Coupe d’Asie 2021 : le Japon conserve sa couronne

Coupe d’Asie 2021 : le Japon conserve sa couronne

3 octobre 2021 0 Par Clémence Thibault

Dans la capitale jordanienne d’Amman, se déroule du 27 septembre au 3 octobre la Coupe d’Asie. Le Japon, tenant du titre, fait figure de favori, après la prestation XXL des joueuses aux derniers jeux de Tokyo.

Dans le groupe A, on retrouve le Japon, la Corée, la Nouvelle-Zélande et l’Inde. Dans le groupe B, la Chine, l’Australie, les Philippines et Taipei chinois se rencontrent.

Les phases de poule

Première journée

Dès le premier match, le Japon corrige l’Inde (136-46) et termine avec une évaluation d’équipe à 194. A titre individuel, Kiho Miyashita finit avec 27 points à 10/11 au shoot, Saori Miyazaki avec 12 passes décisives. Quant à la Corée, elle gagne sans difficulté face à la Nouvelle Zélande (85-69). Le coach coréen se paye le luxe de ne faire entrer que 8 joueuses, et c’est Isaem Choi qui sort son épingle du jeu avec ses 29 points. Dans l’autre poule, la Chine surpasse les Philippines dans un match à sens unique (143-52) où l’évaluation générale atteint 219 et où 8 joueuses scorent plus de 10 points. Pendant ce temps, l’Australie se défait de Taipei (76-65). Sami Whitcomb est en double double avec la meilleure évaluation (13 points, 11 passes décisives).

Seconde journée

Le Japon s’impose face à la Nouvelle-Zélande (50-62), Stephanie Mawuli, qui avait donné du fil à retordre aux françaises du 3×3 aux JO de Tokyo, finit meilleure marqueuse avec 15 points. L’Inde s’effondre à nouveau, cette fois contre la Corée (69-107). En moins de 17 minutes de jeu, Leeseul Kang marque 18 points. Dans la poule B, la Chine ne laisse aucune chance à Taipei (50-124) avec des évaluations collectives sans appel (17 contre 189). Han Xu, que l’on a vu évoluer en 2019 en WNBA du côté du Liberty de New York, finit avec la meilleure évaluation. L’Australie, quant à elle, déroule face aux Philippines (56-120), Keely Jane Froling s’offre un double double (19 points, 13 rebonds).

3e journée

Dans le match pour la première place du groupe A, le Japon se défait difficilement de la Corée. Saori Miyazaki, encore elle, termine meilleure évaluation du match. La Nouvelle –Zélande s’offre sa première victoire face à l’Inde (109-49) avec l’aide de Mary Goulding et ses 18 points en moins de 15 minutes de jeu. Dans la poule B, le choc attendu entre la Chine et l’Australie n’aura tenu qu’une mi-temps. Sous l’impulsion d’une Han Xu (16 points, 11 rebonds) et d’une Sijing Huang (25 d’évaluation) des grands soirs, la Chine s’impose 82 à 64 malgré les 24 points de Sami Whitcomb.

La chinoise Han Xu – Crédit photo : FIBA

Qualifications pour les demi-finales

La Chine et le Japon ayant terminé premier de leur poule, ces deux équipes se retrouvent donc directement en demi-finale. Les autres équipes passent alors par les qualifications. Dans le premier match, la Corée est opposée à Taipei. Les coréennes sortent vainqueurs 80-74, Hyejin Park finit à 22 points avec un joli 7/9 aux tirs. Le second match avait des allures de derby et opposait l’Australie à la Nouvelle-Zélande. Sans trembler, les australiennes s’imposent sur le score de 72-61. Samy Whitcomb, décidément en grande forme dans cette coupe d’Asie, inscrit 29 points. La Corée et l’Australie sont donc les deux dernières équipes à se qualifier pour les demi-finales.

Dans le match pour le classement des dernières places, l’Inde et les Philippines ont attendu les derniers instants pour se départager. Les Philippines sortent vainqueur 70-74. Malgré les 22 points de Ana Alici Katrina Castillo et Janine Pontejos, c’est Afril Bernardino qui repart avec la meilleure évaluation (25), grâce à sa ligne de stats bien remplie avec 9 points, 11 rebonds, 7 passes décisives, 4 contres et 4 balles volées.

La japonsaise Saori Miyasaki – Crédit photo : FIBA

Match de classement : Taipei – Philippines

Dans ce macth pour éviter la dernière place de la coupe d’Asie, ce sont les philipinnes qui sortent leur épingle du jeu. Taipei aura tenu dix minutes avant de laisser filer son adversaire au score. Les 26 points de Penina Davidson auront pesé dans la balance, les Philippines l’emportent sur le score de 59-74.

Les demi-finales

Japon-Australie. Ce match très attendu a répondu aux attentes. Le match est serré de bout en bout. Dans le dernier quart temps, les Australiennes creusent l’écart et comptent jusqu’à sept longueurs, emmenée une fois de plus par l’intraitable Samy Whitbomb et une Lauren Marie Scherf pas en reste. Mais les japonaises n’ont pas dit leur dernier mot et reviennent dans ce match à suspens. Le Japon remporte cette demi-finale sur le score de 67-65, Saki Hayashi termine avec 17 points pour 24 d’évaluation.

Chine-Corée. Dans cette deuxième demi-finale, jamais la Corée n’aura su inquiéter des chinoises assoiffées de victoire. Le score est sans appel : 93–69. Limin Xu, coach chinois, se permet même de faire tourner son effectif, de quoi garder de la fraicheur avant une finale qui devrait tenir toutes ses promesses. Yueru Li est en double double avec 20 points et 12 rebonds, pour 29 d’évaluation en 20 minutes seulement.

La coréenne Isaem Choi – Crédit photo : FIBA

La petite finale

Australie-Corée. Passée la frustration d’une défaite en demi-finale, les deux équipes ont à cœur de finir le tournoi sur une bonne note. Dans un premier quart temps accroché, Jihyun Park pour la Corée et Zitina Lusia Aokuso pour l’Australie, lancent les hostilités. Après dix minutes serrées, les australiennes s’envolent au score au deuxième quart temps, Whitcomb est déjà à douze points. L’Australie rentre aux vestiaires avec quinze longueurs d’avance. A l’entame de la seconde période, les coréennes continuent de laisser filer leurs adversaires. Il n’y aura pas eu de suspense dans cette petite finale remportée haut la main par les australiennes sur le score de 88-58. Et c’est encore Whitcomb qui finit meilleure marqueuse, et avec la meilleure évaluation, tout proche du triple double (15 points, 9 rebonds, 8 passes décisives).

L’australienne Sami Whitcomb – Crédit photo : FIBA

La finale

Voilà l’heure de la finale entre deux places fortes du basket asiatique : le Japon et la Chine. Le premier quart temps est tendu, il tourne à l’avantage de la Chine (19-21). En 9 minutes de jeu, Saori Miyazaki, en mode MVP, est déjà à 13 points. En face, la marque est partagée, les chinoises comptabilisent 10 passes décisives. Dès l’entame du deuxième quart, les japonaises poussent et passent devant, prenant quelques longueurs d’avance. Mais les chinoises, par l’intermédiaire de Yueru Li, n’ont pas dit leur dernier mot et ce sont elles qui rentrent aux vestiaires avec trois points d’avance (36-39). Au retour des vestiaires, les chinoises semblent avoir perdu leur adresse, elles encaissent un cinglant 12-3 en moins de quatre minutes. La japonaise Saori Miyazaki continue son festival offensif mais l’adresse de la chinoise Sijing Huang permet à la Chine d’être devant avant l’entame du dernier quart temps (52-57). La victoire n’a toujours pas décidé de son camp. L’atmosphère est irrespirable dans les dernières minutes. Même si les chinoises perdent beaucoup de ballon, elles sont présentes au rebond et leur jeu est plus collectif que celui des japonaises. Ces dernières répondent présentes sur tous les secteurs de jeu et sont emmenées par une Miyazaki stratosphérique (24 points, 11 passes décisives pour 34 d’évaluation). Le japon l’emporte 78-73.

Face à une vaillante et belle équipe chinoise, le Japon l’emporte et conserve sa couronne. Après sa médaille d’argent aux Jeux de Tokyo, c’est une année à marquer d’une pierre blanche pour des japonaises que l’on retrouvera aux championnats du monde en Australie en septembre prochain.

A l’image d’Han Xu, les chinoises n’ont rien pu faire pour contrer une Miyazaki des grands soirs – Crédit photo : FIBA

Retrouvez toutes les informations, les résumés et stats de la Coupe d’Asie 2021 sur le site de la FIBA