| Publié par

Alors qu’elles restent sur 3 défaites de rang dans la compétition et se retrouvent en fin de classement, les landaises ont prouvé qu’elles sont capables de battre les meilleures. Le BLMA, quant à lui, se situe en milieu de tableau dans son groupe. Après sa grosse victoire en LFB contre Lyon, les héraultaises sont en confiance.

BLMA 82 – 57 KSC

Pour ce neuvième match d’Euroleague, les Gazelles accueillent une équipe du KSC dernière du classement et qui n’a pas remporté un match. La victoire est quasi obligatoire !

Les 5 de départ :

Lattes-Montpellier : Olivia Epoupa, Sydney Wallace, Haley Peters, Elodie Naigre, Katherine Plouffe

MBA : Agnes Studer, Livia Gereben, Cyesha Goree, Zala Friskovec, Reka Manyoky

La première mi-temps

Un début de match assez poussif met en exergue deux équipes assez maladroites. Le collectif hongrois ouvre quand même le score et prend un léger avantage avant que Sydney Wallace ne réponde avec un trois points. Le coach du KSC prend alors un temps-mort pour demander à ses joueuses de faire tourner le ballon. Mais ce dernier ne sera d’aucune utilité puisque le BLMA commence à trouver le cercle et enchaîner les points. 13-6 et nouveau temps-mort demandé par l’homme du banc à un peu moins de trois minutes de la fin du quart-temps. Celui-ci porte ses fruits, une défense plus sérieuse et les bleues recollent au score : 17-15. Cette fois, c’est Valery Demory qui demande un arrêt du jeu. Les Gazelles conservent tout de même l’avantage après le premier buzzer : 19-15.

Le deuxième quart-temps

Pour démarrer cette deuxième période, les Montpelliéraines ont tout simplement décidé d’asphyxier leurs adversaires. Solides dans la raquette, interceptions dans les mains… c’est d’ailleurs à la suite d’une balle volée à Studer qu’Olivia Epoupa donne 10 points d’avance aux siennes. Malgré un écart grandissant et 5 fautes d’équipe après 5 minutes de jeu dans le deuxième quart, les Hongroises se battent en défense et regagnent un peu d’adresse pour ne pas se faire complètement écraser. Néanmoins le collectif de Lattes-Montpellier ne lâche pas le volant, emmené par une Wallace à déjà 16 points. Les deux équipes rentrent au vestiaire sur le score de 44 à 28 en faveur du BLMA.

La deuxième mi-temps

Le 3ème QT commence exactement sur les mêmes bases que le deuxième. Les blanches posent un rideau de fer sur leur moitié de terrain et les attaques adverses deviennent de plus en plus laborieuses. De manière générale ce quart est très décousu, beaucoup de fautes, peu de points et pas mal de pertes de balle, notamment pour les Gazelles qui vont envoyer 6 ballons dans les mains du KSC. Mais cela ne va pas les empêcher de creuser l’écart un peu plus pour atteindre les 20 points d’avance grâce à une Haley Peters qui a pris le relai de Sydney et planté 7 pions sur les 13 de son équipe. 57-35 avant la dernière ligne droite.

Les dix dernières minutes

Dans le dernier quart, les joueuses de Montpellier relâchent (un peu) la pression et la bataille de tranchées prend des allures de fête, même s’ il y a encore beaucoup de ballons perdus de chaque côté. Les Hongroises ont failli remporter un quart-temps mais le BLMA réalise un petit run de 5 points pour bien clôturer le match et s’imposer de 25 points : 82-57. Encore une grosse performance pour Sydney Wallace qui signe la meilleure perf de la rencontre avec 23 points, bien épaulée par Peters (17pts) et Toure (14pts). A noter aussi le chantier d’Ana Maria Filip dans la peinture : 9pts et 9reb à 9/10 sur la ligne des lancers. Côté KSC, Livia Gereben est la seule à avoir surnagé avec ses 13pts, 3reb et 4ast.

Mission accomplie pour Lattes-Montpellier qui reste 4e du groupe A grâce à cette victoire vite dessinée.

Bataille au rebond entre FILIP et GOREE – Crédit photo : FIBA

Basket Landes 76 – 93 Fenerbahce Safiport

Après une victoire plus qu’inattendue au Fenerbahce en phase aller, les landaises veulent réitérer l’exploit devant leur public. Mais Iagupova, McBride et consort ne comptent pas se faire surprendre une fois de plus. D’autant plus que Basket Landes se présente une fois de plus sans Dumerc (2 mois d’arrêt) ni Dos Santos (saison terminée).

Les 5 de départ :

Basket Landes : Regan Magarity, Marianna Tolo, Marie-Eve Paget, Kendra Chery, Marine Fauthoux

Fenerbahce : Satou Sabally, Alina Iagupova, Kayla McBride, Elizabeth Williams, Olcay Cakir

La première mi-temps

C’est encore dans une salle comble de l’Espace François Mitterand à Mont-de-Marsan que le coup d’envoi est donné. Les premiers points sont pour Iagupova à mi-distance, puis pour McBride derrière l’Arc. Après un 7-0 infligé par les visiteuses, Chery ouvre enfin le compteur landais. Le match se lance dans un rythme soutenu. Le duo attendu Iagupova/McBride frappe dès les premières minutes. Magarity se montre elle aussi déjà offensive pour permettre à Basket Landes de rester collé au score. Mais rapidement, les turques, à l’image de Williams, prennent le match en main (8-18). Même si Tolo trouve enfin la mire, la défense appliquée et le jeu placé du Fener obligent Julie Barennes à prendre un temps-mort (12-27). Paget, à trois points, donne un peu d’air à son équipe. A la fin du premier quart-temps, le score est déjà très élevé (20-31).

Le deuxième quart temps

Rapidement, Chery permet aux landaises de repasser sous la barre des dix points d’écart. Mais Williams continue son festival offensif. La tension monte d’un cran sur le terrain et en dehors, sous les sifflets des supporters montois, peu en accord avec les décisions arbitrales. C’est le moment choisi par Victor Lapena pour prendre un temps-mort. Magarity travaille dur dans la raquette landaise, et inscrit trois paniers coup sur coup. Le temps fort landais remet les deux équipes au coude à coude (32-37). Les ardeurs sont calmées par l’inarrêtable Williams (déjà 16 points), au four et au moulin. Les landaises, qui ont retrouvé de leur superbe et leur grinta légendaire, font douter le grand Fener. Lapena prend un nouveau temps-mort (39-41). Interception, passe décisive, rebond défensif : c’est un récital de basket que nous offre Basket Landes dans cette fin de première mi-temps. A la mi-temps, les landaises ne sont qu’à deux longueurs de l’armada turque (43-45). Le jeu collectif des landaises (16 passes contre 7 à la mi-temps) leur permet de tenir tête à l’une des plus grosses écuries européennes.

La seconde mi-temps

Au retour des vestiaires, les défenses sont en place des deux côtés du terrain, le score se fige pendant une longue minute. Mais Tolo vient égaliser. La lutte est acharnée, le rythme soutenu. Les landaises se précipitent sur les shoots mi-distance et ne concrétisent pas. L’armada turque, elle, ne tremble pas, impose son jeu et sa dureté, et prend un peu d’air (45-53). Tolo, qui retrouve de sa superbe ce soir après quelques matchs compliqués, trouve le filet. Les landaises continuent de se montrer accrocheuses mais le trois points de Iagupova vient ternir les ardeurs. Basket Landes se retrouve à dix longueurs (49-59). Pourtant, après deux contre-attaques de Chery puis Turcinovic, le coach turc coupe le jeu (58-64). Même si Turcinovic retrouve le chemin du filet à trois points pour le plus grand bonheur du public landais, au buzzer, Iagupova envoie un trois points qui crucifie les landaises et ses supporters (58-69).

Les dix dernières minutes

Il reste dix minutes aux landaises pour réitérer l’exploit et les supporters y croient. Au son de la banda, Fauthoux lance les hostilités du dernier quart-temps. Les joueuses des deux équipes se jettent sur tous les ballons. Les turques n’ont pas inscrit le moindre point en trois minutes jusqu’à un trois points assassins de Sabally (63-72). Seulement, la réponse de Fauthoux, deux mètres derrière la ligne, redonne de l’espoir aux blanches. Puis sur le layup de Sida Abega, Lapena prend un énième temps-mort ce soir (68-72). L’ambiance monte encore d’un cran. Mais McBride et Sabally se montrent adroites à trois points. Même si la réponse de la capitaine Paget est là, Williams, un peu retrait dans cette deuxième période, se réveille au meilleur moment (71-83). Canitez vient enfoncer le clou. Les quelques points grappillés sur la ligne des lancers ne suffisent pas à Barennes, qui à son tour, se voit contrainte d’enchaîner les temps-morts. Alors qu’il ne reste qu’une minute trente à jouer, les turques déroulent, même si les landaises ne lâchent rien. Les supporters landais se lèvent pour applaudir et Fauthoux en profite pour inscrire un trois points. Mais la victoire est bien turque malgré une belle prestation landaise (76-93).

Les landaises ne déméritent pas et offrent à leur public un beau spectacle face aux prétendantes au titre. Marine Fauthoux signe une performance de haut vol, probablement son meilleur match en Euroleague dans sa jeune carrière, contre une des plus grandes équipes européennes (19 points, 9 passes, pour 27 d’éval). En face, Williams termine en double double avec 23 points et 11 rebonds pour 32 d’évaluation.

Le double double de Magarity ne suffit pas – Crédit photo : FIBA

Le BLMA signe une victoire soignée et se maintient dans le milieu du classement. Prochain match : le déplacement chez l’ogre russe, Ekaterinbourg, lundi 20 décembre à 15h.

Basket Landes aura tenu 35 minutes face à l’armada turque mais chute une nouvelle fois. Prochain match : le déplacement chez le Dynamo Kursk, le mardi 21 décembre à 16h.

Dans les autres matchs

Les russes d’Ekaterinbourg sont toujours invancues. Le trio Vadeeva/Meesseman/Torrens aura eu du mal à se défaire d’une équipe d’Umana Reyer plus que motivée à domicile (67-74).

Perfumerias Avenida se défait sans forcer de Riga (51-71). Le coach espagnol fait tourner son effectif et Katie Lou Samuelson termine meilleure marqueuse avec 13 points. Aucune lettone ne finit à plus de 7 d’évaluation.

Après avoir mené toute la première mi-temps, Galatasaray laisse échapper la victoire. Le Dynamo Kursk s’impose 70-80. Les 25 points de Williams et les 22 de Krajisnik ne suffisent pas face au duo Howard (25 points) / Ogunbowale (22 points).

A la mi-temps à Prague, Jones est déjà à 14 points. Le MBA n’aura tenu que quelques minutes. Malgré les 18 points de Glonti, les moscovites enregistrent une nouvelle lourde défaite (92-61).

Dans le duel du haut de tableau, Girona sort vainqueur face à Schio (65-55). Sandrine Gruda est encore stratosphérique (20 points, 14 rebonds), mais les italiennes sombrent dans le dernier quart-temps. Gardner et Burke emmènent les espagnoles vers une nouvelle victoire.

Toutes les infos Eurocup, LFB et Euroleague à suivre ici, sur baskelleball.com

Equipe(s) en lien : Basket Landes Montpellier