| Publié par

Cela devient une habitude en ce début de championnat LFB, les surprises pleuvent encore.

Retour sur les matchs de cette 3e journée de championnat.

BLMA 66-75 Basket Landes

Le choc des championnes

Les 5 de départ :

BLMA : Olivia Epoupa, Sydney Wallace, Elodie Naigre, Migna Touré, Avery Warley Talbert

Basket Landes : Céline Dumerc, Marie-Eve Paget, Mariana Tolo, Lidija Turcinovic, Kendra Chery

Le premier match de cette 3e journée était le choc très attendu entre le BLMA et Basket Landes, le vainqueur de la coupe de France contre le champion de France en titre.

Montpellier joue à domicile et a gagné le match des champions en avant saison, l’avantage est donc au BLMA avant l’entame du match. Sous l’impulsion d’une Céline Dumerc de gala (14 points, 7 rebonds, 5 passes décisives), Basket Landes déroule et toutes les landaises sont mises à contribution pour faire tomber Montpellier à domicile. La défense de fer des landaises leur permet d’intercepter 12 ballons, Paget inscrit 19 points, Ajemba capte 13 rebonds. Côté lattois, Olivia Epoupa et Sydney Wallace et leurs 30 points à elles deux ne suffisent pas pour renverser la tendance, malgré un très bon dernier quart temps des locales. Warley Talbert termine en double double (11 points 10 rebonds). Mais rien n’y fait. Le BLMA enregistre une deuxième défaite. Basket Landes se retrouve seule invaincue.

Charnay 75-70 Angers

Charnay ouvre son compteur victoire

Les 5 de départ :

Charnay : Kankou Coulibaly, Prescillia Lezin, Johanna Muzet, Coralie Chabrier, Joanne Lauvergne

Angers : Alexis Peterson, Nabala Fofana, Jasmine Bailey, Iva Slonjsak, Oderah Chidom

Dans la salle des sports de la Coupée, Charnay veut enfin entrevoir la victoire. Le match du jour les oppose aux promues, Angers, encore invaincues.

Et le match démarre dans de belles conditions pour le CBBS qui remporte le premier quart temps. Angers ne se laisse pas distancer longtemps, et à la pause, les locales n’ont qu’un point d’avance. Angers continue d’imposer son rythme lors du troisième quart temps. L’angevine Bailey (24 points, 6 rebonds, 6 fautes provoquées) gène Charnay dans tous les secteurs du jeu. Mais les charnaysiennes ne comptent pas laisser filer le match. Coulibaly (17 points) et Lezin (18 points) se chargent du scoring, Chabrier fait tomber les fautes (12 fautes provoquées). C’est dans le money time que Charnay s’impose face à une vaillante équipe d’Angers.

Saint-Amand 61 -58 Landerneau

Saint-Amand, enfin

Les 5 de départ :

Saint-Amand : Elin Gustavsson, Janee Thompson, Myriam Djekoundade, Juskaite, Peyton Williams

Landerneau : Virginie Bremont, Teana Muldrow, Sixtine Macquet, Ezinne Kalu, Margaux Galliou-Loko

Saint-Amand ne désespère pas de décrocher une première victoire face à une équipe de Landerneau qui a laissé des plumes la semaine passée, à Bourges.

L’entame de match est difficile pour les locales, confrontées à des landernéennes qui ne laissent rien passer. Saint-Amand ne trouve pas la mire, perd beaucoup de ballon et Landerneau en profite. A la mi-temps, Saint-Amand n’a inscrit que 17 points et est logiquement mené 26-17. Le regain d’orgueil se fait rapidement pour les amandinoises, qui poussent et ne baissent pas les bras. Les locales imposent leur intensité offensive, menées par le trio Djekoundade (18 points, 6 rebonds), Gustavsson (12 points, 5 rebonds), Thompson (17 points), qui inscrit la majeure partie des points de l’équipe . A la fin du temps réglementaire, c’est l’égalité parfaite et le début de 5 minutes intenables de prolongation. Landerneau s’accroche mais c’est bien Saint-Amand qui termine ce match devant au score. Une première victoire à domicile qui fait du bien aux filles de Philip Mestdagh.

Bourges 71 -76 Charleville-Mézières

Bourges, la rechute

Les 5 de départ :

Bourges : Iliana Rupert, Sarah Michel, Laetitia Guapo, Elodie Godin, Alix Duchet

Charleville-Mézières : Amel Bouderra, Nia Coffey, Marie Michelle Milapie, Magali Mendy, Mame Marie Sy Diop

Bourges, qui n’a pas encore gagné à domicile, accueille les Flammes Carolo, en forme depuis le début de saison.

Sous l’impulsion de Rupert (14 points) et Yacoubou (13 points), les berruyères déroulent leur jeu, et à la pause, elles rentrent aux vestiaires avec 8 points d’avance. A l’entame de la deuxième mi-temps, les Flammes se chauffent et gagnent en adresse, qui leur a tant fait défaut en première mi-temps. Bouderra, en chef de file (14 points) et Sy Diop (15 points), aident leur équipe à faire leur retard et à passer devant au score. La très belle partition rendue par Duchet (17 points, 5 passes) ne permet pas à Bourges de repasser devant, et c’est encore une défaite de Bourges dans son mythique Prado.

Tarbes 83 – 78 Roche Vendée

Première victoire pour Tarbes

Les 5 de départ :

Tarbes : Julie Wotja, Marie Pardon, Clémentine Samson, Ana Tadic, Isalys Quinones

Roche Vendée : Ana Suarez, Ornella Bankole, Ziomara Morrison, Oceane Monpierre, Tiffany Clarke

Tarbes, comme d’autres équipes avant le début de cette rencontre, n’a toujours pas goûté aux joies de la victoire cette saison.

Au Quai de l’Adour, la réception de Roche Vendée, qui compte deux victoires en autant de matchs, s’annonce compliquée. Mais dès l’entame , les tarbaises imposent leur rythme, et remportent le premier quart temps. Les vendéennes, qui ne sont pas venues pour faire de la figuration, inflige un 11-0 qui les place devant après vingt minutes de jeu, notamment grâce au jeu offensif de Clarke (18 points) et Lewis (15 points) En deuxième mi-temps, la Roche paye cash ses pertes de balle (25 sur le match), et Tarbes saute sur l’occasion pour inscrire 24 points en contre attaque. Le trio infernal tarbais, composé de Wotja (15 points, 7 rebonds, 6 passes), Samson (24 points), Tadic (20 points, 7 rebonds, 5 passes), offre donc à son équipe une première belle victoire cette saison.

Lyon 60 – 59 Villeneuve d’Ascq

Lyon enfin lancé

Les 5 de départ :

Lyon : Aleksandra Crvendakic, Alexia Chartereau, Julie Allemand, Marieme Badiane, Marine Johannes

Villeneuve d’Ascq : Johanne Gomis, Jolene Anderson, Sandra Ygueravide, Kariata Diaby, Jillian Harmon

A la surprise générale, avant l’entame de ce match, Lyon n’a toujours pas décroché la moindre victoire, toutes compétitions confondues.

Les Lionnes, qui ont à coeur de se rattraper devant leur public, rentrent bien dans leur match et mènent logiquement et rapidement. En l’absence de Ciak, Badiane répond au défi physique dans la raquette (17 points, 8 rebonds). A la mi-temps, les joueuses de Pierre Vincent compte 12 longueurs d’avance. Un petit matelas confortable que les locales continuent de maintenir aux retour des vestiaires. A la fin du 3e quart temps, Lyon est devant. Mais le réveil de l’ESBVA ne se fait pas attendre, la gâchette Ygueravide, fraîchement nommée MVP des Women’s Series en 3×3, est inarrêtable dans le money time (18 points au total sur la rencontre). Les guerrières profitent d’un très gros relâchement lyonnais et de nombreuses pertes de balle dans le dernier quart temps et infligent un cinglant 15-0 aux lionnes. Heriaud, en sortie de banc, gave ses coéquipières de passes décisives (9 au total). Les locales doutent mais c’est bien Lyon qui l’emporte sur le fil, grâce notamment à un tir clutch de Chartereau (15 points) dans les dernières secondes du match.

Le choc des championnes a bien eu lieu – Crédit photo : K-ro Junes

La saison est encore longue, rien n’est joué.

Toutes les infos LFB et Euroleague à suivre ici, sur baskelleball.com