| Publié par

Voilà la première récompense individuelle pour l’intérieure du Fenerbahçe ! Un joli trophée de DPOY qui sera peut-être suivi d’un titre de championne d’Europe.

L’Américaine est le point central d’une défense qui n’autorise que 62 petits points à ses adversaires. On parle bien d’un point d’exclamation non d’un simple point virgule. Williams est une véritable muraille qui protège son cercle des assauts adverses.

D’abord, elle capte 9.4 rebonds par match, ce qui est la cinquième meilleure moyenne de la ligue. Mais elle envoie surtout 2.5 contres de moyenne, ce qui fait d’elle, et de très loin, la meilleure contreuse du championnat (Dragana Stankovic est 2e avec “seulement” 1.8 block). Et pour couronner le tout, elle pique également près de 2 ballons par rencontre, un véritable poison défensif !

Néanmoins les votes étaient très serrés entre Liz Williams et Gabby Williams. En effet, Coachs, capitaines et médias n’ayant pas réussi à départager les homonymes, ce sont les fans qui ont eu le dernier mot. Comme le classement des meilleures jeunes, on retrouve 2 françaises dans le top 5 puisqu’Olivia Epoupa s’est glissée à la 4e place. Nos régions ont du talent.

Source : FIBA – résultats des votes

Forcément avec un tel monstre dans la raquette, la saison du Fener ne peut être qu’une promenade de santé. L’équipe a terminé en tête de son groupe (11 victoires et 3 défaites) et reste sur 11 wins de suite. Si vous voulez voir Williams à l’œuvre, rendez-vous le 8 avril à 19h pour le second match du Final Four d’Euroleague Women entre le Fenerbahçe et le ZVVZ USK Praha, qui opposera la DPOY 2022 à la DPOY 2020 ( Alyssa Thomas) !

Equipe(s) en lien :