| Publié par

C’est le match de retard de la 11e journée ! L’affiche du jour oppose Charleville-Mézières, actuel 4e du classement, à la Roche Vendée, actuellement 7e.

Charleville-Mézières 79 – 72 Roche Vendée

Les 5 de départ :

Charleville-Mézières : Amel Bouderra, Nia Coffey, Marie Michelle Milapie, Evelyn Akhator, Tima Pouye

Roche Vendée : Ana Maria Suarez Utrero, Kaleena Jordan Lewis, Assitan Kone, Oceane Monpierre, Tiffany Clarke

La première mi-temps

C’est un début de rencontre très disputé qui se joue. Les équipes sont au coude à coude à chaque possession. Monroe montre la voie avec ses 7pts et en s’imposant dans la raquette de la Roche. C’est Mosqueda-Lewis et ses 7pts qui tiennent la baraque du côté des Yonnaises malgré les 8 balles perdues de la Roche. Essentiel pour finir le premier quart-temps à seulement 2pts de Flammes sur le score de 19-17.

Le deuxième quart-temps

C’est une raquette totalement verrouillée que rencontre la Roche. Les Flammes défendent très bien et laissent peu la possibilité aux Yonnaises de marquer à l’intérieur ou de percuter. Ceci dit, la fougue de la jeunesse venant de Franchelin réussi à ramener à -1 les vendéennes. Elle percute dans la raquette et trouve la faille (24-23, 7’08). Espoir de courte durée puisque la capitaine, Amel Bouderra assassine aussitôt, aussi sèche les vendéennes d’un tir à 3pts (27-23, 6’50). Pouye en rajoute également une couche, toujours à 3pts et redonne 5pts d’écart (30-25, 5’39). La meilleure scoreuse de la Roche, Ornella Bankolé n’a toujours pas marqué. Quart-temps très compliqué pour la Roche alors que les Flammes brillent d’adresse. Berkani offre un 3pts du parking à Charleville et continue à appuyer là où ça fait mal à quelques minutes de la mi-temps (35-28, 3’17). La Roche sous l’eau, coach Body prend un temps-mort. Un temps-mort efficace puisque les vendéennes enchainent une bonne défense. S’en suit une action offensive rapide pour trouver Franchelin rapidement seule à 3pts pour calmer l’hémorragie (35-31, 2’08). Galvanisées, les vendéennes défendent tout terrain, trap et mettent la pression aux Flammes. Solution efficace qui fera perdre des ballons à Charleville mais que les yonnaises n’arriveront pas à conclure en attaque. Les Flammes marchent sur l’eau à 3pts à l’image de celui de Berkani toujours du parking à moins de 2mn de la mi-temps (40-31, 1’10). Score à la mi-temps : 41-32. A la mi-temps, Berkani est meilleure scoreuse avec 13pts dont un 3/6 à 3pts. Côté Roche Vendée, c’est Clark avec 8pts, 6rebs. A noter l’absence de Bankolé au scoring, toujours a 0 point à la pause.

La deuxième mi-temps

Bon début de 3e Qt pour la Roche qui était revenu notamment avec le retour (l’arrivée ?) de Bankolé qui trouve enfin la marque sur un shoot à 3pts (43-37, 8’40). Les yonnaises s’accrochent et tentent de revenir porter par sa capitaine Ornella Bankolé, rentrée avec de nouvelles ambitions dans cette seconde période. Espoir de courte durée. Les Flammes marchent VRAIMENT sur l’eau à 3pts et font terriblement mal à la Roche qui tente de revenir. Bouderra enchaine deux actions offensives de suite avec deux 3pts, suivi d’une troisième offensive de Berkani qui tir à 3pts du haut de la Tour Eiffel, qu’elle marque (52-41, 7’17). La Roche vient de se prendre 9pts en un peu plus d’une minute. S’en suit un quart-temps assez défensif. Les Yonnaises continuent de s’accrocher et de mettre la pression en défendant haut pour récupérer des ballons et inciter les Flammes à faire des erreurs. Suffisant pour finir ce 3e QT pas très loin des Flammes et continuer d’espérer une victoire : 61-55.

Les dix dernières minutes

C’est un dernier quart-temps qui s’enchaine très rapidement. Plouffe puis Franchelin sur la ligne des LF ramènent la Roche à -1 (61-60, 8’41).
Les Yonnaises sont plus agressives et obtiennent des fautes. Elles percutent et n’hésitent pas à aller dans la peinture. Pouffle sur la ligne des LF permet d’ailleurs à la Roche de repasser devant pour la première fois depuis le premier QT (61-62, 7’55). Les Flammes sont un peu plus dans le mal mais semblent rester sereines. C’est bien un nouveau match qui se joue dans les dernières minutes de la rencontre. Chaque possession compte. C’est du coude à coude au scoring. C’est dans le money time que tout va se jouer. Clark continue de s’arracher dans la raquette accompagnée par sa capitaine Bankolé. Cette dernière percute dans la raquette et obtient deux LF qu’elle conclue et qui donnent +1 à la Roche (69-70, 2’23). L’action qui suit ne donne rien positivement pour les Flammes qui perdent la balle. Énorme avantage pour les Yonnaises. Bankolé percute de nouveau dans la raquette, se faufile et obtient la faute. Deux lancers francs très importants qui permettraient de donner 3pts d’avance pour la Roche à près de 2mn de la fin de la rencontre. Deux lancers-francs majeurs que Bankolé ne mettra pas. Surement, le tournant du match. La possession suivante des Flammes se voit concrétisée par la capitaine Amel Bouderra qui relance son équipe (71-70, 1’45). Charleville qui était moins bien il y a encore quelques secondes, reprend du poil de la bête. La faute technique qui suit contre le coach de la Roche Vendée, Emmanuel Body, sera le deuxième tournant de ce money time et du match. Amel Bouderra sur la ligne des lancers francs, n’est pas fébrile (71-70, 1’36). A partir de là, plus rien ne rentre. En tout cas, très peu tandis que du côté des Flammes, Amel Bouderra rayonne en attaque. Elle se permet même un dernier petit 3pts à quelques secondes de la fin de la rencontre. Un 3pts qui scelle définitivement la rencontre en faveur de Charleville : 79-72.

Crédits photo : Flammes Carolo

Le duo Bouderra (19pts – 5pds) / Berkani (18pts – 4pds) à 3pts était incroyable. Elles ont fait à elles deux un 8/17 à 3pts. Le cauchemar de la Roche Vendée ce soir clairement ! Clark et ses 19pts, 8rebs et 4ints n’auront rien pu faire. La Roche était pourtant bien revenue et avait les moyens de changer la donne dans le money time mais le Flammes ont su rayonner et se remettre dans le match, en temps et en heure. Des Flammes qui se retrouvent propulsées en 2e place du classement général avec cette victoire.

Toutes les infos Eurocup, LFB et Euroleague à suivre ici, sur baskelleball.com