| Publié par

Après un très beau samedi et une belle qualification en demi-finale, les tricolores se lancent dans la dernière ligne droite de cette Coupe du Monde en Belgique. Une dernière journée, riche en émotions. Première étape ? Faire face à la Chine pour se qualifier en finale et s’assurer d’une médaille. Retour sur cette dernière journée !

Les Demi-finales

Chine 16 – 17 France

Après avoir pris leur revanche face aux espagnols hier, les Bleues ont une nouvelle revanche à prendre. En effet, lors des Jeux Olympiques, les chinoises les avaient privé d’une médaille olympique lors du match pour la 3e place. A présent, aux filles de les priver d’une finale de Coupe de Monde. On commence le match de la meilleure des façons avec un panier primé de Laëtitia Guapo. Ensuite, comme depuis le début de la compétition la défense est notre plus grande force. On ne donne rien aux chinoises, même à l’intérieur. Hortense Limouzin et Myriam Djekoundade notamment, mettent une pression folle aux intérieures chinoises. Les françaises sont très concentrées, elles ont l’attitude parfaite. En attaque, les Bleues déroulent et prennent un premier écart sur le second panier primé de Marie-Ève Paget (10-4). Laëtitia Guapo est intenable, que ce soit en un contre un ou avec ses déplacements. Les Bleues prennent 6 points d’avance (12-6). Mais les chinoises n’ont pas dit leur dernier mot et resserrent leur défense. Les tirs sont plus compliqués pour les Bleues et les chinoises commencent à trouver la mire en attaque. Elles passent un run de 7-1 pour venir égaliser (13-13). C’est sans compter sur Hortense Limouzin qui nous redonne l’avantage. Il reste 33 secondes, le score est de 16-16 après une bonne pénétration de Laëtitia Guapo. Faut sortir les ventolines à ce moment-là, c’est irrespirable. Madame clutch prend les choses en main : Laëtitia Guapo inscrit un lay-up qui nous donne 1 point d’avance (17 -16). Sur la possession d’après, à 8 secondes de la fin, on récupère la balle et les chinoises choisissent de jouer l’interception plutôt que la faute. Les Bleues étaient dans la pénalité donc jouer la faute aurait peut-être permis de donner 3 points d’avance aux françaises. Risque que les chinoisent n’ont pas prit. Les françaises s’imposent et s’envolent vers la finale. Elles ont battu la Chine 17 à 16 dans un match bien tendu. La défense et le collectif des françaises ont fait encore la différence face à la taille des chinoises.

Quel match encore ! Les Bleues sont en finale de Coupe du Monde ! Les tricolores se sont assurées une médaille reste à savoir de quel métal elle sera. Maintenant place au Canada pour aller chercher le titre.

La finale

Dans l’autre demi-finale, le Canada s’est imposé (14-16) après s’être fait peur en fin de match face à la Lituanie. Les canadiennes avaient pourtant très bien démarré le match grâce à une pression défensive incroyable (12 à 4). Mais, au fil des minutes, les lituaniennes ont grappillé des points et sont revenus à 3 points des canadiennes (15-13). La Lituanie a eu la dernière possession qui pouvait les envoyer en prolongation mais le dernier tir sera contré. Le Canada s’en sortira bien pour gagner sa place en finale de cette Coupe du Monde. C’est en fin de journée qu’elles iront à la rencontre de l’autre finaliste : l’Equipe de France.

France 16 – 13 Canada

Il ne reste plus qu’une seule marche à franchir pour atteindre le graal : vaincre le Canada des soeurs Plouffe qui ont fait une Coupe du Monde exceptionnelle. Les françaises qui ont vu auparavant leurs collègues masculins arrachés la médaille de bronze, arrivent pleines de détermination dans ce match. Et ça démarre plutôt bien pour elles, la vitesse d’Hortense Limouzin met en difficulté les canadiennes (3-0 France) d’entrée de jeu. Les Bleues gèrent leur avance avec des layups de Marie-Ève Paget et Hortense Limouzin. Puis, elles augmentent de nouveau l’écart avec trois tirs primés de suite, un pour MEP et deux pour Laëtitia Guapo (11-7 France). La défense des françaises est encore une fois étouffante avec une Myriam Djekoundade impeccable. L’écart montera jusqu’à 6 points suite à un layup d’Hortense Limouzin (14-8). Il s’en suit une période compliquée pour les Bleues qui voient les canadiennes revenir petit à petit. En attaque, plus rien ne rentre et les françaises semblent faiblir physiquement (14-13 France). Hortense Limouzin qui fait un match magnifique nous offre une avance de 2 points à 7 secondes de la fin du match. Les canadiennes font faute pour arrêter le chrono, mais Marie-Ève Paget ne tremble pas et inscrit le lancer décisif. Les Bleues l’emportent 16 à 13 et deviennent championnes du Monde pour la première fois de l’Histoire !

Elles l’ont fait ! La France est championne du Monde, une première dans la jeune histoire du basket 3×3 en France. Un titre historique avec des joueuses historiques où l’intenable Laëtitia Guapo termine MVP de la compétition.

Quelle équipe, quelle force de caractère, quelle détermination !! Merci à vous Laëtitia Guapo, Hortense Limouzin, Marie-Ève Paget et Myriam Djekoundade. Vous avez été incroyablement grandes pendant cette Coupe du Monde !

Nos Bleues terminent donc sur le toit du monde pour notre plus grand plaisir. Elles sont alors suivies du Canada puis des Chine pour la troisième place. En effet, ces dernieres ont battues assez facilement les lituaniennes et ont décroché une médaille de bronze. Cette Coupe du Monde se termine ainsi, elle aura été remarquable et marquante notamment pour le basket français. Merci encore les Bleues.

Equipe(s) en lien : France