| Publié par

Toulouse vient de monter en LFB. Après le champagne, l’heure est au changement pour le TMB avec évidemment en ligne de mire, l’objectif de rester le plus longtemps possible dans l’élite. On avait déjà connaissance du départ d’Hélène Jackovljevic mais l’effectif s’est précisé au fil des semaines et on fait le point aujourd’hui !

Les départs

Marine Mulumba

Mulumba était à Toulouse depuis 4 ans. Véritable guerrière sur le terrain, la meneuse était précieuse dans le playmaking des Pionnières. Sans une ligne de stats effarante, elle a réussi à se rendre indispensable pour son équipe pour aller chercher cette accession en Ligue Féminine. La saison dernière, elle compilait 27 minutes en moyenne pour 5.0 points et 5.3 passes décisives. Elle rejoint l’équipe de Voiron (NF1) la saison prochaine. Marine aura marqué l’histoire du club ainsi que les supporters de la ville rose au travers de son sourire et sa bonne humeur communicative.

Caliya Robinson

Après un début de saison à Charnay, Robinson a rejoint le TMB en janvier pour renforcer un poste 5 qui pouvait sembler être le talon d’Achille de cette équipe. Son arrivée coïncide tout simplement avec la série de 13 victoires de Toulouse. En 11 matchs de saison régulière et 6 de Playoffs, Robinson n’a perdu qu’un seul match sous le maillot rose. Elle s’est très rapidement intégrée à l’effectif, pouvant ainsi faire parler sa puissance, sa défense et sa bonne humeur. Excellente saison pour elle qui se conclut 10.7 points, 5.8 rebonds et 2.2 contres en phase finale.

Lorraine Lokoka

Arrivé l’été dernier, on ne l’aura malheureusement pas assez vue sous le maillot toulousain à cause des problèmes de santé. Lokoka n’a joué que 8 matchs cette saison, dont un seul lors de la phase retour ( avec un temps de jeu bien réduit). On lui souhaite le meilleur pour la suite de sa carrière.

Les prolongations

Kalis Loyd

La Reine du Nord reste dans la ville rose ! On vous invite à aller voir l’interview que l’on a fait avec Kalis Loyd pour mieux comprendre ce choix mais aussi en apprendre plus sur elle et sur le TMB.

Isabelle Strunc

Après la prolongation de Kalis Loyd, c’est celle de la capitaine emblématique de la ville rose qui a été annoncée. Deuxième meilleure marqueuse et deuxième meilleure passeuse de la Ligue, Strunc est le leader vocal de Toulouse et remplit pleinement son rôle de capitaine. Elle retrouvera d’ailleurs la LFB avec le promu après ses passages à Aix-en-Provence, Perpignan ou encore Nice. De plus, elle termine meilleure marqueuse des playoffs avec 17.8 points par match et un carton de 30 points en demi-finale aller.

Noémie Brochant

Formée au club depuis 2012, cette poste 3 de 22 ans est l’une des pépites de la ville rose. Avec le temps, elle a pris une place essentielle dans l’effectif de Xavier Noguera, jusqu’à aujourd’hui. En saison régulière, elle comptait 11.0 points ( 3e meilleure marqueuse de l’équipe), 3.1 rebonds, 2.3 passes pour 25 minutes. Malheureusement, elle a été gênée par les blessures n’a joué que deux matchs de Playoffs. Heureusement, ça n’a pas empêché Toulouse de monter en Ligue Féminine mais il faudra une grande Noémie pour aider le TMB la saison prochaine. Elle a aussi été sélectionnée avec l’équipe de France 3×3 pour préparer la coupe du monde de 3×3 de Juin dernier (mais n’a pas pu y assister à cause de sa blessure). Elle a aussi participé au stage des Bleues U23 à Voiron cet été.

Margot De Freitas

Encore une jeune du centre de formation qui continue l’aventure en LFB. Margot De Freitas a d’abord été très impactante dans le 5 de départ, puis avec l’arrivée de Robinson, elle a su garder le même impact en sortie de banc. Poste 5 très mobile et capable de s’écarter du cercle pour shooter, elle compilait 8.3 points, 4.7 rebonds et 1.8 passes. Elle a connu les équipes de France jeune et a notamment été sélectionnée par Jean-Aimé Toupane avec l’équipe de France U23 pour un tournoi au Canada avec les meilleures nations du monde à partir du 5 juillet. Tournoi où elle aura retrouvé d’autres joueuses de talent comme Marine Fauthoux, Kendra Chery ou encore Laura Evrard et Zoé Wadoux.

Joelly Belleka

Véritable pile électrique, Joelly a beaucoup apporté au TMB pour sa première saison au club. Poste 2 hyperdynamique est très rapide, elle a pleinement participé au style de jeu de Toulouse, qui en LF2 proposait beaucoup de jeu rapide et en transition. Cette saison, elle compilait 7.8 points, 2.3 rebonds et 2.3 passes pour 26 minutes de moyenne.

Les arrivées

Aminata Gueye

En provenance de Mondeville (deuxième de la saison régulière de LF2), Aminata Gueye est une jeune intérieure pleine de talent. A 19 ans, elle quitte le très réputé club normand où elle a été formée. Là-bas, Aminata Gueye fait partie de l’effectif professionnel depuis 2018, époque où Mondeville était encore en LFB. Petit à petit, elle a pris ses marques au point de devenir une pièce maitresse de l’équipe. L’année dernière, elle compilait 10.7 points, 5.2 rebonds, 1.1 passe décisive pour 11.4 d’évaluation en près de 20 min de moyenne. Elle a notamment participé avec l’équipe de France U20 au championnat d’Europe à Sopron, avec des joueuses comme Pauline Astier, Célia Cardenal ou encore Seehia SIDA ABEGA. La France a terminé 4e de cette compétition après une défaite en demi contre la République Tchèque (65-63) et lors de la petite finale contre l’Italie (64-48).

Yvanna Enjolvy

La jeune meneuse de 20 ans débarque en LFB ! Formée au Tango Bourges Basket, elle a d’abord quitté le nid pour rejoindre la NF1 et Geispolsheim. En 2021, elle s’engage en LF2 à Cherbourg. Dans une saison bien compliquée pour La Glacerie, elle s’est néanmoins démarquée, au point d’attirer les regards de Xavier Noguera. Avec 10.3 points, 2.5 rebonds et 3.5 passes par match, elle a brillé offensivement avec des perfs’ à 21points (contre Toulouse d’ailleurs),23 et 25points. C’est l’occasion pour elle de rentrer dans la cour des grands de LFB et de continuer de progresser, tout en apportant ses qualités au collectif toulousain.

Megan Huff

L’américaine de 26 ans vient elle aussi renforcer la raquette du TMB. Cette poste 4 d’1m92 fait figure de très bonne pioche pour le club toulousain. Ancienne joueuse d’EuroLeague avec Riga (2019-2020), elle affiche un profil très polyvalent et longiligne. Après sa saison à Riga, elle a pu évoluer rapidement en WNBA chez les Lynx de Minnesota et les Aces de Las Vegas avant de devenir maman la saison dernière. Capable de jouer au poste comme de s’écarter pour tirer de loin, elle va permettre à l’attaque du TMB de s’étoffer et de devenir de plus en plus compliqué à défendre. Dans une interview avec le club, elle précise aussi vouloir apporter toutes ses qualités défensives à son équipe. Lors de sa saison EuroLeague avec Riga en 2019, elle a compilé 11.0 points, 9.2 rebonds et 2.2 interceptions de moyenne.

Kyra Lambert

Kyra Lambert aura la responsabilité de la mène la saison prochaine ! Cette américaine de 26 ans a déjà une carrière bien remplie. Formé à la prestigieuse Université de Duke, elle rejoint celle du Texas en 2020. Après avoir réussi son diplôme, elle décide de s’exporter overseas. Après une courte expérience Turque, direction la Slovaquie puis la Nouvelle-Zélande pour jouer cet été. En Slovaquie, elle compilait 13 points, 5 rebonds et 4,9 passes décisives par match.

J’ai fait le choix de Toulouse pour la qualité de l’organisation du club. On ne gagne pas des titres par hasard. Ensuite, il y’a bien sûr cette opportunité de jouer au plus haut niveau dans le championnat LFB en France. Enfin, il y’a l’incroyable ville de Toulouse et la ferveur des supporters qui soutiennent l »équipe. Pour toutes ces raisons j’ai hâte d’arriver dans le sud de la France.

Kyra dans une interview du club

Forcément, de par son parcours atypique, on ne vous cache pas qu’on la connait assez peu. Dans cette même interview avec le club, elle met en avant son leadership et sa combativité. On a hâte d’apprendre à la connaitre !

Vous savez désormais tout de l’effectif du promu toulousain ! Avec une belle équipe, le TMB tentera d’accrocher son maintien en Ligue Féminine, une tâche qui s’annonce difficile dans une division si serrée !

Equipe(s) en lien : Toulouse Métropole Basket