| Publié par

L’internationale espagnole Marta Xargay met un terme à sa carrière.

C’est sur les réseaux sociaux que l’annonce a été faite par la joueuse elle-même.

Multiple médaillée avec la sélection espagnole (or à l’Euro 2013 et 2019, argent au Mondial de 2014 et aux Jeux de 2016 entre autres), Marta a aussi brillé dans les clubs dans lesquels elle est passée, en remportant notamment l’Euroligue en 2011 avec Salamanque et différents championnats et coupe d’Espagne.

A 30 ans, la joueuse passée par les clubs de Salamanque, Prague, Gérone et le Mercury de Phoenix, a pris la décision murement réfléchie d’arrêter sa carrière professionnelle.

Marta restera l’une des joueuses les plus emblématiques de la sélection espagnole.

Prendre des décisions catégoriques, surtout des décisions qui mettent un point final à une étape et un chapitre d’une vie, est, sans nul doute, un dur challenge envers soi-même. Mais je crois que dans ce genre de combat, on gagne toujours quelque chose.

Aujourd’hui, je souhaite vous traduire, d’une façon personnelle et amicale, mais surtout positive et gratifiante, ma décision de mettre un point final à ma carrière de joueuse professionnelle de basket.

Cela fait plusieurs mois que j’ai décidé de m’éloigner des terrains. J’avais besoin de prendre l’air et de souffler, de m’écouter, de voir les choses d’un autre point de vue. Et tout ce temps m’a permis de réfléchir, de vivre, de sentir et me retrouver, avec ma joie et ce qui me fait vibrer à nouveau.

Le basket m’a beaucoup apporté, m’a accompagné durant les étapes clef de ma croissance et ma maturité, il m’a rempli de vie. Mais tout ne brille pas d’or. De l’extérieur, on idéalise tout, mais de l’intérieur, le niveau de sacrifice et d’exigences mentale et physique est grand. Et maintenir un équilibre sain entre ces deux « mondes » a été pour moi un des combats les plus durs.

Mais le positif que cela m’a apporté surpasse le reste. Je me sens chanceuse d’avoir pu profiter du basket pendant plus de 15 ans. Le basket est et restera toujours ma passion, parce qu’il fait parti de mon ADN. Et si aujourd’hui je suis qui je suis, c’est en grande partie grâce à ce sport, qui m’a inculqué des valeurs vraiment nécessaires, pas seulement pour devenir une meilleure joueuse, mais aussi pour être une meilleure personne dans la vie. Et ça, je le garde pour toujours !

Ce long voyage m’a permis de connaître le monde, ses différentes cultures et surtout, les merveilleuses rencontres que je garde pour les futurs chapitres de ma vie. Je veux remercier du fond du cœur mes parents et ma sœur, mes plus grands fans. A ma moitié, merci d’être à mes côtés et ne pas me lâcher la main dans cette ultime étape, une étape loin d’être facile, mais que tu as rendu plus simple. A Sonja, pour être toujours et encore à mes côtés. A mes amis (Morales, Marta, Lasko et Dam) de m’avoir supporté toutes ces années en renforçant notre amitié même à distance.

Un remerciement éternel à tous les supporters qui m’ont toujours montré de l’affection et m’ont rempli de sourires. Vous avez été une de mes meilleures sources d’énergie, sans vous, rien de tout cela n’aurait eu de sens. Une mention spéciale à la marée bleue pour m’avoir fait vivre ces nuits magiques à Wurzburg.

Et comment oublier Nata, Laia, Nu, Mery, Cruncho, Juanqui, Juanfri, Susi, Jordi, Pi, Isa, Jorge, José Ignacio, Jose Luis, Ana Sesto, Marquitos, Alberto/Roberto, Victor, Cesar, au club de Perfumerias Avenida, celui de UNI Girona et le Phoenix Mercury. J’ai bien conscience que sans vous, mes rêves ne seraient pas devenus réalité.

J’ai vécu ce voyage incroyable avec une joie immense. Et cette joie continue de me guider sur ce nouveau chemin, parce que c’est la joie de vivre.

Maintenant, je fais un clin d’œil au passé, je ris fort avec le présent et je souris au futur.

Marta

Texte de Marta Xargay – Traduit de l’espagnol
Marta (gauche) et Laia Palau lors de la finale de l’Eurobasket 2019 – Crédit photo : Facebook Baloncesto Espana
Equipe(s) en lien : Espagne Phoenix Mercury