| Publié par

Ce weekend s’est déroulé le plus gros évènement du circuit français de basket 3×3. C’est à la Porte de Mars à Reims que le gratin de la discipline s’est réuni pour élire son champion de France. Vous n’avez pas pu regarder tout ça sur Sport en France ou sur Youtube ? Pas de soucis, retour sur cette grande fête du 3×3.

Mais l’Open de France 3×3, qu’est ce que c’est ?

L’Open de France Superleague, c’est le dénouement d’une saison intense de basket 3×3. C’est tout simplement l’évènement majeur de la discipline en France.

La Fédération Française de basket se démène depuis maintenant des années pour permettre le développement du 3×3. Depuis 2012, et la première édition à Nice, c’est tout le circuit de la Superleague 3×3 qui s’est mis en place. A l’instar un petit peu du fonctionnement en tennis, la SuperLeague est composée de plusieurs tournois ( des « Open ») à des échelles différentes. Participer à ces tournois vous rapporte des points, qui augmentent évidement en fonction de votre performance. Le circuit Open Plus ( le meilleur de ces tournois de qualification) se déroule de mai à juillet à travers la France. Les équipes qui peuvent y participer sont sélectionnées en fonction de leur ranking FIBA et de leur performance au précédent tournoi. Il y a un Prize Money à la clé et des points à engranger.

A la fin de tout ça, tout en haut de la pyramide, vous avez l’Open de France. C’est en fait la finale nationale qui regroupe les meilleures équipes du circuit français. Après un dernier tournoi de qualification sur place, vous y retrouvez 24 équipes, 12 féminines et 12 masculines, qui s’affrontent pour le prestigieux titre de champion de France.

Des joueuses bien connues du 5×5

L’Open de France réunit donc le gratin du basket 3×3. Mais avec la démocratisation de la discipline, on y retrouve pas mal de tête connues de LFB, de Ligue 2 ou encore des équipes de France. Vous pouvez retrouver tous les noms juste ici, mais passons en revue les gros noms qui se sont réunis à Reims.

Dans la poule A, vous avez l’équipe n°1 au ranking: la team Ballistik Bordeaux. Elle a remporté 4 Open Plus et est composée d’habituées de LF2 : Marion Hériaud (Aulnoye), Claire Parisi (Calais) ou encore Sarah Oufsar (Mondeville).

Elite Baller est aussi composée de joueuses que l’on connait, ou que vous allez apprendre à connaitre. Vous y trouver Kimberley Adonis, la dernière recrue de Charleville-Mézières pour la saison prochaine. Elle est accompagnée de Stépha M’Baye (Aulnoye) et Siga Camara, ainsi que Diana Balayera (Reims), ancienne internationale française en équipes de jeunes 5×5

Vous avez aussi la team Rennes 3×3. C’est tout simplement les championnes en titre avec notamment la MVP 2021 Aurore Pautou ( La Tronche/LF2). et Arzhélenn Chavoutie (NF1) qui sont toujours présentes. Rennes 3×3 s’est même consolidée avec l’arrivée de  Lisa Dufon (Nantes/LF2) et surtout la future meneuse de Saint-Amand, internationale 3×3 et gagnante du Women’s Series en Mongolie : Maud Stervinou.

Enfin dans la dernière poule, vous avez une sacrée armada qui a arraché sa place lors du tournoi de qualification : Team Bshop. Devenue une vraie institution de la discipline en France, Bshop affiche une équipe qui fait peur avec Caroline Hériaud (Villeneuve d’Asq), Victoria Majekodunmi (Reims), Marie Mané (Landerneau) et Marie-Michelle Milapie (Flammes Carolo). C’est bien simple, les trois premières ont marqué la légende du 3×3 français en remportant trois éditions de l’Open de France, sous le nom mythique de Las Campeonas.

Ah oui, est ce qu’on vous a dit qu’il y avait des championnes du monde ? Invitée en tant que Wild Card par la fédération, Melting Pote fait figure de grandissime favorite avec dans ses rangs Laëtitia Guapo (Bourges) et Hortense Limouzin (Landerneau), championnes du monde à Anvers il y quelques semaines.  Elles seront accompagnées par Sixtine Macquet (Landerneau) et Emma Peytour (Strasbourg IG), toutes deux internationales françaises U23.

Sans surprise, Melting Pote s’impose

Pas grand chose à dire sur ces phases de groupes. Les équipes les plus attendues ont clairement répondu présentes et ont assuré leur entrée en matière. Melting Pote a notamment fait tomber la tête de série n°1, Ballistik Bordeaux dans ce qui était peut être la meilleure affiche de ce vendredi (16-12).

Place aux phases finales le samedi ! La première surprise de ces quarts de finale, c’est Ballistik Bordeaux qui élimine Rennes, championne de France en titre, avec une adresse déconcertante et une très grande Marion Hériaud. Sinon, logique respectée pour les autres rencontres.

Puis on enchaine avec les demi-finales. Melting Pote s’est fait accrocher, mais Melting Pote s’impose grâce à l’expérience de Madame Laëtitia « Clutch » Guapo. On a pu observerbun duel fratricide dans l’autre demie : Marion contre Caroline Hériaud. C’est finalement l’ainée et Team Bshop qui s’impose pour nous offrir la finale que tout le monde attendait : l’équipe des championnes du monde face à une équipe légendaire du 3×3 français.

Si vous avez l’occasion de pouvoir regarder cette finale, ça se passe juste ici. C’est dans une très belle ambiance qu’elle se joue. Une finale rêvée et une finale qui tient toutes ses promesses avec deux équipes qui nous assurent le spectacle. C’est finalement les favorites, Melting Pote, qui s’imposent 16 à 10 avec une Hortense Limouzin élue MVP du tournoi.

Le Tableau final

C’est ainsi que se conclue cette grande fête du basket 3×3. Une victoire logique de Melting Pote, mais on aura quand même eu des matchs intense et un beau spectacle. Cette évènement vient aussi confirmer l’essor et toute la ferveur autour de la discipline en France. On ne sait pas vous, mais nous on adore et on ne peux que vous insister à suivre plus de 3×3.

Equipe(s) en lien :