| Publié par

Après s’être affrontées vendredi à Pau, les Bleues se déplacent chez leur voisine à Courtrai pour continuer la préparation à la Coupe du Monde.

Pour cette rencontre, Kendra Chery est laissée au repos. Il faut aussi signaler l’absence des joueuses encore en WNBA : Iliana Rupert, Gabby Williams, Marine Johannès ( qui vient tout juste d’intégrer le groupe) et surtout les taulières Messeman et Allemand pour les belges

Nous n’avons malheureusement accès à aucune stats de la part de la fédération belge et la retransmission TV laissait clairement à désirer pour un match de cette ampleur. Mais pas soucis, on débrief tout ça avec vous.

Le cinq de départ des bleues : Marine Fauthoux, Marie-Eve Paget, Sarah Michel, Alexia Chartereau et Helena Ciak.

La première mi-temps

Jean-Aimé Toupane continue ses ajustements/ tests avant le départ en Australie. C’est deux nouveaux changements qui sont opérer dans le 5 majeur avec l’arrivée de Paget et le retour de Ciak. Le début de match est quelque peu poussif pour les deux équipes. On sent les jambes encore lourdes de vendredi. La Belgique rentre tant bien que mal dans ce premier quart grâce à un repli défaillant des françaises et une Kyara Linskens en grande forme. La solution vient du banc pour les françaises. Grâce à l’entrée de joueuses comme Berkani ou Touré, les Bleues retrouvent du rythme et de l’agressivité des deux côtés du terrain. La Belgique continue, elle bute sur la défense française et enchaine les incompréhensions. Ni une ni deux, Migna Touré en profite pour offrir le plus grand écart du match à la France : +14 et 25-39. A l’image de ce qu’on a vu à Pau, la France manque de constance, finit mal ce quart-temps défensivement : la Belgique revient à huit petites longueurs.

La deuxième mi-temps

La Belgique revient très mal des vestiaires. Les Cats enchainent les pertes de balle tandis qu’en face, Marine Fauthoux et Lisa Berkani sont pleines de confiance., C’est d’ailleurs un tir à trois points de l’ancienne joueuse des Flammes qui permet aux Bleues de porter leur avance à 15 points (45-60). Et puis le France repart malheureusement sur ses travers. Ce quatrième quart est un trou d’air pour les Bleues qui ne trouvent plus de solutions en attaque et qui laissent passer beaucoup trop de chose en défense. Les Belges reviennent à -10 à 8′ de la fin et les Françaises n’en finissent pas de se relâcher. Perte de rythme, perte de lucidité et voilà que Julie Vanloo ( jusque là transparente) sort de sa boîte, rentre deux énormes tirs et ramène son équipe à -4. La fin de match se retrouve par conséquent serrée. Les deux équipes commencent à être limite physiquement et se laissent emporter par la nervosité. C’est finalement la vice-capitaine Alexia Chartereau qui tue le match avec un tir derrière l’arc et une contre-attaque bonifiée.

Victoire 76-69 de la France.

La France sort victorieuse de ce match mais n’a pas forcément convaincu pour autant. L’équipe de Jean-Aimé Toupane continue d’être inconstante et se relache en fin de match, alors que celui-ci aurait du être plié longtemps auparavant. Mais pas d’inquiétude, ce n’est qu’un match de prépa. Le coach en profite pour faire tourner et continue d’ajuster son équipe qui on l’espère sera bientôt rodée.

A noter les belles perfs’ de Migna Touré et Lisa Berkani, très en lumière ce soir.

Les Bleues sortent donc invaincues de leurs matchs de préparation en Europe. Il faut maintenant se préparer pour voyager au bout du monde et affronter l’Australie chez elle le 16 septembre avant le début officiel de la compétition le 22.

Equipe(s) en lien : France Belgique