| Publié par

Liz Cambage se retire, à une semaine du début de la compétition phare

C’est dans une lettre ouverte sur les réseaux sociaux que Liz Cambage elle-même l’a annoncé. Liz, qui évolue avec les Las Vegas Aces en WNBA, ne rejoindra pas Tokyo avec la sélection australienne.

La première joueuse de l’histoire à avoir dunké aux JO (c’était en 2012 à Londres contre la Russie) ne se sent pas prête à évoluer dans la bulle sanitaire.

Tous ceux qui me connaissent savent qu’un de mes plus grands rêves est de remporter l’or aux JO avec les Opals.

Tout athlète concourant aux JO devrait être à son meilleur niveau physique et mental, et pour le moment, je suis loin d’être là où je veux et dois être. Ce n’est un secret pour personne, par le passé, j’ai lutté avec ma santé mentale et récemment, cela m’a vraiment inquiété de me retrouver dans une « bulle » olympique. Pas de famille. Pas d’amis. Pas de supporters. Aucun autre soutien que mes partenaires de jeu. Et honnêtement cela me terrifie. Ces derniers mois, j’ai fait des crises de panique, je n’ai pas dormi et pas mangé.

Suivre un traitement médical quotidien pour contrôler mon anxiété n’est pas ce que je souhaite aujourd’hui. Surtout en entrant dans une compétition de la plus grande scène mondiale.

Je me connais, et je sais que je ne peux pas être là Liz que tout le monde mérite de voir participer pour les Opals.  Du moins pas pour le moment. J’ai besoin de prendre soin de moi mentalement et physiquement. Cela me brise le cœur d’annoncer que je me retire des Jeux Olympiques, mais je crois que c’est le mieux pour les Opals et moi-même. Je leur souhaite bonne chance à Tokyo, j’espère qu’elles vont se battre et remporter la médaille d’or.

Liz Cambage – Traduit de l’anglais
L’équipe australienne au TQO de Bourges – Crédit photo : FIBA

Mais cette équipe australienne reste très compétitive, avec de grandes joueuses talentueuses : Rebecca Allen, Katie Ebzery, Cayla George, Tessa Lavey, Tess Madgen, Eziyoda Magbegor, Leilani Mitchell, Jenna O’Hea, Alanna Smith, Stephanie Talbot, Marianna Tolo (que l’on retrouvera en LFB la saison prochaine dans les rangs de Basket Landes) et sa coach emblématique, Sandy Brondello, aussi entraineur du Phoenix Mercury.

A noter que Sami Whitcomb qui évolue au Liberty de New York, présente au concours à 3 points du match de All Star Game de WNBA cette saison, n’est pas dans l’effectif.

L’Australie sera dans la poule C aux côtés de Porto Rico, récent médaillé d’argent à la Women’s Americup, la Belgique qui a fini 3e du dernier Eurobasket et la Chine.

Equipe(s) en lien :