| Publié par

Avant de s’envoler pour le Japon, les françaises rencontrent les espagnoles à deux reprises, à Malaga et à Paris.

Pour ce premier match à Malaga, à un horaire inhabituel (22h heure française), les Bleues doivent se passer d’Alix Duchet et Diandra Tchatchouang, mises au repos. Marine Fauthoux et Tina Pouye signent leur retour en compétition officielle.

Avec un cinq de départ inhabituel, les françaises sont au coude à coude avec les espagnoles en ce début de match. Le score reste figé à 7-8 en faveur des Bleues. Les pertes de balles sont nombreuses des deux côtés. Après cinq minutes d jeu, un premier temps mort est demandé. Marine Johannes et Tima Pouye font leur entrée. Endy Miyem débloque la mrque (7-10). EN face, Cristina Ouvina permet aux espagnoles de rester accrochées et avec le 3 points de Cazorla, les deux équipes sont égalité (12-12). Ouvina encore, donne l’avantage aux Espagnoles (14-12). Les balles françaises perdues sont encore nombreuses, et les fautes françaises pleuvent. Les espagnoles se retrouvent sur la ligne des lancer-francs et sont à +4. La défense espagnole est en place, les bleues n’y arrivent pas. Marine Johannes, au buzzer, marque à trois points pour ramener les Bleues à un point à la fin du premier quart temps (16-15).

Dès le début du 2e quart, Rodriguez se retrouve sur la ligne de lancer francs (18-15). Tina Pouye commet deux fautes successives. Face à l’agressivité des espagnoles, les françaises ont du mal à trouver en imposer leur rythme. Mais Johannes, loin derrière la ligne à 3 points, relance complètement le match (18-18). Cette fois, les espagnoles sont sanctionnées et Johannes, encore elle, en profite pour inscrire à nouveau un trois points. Les Bleues sont à nouveau devant au score (18-22). Alba Torrens, qui avait manqué l’EuroBasket, après avoir été testée positive au Covid, inscrit deux points (20-22). Marine Fauthoux trouve Sandrine Gruda dans la raquette (21-24). Les Bleues sont dans la pénalité alors qu’il reste cinq minutes à jouer dans ce deuxième quart-temps. Torrens à 3 points remet les espagnoles devant (27-24). A leur tour, les sang et or se retrouvent dans la pénalité. Miyem ne tremble pas et inscrit ses lancers. Fauthoux remonte tout le terrain pour s’offrir un lay-up. Après un énième ballon volé, les Bleues sont à nouveau devant (27-30). Lucas Mondelo demande un temps-mort. Leia Palau inscrit deux points, mais en face, Valériane Vukosavljevic répond suite à une contre attaque rondement menée. Le score à la pause est de 34-30. Les françaises rentrent aux vestiaires avec un léger avantage. 

Marine Johannes – Crédit Photo : Facebook Equipe de France Féminine de Basketball

Le retour des vestiaires

Johannes démarre ce quart comme elle a fini la première mi-temps, par un trois points. Gabby Williams sur sa main gauche, score. C’est le premier écart de la partie, en faveur des françaises (32-39). Les françaises sont présentes au rebond et actives en attaque (+9). Williams offre une belle passe à Gruda (35-43). Mais les espagnoles continuent d’être agressives en attaque et déjà les françaises sont à 4 fautes d’équipe après seulement trois minutes de jeu. Torrens remet le jeu espagnol en ordre et Cazorla profite d’un trou de souris pour marquer (39-43). Les deux équipe se rendent coup sur coup. Les Bleues sont en échec et les espagnoles, plus réalistes, en profitent, revenant au score par Cazorla notamment (45-47). Et les espagnoles égalisent même par Conde. Les Bleues perdent à nouveau un ballon qui permet aux espagnoles de prendre un nouvel avantage (49-47). La réaction des Bleues ne se fait pas attendre et Fauthoux puis Vukosavljevic scorent (49-51). C’est une véritable partie de ping pong qui se joue entre les deux meilleurs ennemis du basket européen. Avant l’entame du dernier quart-temps, le score est figé 53-53.

En ce début de dernier quart temps, Ciak arrive enfin à trouver sa place dans la raquette et score par deux fois (55-57). Queralt Casas égalise après son duel remporté face à Sarah Michel. Après un rebond de Chartereau, la relance française n’est pas ajustée. Les pertes de balles continuent de pleuvoir ce soir côté Bleues. Pouye est sanctionnée d’une antisportive qui envoie Rodriguez sur la ligne. Et les espagnoles prennent l’avantage (59-57). Des deux côtés, l’adresse n’est plus présente. Mais Casas trouve la brèche et l’Espagne mène de 4 points (61-57). Les françaises n’y arrivent plus à 5 minutes de la fin. Valérie Garnier demande un temps-mort. Après deux lancer-francs réussis par les espagnoles, ces dernières mènent de 6 points (63-57). Après plusieurs échecs sous leur panier, les françaises en défense laissent échapper un deux points des mains de Condé (65-57). En 6 minutes de jeu, les françaises n’ont marqué que quatre points. C’est un nouveau temps mort Bleues. Mais le collectif espagnol fait tourner la tête des françaises (67-57). Enfin, Miyem inscrit deux points. A nouveau, la balle est perdue par les françaises mais un bon retour défensif de Rupert suivi d’un contre, permet aux joueuses de souffler. Mais c’est sans compter sur le nouveau panier à trois points de Cazorla qui donne onze points d’avance à l’Espagne (70-59). Les Bleues tentent de loin mais rien ne rentre et c’est Williams qui score sous le cercle (70-61). Les espagnoles par Carrera, remettent plus de 10 longueurs d’avance. La faute provoquée par Rupert ne permettra pas aux françaises d’y croire encore suite à une nouvelle perte de balle, le gros point négatif ce soir encore. Le match s’arrête sur une victoire de l’Espagne (72-61).

Endy Miyem – Crédit Photo : Facebook Equipe de France Féminine de Basketball

Des ajustement doivent encore se faire dans cette équipe de France avant les JO. Mais Tima Pouye et Marine Fauthoux, qui ont été appelées pour pallier l’absence d’Olivia Epoupa, ont montré de l’envie.

Samedi 10 juillet, le second match contre l’Espagne a lieu à Paris. Le match sera en direct sur la chaine L’Equipe.

Equipe(s) en lien : France