| Publié par

Alors que Samedi nous vous avions exposé sa carrière en club, une carrière riche en titres et en rencontres, aujourd’hui on vous présente la carrière de Céline Dumerc en Equipe de France, mais aussi ses activités en dehors du basket ! Pour ses 40, la team BLB vous propose une retour sur la vie de cette légende, encore une fois !

L’Equipe de France, les débuts


Céline Dumerc et l’Equipe de France, c’est une longue histoire d’amour ! Toujours sélectionnée dans les Equipes de France jeunes, Cap’s progresse à chaque campagne et prend de plus en plus de place ! Lors de sa dernière sortie avec les « jeunes », pour le mondial U21 en 2003, Dumerc est élue meilleure passeuse puis logiquement meilleure meneuse de la compétition. Une récompense logique au vue de ses statistiques solides : 7,9 points, 2,2 rebonds et 2,8 passes. Les Bleuettes finiront à la 3ème place du Mondial.

Crédits photo – FIBAMondial 2001

CampagnePointsRebondsPassesTitre
Euro 1997 (U17)4.41.92.4Bronze
Mondial 2001 (U19)14.34.32.15ème place
Euro 2002 (U20)8.95.83.9Bronze
Mondial 2003 (U21)7.92.22.8Bronze
Pour aller voir les statistiques complètes – FIBA

En 2003, Alain Jardel la sélectionne en Equipe de France A. Céline Dumerc, alors âgée de 21 ans, connait sa première expérience internationale avec les séniors. Ses débuts ne sont pas évidents, même si elle est déjà reconnue sur le circuit, du fait de ses performances avec Tarbes. C’est véritablement en 2005, à l’occasion de l’Euro, que Cap’s joue sa première compétition majeure !

Au poste de meneuse, elle est la remplaçante d’Audrey Sauret. Pour autant, elle apporte toute son intensité, sa hargne ! Malgré tout, la France chute en quarts face aux Russes. C’est au final une 5ème place pour les Bleues. Une position qu’elles décrocheront une fois encore lors du Mondial de 2006. Cap’s et son équipe sont battues alors en quarts de finale par l’Australie de Lauren Jackson, qui remportera par ailleurs la compétition.

Crédits photo – FIBA – Euro 2005

CampagnePointsRebondsPasses
Euro 20056.60.93.6
Mondial 20065.92.42.9
Euro 20074.41.91.2
Pour aller voir les statistiques complètes – FIBA

En 2007, alors que Jacques Commères prend les commandes de la sélection nationale, Céline Dumerc dispute l’Euro en Italie. Malheureusement, les Tricolores échouent une nouvelle fois en quarts, cette fois-ci face à la Lettonie. Ce résultat privera les Bleues de tout espoir de Jeux Olympiques et devant cette nouvelle désillusion, la France semble perdue. Il faut dire que cette huitième place fait tâche, alors que la France remportait l’Euro en 2001…

Crédits photo – L’Equipe – Euro 2007

L’arrivée de Pierre Vincent aux commandes


Pour tenter de relancer l’Equipe de France, la Fédération nomme Pierre Vincent coach, lui qui entraine alors Céline Dumerc et Bourges depuis 2003. Rien n’est dû au hasard : le technicien a déjà gagné plusieurs fois le championnat de France, et le club berruyer semble retrouver une dynamique plus que positive. Cap’s devient alors une pierre angulaire de l’Equipe de France, et les souvenirs de défaites, d’un collectif qui ne s’entend pas, semblent être du passé, notamment avec l’Euro 2009 disputé en Lettonie durant lequel les Bleues décrochent leur deuxième titre européen !

L’effet Pierre Vincent est donc immédiat et Cap’s assure au poste de meneuse ! La France triomphe en phase de groupe, notamment avec une brillante victoire face aux Russes ! En quarts puis en demi-finale, les Bleues disposent successivement de la Grèce et de la Biélorussie. L’Equipe de France défend le fer, Céline Dumerc, en cheffe de file, y met tout son coeur, sa combativité !

La France retrouve la Russie en finale, mais l’Histoire est en marche et nos Tricolores dominent la rencontre ! La France est alors au sommet de l’Europe, et Céline Dumerc est élue logiquement dans le 5 de la compétition, elle qui affiche des stats très convaincantes : 8,1 points, 2,4 rebonds et 3,3 passes !

Aux côtés de Sandrine Gruda, de Cathy Melain et d’Emmeline Ndongue, Cap’s connait alors son premier titre en Equipe de France. En Pierre Vincent, Céline Dumerc trouve un mentor, mais aussi un ami ! Les deux s’entendent et la France gagne.

Crédits photo – FIBA

En 2010, alors privées de leur meilleure scoreuse (oui, déjà à l’époque) Sandrine Gruda blessée, les Bleues chutent en quarts face à l’Espagne (71 à 74) lors du Mondial. Céline Dumerc réalisera une belle campagne, affichant des statistiques très solides !

Néanmoins, cette déconvenue n’enraille absolument pas la machine française, puisqu’en 2011, à l’occasion de l’Euro, la France accroche une médaille de Bronze ! Dumerc, quant à elle, reste la meneuse de cette équipe, elle en est la capitaine ! Bien qu’épaulée par Edwige Lawson-Wade, rescapée de l’épopée de 2001, Cap’s connaitra toutefois une campagne plus mitigée au niveau de ses statistiques et de son impact en général.

Si la bigourdane reste une passeuse hors-pair, elle aura plus de mal aux shoots. Mais voila, Céline Dumerc est une bosseuse, une compétitrice, et autant dire que l’été qui suivra sera tout simplement exceptionnel, tant individuellement que collectivement !

Crédits photo – L’Equipe

CampagnePointsRebondsPassesEval
Euro 20098.12.43.38.8
Mondial 20108.84.13.89.4
Euro 20115.84.13.88.1
Jeux Olympiques 201214.33.03.416.4
Euro 20136.832.77.3
Pour aller voir les statistiques complètes – FIBA

En 2012, après s’être qualifiées pour les Jeux Olympiques de Londres, les Bleues découvrent une compétition nouvelle, pour la majorité de l’effectif, y compris Cap’s, c’est une première ! Mais quand on sait que les Tricolores arracheront une médaille d’argent au milieu des Australiennes, des Russes, on pourrait vite l’oublier !

Les Bleues réalisent un parcours exceptionnel, mais surtout, elles se font connaître du grand public, un exploit à l’époque ! Mais si le collectif est rodé, qu’Emilie Gomis perfore les défenses, que la raquette française portée par Isa Yacoubou et Sandrine Gruda cartonne, la vraie patronne, c’est Céline Dumerc !

C’est elle qui dirige tout, sauve son équipe face à la Grande-Bretagne, qui assure le rôle de capitaine avec brio ! Il y a un avant 2012 et un après 2012, Cap’s a alors 30 ans.

Crédits photo – FIBA

Crédits vidéo – FFBB

Après ce succès retentissant, les Bleues jouent l’Euro 2013 à domicile ! La doublette Pierre Vincent – Céline Dumerc cartonne mais, de nombreuses rumeurs voient cette campagne comme la dernière pour Pierre Vincent ! De plus, Emmeline Ndongue et Edwige Lawson-Wade mettront un terme à leurs carrières internationales après la compétition. Alors, la mission est claire : reconquérir le titre européen !

La France est portée par son public, elle domine les débats en phase de groupe et arrive en quarts face à la Suède. Sur ce match, alors que les Bleues sont menées à 3 minutes du terme, « Magic Céline » sort de sa boîte, inscrit plusieurs 3 points venus de nulle part, et sauve une fois encore la France !

Crédits photo – La Dépêche

C’est toute la ville d’Orchies (hôte de la compétition) qui explose et voilà les Tricolores en demi-finale, face aux turques. La France s’impose, non sans mal, mais galvanisée par leur public et la mobilisation des supporters ! Mais voilà, en finale, les Bleues découvraient l’Espagne d’Alba Torrens… Si le match est accroché, l’Espagne s’imposera finalement par le plus petit des écarts (70-69). Terrible désillusion, alors que beaucoup voyaient les Bleues favorites, l’Espagne prive la France d’un titre européen… Ainsi, c’est donc sur une défaite que le duo Vincent-Dumerc termine son aventure…

Une aventure riche en émotions et durant laquelle Cap’s aura appris, grandi et progressé aux côtés de celui qu’elle appelle « le magicien ».

Crédits photo – L’Equipe

Pour les curieux – Lien du reportage de Canal +

L’époque Garnier (2014 à 2017)


Crédits photo – FIBA

En 2014, pour la Coupe du Monde en Turquie, Valérie Garnier, assistante jusqu’alors, prend les commandes de l’Equipe de France. C’est une nouvelle période qui commence. Céline Dumerc retrouve alors sa coach de Bourges, mais aussi et surtout une amie. Pour la première campagne de l’ère Garnier, la France échoue dès les quarts de finale, battue par Team USA. Ce sera au final une 5ème place pour nos Bleues.

Si cette campagne n’est pas pleinement réussie, Dumerc reste une joueuse clé, comme en atteste ses statistiques : 7 points, 2.0 rebonds et 4.4 passes pour 7.4 d’évaluation. Un élément doit toutefois être mentionné, la victoire en préparation face aux Américaines, lors du tournoi de Paris ! Un match fou, lors duquel Dumerc et les Bleues battaient Taurasi et Team USA !

Crédits photo – FIBA

En 2015, Céline Dumerc participe à l’Euro en Hongrie. L’Equipe de France, sous la houlette de Valérie Garnier, sort des phases de poule en ayant concédé qu’une seule défaite, face à la Turquie. Les Bleues font partie des favorites, et pour cause un effectif pléthorique. Sandrine Gruda et Isabelle Yacoubou sont toujours là, Céline Dumerc est la cheffe d’orchestre, et on retrouve des joueuses « facilitatrices » comme Gaëlle Skrela. En quarts de finale, la France bat la Russie, après un match tendu jusqu’au bout (77 à 74). Pour ce qui est de la demi-finale, l’Espagne, championne d’Europe et vice-championne du Monde en titre, se dresse sur le parcours de nos Tricolores.

Mais cette fois-ci, ce sont les Bleues, sous l’impulsion d’une Sandrine Gruda de gala, qui font plier les joueuses de Lucas Mondelo, 63 à 58. Une revanche pour Dumerc, qui retourne en finale ! Mais voilà, la Serbie, qui pour la première fois atteint ce stade de la compétition, est portée par un élan incroyable ! Galvanisées par l’évènement, les joueuses de Marina Maljkovic surfent sur une dynamique incroyable. En finale, le trio magique Dabovic-Petrovic (Vasic)-Milovanovic (Brooks) fait des ravages, et nos Bleues sont défaites 76 à 68. Ana Dabovic aura été exceptionnelle sur ce match, avec 25 points marqués.

C’est donc une nouvelle médaille d’argent pour Cap’s, un résultat en soit, mais pas celui espéré, encore une fois.

Crédits photo – FIBA

Crédits vidéo – FFBB
CampagnePointsRebondsPassesEval
Mondial 2014724.47.4
Euro 20158.42.75.913
Tournoi Qualificatif Olympique 20167.73.77.713.3
Euro 201784.54.210.8
Pour aller voir les statistiques complètes – FIBA
Crédits photo – FIBA

A l’été 2016, la France se prépare pour les Jeux Olympiques de Rio, l’évènement tant attendu par le monde du sport tout entier. Les Bleues se qualifient pour les JO après avoir survolé les débats lors du Tournoi Qualificatif Olympique (TQO) qui se déroulait à Nantes. Céline Dumerc performe, montre tout son talent et son importance pour l’Equipe de France. Il faut dire qu’elle sort d’une saison encore très solide avec Bourges, durant laquelle elle a remporté son premier titre européen, l’Eurocup.

Toutefois, Cap’s laisse entendre que ces Jeux Olympiques pourraient bien être sa dernière campagne avec l’Equipe de France, histoire de finir sur une médaille olympique, le rêve… Malheureusement, elle devra renoncer à Rio, blessée à la cheville juste avant le début de la compétition. Du rêve, Céline Dumerc vire au cauchemar, mais ne se trouble pas : la guerrière qu’elle est décide de rempiler, afin de sortir par la grande porte, après l’Euro 2017 à Prague.

Crédits photo – FIBA

C’est donc dans la capitale tchèque que Cap’s finira sa carrière, tout le monde le sait. D’autre part, cette année là, Céline Dumerc, alors âgée de 35 ans, devient la joueuse la plus capée (255 sélections) de l’Histoire, en surpassant une autre légende, Paoline Ekambi. Elle finira sa carrière avec pas moins de 262 sélections, un record qui s’annonce difficile à égaler, tant pour les femmes que pour les hommes !

Ceci dit, les Bleues arrivent à Prague avec l’envie de bien faire, les ambitions sont clairement affichées : remporter le titre et offrir à Cap’s un dernier tour d’honneur à la hauteur de son immense carrière ! Au premier tour, les Tricolores assurent, et sortent invaincues du groupe, à noter qu’elles prennent, sans trembler, leur revanche sur les Serbes, championnes d’Europe en titre !

Même si l’effectif est grandement renouvelé, avec de jeunes joueuses comme Marine Johannès ou Alexia Chartereau notamment, cette victoire est prestigieuse pour cette Equipe de France tout de même privée de la machine Sandrine Gruda.

Crédits photo – FIBA

En quarts puis en demi-finale, la France sort respectivement la Slovaquie puis la Grèce avec autorité (deux larges victoires 67-40 puis 77-55). Arrivées en Finale, les Bleues savent que le plus gros reste à faire, face à l’Espagne emmenée par Sancho Lyttle et Alba Torrens.

Malheureusement, la Roja prendra très vite l’ascendant et nos Tricolores, dominées, échoueront encore une fois en finale. Mais Dumerc, elle, fait son match, et pour la symbolique, inscrira les derniers paniers français. Une dernière embrassade avec son amie Laia Palau, un temps coéquipière à Bourges, puis rivale, c’est un signe de respect entre deux légendes du basket féminin européen.

Crédits photo – FIBA

Après plus de 20 ans de bons et loyaux services rendus à l’Equipe de France, Céline Dumerc décide de mettre un terme à sa carrière internationale. Avec sa grande notoriété acquise depuis 2012 et les Jeux Olympiques de Londres, tous les médias tentent d’arracher une interview de cette légende issue du Sud Ouest. Elle aura marqué toute une génération, pas seulement par ses performances, mais par ce qu’elle représente : le travail, l’esprit d’équipe et la hargne !

Crédits vidéo – FFBB

Le jour d’après


En mai 2020, Céline Dumerc intègre le staff de l’Equipe de France Féminine en tant que Manager Général ! A l’image de son homologue masculin, Boris Diaw, c’est un joli symbole, deux légendes qui apportent à ces « Team France » toujours plus nouveaux de l’expérience, et bien plus encore !

Crédits photo – L’Equipe

Voici donc le parcours de Céline Dumerc en Equipe de France, une riche et longue carrière ! Mais vous vous en doutez, Cap’s n’est pas qu’une basketteuse exceptionnelle, c’est bien plus que ça ! Rendez-vous demain, pour la dernière partie de sa biographie made in BLB !

Crédits photo – Caisse d’Epargne
Equipe(s) en lien : Basket Landes Bourges France