| Publié par

Dernier stage de préparation pour les Bleues avant le départ pour Strasbourg. Ce soir, après leurs victoires face à l’Espagne, c’est contre l’Italie qu’il faut confirmer. Les françaises auront bataillé mais sortent finalement victorieuses.

A la différence des confrontations face à l’Espagne, les françaises cherchent leurs marques. Dans le premier quart, les italiennes prennent l’avantage et les bleues restent un long moment bloquées a 9 unités avant un panier d’Alexia Chartereau (11-14; 1’30 à jouer). Dans la dernière minute, les deux équipes font tour à tour des erreurs. La dernière possession sera française à 4″ de la fin de la rencontre, un tir du milieu de terrain raté et à la fin des dix premières minutes le score reste inchangé (11 – 14)

Dans le second quart, c’est une nouvelle fois l’Italie qui augmente la marque en premier (11-16). Physiquement, les Bleues semblent être prises par leur adversaire du jour. Lancers pour Jasmine Keis, elle n’en transformera qu’un (11-17; 8’50 à jouer). Sarah Michel donne à Chartereau qui transmet à Ciak à l’interieur (13-17). Jasmine Kies qui répond et Ciak à nouveau (15-19). Alexia Chartereau laisse sa place à Sandrine Gruda.

Après une bonne circulation de balle, Sandrine Gruda s’illustre dans la raquette (17-19; 4’50 à jouer). Olivia Epoupa ramène son équipe à égalité après une interception sur Roméo. (19-19). Temps mort côté italien. L’attaque italienne est avortée. Rebond d’Olivia Epoupa, qui trouve Johannes pour Gruda (20-19). On assiste ensuite à une partie de ping-pong, et à 3 minutes du retour aux vestiaires, la France est devant (25-22). Dans la dernière minute, l’Italie repasse devant (25-26) avant un tir à 3 points de Debora Carangelo (25-29; 14″7 à jouer). Temps mort de Valérie Garnier avant une dernière attaque tricolore.

Marine Johannes – Crédit photo FFBB

La seconde mi-temps

Marine Fautoux, Gabby Williams, Sandrine Gruda, Endy Myiem et Valériané Vukosavljević débutent. Carangelo augmente la marque derrière l’arc malgré une bonne défense d’Endy Myiem (25-32). Du côté de l’attaque, les françaises, gênées par l’intensité défensive des italiennes perdent des balles. Vestadio augmente la marque (25-34). Gabby Williams stoppe l’hémorragie (27-34; 7′ à jouer). Temps mort de Valérie Garnier après quelques ratés en attaque. De retour sur le parquet, faute offensive sifflée contre les italiennes et Valériane Vukosavljević score à l’intérieur (29-34) avant de s’illustrer derrière l’arc (32-34). A 2 minutes de la fin du troisième quart, la France revient à hauteur (37-37). Trois points de chaque côté du terrain (40-40) puis un rebond défensif d’Olivia Epoupa pour une passe à Sarah Michel qui score à l’intérieur dans les dernières secondes (42-40).

Les dix dernières minutes

Première attaque française : Ciak pour Chartereau à 3 points raté. Rebond d’Olivia Epoupa qui score à l’intérieur et qui obtient la faute. Lancer-franc transformé (45-40). Francesca Pan stoppe l’hémorragie (45-42). Johannes pour Chartereau puis Miyem (47-42; 6’32 à jouer). Véritable partie de ping-pong des deux équipes (50-49; 3’46 à jouer). Temps mort de Valérie Garnier. L’Italie fait faute et envoie Olivia Epoupa sur la ligne (52-49). Roméo tire à 3 points pour égaliser mais Epoupa fait faute. Lancer-franc manqué (52-52; 2’4 à jouer). Une nouvelle fois, Olivia Epoupa, victime d’une faute, score sur la ligne, avant une interception et un lay-up (55-52; 2’19 à jouer). Côté italien, Roméo score à l’intérieur (54-52). Faute sur Valériane Vukosavljević qui transforme ses deux lancers ( 57-52; 1″50). Roméo se retrouve sur la ligne après la quatrième faute d’Olivia Epoupa (57-56)

Dans la dernière minute, Valériane Vukosavljević fait faute et donne deux lancers (57-58).
Valérie Garnier pose un temps mort : il reste moins de 50 secondes à jouer. Sur un fadeaway, Sandrine Gruda donne l’avantage (59-58). Faute française, un lancer réussi sur les deux (59 – 59). Marine Johannes a le ballon de la victoire mais ne le met pas. On aura droit à une prolongation.

Olivia Epoupa (12 points, 6 rebonds, 5 interceptions, 2 passes) Crédit photo – FFBB

Les prolongations

Cinq minutes de bonheur en plus. Sarah Michel est la première à scorer avant Valériane à 3 points (64-59). Interception de Sarah Michel pour Sandrine Gruda (66-61). Gabby Williams augmente la marque après une nouvelle interception (68-61). Dans la dernière minute Valériane Vukosavljević est victime d’une faute. Elle transforme un lancer-franc sur les deux. La France s’impose après prolongations 69-61.

Nouvelle confrontation demain soir à 18h30. A noter : suite au désistement de la Turquie, la France affrontera la Suède par deux fois.

Equipe(s) en lien : Italie France