| Publié par

Votre nouveau rendez-vous hebdo sur la WNBA. Après le What’s Up, voici À la conquête de l’Amérique pour revenir sur les perf’ des joueuses francophones en WNBA. Dans le précédent numéro, on parlait du premier trophée remporté par Iliana Rupert. Nouveau numéro cette semaine en demi-teinte pour les françaises. On revient pour vous sur la semaine du 30/07 au 05/08.

Made in France

Gabby Williams

Belle semaine au niveau individuel pour Spookie qui continue sa bonne saison. Elle est toujours aussi précieuse en défense et dans la fluidité de l’attaque du Storm. Même si Seattle marque le pas et pourrait perdre sa quatrième place au détriment de Washington, Gabby est toujours aussi importante dans le dispositif du Storm. A noter également cette magnifique passe dans le dos en contre-attaque face à Minnesota, encore une preuve supplémentaire de la polyvalence de Gabby !

  • Seattle @ Washington : 8 points à 2/5 au tir, 1/1 à 3PTS, 3/3 aux lancers, 3 rebonds, 1 passe en 18 minutes
  • Seattle @ Washington : 6 points à 2/6 au tir, 0/2 à 3PTS, 2/2 aux lancers, 4 rebonds, 2 passes en 27 minutes
  • Seattle vs Minnesota : 13 points à 6/9 au tir, 1/3 à 3PTS, 6 rebonds, 4 passes, 3 interceptions 31 minutes

Marine Johannès

La joueuse de l’ASVEL retrouve son rôle de dynamite de sortie de banc. En dedans face à Phoenix, elle revient bien lors de la double confrontation face à Los Angeles. Elle fait partie avec Sabrina Ionescu et Han Xu des trois joueuses qui ont sonné la révolte alors que New York était menée de 20 points. À base de trois points en transition et de passes sorties de nulle part, MJ a réveillé une salle sonnée par le premier quart de son équipe. Elle a aussi été décisive sur un rebond chipé dans les dernières minutes ! Sur cette action, notre Marine continue son effort et délivre un caviar pour Sabrina Ionescu, qui plante une bombinette du parking. On en parlait la semaine dernière : New York a besoin d’une grande Marine pour aller chercher les Playoffs. Elle répond bel et bien présente cette semaine.

  • New York vs Phoenix : 0 point à 0/3 au tir, 0/3 à 3PTS, 1 interception en 14 minutes
  • New York vs Los Angeles : 12 points à 4/10 au tir, 1/6 à 3PTS, 3/3 aux lancers, 3 rebonds, 1 passe, 4 interceptions en 22 minutes
  • New York vs Los Angeles : 8 points à 3/6 au tir, 2/5 à 3PTS, 4 rebonds, 3 passes en 26 minutes

Iliana Rupert

Retour à la réalité pour Iliana Rupert. Après avoir remporté son premier titre en WNBA, la redescente est rude. 0 point inscrit mais surtout une confiance de sa coach qui s’envole de jour en jour. Alors qu’elle avait un minimum de temps de jeu, depuis deux matchs, la MVP de LFB ne met même plus un orteil sur le parquet. C’est malheureusement la dur réalité d’une rookie en WNBA dans un effectif qui joue le titre… Pourtant, Las Vegas aurait bien besoin d’une joueuse impactante et régulière en sortie de banc !

  • Las Vegas @ Indiana : 0 point, 4 rebonds, 1 passe en 10 minutes
  • Las Vegas @ Indiana : 0 point à 0/1 au tir, 0/1 à 3PTS, 2 passes en 10 minutes
  • Las Vegas @ Washington : DNP
  • Las Vegas @ Dallas : DNP

Made in LFB 

Julie Allemand

Deux matchs pour la Belge cette semaine, et il y a du bon et du moins bon. Au regard de la saison qu’elle a faite, cette semaine est en deçà de ce qu’elle nous a montré. Même si lors de la rencontre face à Connecticut, elle termine avec 5 points, 2 rebonds et 1 passe, on en attend un peu plus de la part de la meneuse lyonnaise. D’autant plus que le match suivant, elle finit avec 0 point, 2 passes et 1 interception. On ne s’attend pas à voir une Julie Allemand en 15 points et 8 passes, mais sur cette semaine, on n’a pas retrouvé l’impact qu’elle avait depuis le début de saison. Une semaine sans pour la Belge, ça arrive, rien de grave, attention tout de même au coup de moins bien juste avant les play-offs. 

Crédit : Chicago Sky

Emily Engstler

Cette saison peut être représentée par des montagnes russes pour Emily Engstler. Après un début de saison convaincant, l’intérieure a un temps de jeu plus que variable. Pour cette semaine c’est encore une fois le cas. Après avoir joué 17 minutes en moyenne face à Las Vegas, elle n’a pas joué une seule minute face à Atlanta sur une décision du coach. On est face à une gestion plus qu’intrigante concernant le développement d’Engstler.

Nikolina Milic

Malgré un temps de jeu variable aussi, Nikolina Milic montre tout son potentiel sur le terrain. Qu’elle joue 6 minutes ou 15 minutes, elle arrivera à montrer de quoi elle est capable. Elle est toujours aussi précise aux shoots. Sa capacité à scorer ainsi que sa présence aux rebonds sont des éléments précieux pour suppléer Sylvia Fowles. Il reste quelques matchs à jouer pour aller décrocher les play-offs et nul doute que son apport sera important. Elle fait par exemple une très bonne rentrée lors de la défaite contre Seattle avec 13 points (6/8 au tir), 6 rebonds en 15 minutes.

Made in Europe

Michaela Onyenwere fait son retour en Europe. La rookie de l’année 2021 avec New York avait déjà fait un petit passage en Espagne du côté de Gérone. La saison prochaine, elle devrait rejoindre le championnat Turque et le Besiktas HDI Sigorta. Michaela a un peu plus de mal offensivement cette saison mais elle continue de montrer une bonne progression dans sa vision du jeu : 4.8 points, 2.1 rebonds pour 14 minutes de moyenne cette saison. Elle sera rejoint par Rennia Davis (en attente de la confirmation du club), joueuse de la fin de rotation du Fever, mais surtout par Dana Evans, élément essentiel de l’effectif de Chicago. Drafté en 2021 par le Sky, elle fait une très belle saison en sortie de banc, faisant parler toute son adresse extérieure.

On l’a appris également cette semaine, Çukurova a recruté deux nouvelles joueuses évoluant en WNBA : Briann January et Chelsea Gray. Pour rappel, Mersin compte déjà dans ses rangs DeWanna Bonner (Connecticut), Tiffany Hayes (Atlanta), Emre Vatansever (assistant du Sky) et surtout Jonquel Jones, MVP WNBA 2021 et joueuse du Sun. C’est donc avec un effectif taillé pour la WNBA que Mersin s’engage en EuroLeague la saison prochaine, et son nouveau duo de meneuses fait très peur. Chelsea Gray n’est autre que l’une des meilleures meneuses de la ligue et la MVP de la Commissioner’s Cup. Elle compile 13.1 points, 3.0 rebonds et 6.0 passes cette saison, réalisant quelques fois, des sorties impressionnantes comme hier soir face à Dallas. Pour sa dernière saison en WNBA, Briann January a la dure tâche de suppléer Sue Bird à Seattle. C’est pourtant quelque chose qu’elle fait bien au Storm apportant toute son expérience et sa défense au sein de la second unit. Rien d’étincelant, elle fait juste le travail qu’on lui demande. De toute façon, January a toujours été une valeur sûre !

Le match à revoir

Ce dimanche, nous avons eu droit à un gros gros match qui annonce du bon pour les Playoffs : Chicago (1er) vs Connecticut (3e). Dans l’un des plus beaux matchs de la saison, le Sky démarre très bien tandis que le Sun patauge. Et alors que certains jettent déjà l’éponge, le Sun revient et nous offre une deuxième période de folie. On a même le droit à une prolongation pour prolonger notre plaisir. On vous spoile rien, foncez voir ce match (extrait de notre dernier What’s Up ) puisque vous y retrouverez plusieurs joueuses que l’on verra en Europe la saison prochaine : Emma Messeman (Fenerbahce), Julie Allemand (Lyon), Dana Evans (Besiktas), Jonquel Jones (Mersin), DeWanna Bonner (Mersin), Courtney Vandersloot ( Sopron) … Bref, un avant gout d’Europe pendant l’été !

C’est la fin de ce septième épisode ! Nos frenchies reviennent en forme à l’image du duo lyonnais Johannes-Williams. En revanche, la fin de saison s’annonce compliquée pour Iliana Rupert. On attend vos avis sur nos réseaux sociaux : qu’avez-vous pensé de la semaine de nos françaises ?