| Publié par

Deuxième nuit de Playoffs et ce sont quatre nouvelles équipes qui font leur entrée. Vous n’avez pas pu les suivre ? Pas de soucis on vous résume tout.

Dallas 68 vs 93 Connecticut

Meilleures perfs’ Dallas :

Allisha Gray : 17 points, 5 rebonds, 2 passes, 2 interceptions

Satou Sabally : 10 points, 2 rebonds, 2 passes

Marina Mabrey : 11 points, 2 rebonds, 3 passes

Meilleures perfs’ Connecticut :

Jonquel Jones : 19 points, 8 rebonds, 3 passes

Alyssa Thomas : 15 points, 10 rebonds, 7 passes

Courtney Willims : 10 points, 2 rebonds, 6 passes

Pour retrouver l’intégralité des statistiques des joueuses, voici le boxscore du match.

La rencontre commence avec deux infos très importantes pour Dallas : l’absence d’Arike Ogunbowale mais le retour de Satou Sabally. Les deux équipes rentrent bien dans la rencontre mais Connecticut crée très vite un 10-0 grâce à Jonquel Jones et DeWanna Bonner. Dallas ne lâche rien et intercepte plusieurs ballons très tôt. McCowan commence son chantier et stop l’hémorragie pour les Wings très bien accompagnée par la bonne rentrée de Sabally qui nous plante même un sacré buzzer à la fin du premier quart. Les Wings ne sont plus qu’à -3. Finalement, peu de temps après, elles ont de nouveau la tête sous l’eau. Connecticut défend très bien tandis que de l’autre côté du terrain, JJ est monumentale avec déjà 15 points et 5 rebonds à la pause. Comment on en parlait dans la preview, le jeu des fautes commencent : Brionna Jones et Kayla Thorton sont déjà à trois fautes très tôt. Le souci : Dallas laisse filer beaucoup de lancers et le Sun s’envole à la pause : 37-47.

Dallas ne lâche rien comme à son habitude et rentre beaucoup mieux des vestiaires. Les Wings reviennent à – 6 mais l’équipe fini de nouveau dépassée. En cause ? Les nombreux paniers en transition encaissés sous l’impulsion d’Alyssa Thomas. Connecticut déroule ce troisième quart temps avec un run de 13-0 malgré une adresse à 3pts en berne (5/14). Dallas est complètement impuissant et ne reviendra jamais dans le match. Curt Miller en profite pour faire tourner son effectif. Tout le monde participe à la fête, malheureusement pour AT qui aurait pu espérer une triple-double. Ceci dit, l’essentiel est là : Connecticut assure le job et l’emporte 68-98.

Je suis fier de mon groupe ce soir. Nous avons joué avec une grande concentration et on est resté dans ce qu’on avait prévu tactiquement. Nous avons joué avec beaucoup d’énergie et je pense que lorsque nous sommes les meilleures, c’est quand nous avons un bon équilibre. Et si vous regardez notre distribution de tirs ce soir, nous avons une excellente répartition entre les joueuses donc nous ne sommes pas coincées à jouer un système ou une joueuse. C’était un excellent effort d’équipe et je suis vraiment fier de ça.

Curt Miller (coach de Connecticut) en conférence de presse

Avec une Jonquel Jones en mode Playoffs, le Sun assure et remporte ce match 1. Le retour de Sabally n’aura pas été suffisant pour rivaliser même si Dallas n’a jamais lâché. Rendez-vous dimanche à 18h pour le match 2 avec peut-être un retour d’Ogunbowale … Rien n’est certain, mais c’est sûr que son absence changerait beaucoup de choses dans cet affrontement.

Washington 83 vs 86 Seattle

Meilleures perfs’ Washington:

Elena Delle Done : 26 points, 3 rebonds, 5 passes

Ariel Atkins : 16 points, 4 passes

Natasha Cloud : 16 points, 6 rebonds, 1 passe

Meilleures perfs’ Seattle :

Breanna Stewart : 23 points, 12 rebonds, 4 passes

Jewell Loyd : 16 points, 2 rebonds, 3 passes

Gabby Williams : 12 points, 7 rebonds, 6 passes, 3 interceptions

Pour retrouver l’intégralité des statistiques des joueuses, voici le boxscore du match.

Washington démarre bien mieux la rencontre avec un 7-0 infligé rapidement au Storm. Seattle est un peu en difficulté avec 0/3 au tir dès le début. Finalement, Stewart rentre dans son match et fait revenir son équipe avec l’aide de Sue Bird. Les deux équipes préchauffent tout comme Gabby Williams qui intercepte très rapidement deux ballons. Ariel Atkins est déjà à huit longueurs dans ce premier quart mais le match est très serré. Les deux équipes se rendent coup pour coup des deux côtés du terrain. C’est comme si un jeu d’échecs s’était mis en place dès qu’une équipe passe en défense. Par exemple, le duel entre Stewie et EDD se fait à distance puisque les deux joueuses ne défendent finalement pas l’une sur l’autre mais quel duel qui s’annonce ! Tina Charles défend alors sur EDD tandis que Austin s’occupe de Stewie. La rookie fait d’ailleurs une performance admirable (12 points, 7 rebonds) pour ses premiers Playoffs comme si de rien n’était. Aucune équipe se détache avant la mi-temps malgré le réveil de Cloud avec 11 points dans le quart. Tout se joue sur des détails tactiques. Washington mène 40-42 à la pause.

Washington continue de trouver des failles dans la raquette du Storm et récupère des rebonds offensifs. Puis, le duel de titans prend sa forme finale entre Stewie et EDD. Ce quart-temps est complètement pour elles. Alors que les défenses répondaient bien en première mi-temps, Stewie et EDD sont maintenant complètement en place et déroulent. Breanna Stewart (12 points dans le 3e quart) est inarrêtable, à l’initiative d’un run 8-0 pour Seattle. Washington répond d’une bien belle manière lorsque Delle Done est sur le banc mais quand elle rentre, la tendance est complètement différente. L’impression de revoir la Delle Donne du titre de 2019. Elle change complètement la donne (et c’est le cas de le dire) en fin de match et permet aux Mystics de reprendre la tête 65-64. Ce dernier quart-temps est le sien : elle participe à 17 des 19 points de son équipe et Washington prend un petit break de cinq points. Puis, très discrète jusque-là, Jewell sort de sa boîte et nous offre une fin de match hyper clutch. Dans les cinq dernières minutes, elle score 12 points à 4/6 au tir dont le tir qui permet à Seattle de reprendre le lead à 30s de la fin. Ballon Mystics, Natasha Cloud (très juste jusqu’ici) envoie le ballon en touche. Le Storm assure les lancers et EDD manque le 3pts de l’égalisation. Seattle l’emporte finalement 83-86 dans un match absolument magnifique et intense !

On a transpiré mais c’est finalement le Storm qui assure la victoire à la maison dans surement l’un des plus beaux matchs de la saison. On ne peut que vous conseiller d’aller le revoir en replay, ça ne peut que en valoir la peine ! On ne vous cache que c’est compliqué de tout vous résumez tellement il y a eu de choses à voir. EDD a été grandiose mais ça n’aura pas suffit en fin match. Rendez-vous dimanche 22h pour la revanche qui s’annonce tout aussi palpitante.