| Publié par

Montpellier et Salamanque rattrapent leur match de retard, qui sera aussi le dernier des phases de groupes. Avec leur qualification en poche et toujours autant d’absentes sur la feuille de match, les Gazelles jouent pour le plaisir. Mais cela n’empêche en rien l’envie de s’imposer sur leur parquet.

Lattes Montpellier 65 – 78 Perfumerias Avenida

Les 5 majeurs :

BLMA : Elyah Kiavi, Mamignan Toure, Célia Justine Rivière, Haley Peters, Ana Maria Filip

Salamanque : Maite Cazorla, Silvia Dominguez, Karlie Samuelson, Kahleah Copper, Emese Hof

La première mi-temps

La premier quart

Début de match sur un rythme tranquille, chaque équipe prend le temps de construire ses attaques et les scores montent doucement. Copper accélère un peu la rencontre et va chercher 2 lancers sur contre-attaque. Touré lui répond de suite avec un lay-up. Mais sous l’impulsion de l’américaine, Salamanque prend un petit matelas d’avance, qui est rapidement dissous par le BLMA et son adresse à distance. Naigre égalise même dans la raquette (15-15). Copper enchaîne les paniers pendant que le collectif montpelliérain résiste. Le premier quart se termine sur le plus petit écart possible : 23-24.

Le deuxième quart

La joueuse de Chicago lance le deuxième acte sur des lancers et Sydney Wallace lui répond par un tir primé avant que Zemoura ne donne l’avantage aux Gazelles. Une petite bataille entre Wallace et Copper s’installe et c’est l’égalisation : 33 partout. BLMA prend une nouvelle fois les commandes mais impossible de se détacher. Égalisation Avenida puis un 3pt de Cazorla donne un point d’avance aux visiteuses (37-38). Malheureusement les Françaises entrent dans la pénalité alors qu’il reste deux minutes sur l’horloge. Copper en profite pour marquer ses 17e et 18e points. Un nouveau 3pts des Lattoises pour réduire l’écart (41-42) mais la championne WNBA 2021 est intenable et continue son festival. Finalement le quart se termine sur un très beau schéma tactique de Valery Demory qui permet à Lattes de revenir une nouvelle fois. 43-44 à la pause avant une seconde mi-temps qui s’annonce passionnante.

La deuxième mi-temps

Le troisième quart

Un troisième quart qui démarre sur 2 lancers de Copper puis un tir longue distance du BLMA, vous aussi vous avez cette impression de déjà vu ? Mais la suite n’est pas rose pour les Montpelliéraines… Deux tirs du parking et un gros contre de Hof, ça fait mal au moral. Que nenni ! Touré filoche de loin avant la fin du chrono (51-54). Mais les quatre fautes d’équipes des blanches font mal et les Espagnoles en profitent pour accroître leur avance : 51-59. Finalement, le BLMA provoque également des fautes mais n’en profite pas plus que ça et manque les tirs près du cercle. Nous avons quand même le droit à quelques paniers et lancers de chaque côté mais l’écart ne désemplit pas. Les joueuses de Demory ont craqué et le score est de 54 à 65 avant d’entamer l’ultime quart temps.

Le dernier quart

Rivière plante depuis le parking pour ouvrir ce dernier quart-temps. Pas de panique, les lancers de Copper arrivent. En tout cas, les Françaises ont faim et ne se laissent pas faire, défense rugueuse et bataillent au rebond pour revenir à 59-65. C’est là que Copper (je n’en peux plus d’écrire ce nom) remet un coup de bâton sur le crâne de ses adversaires. Un lay-up, deux lancers (je vous avais dit), et +10 pour les Salmantines. Encore beaucoup trop de fautes pour les Lattoises qui se retrouvent avec cinq fautes d’équipes à 5 min de la fin du match. Cazorla et sa clique en profite : 59-73. Ana Maria Filip redonne un peu d’espoir aux siennes avec 2 paniers consécutifs. Un espoir qui sera de courte durée puisque les bleues vont annihiler presque toutes les attaques du BLMA. Au bout du compte, les Gazelles s’inclinent 65-78 à la maison.

Copper veut l’or autour du cou !
(crédit photo : FIBA)

Comment arrêter la meilleure scoreuse du championnat ? Voilà la question à laquelle Valery Demory et son staff n’ont pas su répondre. Le résultat ? 32 points à 12/13 aux lancers, 7 rebonds et 2 passes décisives, circulez y a rien à voir. Malgré la défaite de ce soir, les deux victoires face à Riga offrent la 4e place à Lattes-Montpellier. La compétition continue donc le 8 mars face au Fenerbahçe.

Equipe(s) en lien : Montpellier