| Publié par

Elles avaient rendez-vous avec l’histoire. Migna Touré, Laetitia Guapo, Marie-Eve Paget et Soana Lucet savaient la journée importante : 2 victoires obligatoires pour une participation à la compétition 3×3 des Jeux de Tokyo

Quart de finale : Hongrie – France

Ce premier match oppose donc la Hongrie à la France et les hongroises sont les premières à ouvrir la marque. Marie-Eve Paget égalise rapidement, et, en réussite depuis le début du tournoi, permet aux Bleues de faire un premier quart (3-5). Mais les hongroises, emmenées par Cyesha Goree, s’accrochent malgré les fautes, pour passer devant au score après quatre minutes de jeu (7-6).

Migna Touré, la briseuse de chevilles, prend les choses en main, et par deux fois sanctionne les adversaires du jour. Laetitia Guapo s’invite au scoring pour permettre aux Bleues de prendre le large, avec une bonne défense de Soana Lucet (8-13). Les Bleues sont à leur tour sanctionnées par les fautes. Dora Medgyessy en profite et les hongroises reviennent dans le match (13-15). Malgré une bonne présence au rebond offensif, les Bleues ne profitent pas des 2nde chances.

Désormais dans la pénalité, tout est à shooter. Les pertes de balle coûtent cher des deux côtés. A la fin du temps imparti, l’égalité est parfaite (16-16).

Une victoire sur le fil (17-18)

Dans le temps additionnel, la première équipe à marquer deux points remporte le match. Les françaises sont les premières à saisir leur chance par l’intermédiaire de Migna Touré. Mais Goree égalise. Migna Touré, en forme encore sur ce match, provoque la faute qui l’envoie sur la ligne des lancers francs. Le premier est raté mais le second est dedans. Les françaises sont en demi-finale.

Aujourd’hui, c’était une autre histoire, il fallait gagner … on avait un esprit revanchard contre la Hongrie. C’est encore la défense qui nous sauve.

Marie-Eve Paget

Demi-finale : Japon-France

Les françaises le savent, une victoire sur ce match et c’est la qualification pour les Jeux. Un match sous haute tension contre une équipe japonaise invaincue dans ce tournoi, qui compte dans ses rangs des prodiges du basket.

Migna Touré est la première à inscrire un point dans ce match à la tension palpable, très vite imitée par Stephanie Mawuli. On compte beaucoup de shoots ouverts ratés des deux côtés, et après deux minutes trente de jeu, le score est de 3-3.

Un temps mort ramène les françaises sur le banc et on entend Marie-Eve Paget rebooster son équipe. On assiste à une véritable partie de ping-pong. Suite à un contre de Lucet, le ballon retombe dans les mains japonaise et le score est de 6-6.

Avec un gros tir de Migna Touré, la France fait un premier écart (8-11). A une minute de la fin du temps réglementaire, le score est de 12-12. Puis 14-14 alors qu’il ne reste que quatorze secondes de jeu. La France repasse devant mais Mai Yamamoto a le ballon en main, elle s’élance à deux points mais rate le shoot de la victoire au buzzer. La France sort vainqueur et remporte donc son ticket pour les JO de Tokyo (14-15).

On verra donc cette belle équipe défendre les couleurs de la France dans cette première édition 3×3 aux Jeux Olympiques.

Crédit Photo : FIBA
Equipe(s) en lien : France Japon Hongrie