| Publié par

Jour de match pour les françaises. Dernière confrontation de la phase de groupe. Objectif, la première place et la qualification en quart de finale. On le sait déjà ce sera la Bosnie – Herzegovine ou la Croatie qui s’affronteront demain en match de barrage. Sans Olivia Epoupa, encore préservée depuis sa blessure, les bleues auront à coeur de bien terminer cette première phase de la compétition. A l’occasion de ce match face à la Russie, Sandrine Gruda honore à Strasbourg sa 200e sélection.

Le match débute et les françaises sont les premières à scorer (2-0) avant d’être imitées du côté russe. Une faute sur Alix Duchet permet aux bleues de récupérer l’avantage avant un trois points de Maria Vadeeva (6-5). Quelques actions sans paniers, puis une perte de balle russe et une contre attaque menée par Marine Johannes et une passe laser pour Sarah Michel qui conclue en lay-up (8-5). Nouveau panier des russes qui reviennent à un petit point, avant que Gruda victime d’une faute redonne deux points à l’équipe de France (9-7). Il reste 5’50 à jouer et la Russie revient à égalité. (9-9) avant de prendre l’avantage (9-11; 4’42 à jouer). Sarah Michel ramène l’équipe à un petit point (11-12). On assiste ensuite à un run de nos adversaires du jour qui prennent 4 points d’avance avant le temps-mort de Valérie Garnier. Il reste moins d’une minute à jouer (12-16). De retour sur parquet, les bleues sont victimes d’une faute. Un lancer-franc sur les deux réussi (14-16) avant un dernier trois points côté russe (14-19)

Le second quart-temps

Ca débute sur une faute sur Héléna Ciak qui réussit ses deux lancers- francs avant qu’Alexia Chartereau score à l’intérieur (18-19). Nouvelle faute sur Héléna Ciak (19-19; 7’23 à jouer). S’en suit une perte de balle russe et une contre attaque menée par Marine Johannes qui délivre une passe à Sarah Michel qui conclue (21-19; 6’27 à jouer). La Russie revient à égalité avant une faute sur Alix Duchet qui score sur la ligne (22-21).

A cinq minute du retour aux vestiaires, la France prend 3 points d’avance (24-21). La Russie se retrouve ensuite dans la pénalité après une faute sur Gaby Williams (26-21; 3’40 à jouer). Désormais, toutes les fautes sifflées contre les russes amèneront l’équipe de France sur la ligne de réparation. Défensivement, les joueuses de Valérie Garnier sont en place, infligeant un 16-2 aux russes (30-21) avant une faute sur Valériane Vukosavljević (32-21). Il reste 1’45 à jouer et Alexander Kovalev prend un temps-mort. Quatre nouveaux points des bleues et deux points russes avant que les deux équipes rentrent aux vestiaires. Dans ce quart temps, les tricolores auront infligé un 20-4 à leurs adversaires (34-23).

Sandrine Gruda (200 sélections en Equipe de France) et Elizaveta Shabanova – Credit photo FIBA

La seconde mi-temps

On doit maintenir cette intensité defensive et être meilleure aux rebonds. Faire attention au reveil russe comme par exemple Vadeeva qui est pour le moment à 0 point

Valérie Garnier – sélectionneur des Bleues

De retour sur les parquets, Tomarova et Maria Vadeeva montre la voix , infligeant un 5-0 aux françaises(34-28). Sandrine Gruda score à son tour (36-28). Musina, victime de la faute, ramène les russes à 6 points (36-30). Diandra Tchatchouang débloque son compteur (40-33). Attaque côté russe mais, présente au rebond, Sandrine Gruda donne la balle à Sarah Michel qui passe à Alexia Chartereau pour la finition. Victime de la faute, ce sera finalement une action à trois points(43-35). A noter que tout comme Komorova, Musina est désormais à trois fautes.

Les françaises continuent sur leur lancée se donnant jusqu’à 12 points d’avance (47-35), avant que Musina et Goldireva réduisent l’écart (47-40). Alix Duchet score une nouvelle fois avant d’être victime de la faute sur l’action suivante. Les russes sont désormais dans la pénalité 51-40). Côté russe, on score en lay-up puis derrière l’arc (52-45). Gabby Williams score à l’intérieur à son tour avec la faute (54-46). Quelques secondes après, on entend des cris venant du terrain. La numéro 8 russe, Fedorenkova, se tient le genou et semble souffrir le martyr. On craint les croisés. Elle sort sous les applaudissements. Au moment d’entamer les dix dernières minutes, la France mène de 13 points (55-48).

Les dix dernières minutes

Dix minutes pour assurer une place en quart de finale : les bleues n’ont plus qu’à gérer leur avance prise tout au long du match. Mais attention tout de même à ne pas se relâcher. La Russie grignote et revient même à 6 points (57-51). Nouvelle attaque française menée par Alix Duchet et Gabby Williams. Alix qui donne à Gabby qui lui redonne derrière l’arc (60-51). Marine Johannes s’illustre à son tour et oblige Alexander Kovalev à prendre un temps mort. De retour sur le parquet, Marie Johannes fait à nouveau parler la poudre (66-51), puis c’est au tour de Sarah Michel (69-51). Les tricolores prennent 20 points d’avance et les russes n’y sont plus.

Dans les cinq dernières minutes, les Bleues n’ont qu’à gérer leur avance prise grâce à une défense retrouvée et un jeu de transition simple. Elles jouent le basket qu’on aime, appliquées et adroites. Score final 85 à 59

On voulait la première place du groupe pour aller en quart de finale. On a eu un premier quart temps compliqué avant de resserrer les défenses. A partir du moment ou on a pris l’ascendant sur elle c’était beaucoup plus simple. On a su trouver les ressources pour réagir

Sandrine Gruda – intérieure équipe de France

N’hésitez pas à jeter un oeil aux statistiques de la rencontre

Les autres rencontres

  • Suède / Biélorussie (54-78)
  • Turquie / Belgique (61-63)
  • Italie / Grèce (77-67)
  • République Tchèque / Croatie (56-84)
  • Espagne / Slovaquie (93-61)