| Publié par

Bourges et Lyon se retrouvent après trois jours de repos ! Dos au mur, les lionnes de l’ASVEL accueillent le Tango pour le premier match à Mado Bonnet. Les filles de Pierre Vincent sont maladroites depuis le début de ces finales, elles ont donc intérêt à retrouver la mire pour croire à une seconde rencontre à la maison. À noter les retours de Tanqueray et Badiane qui aideront peut-être à aller chercher la victoire.

Les 5 majeurs :

ASVEL : Julie Allemand, Aleksandra Crvendakic, Alexia Chartereau, Sarah Chevaugeon, Kayla Alexander

TBB : Sarah Michel, Elin Eldebrink, Kristen Mann, Iliana Rupert, Elodie Godin

Première mi-temps

Les Berruyères ne sont pas effrayées par l’enjeu et prennent tranquillement les rênes dans le premier quart. L’entrée de Yacoubou fait encore une fois la différence. Même si l’adresse longue distance n’est toujours pas là du côté de l’ASVEL, le collectif est solide et tient la différence(15-16). Malheureusement elles accumulent les fautes et Bourges score sur la ligne. 16 à 22 après 10 minutes.

Les attaques sont à la peine dans le deuxième quart-temps, mais le Tango conserve son petit matelas d’avance grâce à Eldebrink (5pts en 2′). Puis Bourges va connaître une traversée du désert, 6 minutes sans le moindre petit point. Bonne nouvelle pour le Tango, les joueuses de Pierre-Vincent ne sont pas non plus capables de surpasser la défense adverse. Finalement, Crvendakic et Allemand trouvent le cercle et réduisent le score avant qu’Alexander égalise au buzzer ! 28-28 à la mi-temps et après un concours de brique de 20 minutes : 2/22 à 3pt au global.

Seconde mi-temps

Cette seconde mi-temps, plus rugueuse que du bitume, laisse place à… 2 min sans le moindre point. On pourrait presque nommer chacune des scoreuses. Mais l’ASVEL va se réveiller. À l’image de Julie Allemand et Alexia Chartereau, qui va planter le troisième 3pt de ce match ! Lyon prend 5 unités d’avance et Lafargue arrête le jeu. Ce temps mort fait du bien aux deux camps puisque l’on va voir plus de tirs primés en 5 minutes que durant les 25 précédentes. Guapo et Johannes se répondent avant que Keisha Hampton s’enflamme : 9 pions en 4 minutes et son équipe reprend la tête de la rencontre ! 41-43 avant un dernier quart aussi chaud que la salle Mado Bonnet.

En entrant dans le dernier acte, Kristen Mann fait parler l’expérience et refroidit vite les supporters lyonnais. 8 pts de suite pour l’Américaine qui fait s’envoler son équipe, +10 pour Bourges tandis qu’il reste moins de 8 minutes. Alexander et Crvendakic vont stopper l’hémorragie mais le Tango en remet une couche : 47-56 et moins de 5 minutes au chrono. Les deux compères de Lyon font une nouvelle fois la différence et ramènent leur team à une possession (53-56). Malheureusement, les fautes d’équipes sonnent le glas de Chartereau et sa bande. Yaco ubou creuse l’écart aux lancers, Burdick plie sous la pression et manque les siens.Le sort de ce match est scellé.

Bourges s’impose 59 à 53 et remporte ainsi son 15e titre de champion de France !

Les Lionnes peuvent nourrir des regrets : avec des leaders bien trop transparentes et une adresse bien malheureuse, elles étaient tout de même dans la partie. C’est ainsi que s’achève cette saison de LFB. Une véritable guerre de tranchées gagnée à l’envie par le Tango. Un collectif qui s’est serré les coudes et a tué le match dans le dernier quart, comme si souvent cette année. Les berruyères sweep l’ASVEL en finale après une saison exceptionnelle (20 victoires et 2 défaites) !

Equipe(s) en lien : Bourges Lyon