| Publié par

On continue l’aventure Playoffs avec la finale ! Las Vegas est toujours devant sur la série. Les Aces mènent 2-1. Vont-elles conclure ce soir ou se faire peur avec un match 5, devant leurs fans. Connecticut de son côté n’a rien à perdre. Comme lors du match 3, il faudra jouer avec une intensité folle en défense. Vous n’avez pas pu suivre le match ? On vous résume tout ça.

Las Vegas 78 vs 71 Connecticut

Meilleures perfs’ Las Vegas :

Chelsea Gray : 20 points, 5 rebonds, 6 passes, 1 interception, 1 contre

Aj’a Wilson : 11 points, 14 rebonds, 1 passe, 2 interceptions, 2 contres

Kelsey Plum : 15 points, 1 rebond, 3 passes, 3 interceptions

Meilleures perfs’ Connecticut :

Alyssa Thomas : 11 points, 10 rebonds, 11 passes, 2 interceptions, 2 contres

Courtney Williams : 17 points, 6 rebonds, 1 passe, 2 interceptions, 1 contre

Jonquel Jones : 13 points, 8 rebonds, 1 interception, 2 contres

Pour retrouver l’intégralité des statistiques des joueuses, voici le boxscore du match.

Here we go ! Dans une salle surchauffée, le Sun commence avec un 4-0. Mais les Aces répondent avec la manière :16-2 série en cours, pour prendre le premier gros écart du match. Connecticut et surtout Courtney Williams ne lâche pas. Le Sun revient, à deux possessions. À la fin du premier quart, les Aces ont quatre points d’avance sur le Sun, 16 à 12. 

A cheval sur les deux quarts, Connecticut est sur un run de 9-0. Mais les Aces ne paniquent pas, et répondent également avec un 9-0. Cela leur permet de prendre dix unités d’avance. Ce quart n’est pas une leçon d’adresse : on shoote à 4/10 pour Las Vegas et 2/10 pour Connecticut. Les joueuses de Becky Hammon subissent une grosse panne d’adresse et voient le Sun revenir à égalité (25-25). A l’entrée aux vestiaires , les Aces restent devant, le score de 30 à 28. 

Connecticut prend l’avantage pour la première fois depuis le début du math, sur un tir de Jonquel Jones (37-39). Chelsea Gray chauffe dans ce quart (9 points). Elle redonne le lead à Las Vegas (43-42). Les Aces poussent Connecticut dans la pénalité, elles doivent en profiter pour creuser l’écart. Ce troisième quart est très équilibré. Le score est de 53 à 49, en faveur de la franchise du Nevada. Les Aces ne sont plus qu’à 10 minutes du premier titre de la franchise.

Les Aces gèrent leur avantage. Mais Connecticut revient à un petit point (59-60). Une flagrante sifflée contre Kelsey Plum relance le match. Connecticut inscrit 5 points en une possession. Sur la suivante, le Sun égalise grâce à Courtney Williams (67-67). Connecticut vient d’inscrire 8 points de suite. Mais le facteur X de ce match et de cette série c’est Riquna Williams. Elle offre le lead à Las Vegas avec un back to back à trois points. Elle a inscrit les 8 derniers points de Vegas (75-71). Pendant ce temps, Alyssa Thomas vient de capter le dernier rebond qui lui manquait pour valider son deuxième triple double des finales. Le deuxième de suite. Du jamais vu en finale WNBA. Kelsey Plum pose le dagger ! Les Aces mènent de 6 points alors qu’il reste 26 secondes. Les secondes s’égrènent, et Las Vegas s’impose 78-71 ! Les Aces sont championnes WNBA pour la première fois de leur histoire ! 

Réaction d’après-match

Évidemment, super fière du groupe. C’était une bataille. Nous savions que ça n’allait pas être facile, ce n’est jamais facile de clore un match, peu importe le championnat chez l’adversaire Le titre est l’objectif du groupe depuis le camp d’entrainement.

La chose dont je suis le plus fière c’est la façon dont l’équipe s’est réunie au cours des 5-6 derniers mois en tant qu’équipe. Je me suis vraiment éclatée avec elles cet été, et pas seulement sur le terrain de basket. Ça a été un plaisir pour moi de les entraîner et j’ai hâte de continuer.

Becky Hammon en conférence de presse (traduction personnelle)

La MVP des finales

La MVP de ces finales est Chelsea Gray ! Totalement mérité, sur les finales elle compile 18.2 points, 3 rebonds, 6 passes. Mais surtout des shoots plus clutchs les uns que les autres. Au-delà des finales, c’est peut-être la joueuse des Aces qui a été la plus régulière tout au long des play-offs. 

Crédit : Las vegas Aces

Et voilà, clap de fin pour cette saison WNBA 2022. On connait le champion et sans grande surprise c’est encore l’équipe d’Iliana Rupert qui l’emporte. Coïncidence ? Pas sûre. Trêve de plaisanteries, on aura vibré, pleuré, crié, ri cette saison. Et pour ça merci à toutes les joueuses et les franchises pour le spectacle qu’elles nous ont offert .

Equipe(s) en lien : Las Vegas Aces Connecticut Sun