleveland le même avenir. 
  • Erica Wheeler : Elle est arrivée à Atlanta par un trade avec les Sparks (Chennedy Carter et des tours de draft). La MVP du All-Star 2019 sort de sa meilleure saison en carrière avec LA: 13.6 points de moyenne avec aussi 3.1 rebonds et 4.8 passes. Wheeler apportera son expérience dans le très jeune effectif du Dream et on a hâte de voir son association avec une joueuse comme Howard. Elle aura la lourde tâche de palier au départ de Courtney Williams. 
  • Nia Coffey : La joueuse de Charleville-Mézières a signé à Atlanta lors de la Free Agency. Elle arrive en WNBA après une très bonne saison en France mais sa dernière saison en WNBA avec les Sparks a aussi été très solide, sa meilleure statistiquement. En 2021, Coffey a été titulaire lors de 17 matchs avec LA, où elle y a combiné 8.3 points et 3.8 rebonds pour 25min de jeu en moyenne.
Nia Coffey qu’on a pu voir sous le maillot des Flammes.
Crédit: Charleville-Mézières

Un élément à suivre

  • Le comeback de Cheyenne Parker: Parker a manqué la fin de saison dernière car elle était enceinte. Son retour sur les parquets va être intéressant à suivre et peut faire la différence coté Atlanta. Cheyenne était une joueuse plus que correct (en moyenne toujours au dessus des 10 points-5 rebonds) en WNBA avant sa pause, maintenant reste à savoir si elle peut revenir au top de sa forme et apporter sa pierre à l’édifice. Elle a peu à peu développer son tir à trois point mais est aussi capable de faire la différence dans la peinture grâce à un excellent footwork.

Pronostic « made in BLB »

Dur de savoir si le Dream va passer une meilleure saison que celle de 2021. L’effectif semble assez limité et le manque de profondeur de banc nous fait peur. Dans le jeu, le cinq majeur potentiel à des arguments à faire valoir avec un très beaux duo offensif Wheeler-Hayes et un possible retour gagnant de Parker. Mais derrière ces joueuses, difficile de voir de réelles cadres. Il va falloir trouver une alchimie à Atlanta et l’aspect défensif est aussi quelque chose qui nous inquiète. Cependant, et contrairement à Indiana (composé de nombreux rookies), Atlanta est majoritairement composé de joueuses d’expérience, que l’on connait et dont on connait les limites. Cela apporte aussi d’un autre coté certaines certitudes sur les points forts de l’équipe et le jeu qui peut être proposé. De toute façon l’important n’est pas là. L’objectif du Dream est de trouvé de la stabilité. La franchise vient de faire table rase avec un nouveau owner, un nouveau front office, une nouvelle coach et beaucoup d’arrivées. Maintenant, elle doit se reconstruire, notamment autour de son pick 1 de la draft 2022. Rhyne Howard incarne le futur de l’équipe et suscite beaucoup d’attentes. Atlanta voit en elle la nouvelle Angel McCoughtry et espère faire avec elle ce que l’équipe a manqué avec Chennedy Carter, c’est-à-dire bien l’entourer et en faire sa nouvelle star. L’intégration de ce premier choix de draft va être crucial mais Atlanta vise le long terme, c’est pour cela que nous les voyons une nouvelle fois 11ème.

Equipe(s) en lien : Atlanta Dream