| Publié par

Olympiacos 60 – 73 Bourges

Première manche de ce quart de finale de l’Eurocup, Bourges se déplace en Grèce pour affronter l’Olympiacos. 

Les 5 de départ : 

Olympiacos : Michelle Plouffe, Evdokia Stamati, Anna Stamolamprou, Angeliki Nikolopoulou, Kristine Vitola.

Bourges : Elodie Godin, Laetitia Guapo, Keisha Hampton, Sarah Michel, Iliana Rupert.

La première mi-temps

L’entre-deux est remporté par les grecques. Le premier panier est pour Kristine Vitola. Laetitia Guapo et Keisha Hampton rentrent leur shoot et Bourges prend le lead (2-6). Kristine Vitola (5 points) inscrit un panier derrière l’arc, l’Olympiacos recolle (7-8). Laetitia Guapo est très bien rentrée dans ce match avec 6 points déjà à son compteur. L’Olympiacos réalise un run de 6-1 et passe devant sur des lancers francs de Anna Stamolamprou (14-13). Ruth Hamblin égalise à 6 secondes de la fin du quart. 19 à 19

Laetitia Guapo (11 points à 100% au tir) inscrit un tir à trois points pour commencer ce quart (19-22). Bouges réalise un run de 10-3 grâce à Pauline Astier, Isabelle Yacoubou et Keisha Hampton. Les françaises mènent de 10 points (22-32) et son bien concentrées. A la moitié de ce quart-temps, les grecques n’ont inscrit que 3 points. Cela permet à Bourges de prendre le large notamment sur ce panier d’Iliana Rupert (22-34). Temps mort pour les grecques, qui ont perdu leur adresse. Bourges en profite avec Isabelle Yacoubou puis Pauline Astier (9 points) et comptent 16 unités d’avance (22-38). Les joueuses de Bourges ont complètement réduit à néant l’attaque grecque : seulement 6 points encaissés en 10 minutes. Fin de cette première mi-temps sur le score de 25-38 en faveur des françaises. 

La seconde mi-temps

Pauline Astier débute cette seconde mi-temps sur un jump shot. Anna Stamolamprou à trois points réduit l’écart à 10 unités (30-40). Sarah Michel (6 points) inscrit 5 points de suite pour redonner beaucoup d’air aux siennes (+15). Avec Laetitia Guapo (13 points) puis Iliana Rupert (6 points) au lay-up, Bourges passe un 9 à 0 aux grecques. Les françaises mènent de 19 points (30-49). Kristine Vitola sur la ligne des lancers met fin à la série de Bourges. Les deux équipes s’échangent les paniers et l’écart se stabilise autour des 18 points. Fin de ce 3ème quart, toujours à l’avantage de Bourges qui accentue son avance. Score : 36 à 54

Les 10 dernières minutes débutent par un 3 points et un lay-up d’Anna Stamolamprou (14 points).  Les grecques réduisent l’écart à 13 points. Temps mort demandé par Bourges. Pauline Astier (13 points) en sortie de temps mort inscrit un panier sur une passe de Laetitia Guapo, mais semble s’être fait mal sur cette action. Leatitia Guapo répond à Anna Stamolamprou derrière l’arc. Les grecques reviennent à 10 points sur un panier de l’inévitable Anna Stamolamprou (51-61). Les équipes se rendent coup pour coup en attaque mais l’écart reste le même : 10 points en faveur de Bourges. Iliana Rupert inscrit le dernier panier du match au buzzer. Victoire de Bourges 73 à 60

Les joueuses de Bourges ont fait le travail en remportant cette première manche de 13 points. Très belle performance de Laetitia Guapo avec 20 points, 3 rebonds, 3 passes et de Pauline Astier en sortie de banc (13 points, 3 rebonds et 1 passe). Du coté de l’Olympiacos, Anna Stamolamprou a dominé les débats avec 25 points à 4/6 derrière l’arc. Rendez-vous le 2 mars pour le match retour au Prado. 

Belle victoire de Bourges sur le parquet de l’Olympiacos. Credit : @BourgesBasket

Lublin 66 – 66 Lyon

C’est une nouvelle étape pour l’ASVEL en Eurocup. Les lyonnaises entament leur première phase des huitièmes de finale face aux polonaises de Lublin. Une équipe loin d’être simple à affronter. Les Guerrières de Villeneuve d’Ascq qui les avaient rencontrées au tour précédent le confirmeront suite à leur élimination.

Les 5 de départ :

Lublin : Ivana Jakubcova, Natasha Mack, Kamiah Smalls, Aleksandra Stanacev, Martina Fassina

Lyon : Aleksandra Crvendakic, Alexia Chartereau, Julie Allemand, Cassidie Cierra Burdick, Sara Chevaugeon

La première mi-temps

Il ne faudra pas attendre longtemps avant de voir Jakubcova, fidèle à elle-même, ouvrir le score de la rencontre sur un shoot à 3pts. Mais Crvendakic ne semble pas prête à laisser les polonaises s’installer à leur aise et répond solidement en s’imposant dans la raquette adverse et plante 2pts sous le panier. Le match est bien lancé et c’est un premier quart-temps très disputé qui va se jouer. Chartereau enchaîne à 3pts et donne le lead aux lyonnaises (3-5, 7’27) pour la première fois du match. Une petite avance qui ne durera pas. Mack puis Jakubcova (à 3pts encore) commencent à donner un peu d’air à Lublin (8-5, 6′). Une petite avance que les polonaises vont réussir à conserver tout au long de ce 1er QT pour finir avec un petit buzzer à 3pts de Fassina : 19-14.

La défense polonaise pose problème aux lyonnaises. Mack fait un chantier dans la raquette et c’est elle d’ailleurs qui marque les premiers points dans ce nouveau quart-temps. Solide dans la raquette, elle s’impose facilement face à Ciak (21-14, 9’34). Après cela, passage à vide au scoring des deux équipes qui défendent solidement. C’est Badiane à la 7e minute qui renoue avec le tableau des scores. Après avoir manqué son shoot mi-distance, elle s’arrache pour récupérer son rebond, puis percute sous la raquette entre 15 bras et marque (21-16, 7’06). A moins de 5mn de la mi-temps, Sklepowicz prend une anti-sportive pour une faute sur Julie Allemand qui plante 1/2 lancers francs. La possession récupérée, les lyonnaises arrivent à conclure sur une fixation de Johannes qui passe à Burdick esseulée sous la raquette et qui n’a plus qu’à marquer (24-19, 4’39). Même si les polonaises s’accrochent, les lyonnaises montent en agressivité pour provoquer et obtenir des fautes. Spécialité de Allemand sur ce quart-temps en festival. Les lyonnaises s’arrachent et arrivent à revenir à -4 à la mi-temps : 33-29.

La deuxième mi-temps

Même intensité que lors des précédentes périodes. Les lyonnaises défendent fort mais la balle tourne très bien du coté de Lublin. Les polonaises créent des failles dans la défense lyonnaise. Smalls récupère la balle à 7sec de la fin de la possession, Chevaugeon est en retard, Smalls feinte le shoot à 3pts. Chevaugeon tombe dans la feinte en sautant, Smalls démarre et prend un shoot ouvert mi-distance. C’est dedans (35-29, 9’41). Les polonaises gagnent en assurance et prennent une avance de 11pts (44-33, 4’31). Une avance qui va littéralement voler en éclat en 2 minutes et 25 secondes. Enorme coup des lyonnaises à la fin de ce 3e QT puisqu’elles infligent un énorme +9 portées par une Johannes en feu. Elle inscrit deux shoots à 3pts, ses deux premiers de la rencontre pour ramener l’ASVEL à -1 avant d’entamer le 4e QT : 46-45.

Plus que 10mn à jouer pour essayer de prendre une avance et se faciliter la route vers les quarts. Gonflées à bloc après la fin de période précédente, les lyonnaises entament très bien cette première offensive grâce à un panier de Crvendakic. Les françaises repassent devant pour la première fois depuis le 1er QT (46-47, 9’44). Une avance qu’elles vont essayer d’appuyer (46-49) mais que Krzysztof Szewczyk, le coach de Lublin, ne semble vouloir laisser se dérouler et prend un temps mort. Choix qui se verra efficace pour remettre les idées en places à ses joueuses. Effectivement, Fassina puis Smalls (criante d’efficacité à 3pts aussi) ramènent à égalité le club polonais (51-51, 7’32). C’est un 4e quart temps de tous les possibles qui se joue. D’ailleurs, les joueuses de Lublin ont repris du poil de la bête. Le duo Smalls/Jakubcova font un malheur à 3pts et ont largement aidé à imposer un +9 aux lyonnaises à quelques minutes de la fin de la rencontre (62-53, 4’15). Nouveau coup d’éclat des lyonnaises ! Le trio Chartereau/Allemand/Crvendakic plante le run de la dernière chance à moins de 4mn de la fin de la rencontre avec un 4-13 pour revenir à égalité : 66-66. Même si les lyonnaises étaient bien remontées, à 20 secondes de la fin du match, l’ASVEL était encore derrière de 3pts (66-63, 16sec). 16 secondes pour revenir. Les lyonnaises font tourner la balle et créent le décalage parfait pour trouver Johannes toute seule à 3pts. Cette dernière shoote mais ne marque pas. Enorme combat de Burdick dans la raquette qui s’arrache pour une passe de volley, direction les mains de Chartereau à 3pts qui n’hésite pas et… BOOM ! Elle marque le panier de l’égalisation à 4sec de la fin ! Même si Lublin prend un temps mort pour mettre en place une attaque (et que à 2sec de la fin, la pénétration ligne de fond de Stanacev était à deux doigts de rentrer…), les polonaises n’ont pas réussi et finissent ce premier match aller à domicile sur ce score d’égalité : 66-66.

Rien n’est joué dans ce huitième de finale. Tout est à (re)faire lors de la phase retour à domicile le 2 mars prochain. Un match clé et haletant qui se jouera en France. Objectif, les quarts !

Crédit : ASVEL Féminin
Equipe(s) en lien : Bourges