| Publié par

C’est la joueuse emblématique de la Ligue Féminine de Basket-Ball. Elle y a évolué pendant 20 saisons, et a prévu d’en jouer une 21ème avec le club de Basket Landes l’année prochaine. C’est la joueuse la plus capée de l’Histoire de l’Equipe de France, avec 262 sélections, un record hommes-femmes confondus.

Elle est 7 fois championne de France, là encore c’est un record puisque c’est la seule joueuse à avoir remporté un titre LFB dans 3 décennies différentes. Vous l’aurez compris, cette joueuse n’est autre que Céline Dumerc, la grande Dame du basket français. A l’occasion de ses 40 ans, la Team BLB vous propose un article biographique, un retour sur la carrière et le parcours de cette étoile tarbaise.

Les débuts


Cela a toujours été une évidence pour Céline Dumerc : le basket et sa vie seront liés à jamais. Dès son plus jeune âge, Cap’s choisit le basket, comme sa mère. Née à Tarbes un 9 juillet 1982, c’est dans cette même ville du Sud-Ouest qu’elle fera ses premiers pas de basketteuse. Pour être précis, elle fait ses débuts à Laloubère, un village tout proche de Tarbes. Autant dire qu’à l’époque, personne n’imaginait que la petite Céline deviendrait une véritable légende du basket français !

Toutefois, au Tarbes Gespe Bigorre, Cap’s évolue, grandit et devient très vite une jeune joueuse prometteuse. Elle suit le parcours de formation national, les sélections départementales puis régionales. En 1997, Céline Dumerc est admise à l’INSEP, au Centre Fédéral, la structure du haut-niveau par excellence. Elle quitte son cocon bigourdan alors qu’elle n’a que 15 ans. Cap’s restera jusqu’en 2000 au Centre Fédéral. A l’époque, elle partage ses trois années à l’INSEP avec d’autres grands noms du basket français, Tony Parker et Boris Diaw notamment. Durant ces trois années, la bigourdane aura vécu des moments très forts, une sorte de famille, elle repartira du Centre Fédéral la tête chargée de souvenirs ! C’est là-bas que son rêve de devenir basketteuse professionnelle devient un véritable objectif !

Pourtant, ce rêve, elle ne l’a pas toujours eu, c’est au fur et à mesure du temps qu’elle a commencé à entrevoir cette carrière sportive. Presque naturellement, elle s’est laissée porter par son talent, et son travail acharné ! Une chose est sûre, sa carrière ne doit rien au hasard, encore aujourd’hui d’ailleurs, Céline Dumerc est une travailleuse, une « bosseuse » ! Son talent est certes indéniable, mais ce qui a fait la différence, c’est avant tout son abnégation et son énergie.

Crédits photo – Le Télégramme

En 2000, à sa sortie du Centre Fédéral, c’est à Tarbes que Céline Dumerc signe son premier contrat professionnel. Comme un symbole, c’est dans le club où tout a commencé que Cap’s jouera ses premiers matchs en Ligue Féminine. Les premiers d’une très longue série ! Céline Dumerc portera 3 ans les couleurs du TGB (2000 à 2003), trois années durant lesquelles elle va murir, « prendre du galon » et devenir une meneuse plus que prometteuse !

Dès ses débuts dans l’élite française, Cap’s est nommée Meilleure Espoir deux fois consécutivement (2001 puis 2002). De manière presque naturelle, son adaptation est réussie, sa progression est impressionnante (elle passe de 2.4 points marqués en moyenne durant sa première saison à 7.5 lors de sa dernière année à Tarbes) et c’est tout le Quai de l’Adour qui acclame sa protégée !

Autant dire que ce retour aux sources est plus qu’une réussite pour Céline Dumerc, tant individuellement que collectivement ! En effet, les joueuses du TGB échouent aux portes des Finales de Ligue Féminine en 2002. Les Bigourdanes accrocheront la même année la finale de la Coupe Ronchetti (Eurocup aujourd’hui), une finale perdue contre Schio. En 2003, les Tarbaises arrachent une Finale de rêve contre l’ogre de l’époque : le club de Valenciennes-Orchies.

C’est donc déjà pleine d’expérience que Céline Dumerc, du haut de ses 21 ans, quitte Tarbes afin de rejoindre le Bourges Basket, la capitale du basket féminin déjà à l’époque !

Crédits photo – FFBB

La confirmation


En 2003, c’est donc à Bourges que Céline Dumerc pose ses valises. Recrutée par Pierre Fosset afin de prendre la succession de la légende Yannick Souvré, Cap’s débarque dans le Berry en même temps qu’un certain Pierre Vincent. Elle portera les couleurs berruyères jusqu’en 2009.

A l’époque déjà, le Cercle Jean Macé de Bourges est une institution en France comme en Europe, au même titre que son rival de l’époque : Valenciennes. C’est donc un vrai défi pour la jeune femme : évoluer aux côtés des plus grandes, jouer l’Euroligue et surtout gagner des titres ! Durant ses deux premières saisons, Dumerc confirme individuellement, mais connait la défaite, avec deux finales de Ligue Féminine perdues sèchement, en 2004 puis 2005, face à l’USVO d’Audrey Sauret et d’Allison Feaster.

Cependant, la saison d’après, en 2006, Céline Dumerc et Bourges prennent leur revanche et mettent fin à la domination du club nordiste sur le basket français. Pour l’anecdote, les berruyères remporteront le titre de champion de France à Valenciennes ! C’est un premier titre pour Cap’s, auteure d’une belle saison (9.7 points marqués en moyenne) ! Bourges remportera la même année le Tournoi de la Fédération encore face à l’USVO et la Coupe de France. Sur la scène européenne, Bourges chute toutefois en quarts de finale face au futur champion Brno par le plus petit des écarts : 70 à 69 en faveur des tchèques.

En 2007, Valenciennes prend sa revanche sur le club berruyer en championnat, mais le Tournoi de la Fédération reste dans le Cher, en grande partie grâce à Dumerc élue MVP du Tournoi ! Cette saison là, Cap’s confirme, et assume le rôle de leader avec des statistiques très solides : 10 points, 4.3 rebonds et 4.9 passes pour 12.8 d’évaluation en moyenne sur l’exercice 2006-2007. En Euroligue, Bourges atteint le Final Four, mais chute en demi-finale contre Valence. C’est la première fois depuis 2003 que les berruyères atteignent ce stade de la compétition, et une première pour Céline Dumerc. Une première lors de laquelle elle passe à côté : Cap’s expliquera plus tard avoir pris cette qualification comme une finalité, et non pas un défi. – Pour un retour plus complet sur la carrière européenne du Bourges Basket :

Crédits vidéo : FFBB

C’est alors Bourges qui prend les commandes en France, avec le déclin puis la disparition de Valenciennes. Dumerc évolue au côté des plus belles joueuses de l’époque, notamment Laia Palau, l’Australienne Belinda Snell, Cathy Melain ou encore Emmeline Ndongue (toutes deux présentes sur la photo). Cap’s continue sa progression, et gagne toujours plus.

En 2008, les Tango font le triplé, en remportant le championnat, la Coupe de France et le Tournoi de la Fédération. L’année d’après, les berruyères sont sacrées une nouvelle fois Championnes de France et vainqueurs de la Coupe de France. En Europe, Bourges atteint le Final Four en 2008 mais chute à Brno. Dumerc performe individuellement, est élue MVP française en 2008 et au All-Star Game de l’Euroleague cette même année.

Crédits photo – Le Berry Républicain

Le palmarès de Cap’s (après la saison 2008-2009)

  • 3 championnats de France (2006-2008 et 2009)
  • 4 Coupes de France (2005 et 2006 puis 2008 et 2009)
  • 3 Tournois de la Fédération (2006,2007 et 2008)
  • MVP espoir (2001 puis 2002)
  • MVP française (2008

D’un point de vue statistiques (en LFB) :

SaisonPtsRebondsPassesEval
2006/2007104.34.912.8
2007/20087.82.94.812.7
2008/20099.83.94.214.0
Avant la saison 2006/2007, les données sont moins complètes, il manque des statistiques

L’épopée en Sibérie


Après avoir passé 6 saisons à Bourges (de 2003 à 2009), Céline Dumerc tente sa première expérience à l’étranger, et rejoint le club russe d’Ekaterinbourg où évoluent à l’époque déjà les grandes stars américaines, mais aussi Sandrine Gruda. Il faut dire que Cap’s a confirmé, et tous les espoirs placés en elle se sont avérés justes !

Elle passera deux saisons au pied de l’Oural, de 2009 à 2011. Céline Dumerc fera le doublé Superligue de Russie – Coupe de Russie en 2010 puis en 2011. Seulement voilà, sur la scène européenne Ekaterinbourg échoue en demi-finale deux fois de suite, face au rival, le Spartak de Moscou.

Ce sera sa seule expérience à l’étranger, une épopée riche par les rencontres, les découvertes mais quelques part décevante en raison des deux échecs européens.

Crédits photo – FFBB

Le Retour en France jusqu’au départ de Bourges


Pour la saison 2011-2012, Céline Dumerc revient à Bourges et y restera jusqu’en 2016. Durant ces 5 saisons, les Tango gagnent et Dumerc continue de performer. Alors qu’elle arrive à ses 30 ans, Cap’s est une figure reconnue en Europe. Dans le Cher, Cap’s retrouve Emmeline Ndongue mais aussi Endy Miyem, Bourges est alors entrainé par Valérie Garnier. Les berruyères remportent le titre de Champion de France en 2012 puis en 2013, face à Montpellier.

Sur la scène européenne, Bourges échoue en huitième de finales en 2012 mais Dumerc est élue meilleure joueuse européenne. Une distinction qui vient récompenser ses belles performances. C’est en 2013 que Cap’s remporte son premier résultat européen. Les Tango accrochent une médaille de Bronze, en battant Kosice, en Euroleague au terme d’un Final Eight intense et d’une saison très belle ! Céline Dumerc aura été une des grandes actrices de ce résultat, au vue de sa performance sur le match pour la 3ème place : 24 points, son record en carrière en Euroleague ! Au Prado, les berruyères auront fait tomber de nombreuses équipes tout au long de la saison régulière.

En 2014, Bourges continue de performer sur la scène nationale, en remportant la Coupe de France, mais aussi sur la scène européenne ! Dumerc rayonne toujours autant dans une équipe qui accroche une quatrième place européenne.

Même si le club berruyer ne peut plus rivaliser financièrement avec les grands clubs russes ou turques, la hargne et le jeu collectif des Tango permettent à l’institution de rester parmi les leaders en Europe. En saison régulière d’Euroleague, Céline Dumerc et les Tango ont battu par exemple Ekaterinbourg au Prado !

Cette saison là, Cap’s est élue meilleure joueuse française de LFB, comme en 2008. Avec Bourges, Dumerc assure le rôle de capitaine, c’est elle la patronne sur le terrain !

Crédits photo – L’Equipe

Crédits vidéo – Euroleague Women
Statistiques en Euroleague PointsRebondsPasses
2011/20129.63.94.3
2012/201311.34.34.4
2013/20148.94.94.9

A la fin de cette saison 2013-2014, alors que Céline Dumerc a 32 ans, la WNBA lui fait les yeux doux. Cet été là, elle rejoint le Dream d’Atlanta et une certaine Angel McCoughtry. Elle découvre alors pour la première fois les Etats-Unis. Toutefois, son style ne colle pas avec le jeu pratiqué outre-Atlantique : préférant le jeu collectif aux individualités, elle aussi se sera frottée au mur Européen/Américain dans le monde du basket féminin. Ses stats : 3.3 points, 2.0 rebonds et 4 passes en 19 minutes de jeu en moyenne.

Crédits photo – WNBA

Pour les curieux – Vidéo de Céline Dumerc aux Etats-Unis

En 2015, Bourges retrouve les sommets en France, et arrache le Championnat de France et le Match des Champions. Dans une Ligue qui se développe et où de plus en plus d’équipes se structurent, Bourges reste le gros club, la capitale du basket féminin en France. En 2016, les Tango connaissent plus de difficultés. Pour la première fois dans l’histoire du club, les berruyères ne passent pas la saison régulière d’Euroleague. Elles sont reversées en Eurocup.

Cet échec est vite oublié, puisque Bourges remporte l’Eurocup face à Villeneuve d’Ascq. Céline Dumerc décroche alors son premier trophée européen, mais échoue en championnat comme en Coupe de France.

C’est sur ce seul trophée européen que Céline Dumerc prend la décision de quitter le Bourges Basket afin de rentrer chez elle, dans le Sud-Ouest. Après 11 saisons passées dans le Cher, le départ de Céline Dumerc, alors âgée de 34 ans, marque la fin d’une époque dans l’institution berruyère. Elle rejoint Basket Landes. Cap’s quitte alors Valérie Garnier, une coach avec laquelle elle aura noué une relation spéciale !

Crédits photo – FIBA

Une Légende dans les Landes


En 2017, Céline Dumerc rentre chez elle, dans les Landes et signe à Basket Landes. Dans un club où l’ambition n’est pas de gagner des titres mais d’abord de se structurer au plus haut niveau, Cap’s va se sublimer. L’ambiance de l’Espace François Mitterrand, les fans présents chaque soir, la ferveur des landais, la revoila chez elle, comme 14 ans auparavant, à l’époque où elle jouait à Tarbes.

Alors qu’elle a 35 ans, Céline Dumerc est la meilleure joueuse de son équipe et même la meilleure meneuse de la LFB ! Contre toute attente, Cap’s réalise la meilleure saison de sa carrière ! Avec Basket Landes, elle ira jusqu’en quarts de finale de Ligue Féminine, battue par son ancien club Bourges.

Crédits photo – FIBA

SaisonPointsRebondsPassesEvaluation
2016/201713.64.47.019.4
2017/20188.23.04.69.4
2018/201911.04.35.414.7

Les saisons qui suivirent furent du même acabit : Basket Landes s’installe dans le paysage du basket féminin français, se qualifie en Playoffs et réalise de belles choses en Eurocup ! Céline Dumerc, quant à elle, fait preuve d’abnégation et reste une top joueuse. Son travail paie et elle reste en forme au plus haut niveau alors qu’elle arrive à 37 ans à la fin de l’exercice 2018-2019. Comme un symbole, c’est son ancienne coéquipière Cathy Melain qui est en place au poste de coach de 2017 à 2019.

Crédits photo – Sud Ouest

Avec l’arrivée au poste d’entraineuse de Julie Barennes, ancienne assistante de Cathy Melain, au début de la saison 2019-2020, Basket Landes continue son développement. Katherine Plouffe rejoint les rangs landais, l’effectif continue de s’étoffer et Céline Dumerc assure son rôle de capitaine avec brio ! Le début de saison est impressionnant, et Basket Landes se fait une place rapidement dans les leaders de la ligue, au milieu des Lyon, Bourges et Montpellier.

C’est le tout le basket français qui revient au plus haut niveau européen, et Basket Landes arrache un spot en quarts de finale d’Eurocup, une première dans l’histoire du club ! Seulement voilà, le club comme le monde entier est alors stoppé par l’épidémie de Coronavirus. La saison est arrêtée, puis annoncée blanche !

Crédits vidéo – FFBB

En 2021, Céline Dumerc annonce que cette saison sera sa dernière, c’est alors le début du dernier tour d’honneur, des remerciements, en France comme en Europe. D’autre part, Basket Landes, suite au forfait de Montpellier, est invité à participer à sa première campagne d’Euroleague Women ! Cap’s évoluera alors pour sa dernière saison dans la compétition reine, tout un symbole !

Mais voilà, avec l’épidémie de COVID-19, tous les matchs seront joués à huit-clos, le principe de fonctionnement sera même transformé en « bulle ». Pourtant, rien n’arrête les landaises, elles remportent leur premier match dans la compétition face à un club que Dumerc connaît bien… Bourges !

Cette victoire européenne sera la seule de la saison, mais en revanche, en France, Basket Landes performe ! Jouant les premiers rôles, les landaises confirment leur progression.

Crédits photo – FIBA

Cet effectif, construit autour de Valériane Vukosalvjevic et d’Aby Gaye, est redoutable. En Ligue Féminine, Basket Landes finit troisième ! Céline Dumerc continue son parcours, à 39 ans, son impact et son leadership restent essentiels !

En playoffs, Basket Landes remporte même le titre suprême : au terme du Final Four de Bourges, les landaises battent Montpellier en Finale et décrochent alors le premier titre national du club !

Céline Dumerc, prise par les émotions que procure ce sport, et pour notre plus grand plaisir, décide de reporter sa retraite ! La voila qui rempile une saison de plus !

Crédits photo – Basket Landes

Saison (LFB)PointsRebondsPassesEval
2019/20208.02.33.49.7
2020/20219.13.54.011.0
2021/20227.13.04.19.5

Nous voilà arrivés à aujourd’hui, la saison passée ! Vous connaissez déjà l’histoire normalement ! Céline Dumerc et ses copines continuent de faire des « premières » dans l’histoire du club landais : première victoire à l’Espace François Mitterand en Euroleague, première à Bercy et première Coupe de France ! Céline Dumerc jouera une année de plus, Basket Landes est devenu un club important en France !

Julie Barennes a dit cette phrase très juste : « Personne n’est essentiel mais tout le monde est important ! « , seulement voilà, qui pourrait croire que sans Dumerc, l’histoire serait identique pour Basket Landes…

Crédits photo – FIBA

Arrivés jusqu’ici, vous êtes courageux mais vous devez vous dire : où est l’Equipe de France ? Vous avez raison ! Rendez-vous demain pour l’épisode 2 de cet article rétrospectif ! En attendant, joyeux anniversaire à la plus grande des légendes landaises, Céline Dumerc !

Equipe(s) en lien : Basket Landes Bourges