| Publié par

Après la défaite face au pays hôte puis la victoire contre le Nigéria, rien n’est perdu pour l’équipe de France. Pour atteindre les quarts de finale, deux options s’offrent aux joueuses de Valérie Garnier : gagner contre team USA, ou perdre par moins de 14 points.

L’équipe américaine et ses joueuses estampillées WNBA ont remporté leurs deux premiers matchs et sont déjà qualifiées pour la suite de la compétition.

Jewell Loyd (Seattle Storm), Skylar Diggins Smith (Phoenix Mercury), Sur Bird (Seattle Storm), Ariel Atkins (Washington Mystics), Chelsea Gray (Las Vegas Aces), Breanna Stewart (Seattle Storm), Napheesa Collier (Minnesota Lynx), Diana Taurasi (Phoenix Mercury), Sylvia Fowles (Minnesota Lynx), Tina Charles (Washington Mystics), Brittney Griner (Phoenix Mercury), autant de grands noms du basket dans une seule et même équipe, pour un match à enjeu pour les Bleues, le duel s’annonce âpre.

D’entrée de jeu, c’est Griner et ses 2m06 qui mettent le ballon dans le panier. La capitaine Miyem répond face à Stewart (2-2). Mais Griner encore, provoque la première faute bleue et se retrouve sur la ligne (2-5). De l’autre côté du terrain, Miyem fait la différence sous le panier mais rate par deux fois. Et Gruda commet sa 2e faute alors que le match n’est lancé que depuis deux minutes. Les américaines continuent leur bonne entrée en matière (2-9). Williams remet son équipe sur les rails par un trois points (5-9). A la baguette, Duchet, sur la tête de Griner, marque à son tour et les bleues sont complètement dans le match (9-9). Les françaises sont présentes en défense et aux rebonds et ça paye en attaque. Elles sont devant (13-11). Les premières rotations se font des deux côtés. Ciak, à son tour, est sanctionnée par deux fautes (13-13). Et c’est la jeune Rupert, tout juste entrée en jeu, qui marque sous le cercle et provoque la faute (16-13). Rupert encore permet aux Bleues de faire un premier écart dans le match (18-13). Côté américaines, Charles est enfin en réussite (20-17). Les deux équipes se rendent coup sur coup dans cette fin de premier quart-temps très physique mais ce sont les bleues qui sont en tête (22-19).

Le second quart-temps

Les françaises sont bien lancées dans ce quart-temps par une belle réussite à trois points (30-24). Chartereau, peu en réussite depuis le début de la compétition, s’illustre à son tour. Même si les américaines montrent tout leur talent, les bleues mènent toujours (35-32). Rupert est déjà à 9 points mais Fowles provoque la faute sur elle. (37-35). L’agressivité française en attaque est redoutable. Mais les bleues concèdent des paniers faciles. Stewart file à grande vitesse vers le panier et tout est à refaire (39-39). Les bleues répondent physiquement et Williams d’un gros tir à trois points, remet les bleues devant (42-39). Griner et Stewart se régalent de passes magnifiquement ajustées sous le cercle (42-43). Gruda, qui a peu joué en cette première mi-temps, rapidement sanctionnée par les fautes, se positionne sous le cercle et inscrit ses deux premiers points (44-46). Wilson, après un rebond offensif, fait la différence puis s’offre deux lancers en fin de quart-temps. La France a un petit train de retard à la pause mais ont montré un très beau visage (44-50).

La capitaine exemplaire qui donne tout – Crédit Photo : FIBA

La seconde mi-temps

Dès l’entame de la deuxième mi-temps, les bleues prennent deux rebonds défensifs mais échouent par deux fois en attaque. Chartereau est la première à scorer dans ce troisième quart temps après une minute trente de jeu. La défense physique et agressive des françaises est toujours en place, mais les bleues n’en profitent pas en attaque. Bird remet son équipe dans le jeu (48-53). Duchet remonte le terrain à toute allure et les bleues recollent (50-53). Taurasi à son tour, se retrouve seule à trois points (50-56). Les américaines perdent beaucoup de ballons dans ce quart mais les bleues n’en profitent pas toujours. Et Wilson se retrouve à nouveau sur la ligne (54-60). Gruda à l’intérieur se bat mais le ballon fait le tour du cercle (55-60). Griner, en force, dépose le ballon dans le cercle et les américaines creusent le plus grand écart du match (55-62). Taurasi elle, commet déjà sa 3e faute. Capitaine Miyem inscrit ses deux lancers puis Gruda encore dans la raquette fait mouche (59-64). Johannes imite ses coéquipières et file au panier (61-64). Le rebond est autoritaire côté françaises et Vukosavljevic provoque encore une faute américaine. les françaises répondent présentes sur tous les secteurs de jeu (65-66). Charles, dans un fauteuil, relance à 3 points (65-69) et Gray provoque la faute à trois points. Les américaines ont à nouveau six points d’avance (66-71). En fin de troisième quart-temps, les bleues sont toujours dans le match (67-71).

Le dernier quart-temps

Il reste dix minutes aux françaises pour survivre dans ces jeux. On entend la coach motiver ses joueuses et leur demande de replier, d’être au rebond, de tout donner et ne rien laisser. Et Miyem, en capitaine exemplaire, prend ses responsabilités à trois points (70-71). Fauthoux gène Stewart en défense et en contre attaque, les françaises sont devant (72-71). Charles sanctionne encore les bleues à trois points (72-74). La machine américaine se remet en marche et Wilson en feu, fait souffler son équipe (72-78). Les fautes tombent et Bird à trois points, enfonce le clou (74-83). Gruda, avec son expérience, marque avec la faute (77-83). Il reste à peine plus de cinq minutes à jouer et la tension est palpable. Les françaises répondent au jeu physique américain mais Stewart provoque la 4e faute d’équipe et se retrouve sur la ligne (77-84). Le 3 points de Charles en feu ce soir permet aux américaines de mener de dix longueurs. Et le gros tir de Chartereau redonne un peu d’air (80-87). Les françaises se battent au rebond mais ne concrétisent pas en attaque. Gruda, impériale au rebond offensif, redonne 14 secondes à son équipe pour lancer une attaque, mais les bleues échouent encore. Les américaines en profitent (80-89). Il reste 1’40 à jouer et le temps mort bleu est demandé. Les deux équipes se répondent (82-91). La tension est à son comble. La talentueuse Stewart marque encore (82-93). Coach Garnier prend un dernier temps mort alors qu’il reste 17 secondes et la balle est française. L’attaque ne se jouera pas. Score final (82-93).

Direction les quarts – Crédit photo : Facebook Equipe de France Féminine de Basket

Au coup de sifflet final, les françaises laissent éclater leur joie malgré la défaite. Elles sont en quart de finale. Un match de grande classe des françaises face à une équipe américaine invincible. Les françaises ont répondu présent sur tous les secteurs de jeu. Les bleues se qualifient dans la douleur pour les quarts de finale.

Equipe(s) en lien : France Etats-Unis Japon