| Publié par

Après une compétition sans fausse note, si ce n’est la blessure d’Olivia Epoupa lors du premier match, les bleues disputaient hier leur cinquième finale d’Eurobasket. Elles avaient face à elles une équipe serbe, qui pour en arriver là, avait éliminé l’Espagne après prolongation, puis la Belgique.

Le match débute et l’ambiance dans la salle est déjà bouillante. Le public semble acquis à la cause des françaises. Sandrine Gruda ouvre le score mais Brooks lui répond (2-2). S’en suivent ensuite des ratés, des balles perdues mais Valériane Vukosavljević donne l’avantage à trois points (5-2; 7’25 à jouer). Plus d’une minute sans scorer et Sonja Vasic égalise (5-5; 5’58 à jouer). Ca joue très physique, les bleues se retrouvent dépassées par l’intensité des serbes et Ana Dabovic débloque son compteur (7-10; 3’20 à jouer). Alexia Chartereau ramène l’équipe à un point, mais les fautes tombent côté français et les serbes tirent des lancers-francs (9-12; 1’20 à jouer). Krajinsik augmente la marque et Gabby Williams répond (11-14).

Le second quart-temps

De retour sur les parquets, Yvonne Anderson et Dugalic creusent l’écart (11-18), Gabby Williams répond à trois points (14-18; 8’45 à jouer). Marine Johannes finit par égaliser en lay-up. Toujours dépassées, les françaises donnent des points faciles sur lancer-franc (18-20). S’en suit un run des serbes qui prennent 12 points d’avance avant que Valériane Vukosavljević ne stoppe l’hémorragie (21-31; 2’27 à jouer). Avant de rentrer aux vestiaires, les joueuses de Valérie Garnier reviendront à 5 points (26-31).

Valériane Vukosavljević – Crédit photo FIBA

La seconde mi-temps

De retour des vestiaires, les serbes enchainent. Les françaises se laissent distancer sans parvenir à trouver des solutions (26-41; 5’24 à jouer). Valériane Vukosavljević, une nouvelle fois, score sur lancers-francs. Mais le rouleau compresseur serbe est en marche et rien ne semble pouvoir les arrêter. Dans la dernière minute, les Bleues sont à -10 avant qu’Héléna Ciak ne profite de deux lancers francs pour passer sous la barre des dix points d’écart (40-48).

Il reste dix minutes aux françaises pour inverser la tendance. Mais rapidement, la Serbie prend à nouveau 12 unités d’avance (42-55; 7’15 à jouer). Beaucoup de ratés de part et d’autre mais les tricolores parviendront encore à passer sous la barre des 10 points de retard (48-57; 3’51 à jouer). Malgré quelques coups d’éclat durant la partie, les joueuses de Valérie Garnier ne parviendront pas à inverser la tendance. Les différents temps-morts et même la faute antisportive sifflée contre la Serbie n’y changeront rien. Sans solutions, les coéquipières d’Endy Miyem s’inclinent, sans vraiment avoir inquiété les serbes dans cette finale (54-63).

La Serbie remporte la compétition – Crédit photo FIBA

Retrouvez l’ensemble des statistiques de la rencontre sur le site internet de la FIBA

Malgré le fait que tout le monde aurait préféré voir l’or autour du cou de nos françaises, nous tenions tous à les féliciter pour ce parcours exceptionnel. Rendez-vous à Tokyo, nous serons bien évidemment derrière elles pour les soutenir.

La Belgique complète le podium après sa victoire contre la Biélorussie plus tôt dans la journée.

Equipe(s) en lien : France Serbie Belgique Biélorussie