| Publié par

Après un match 2 chaud bouillant dans les landes vendredi, les landaises et berruyères se retrouvent au Prado pour une belle décisive. L’enjeu est simple, le vainqueur de cette 8eme opposition de la saison entre les deux clubs aura sa place en finale face à Lyon.

BOURGES 77 – 65 BASKET LANDES

Battues vendredi soir par des landaises portées par leur public, les tango n’ont qu’un objectif : s’imposer et disputer leur troisième finale de la saison. Ce match se jouera sans Keisha Hampton (problème musculaire), Alix Duchet (genoux) et Marine Fauthoux (commotion).

Les 5 de départ :

Bourges : Elin Eldebrink – Sarah Michel – Laetitia Guapo – Elodie Godin – Iliana Rupert

Basket Landes : Regan Magarity – Marie Eve Paget- Céline Dumerc – Jillian Harmon – Kendra Chery.

Les landaises débutent bien le match et imposent rapidement une grosse défense et une omniprésence au rebond. Les tango sont en panne d’adresse et fond le dos rond en ce début de match (4-10, 5′). Sans Fauthoux, c’est Dumerc qui montre l’exemple coté landais et pose de gros shoots. Le rythme s’intensifie et les rotations s’enchainent au grès des fautes et ajustements tactiques. Vainqueures du premier quart temps (14-16), les landaises vont pourtant voir flou avec un 12-0 initié par la suédoise Elin Eldebrink. Derrière Yacoubou puis Guapo enflammaient le Prado,et dictaient la loi du patron, avec 25-11 dans le second quart-temps.

En face, seules Tolo et Chery sortent un peu la tête de l’eau. Les landaises souffrent d’une panne d’adresse qui ne récompense pas leur bonne défense. Bourges mène à la mi-temps 39 à 27.

Une fin de mi-temps qui fait très mal et on comprendra plus tard que c’est le tournant de ce match. Céline Dumerc nous a livré ses mots en conférence de presse:

Je pense qu’on rentre aux vestiaires avec la tête dedans parce qu’elles font un petit break à ce moment-là, et derrière on manque un peu d’agressivité. Elles maîtrisent bien leur deuxième mi-temps et on n’arrive jamais à revenir pour les faire douter.

Céline Dumerc en conférence de presse à la fin du match

De retour du vestiaire, la soirée ne s’arrangeait pas coté landais. Pas capables de scorer, les visiteuses voyaient Bourges, et surtout Laetitia Guapo faire le show, sans pouvoir réagir. Emmenée par une Kristen Mann peu en vue jusque là, Bourges plane dans ce troisième quart-temps(56-38). Basket Landes et sa capitaine Marie-Eve Paget, sont en grande difficulté, réduient à prendre des tirs forcés tant le temps presse. Mais Bourges est tout en maitrise à chacune de ses possessions. A cinq minutes de la fin, les locales comptent 20 unités d’avance (73-53). Trop fort, Bourges s’adjuge une troisième finale consécutive cette saison. Les berruyerres font tomber les championnes en titre (77-55).

Forcément on est très contentes. On savait que ça n’allait pas être un match simple mais on était confiantes. A chaque fois qu’on a joué Basket Landes à la maison, on a gagné avec un gros écart et à chaque fois qu’on a perdu c’était de quelques points. On savait qu’avec le public, ça allais nous porter et que si on mettait de l’énergie, on allait chercher cette victoire.

Iliana Rupert à la fin du match

En mode rouleau compresseur, les berruyères s’imposent face à des landaises en manque d’inspiration pour pouvoir espérer mieux. Kristen Mann termine MVP de la rencontre avec 17 points pour 18 d’éval à 7/11 aux tirs, bien aidé par le duo Guapo-Michel dont l’apport n’est pas complètement visible statistiquement.

Crédit : Bourges Basket

Quelques réactions d’après matchs

La saison se termine donc pour Basket Landes. L’heure est au bilan et celui-ci semble unanime: c’est une très bonne saison pour l’équipes de Julie Barennes. La déception est forcément là, mais la coach des landes aime à rappeler qu’il faut se satisfaire des bonnes choses.

C’est une jolie saison. Après, plus tu gagnes plus tu as envie de gagner. C’est logique donc on est tristes ce soir. Après faut garder en tête les belles choses, l’énergie qu’on a mit tout le long de la saison […] On n’est pas profilées pour aller chercher un triplé, ni un doublé ni même gagner un titre. Il faut qu’on sache qu’on est en over-régime depuis l’année dernière. On va chercher des joueuses qui sont incroyables. On a continué à le faire et du coup on a évidemment envie de rêver plus. C’est toujours difficile mais on sait qui on est et d’où on vient. 

Julie Barennes, coach de Basket Landes

Cap’s partage le même avis. La championne qu’elle est est forcément déçue par cette défaite, mais le bilan est plus que positif.

On a réussi à faire douter cette équipe sur ce 3ème match et même en le décrochant. On n’a pas à rougir. On est là où on devait être. On a fait une super saison. On est hyper déçued parce que la saison s’arrête là pour nous mais je pense qu’on peut être fières de ce qu’on a fait et du basket qu’on a proposé toute cette saison

Céline Dumerc

Coté Bourges, le mot d’ordre était « récupération » en conférence de presse. Le travail a été fait contre Basket Landes, notamment grâce à une très bonne défense et une série d’invincibilité à domicile qui dure depuis octobre toutes compétitions confondues. C’est une série qui a été très physique pour les joueuses qui ont maintenant quelques jours pour préparer la finale.

« On savait que ça allait être intense que ça soit dans les courses, physiquement aussi dans les contacts. On l’avait déjà vu sur les 8 matchs précédents. On savait que celui ci, c’était soit tu gagnes soit c’est fini, donc que ça allait être encore plus intense que les matchs précédents. On a su taper en première si je peux dire, et voilà ça nous a aidé

Iliana Rupert

Un élément marquant de ce match a été l’absence de Marine Fauthoux. Auteur d’un excellent match 2, son absence a beaucoup handicapé et s’est notamment la n°12 du Bourges, sa grande copine Iliana Rupert qui a été interrogé sur le sujet: « On sait que c’est une joueuse qui est très importante dans leur équipe. Elle met 26pts dans le dernier match. C’est quelqu’un de très agressif et qui les portent quand elles sont derrière comme au match 2. Elle est capable de raviver la flamme donc forcément ça leur a couté »

Enfin, Olivier Lafargue est satisfait de ce que son équipe a montré ce soir. La défense a notamment été une satisfaction et devra être un élément importante pour la suite.

 Injouable je ne crois pas mais par contre on n’est pas simple à battre oui. Notamment quand on défend comme ça. Faut vraiment qu’on arrive à garder cette identité là. On sait que l’équipe de Lyon est une équipe très offensive avec beaucoup de joueuses très fortes donc il faudra qu’on soit au même niveau si on veut espérer encore continuer notre aventure

Olivier Lafargue, coach du Tango Bourges

Playoffs – Programme de la finale 2022

Match 1 : Bourges – Lyon le dimanche 29 mai à 20h30 en direct sur Sport en France*

Match 2 : Bourges – Lyon le mardi 31 mai à 20h45 en direct sur Sport en France*

Match 3 : Lyon – Bourges le samedi 4 juin à 16h15 en direct sur Sport en France* (co-diffusion sur France 3 Régions)

Match 4 : Lyon – Bourges le lundi 6 juin à 20h45 en direct sur Sport en France* – Si nécessaire

Match 5 : Bourges – Lyon le jeudi 9 juin à 20h45 en direct sur Sport en France* – Si nécessaire