Le Tango Bourges Basket au sommet de l’Europe

Le Tango Bourges Basket au sommet de l’Europe

7 avril 2022 0 Par Lydia Admeziem

Jour J, Final Day, LE grand jour de la Finale de l’EuroCup qui oppose les françaises des Tango Bourges, aux italiennes de Reyer Venise. Deux équipes qui sont sorties des demies grâce à un mental de fer. Deux scénarios relativement identiques. Mais maintenant, 40 nouvelles minutes sont à jouer, et un titre de championnes d’EuroCup est à aller chercher dans une salle quasi pleine. Récit.

Une première mi-temps sous haute intensité, sans trembler

Le premier quart-temps

Ce premier quart-temps se joue sur énormément d’intensité et d’engagement. Eldebrink plante les premiers point et à chaque panier le Prado est au bord de l’implosion. Rythme, intensité, spectacle et ambiance, voilà comment semble se dessiner les contours de la rencontre au terme de ces dix premières minutes. Dix premières minutes qui se terminent en faveur de Bourges : 17-12. On sent malgré tout que si les berruyères baissent la cadence, Venise n’hésitera pas une seconde à les sanctionner.

Le deuxième quart-temps

Rupert fait un très bon début de match avec de nouvelles intentions offensives qui, cette fois-ci, lui réussissent. Autre point, l’entrée de Guapo. Elle enchaîne aisément deux 3PTS monstrueux, à l’origine du +11 de Bourges qui place une défense de fer. A près de 5mn de la pause, Venise trouvera les ressources auprès de l’infernal Anderson notamment, pour réussir à revenir à -7 (27-20, 5’44). Alix Duchet se blesse le genou à 3’47 sur un contact avec Anderson, un moment qui aurait pu être un tournant du match. Pourtant, les Tango n’abandonnent jamais et l’action berruyère qui suit, se conclut par un 3PTS de Michel. Rupert termine en tête du scoring des Tango à la pause avec 15PTS inscrits. Malgré la sortie d’Alix, Bourges a su se relever très rapidement et harceler, notamment défensivement, les italiennes pour finir à +9 à la mi-temps : 38-29.

Venise sous l’eau, sous le Prado

Le troisième quart-temps

Les intentions des Tango n’ont pas changé à la sortie des vestiaires. C’est exactement la même intensité qui ressort dans ces premières minutes. Et pour cause, Bourges est à +13 dans ce 3e QT à près de 5′ (43-30, 5’44). A cela s’ajoute la pénétration de Michel qui met dans le vent Anderson et c’est + 15 (45-30, 5’26). Enorme défense de Bourges dans ce début de quart-temps. Le coach Olivier Lafargue fait énormément de changements, notamment sur la rotation Michel, Guapo et Eldebrink pour toujours garder la même intensité défensive sur le poison Anderson, unique arme offensive de son équipe pour le moment avec ses 10PTS. Même Ndour-Fall est à la peine dans la raquette avec seulement 8PTS, très bien cadenassé notamment par Rupert. Petit à petit, les Tango sont en train de faire le trou. Anderson a bloqué son compteur à 10 et ne marque plus depuis la pause. Frustration sans doute, elle finit même par se prendre une anti-sportive. Il faudra attendre les dernières minutes pour la revoir relancer son compteur (un petit +2 pour la nation). Les Tango marchent sur l’eau et terminent ce 3e QT sur le score de 51-34.

Le quatrième quart-temps

La Ola s’invite au Prado à 7 minutes de la fin (59-34). La salle est au bord de l’implosion : les Tango ne sont plus qu’à quelques minutes du titre, qui semble presque acquis. Les vénitiennes enchaînent les fautes, dépassées par l’intensité des berruyères. Plus grand chose à faire dans ce dernier quart-temps. Les Tango dominent, Lafargue, le Prado et les joueuses le savent. Rupert continue à se faire plaisir sous le panier et termine la rencontre avec 25 PTS – 6 REBS, top marqueuse de la rencontre. Les italiennes n’ont marqué que 9PTS en deuxième période, signe de la suprématie défensive des Tango… Bourges s’impose à domicile face à une équipe de Venise impuissante en Finale de l’EuroCup : 74-38.

On est rentré dans leur tête

Olivier Lafargue, coach des Tango Bourges Basket en conférence de presse.


Les Tango écrivent une nouvelle page dans l’histoire de leur club, un 6e titre européen. Les Tango Bourges Basket sont championnes d’EuroCup à domicile, en France, à Bourges, au Prado. Les Tango marque, à nouveau, l’Histoire du basket français en Europe et ça, ce n’est jamais négligeable.
Le collectif de Bourges aura livré une performance incroyable en attaque mais surtout en défense, avec une intensité folle du début à la fin, expliquant largement ce titre. Iliana Rupert termine MVP.

J’étais prête, toutes mes coéquipières étaient prêtes »

Iliana Rupert, en conférence de presse.
Rupert continue son ascension dans l’Histoire du basket français : Inarrêtable.
Crédit photo : FIBA