| Publié par

Les choses se précisent : l’équipe de France dispute ce soir son dernier match de préparation à l’Eurobasket face à la Suède. Une confrontation qui devrait voir tomber un record, mais l’essentiel n’est pas là. Bien travailler les automatismes et se donner confiance avant le début de la compétition.

Première mi-temps

Les Bleues, sans Alix Duchet en civil ce soir, ont à coeur de bien terminer la préparation. Cette dernière rencontre, initialement prévu face à la Turquie, sera finalement contre la Suède.
La première possession est française, le ballon circule bien jusqu’à Valériane Vukosavljević qui score à 3 points. Sandrine Gruda n’aura pas attendu pour marquer ses premiers points et égaler le record d’Isabelle Fijalkowski (5-0). Frida Eldebrink répond (5-2) mais les françaises continuent sur leur lancée. Bien en place défensivement, elles gênent les suédoises et grattent des ballons. Sandrine Gruda rate un panier, mais Epoupa, est là (7-2). Côté suédois, on est génés par l’intensité defensive des françaises : les joueuses tentent mais ne trouvent pas la mire. Nouvelle attaque française, Gruda est trouvée à l’intérieur, victime de la faute, elle se retrouve sur la ligne pour un and-one. Elle score est devient officiellement la meilleure marqueuse de l’équipe de France (10-2; 7’02 à jouer)

Marco Crespi pose un temps mort pour remobiliser ses joueuses. De son côté, Valérie Garnier en profite pour donner les derniers ajustements. En sortie de temps mort, Valériane Vukosavljević s’illustre à nouveau derrière l’arc (13-2; 6’36 à jouer). Frida Eldebrink met fin à la stérilité offensive suédoise (15-4). Les bleues continuent leur marche en avant à l’image de la passe laser de Marine Johannes pour Epoupa (17-2). Dans les cinq dernières minutes, Gabby Williams remplace Olivia Epoupa, mais le collectif français est bien huilé. Sandrine Gruda et Marine Johannes augmentent la marque (22-6; 3’21 à jouer). Nystrom réduit l’écart sur lancer-franc (22-7), imitée par Klara Lunquist derrière l’arc (22-10). Il reste 2 minutes à jouer et Tima Pouye entre en jeu pour marquer ses premiers points sous le maillot tricolore (24-10). Les dix premières minutes se terminent avec un lancer-franc réussi de Gabby Williams (25-10)

Le second quart

Début du second quart et Diandra Tchatchouang ouvre son compteur (29-10). Côté suédois, Binta Drammeh montre la voie (29-13). Héléna Ciak, qui jusque là aura eu une activité défensive exceptionnelle, est récompensée par deux lancers-francs (31-13). Tchatchouag fait faute sur Visscher qui marque avec la faute (31-16, 7’47 à jouer). Marco Crespi prend un temps mort (35-20; 5’39 à jouer). Les suédoises ratent leur remise en jeu et par deux fois le duo Johannes-Epoupa fonctionne (40-20). Valérie Garnier pose un temps mort à 3 minutes du retour aux vestiaires (42-22). A la mi-temps, les Bleues mènent assez largement au score (45-27).

Tima Pouye marque ses premiers points sous le maillot tricolore – Crédit photo FFBB

Seconde période

De retour des vestiaires, les suédoises semblent vouloir ne rien lâcher et Elin Eldebrink montre la voie (45-29). Les françaises, quant à elles, mettront du temps avant de retrouver le chemin du panier. Gabby Williams s’illustre à son tour, après deux minutes de sécheresse offensive (47-29; 8′ à jouer). S’en suit des attaques manquées des deux côtés du terrain jusqu’à ce que Kalys Floyd débloque son compteur (47-31; 6′ à jouer). Alexia Chartereau lui répond, Puis Elin Eldebrink à nouveau pour la Suède (49-33; 4’35 à jouer). Marine Johannes n’a pas dit son dernier mot et score derrière l’arc (52-33). Il faudra attendre plus d’une minute pour voir un nouveau panier inscrit. Ce sera Sandrine Gruda (54-33). Dans les deux dernières minutes, Sandrine Gruda et Tima Pouye augmentent la marque (60-36).

Les dix dernières minutes

Elin Eldbrink infligent un 5-0 aux tricolores (60-41), imitée par Mathild Ekh quelques minutes plus tard (60-44; 8′ à jouer). Du côté français, c’est encore Marine Johannes qui score, puis Valériane Vukosavljević donnant 20 unités d’avance (64-44; 6’40 à jouer). Visscher fait passer les suédoises sous la barre des 20 points (64-46). Il faudra ensuite patienter près de cinq minutes pour voir le score évoluer de nouveau. Tima Pouye pour la France, et Johansson mettent leurs pierres à l’édifice (67-48). Score final 71-51.

Les françaises terminent leur préparation de la plus belle des manières. Une victoire menée avec beaucoup de sérieux mais attention à ne pas se relâcher.
Nous souhaitons à nos françaises une bonne compétition !

Je voulais remercier mes coéquipières car sans elle je ne serai pas la meilleure marqueuse de l’histoire de l’équipe de France. Pour moi le collectif est très important. Je veux servir d’exemple pour la jeune génération. J’ai planté une tente, à elles de faire encore mieux.

Sandrine Gruda – meilleure marqueuse de l’histoire de l’Equipe de France
Equipe(s) en lien : Suède France