| Publié par

Après la défaite du match 1 dimanche dernier, Lyon et Bourges se sont très vite retrouvés pour l’acte 2. Il faut se ressaisir pour Lyon tandis que Bourges espère partir du Prado avec un 2-0.

D’entrée, les deux équipes nous montre un gros rythme en attaque. Les défenses n’étant pas encore ajustées, chaque équipe profite des espaces laissés. Kayla Alexander semble en grande forme et marque les cinq premiers points de l’ASVEL. Godin puis Eldebrink à trois points lui répondentet Bourges crée déjà un écart de +5. L’adresse extérieure est en berne pour Lyon. Julie Allemand brille par son implication défensive tandis qu’elle fait aussi le travail offensivement en servant de bons ballons à ses coéquipières.

Le banc de Bourges aggrave finalement la marque à la fin de ce premier quart-temps grâce à la vitesse de Guapo et à la vision de jeu d’Astier: 22-13 pour les berruyères.

Le second quart-temps

Alexander continue son gros chantier et maintient Lyon à 5 unités (17-22). Le duel est titanesque entre elle et Yacoubou, qui fait encore une grande prestation ce soir ( 9 points, 11 rebonds). On sent l’ASVEL plus impliqué. L’équipe de Pierre Vincent remet de l’intensité, impose son rythme et fait des stops. A deux minutes de la fin, Lyon passe même devant au tableau d’affichage grâce à Crvendakic (11 points), qui reprend finalement des couleurs dans cette soirée difficile. Un énorme tir du parking de Sarah Michel permet à Bourges de rentrer aux vestiaires avec l’avantage 34-33 à la pause.

La deuxième mi-temps

Au retour des vestiaires, Bourges enclenche le rouleau compresseur. Une défense en béton qui permet tout de suite au Tango de recréer l’écart: un action à 4 points puis un trois points d’Eldebrink (14 points) permet à Bourges de mener de 7. Alexander (19 points au total mais seulement 2 en deuxième mi-temps) s’étant un peu effacée, Lyon peine à trouver des solutions en attaque. Encore une fois, le banc de Bourges enfonce le clou par Yacoubou, Astier ( 8 points) et Miyem. Les Tangos mènent de 6 points (54-40). De leur côté, les lionnes ne rentrent plus rien ( 1/20 à trois points sur l’ensemble du match).

Allemand continue de se battre, Burdick sonne la charge avec un « and one » en fin de quart et Lyon revient à -11 au buzzer. L’écart est cependant déjà là. N’est ce pas déjà trop tard ? On sait a quel point ça peut être dur de revenir au score face à une équipe comme le Tango. Bourges continue de défendre très fort, Lyon n’a aucune forme d’adresse et ne trouve plus de solution, à tel point qu’on a l’impression que les dés sont déjà jetés. Yacoubou continue son chantier, de même pour Eldebrink. Rupert (16 points, 7 rebonds), un peu à coté jusque là (1/7 au tir en première mi-temps), se réveille et clou le match. Bourges maintient très longtemps cet écart de +14 et dépasse même finalement la barre des quinze points.

Victoire de Bourges 78-62 !

Crédit: Tango Bourges

Bourges mène ainsi 2-0 dans cette finale. Les berruyères ont pu s’appuyer sur leur collectif et une défense acharnée pour faire la différence puis dérouler. L’équipe d’Olivier Lafargue est toujours invaincue au Prado depuis octobre grâce à 5 joueuses à plus de 8pts.

Côté ASVEL, une grande Alexander et une Allemand impressionnante de combativité et d’énergie n’auront pas suffit à palier les problèmes d’adresse ce soir. Rendez-vous samedi à Mado Bonnet dans un match « Do or Die » comme on dit outre Atlantique: soit Lyon gagne et la série continue, soit Bourges est sacré.

Equipe(s) en lien : Lyon Bourges