| Publié par

Jean-Aimé Toupane, en poste depuis quelques semaines seulement, voit de nouveaux défis s’offrir à lui. En effet, le nouveau sélectionneur des Bleues aura fort à faire au vu des derniers résultats de l’Equipe de France : cinq médailles d’argent aux Championnats d’Europe et une en bronze aux Jeux Olympiques de Tokyo.
Toupane aura pour objectif de continuer à faire aussi bien, voire mieux.


Pour sa première, Toupane chamboule déjà la hiérarchie des Bleues.
La nouvelle tombe : Endy Miyem (163 sélections en A) n’est plus capitaine et ce choix se fait au profit de la meilleure marqueuse de l’histoire de l’Equipe de France : Sandrine Gruda, assistée d’Alexia Chartereau. Un statut qui est dit « provisoire ».

Un choix qui pourrait s’avérer gagnant si les Bleues parviennent à se retrouver… nul n’ayant besoin de rappeler le leadership de Gruda.

Ukraine 90 – France 71

Des joueuses fatiguées, une équipe d’Ukraine étouffante, -19 au coup de sifflet final. Les Bleues doivent se rattraper pour garder leurs destins entre leurs mains.

Jean Aimé Toupane,, Crédits photos: FIBA.

La perf’ du jour : Celle de la rookie Marie-Eve Paget (8 points avec 42% d’efficacité aux tirs, 2 interceptions, 1 contre). L’intérieure, Iliana Rupert, sort une copie honorable (8 points, 5 rebonds, 2 passes décisives en 10 minutes). Ciak et Michel étaient en civile.

Malgré un sursaut d’orgueil en début de 4ème quart, elles n’ont jamais vraiment inquiété l’armada ukrainienne (54/37 à la pause). Sous la houlette d’une Iagupova tonitruante (33 points, 6 rebonds, 5 passes décisives, 29 d’efficacité)

« L’Ukraine nous a pris à la gorge. C’est une équipe qui vit et meurt par les tirs à 3 points. On le savait, et on n’a pas été capable de les limiter là-dessus. On les a laissées en confiance au début du match, on a essayé de limiter la casse en 2ème mi-temps mais c’était trop tard. (…) On n’a pas été dans le rythme du tout. On va travailler pendant les deux jours qu’il nous reste avant le match contre la Lituanie, pour faire comprendre nos intentions. On est en phase de construction, et quand on tombe contre une équipe comme celle-ci, c’est délicat. »

Jean-Aimé Toupane, sélectionneur des Bleues

FRANCE 83 – LITUANIE 56

« Nous avons grillé notre joker. Maintenant il faut réagir face à la Lituanie chez nous devant notre public »

Jean Aimé Toupane via Twitter @FRABasketball.

C’est chose faite. Dans un Palacium plein à craquer, Gabby Williams (14 points à 60% d’efficacité aux tirs, 3 rebonds, 3 passes décisives) et les Bleues ont réussi leur deuxième sortie internationale. Une victoire complète, tant en défense qu’en attaque. À la pause le score est de 42-28.

Sarah Michel – Crédits photos: FIBA.

La perf’ du jour: Sarah Michel (5 interceptions, 8 points), qui était au repos en Ukraine, propose une performance défensive pleine d’intensité. Avec une activité incroyable, ballons touchés, déviés. De gros efforts qui méritent d’être récompensés.

En conclusion de cette fenêtre de qualification à l’EuroBasket Women 2023, les Bleues se rassurent et assurent. Jean Aimé Toupane engrange sa première victoire, la série est lancée.

Bilan de la première campagne de Toupane.

L’ Équipe de France féminine termine cette fenêtre avec un bilan d’une victoire et d’une défaite. Le bilan reste positif, la défaite en Ukraine a vite été oubliée.

Avec seulement 56 points encaissés dimanche, des systèmes plus travaillés, les joueuses ainsi que le staff ont su mettre à profit les deux jours d’entraînement pour corriger les erreurs du premier match. Un retournement de situation plus que nécessaire à la fois pour les joueuses mais aussi pour Toupane et son staff qui entamaient très mal cette première campagne. Cela dit, il est important de notifier qu’il est surement trop tôt pour que nous puissions juger les choix de Toupane et savoir si ils sont réellement différents de ceux de Valérie Garnier. Il faudra du temps pour comprendre où veut aller Toupane. Peut être que c’était le temps d’un match pour les joueuses mais nul doute que le sélectionneur et son staff ont toutes les clefs pour aller se qualifier.

Petit plus à accorder au nouveau sélectionneur, chaque joueuse convoquée au match est entrée en jeu dès le premier quart. Ce qui rappelle toutes les qualités des joueuses présentes actuellement dans le groupe France.

Les « Braqueuses nouvelle génération » de Jean Aimé Toupane continueront de travailler et de progresser afin de réussir les prochaines échéances.

Rendez-vous les 24 et 27 novembre 2022 pour les matchs retours cruciaux contre l’Ukraine et la Lituanie.

Equipe(s) en lien : France