| Publié par

Quelle soirée encore pour le basket féminin français ! Toutes les équipes françaises engagées en Eurocup ont joué leur 2e rencontre de phase de groupe. Des rencontres qui ont largement porté leurs fruits.

Retour sur la deuxième journée d’Eurocup pour nos équipes françaises de la compétition.

Bourges 102 – 49 Fribourg

Bourges sort d’une première phase de groupe très disputée mais victorieuse face à Tenerife (Victoire 79-80)

Les 5 de départ :

Bourges : Elin Eldebrink, Laetitia Guapo, Endy Miyem, Iliana Rupert, Alix Duchet

Fribourg : Aleksandra Kroselj, Nancy Fora, Lore Devos, Abigail Fogg, Marielle Giroud

La première mi-temps

Malgré les performances de Fora (10pts) et Giroud (12pts, 4rebs), il est très difficile pour le club suisse de Fribourg de s’exprimer en inscrivant seulement 29 points dans cette première mi-temps. Bourges joue sa partition à la perfection et fait une démonstration collective du basket berruyer. Astier du haut de ses 19ans mène au scoring (8 pts – 2 rbs – 1 stl) aux cotés de Miyem (8 pts – 2 passes décisives – 2 rbds), mais le reste de l’équipe n’est pas en reste. Bourges finira largement en tête à la mi-temps en inscrivant notamment 31 points dans le 2e QT : 50-29

La deuxième mi-temps

Le calvaire des suisses est loin d’être terminé. Bourges est largement au dessus et continue son rouleau compresseur en inscrivant 30 points dans le 3e QT. La jeunesse berruyère semble inspirer ce soir et c’est au tour de Rupert de lancer son festival. A l’intérieur, à l’extérieur, elle est partout (15points 2e mi-temps). Fribourg enchaine perte de balle sur perte de balle (28 au total). Rien ne fonctionne et Bourges s’en donne à cœur joie dans une ambiance à domicile survoltée

Bourges l’emporte facilement 102-49. Iliana Rupert finit meilleure évaluation du match avec 21 points , 2 rebonds et 2 interceptions en 20 minutes de jeu.

Flammes Carolo 84 – 46 Bologna

Les 5 de départ :

Charleville Mézières : Marie-Michelle Milapie, Tima Pouye, Amel Bouderra, Magali Mendy, Evelyn Akhator

Bologna : Giulia Ciavarella, Maria Barberis, Myisha Hines-Allen, Ivana Dojkic, Cecilia Zandalasini

La première mi-temps

C’est la première mi-temps la moins évidente de toutes les rencontres françaises de la soirée. Les Flammes sont maladroites. Peu d’adresses et beaucoup de pertes de balle. De l’autre coté, Hines-Allen (10 points , 5 rbds, 1 blk) et Zandalasini (10 points, 2 passes décisives, 2 rbds, 1 blk) ne ratent pas le coche au coté de Dojkic et ses 7 points. Bologne joue son basket et profite des erreurs des Flammes mais c’est loin d’être suffisant pour prendre le lead et s’envoler au scoring. Akhator tient la barraque et se permet même un double double à la mi-temps (10 points , 10 rebonds). Les deux équipes terminent la première mi-temps à égalité : 31-31.

La deuxième mi-temps

C’est une nouvelle équipe des Flammes qui entre sur le terrain. Rien à voir avec la première mi-temps. Charleville s’enflamme et inscrit 28 points dans le 3e QT pour n’en prendre que 11. Ce qui était un match disputé, devient une leçon de basket. Bologne s’éteint petit à petit tandis que les Flammes livrent une performance collective de haut niveau. Akhator continue son festival dans la raquette adverse accompagnée de Pouye en double double aussi (16 points, 11 rebonds , 3 passes). Bologne n’y arrive plus à l’image des 4 points inscrits dans le 4e QT.

Victoire incroyable des Flammes à domicile (84-46). Evelyne Akhator et Tima Pouye terminent en double double.

Lisa Berkani – Crédit photo : FIBA

Lointek Gernika 78 – 90 La Roche Vendée

Une rencontre qui aurait pu être plus difficile que prévu au vu de la défaite le weekend dernier face à Tarbes en LFB, et l’absence de Mosqueda Lewis…

Les 5 de départ :

Lointek Gernika : Belen Arrojo, Paula Ginzo, Roso Buch, Tinara Moore, Roselis Silva

La Roche Vendée : Ana Suarez, Ornella Bankole, Assitan Koné, Tiffany Clarke, Océane Monpierre

La première mi-temps

Malgré les premiers points dans la raquette par Arrojo dans le 1er QT, les actions qui suivront seront en faveur de la Roche. L’équipe va dominer ses deux premiers QT à l’image des premiers points vendéens inscrits par Bankolé qui pénètre dans la raquette adverse et arrache le and-one. Koné dans une forme olympique n’hésitera pas à planter sa maison dans la raquette espagnole. Bjorklund essaie de maintenir à flot son équipe mais ce n’est pas suffisant et les vendéennes enchaine run sur run (8-0 du début du 2e QT). Gernika semble dépourvu de solutions ce qui permet à La Roche de rentrer aux vestiaires en tête : 33-54.

La deuxième mi-temps

La deuxième mi-temps des vendéennes n’est pas en reste. Le duo Koné-Bankolé (à 34 points à la mi-temps) est inarrêtable. Clark y rajoute son grain de sel pour terminer à 23 points et 4 rebonds. Le club espagnol s’arrache et ne lâche rien en essayant de recoller au score petit à petit à l’aide de Ginzo (14 points, 7 rebonds, 2 passes) et Buch (13 points, 4 rebonds, 6 passes) mais en vain. La Roche maitrise son dossier de bout en bout menée par une Bankolé on fire qui enchaine les 3 points.

Deuxième victoire pour la Roche dans cette compétition (78-90) grâce notamment aux 29 points, 7 rebonds, 2 interceptions de Bankolé.

Ornella Bankolé était inarrêtable ce soir à l’image de ses 29 points inscrits dont un 4/6 à 3 points – Crédit photo : FIBA

Lyon 81 – 50 MBK Ruzomberok

Les 5 de départ :

ASVEL : Marine Johannes, Marieme Badiane, Aleksandra Crvendakic, Alexia Chartereau, Julie Allemand

MBK Ruzomberok : Viktoria Havranova, Miroslava Prazenicova, Marte Grays, Teodora Turudic, Patricia Bura

La première mi-temps

Chartereau (13 points, 4 rebonds) et Crvendakic (9 points – 3 rebonds) sont le fer de lance de l’ASVEL dans cette première mi-temps. Après un premier QT un peu plus disputé (14-17 en faveur de Lyon), l’ASVEL met la 2e dans le 2e QT et roule sur le club de Ruzomberok à l’image de l’énorme run qu’elles affligent (21-0). Turudic et Grays, esseulées face à Lyon n’y pourront rien. La première mi-temps se termine largement en faveur des Lyonnaises : 41-23.

La deuxième mi-temps

Après seulement 6 points inscrit dans le 2e QT, Ruzomberok semble aller un peu mieux au retour des vestiaires. Cependant, le retard accumulé durant la première mi-temps notamment durant le 2e QT sera difficilement rattrapable malgré les efforts de Grays et ses 18 points. Même si l’ASVEL n’assure pas derrière la ligne à 3 points au même titre que Ruzomberok, les lyonnaises assurent dans les autres compartiments de jeu et livrent une belle performance collective avec 4 joueuses à plus de 10 points : Johannes (11 points , 5 rebonds, 5 passes, 2 stl), Jocyte (10 points, 3 rebonds , 2 passes), Crvendakic (13 points, 6 rebonds, 2 passes décisives) et Chartereau (13 points, 6 rebonds).

Une première victoire en Eurocup (81-50) qui fait du bien après la désillusion de la défaite face à Movistar Estudiantes (70-67) lors de la première journée des phases de groupe.

Tarbes 66 – 53 Haukar

Les 5 de départ :

Tarbes : Julie Wojta, Marie Pardon, Clementine Samson, Isalys Quinones, Ana Tadic

Haukar : Haiden Palmer, Tinna Alexandersdottir, Eva Kristjansdottir, Elisabeth Aegisdottir, Helena Sverrisdottir

La première mi-temps

Un premier QT maitrisé par les tarbaises qui enchainent plusieurs runs et se mettent à l’aise à la fin du QT (21-11) grâce à une Samson qui semble en avoir sous le pied ce soir. Le 2e QT semble allez de plus belle et les tarbaises enchainent à 3 points pour un 24-13. Mais les islandaises ne lâchent rien et essaieront de revenir à quelques unités avant la mi-temps: 31-28.

La deuxième mi-temps

A la reprise, Samson n’a pas dit son dernier mot et continue son festival (25 points , 2 rebonds, 6 passes) accompagnée de Quinones (18 points, 8 rebonds, 3 passes , 2 interceptions , 2 contres). Le duo tarbais va cumuler 43 points dans cette rencontre, élément indéniable dans la 2e victoire de Tarbes en Eurocup face à une équipe Islandaise qui s’est réveillée trop tard.

Victoire de Tarbes (66-55) dans une rencontre maitrisée où les joueuses cadors ont même pu se reposer.

Helena Sverrisdottir et ses 15 points étaient assez esseulée face à Tarbes – Crédit photo : FIBA

Villeneuve d’Ascq 82 – 42 KP Brno

Les 5 de départ :

Villeneuve d’Ascq : Jolene Anderson, Johanne Gomis, Sandra Ygueravide, Kariata Diaby, Jillian Harmon

KP Brno : Rebecca Akl, Michaela Stejskalova, Natalie Marie Kucowski, Eva Kopecka, Petra Malikova

La première mi-temps

Le début de match est loin d’avoir été aussi évident pour l’ESBVA. En effet, le premier QT a été très disputé. Les tchèques à quelques unités derrière ne lâchent rien grâce notamment à une STEJSKALOVA très efficace. L’ESBVA est devant (11-8) à la fin du 1er QT avant de s’envoler dans le 2e en asphyxiant l’attaque des tchèques menée par une Ygueravide en forme (7 points, 3 rebonds , 3 passes). Les Villeneuvoises retournent aux vestiaires avec plus de 10 unités d’avance : 35-20.

La deuxième mi-temps

Même énergie dans le 3e QT, l’ESBVA enchainent (17 points inscrits) avant de littéralement écraser les tchèques dans le 4e QT (30 points inscrits). L’effectif tourne, les jeunes jouent et prennent de l’expérience après le festival du trio Diaby (18 points, 5 rebonds), Salaun (16 points – 8 rebonds) et Harmon (15 points – 4 rebonds, 2 passes, 2 interceptions).

Victoire de l’ESBVA-LM aisée (82-42) dans un match maitrisé qui les ramène à la première place de leur groupe L avec deux victoires.

Kariata Diaby en patronne avec ses 18 PTS et 5 REBS – Crédit photo : FIBA

Toutes les infos Eurocup, LFB et Euroleague à suivre ici, sur baskelleball.com